Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

L’amant de promo

! Signaler un contenu abusif

La rentrée a commencé depuis un peu plus d’un mois. Dès le premier jour j’avais remarqué que ce garçon pouvait être une possibilité pour moi. A une soirée un peu trop arrosé, la glace a été brisée et on s’est retrouvé tous les deux dans sa chambre, collés serrés dans son petit lit une place.

Toutefois, en considérant notre état d’ébriété et notre impossibilité de se protéger, nous sommes restés à des caresses très chaudes et électriques. Le soleil se levant, j’ai fini par retourner dans ma chambre. Nous étions d’accord de rester absolument discret sur cette aventure pour ne pas que ça se sache au sein de la promo.

Une semaine s’est passée et on a très bien réussi le jeu du masque. La promo est dupée et crois même qu’il a plutôt des penchants pour une autre. Cela dit, il réussit parfois à faire des petits commentaires normalement anodin mais qui ont une toute autre interprétation pour moi, ce qui me fait monter le rose aux joues devant les autres.

Puis vient une soirée entre les membres de notre classe. On ne ses l’est pas dit mais on sent tous les deux que c’est une occasion de se retrouver en fin de soirée. La soirée est super, nous nous laissons tous emporter par l’euphorie de l’alcool et allons même en boite pour aller danser.

C’est à ce niveau que le jeu est à son paroxysme ! Il m’avouera plus tard que durant toute la soirée c’était un challenge de ne pas venir se coller à moi et m’embrasser fougueusement, surtout quand il me voyait danser sur le podium. L’inaccessibilité de mon corps après l’avoir eu à sa guise l’a presque rendu fou, et il a failli craquer…

Heureusement la soirée se passe à merveille et encore une fois personne n’a remarqué notre petit jeu. Le soir on rentre par un moyen différent et du coup on se perd de vue. La soirée qui était une occasion n’aura finalement pas aboutie…

C’est le lendemain que ses texto laissent montrer sa frustration de ne pas avoir pu se retrouver dans l’intimité la veille. Je lui avoue que moi aussi, et que j’avais laissé ma porte ouverte, au cas où (il en avait fait de même).

Je joue un peu de lui par mes messages, en lui demandant si ce n’était pas trop dur, s’il avait envie de m’avoir pour lui etc… sentant son désir de me retrouver dans ses réponses, je lui fais un invitation discrète à venir dans ma chambre pour « bosser les TP ». Il se montre très enthousiaste à cette idée et me dit qu’il passera.

Alors que j’étais sur Facebook en train de discuter avec mon copain de sa venue chez moi, j’entends toquer à ma porte ! Je pensais être prévenue par un texto avant son arrivée ! Le rouge me monte aux joue et j’enfile rapidement un string, un t-shirt et un short (je ne portais pas de soutient gorge).

Je lui ouvre, un peu gênée d’être prise au dépourvue, et en même temps contente de cette situation. Je lui fais remarquer sa venue impromptue et il me dit qu’il a fait exprès et que ça l’amuse un peu de me mettre dans ces petites situations, moi qui ne suis pas du genre timide au grand jour.

On s’assoit sur le lit et il se passe peu de temps avant qu’il vienne coller ses lèvres au miennes. Sa langue commence à caresser mes lèvres, puis ses mains, et enfin son corps entier vient se presser contre le miens. Il fait froid dans ma chambre, et j’accueille la chaleur de son corps à bras ouverts !

Je viens à mon tour lui retourner ses baisers, et lui mordiller le cou ainsi que ses lobes d’oreilles. J’avais noté cette sensibilité au premier soir… de même que pour ses tétons. Je sens qu’il a envie de moi et que ce que je lui fais (pourtant si peu pour le moment !) le fait durcir !

Je continue donc de plus belle, et vient le placer dans une position un peu plus soumise, c’est-à-dire allongé et moi à califourchon sur son sexe. Je peux alors disposer de son corps à ma guise et me frotter contre le bas de son ventre qui se fait sentir sous son jean.

Cette position l’enchante, et je le sens la pression ses mains sur mon corps qui s’accentue. Ses gestes sont plus rapides et son souffle s’emballe quand je reviens lui lécher les lobes tout en me frottant sur son sexe. Je me plais à avoir cette emprise sur lui, et je continue à lui mordiller l’oreille, ses lèvres, son coup, tout en donnant de petits coups de langues.

Son excitation est telle qu’il vient presser ses mains sur mes hanches pour accélérer mon rythme. Je lui réponds en amplifiant les à-coups de mon bassin et en soulevant son t-shirt pour venir sucer ses tétons. Il se chauffe et commence à retirer mon t-shirt.

Je me redresse pour le faire moi-même, assise sur lui, glissant lentement mon t-shirt pour laisser apparaitre ma poitrine et mes tétons dressées, tout en le regardant ardemment. Ses mains viennent tout de suite caresser mes seins et je m’emporte à nouveau dans mes frottements de bassin. L’envie de retirer mon short vient rapidement mais il le fait avant moi.

Je me retrouve en string, assise à califourchon sur lui. Il a très chaud et se redresse en position assise pour ôter son t-shirt. Dès que je le vois faire je le lui attrape et finis de le retirer.

La vue et la sensation de ce corps qui se dénude me fait plus d’effet que je pensais, et je viens immédiatement presser sa tête entre mes seins en enfoncer mes hanches en lui. Cette soudaine monté d’excitation de ma part lui donne une nouvelle bouffée de chaleur et il vient presser mon corps contre le siens tout en me léchant les seins.

On reste dans cette position semi-assise, puis je le recouche sur le lit et je ne tarde pas à lui retirer son jean. Nous sommes tous les deux désormais à égalité ! Il choisit ce moment pour venir, cette fois, me coucher moi sur le lit. Lui reste accoudé à côté de moi, me surplombant.

Le rapport de domination à légèrement tourné et je me laisse emporter par ses caresses. Je sens ses doigts qui viennent frotter un peu mes lèvres, en les écartant pour pouvoir humidifier leurs bouts… Je lui saisis la main et vient la porter à ma bouche, et là je commence à lui lécher ses doigts… très sensuellement, en glissant bien ma langue entre chacune des phalanges.

Il se laisse tenter à les enfoncer un peu dans ma bouche et je les accueille ardemment en l’ouvrant un peu plus grande. Il est très excité par la vue et la sensation de cette bouche qui lui tête les doigts, et il vient ensuite les reposer sur mon sexe pour y déposer ma salive si agréable récoltée. Je viens alors faire de même avec mes propres doigts, que je mouille puis que je viens glisser sur mon clitoris. Je recommence l’étape quelque fois, attendant sa réaction de me toucher devant lui.

Le membre dur et chaud qui se presse contre ma cuisse me donne la réponse, et je viens alors mouiller ce membre de la même façon que pour mon clitoris. Une fois humide, je commence à le presser entre mes doigts en faisant de longs et lents aller-retours…

Son membre se raidi sous mes doigts. Je descends un peu ma main pour aller malaxer les deux testicules qui attendent patiemment de jouer leur rôle. Mais à force de caresse sur mon clitoris, je m’échauffe et lâche le membre de ma main pour m’abandonner aux sensations.

Me sentant ouverte, mon amant en profite pour venir se placer au-dessus de moi pour me poser des baisers sur le ventre, qui descendent petit à petit vers mon point G. Hmmm j’attends ça avec impatience ! Quand sa petite langue vient caresser mon clitoris, c’est un régal. Je me laisse téter délicatement, écartant mes jambes qu’il tient entre ses mains.

Il vient parfois glisser sa langue dans mon vagin, puis insère ses doigts profondément dans mon entre jambe. Je me cambre pour en recevoir plus ! Mais ses caresses s’arrêtent, je m’écarte alors de lui et lui dit avec un regard très malicieux :
- " Mmmh, à toi maintenant "

Et là je l’allonge sur le lit et commence à diriger ma bouche vers ses tétons, rapidement, puis vers son sexe. Je commence à lui téter le gland doucement… à peine l’effleurer. Puis le lèche son membre gonflé de la base jusqu’au prépuce d’un seul gros coup de langue.

Il est super excité par mes attentions et son sexe est couvert de ma salive. Excité moi aussi par sa montée d’adrénaline, je me mets à lui lécher plus vigoureusement le sexe en pressant bien ma langue dessus.

Puis je viens placer ma bouche à demie ouverte devant l’extrémité de son sexe pour l’englober, ma bouche s’écartant un peu plus… et un peu plus.... Mmmmh il rentre à pleine bouche… je peux m’amuser à faire de nombreux aller-retours sans trop de difficultés et je me retiens pour ne pas le faire venir trop vite !

Je le suce dos à lui et face à lui, pour apprécier les différentes positions que son sexe prend dans ma bouche. J’abandonne parfois son sexe pour aller lécher ses deux testicules pendants. Il apprécie !

Ma langue s’aplatie pour recouvrir le maximum de surface de son scrotum. Je le laisse mijoter comme ça dans ma bouche encore quelques temps, puis je lui mordille l’intérieur des cuisses pour lui annoncer la fin de la fellation … pour le moment.

Il est tout excité et m’attire à lui. Je me retrouve à nouveau à califourchon sur lui, nos deux sexes à nus frottant l’un contre l’autre, sans pour autant pouvoir rentrer. Cet interdit est divin ! La mouille de mon sexe et ma salive laissé sur le sien assure un parfait coulissement !

Il se contracte pour mieux « s’enfoncer » en moi, et je réponds en le pressant plus fort de mes hanches. Au bout d’un court moment, il m’annonce :
- " J’ai envie de toi ! ".

C’est le top départ ! Je l’embrasse une dernière fois puis file attraper un préservatif, en prenant bien soin d’exposer mes fesses à sa vue ! J’ai un peu de mal à ouvrir l’étui, à 4 pattes les fesses en l’air .

Il vient « m’aider » en venant se coller derrière moi et en commençant à me frotter. Je mets un peu plus de temps que prévu pour réussir à ouvrir le sachet mais finis par y arriver ! Je lui dis de s’allonger et de me laisser faire. Il ne bronche pas, plutôt content de ne pas à avoir à s’occuper de cette tâche. Et pour cause, Je viens m’asseoir à califourchon sur lui, mais dos à lui !

Ainsi pendant que je lui enfile la fine protection, il peut jouir de la vue de mes deux fesses posées sur son ventre ! J’ai l’impression que je peux prendre le temps que je veux, ça ne le dérangerait pas ! Cela dit, une fois mis, j’ai bien envie de l’essayer ! Je me retourne donc pour lui refaire face, toujours assise sur lui.

Là je m’humecte les doigts, viens les glisser entre mes jambes, puis je soulève un peu mes hanches pour attraper son sexe tendu et prêt à agir ! Je le dirige vers l’entrée de mon vagin, puis descends dooooucement. Il gémit et je lui fais écho.

J’enfonce les derniers centimètres d’un coup de bassin puissant, et commence à faire des aller-venus, de plus en plus accélérés. Cette position est ma position fétiche car je contrôle et je me frotte à ma guise ! Je me retiens de ne pas venir trop vite ! Son cuni m’avait bien échauffé et les frottements font leurs effets !

Ainsi je continue à me frotter, avec des temps de pause puis je recommence à m’enfoncer sur lui, pour le plus grand plaisir de ce dernier qui m’encourage clairement à m’empaler le plus profondément possible sur lui ! Puis je décide de changer de position, je ne voudrais pas qu’il vienne sans en avoir testé d’autres ! Il prend la main et me place sur le dos.

Inversement de situation : je me retrouve sous lui. Il ne tarde pas à la ré-enfoncer en moi et à commencer ses coups de reins. Il m’attrape rapidement les jambes pour me les relever et les avoir bien en mains tandis qu’l continue à me prendre. A un de ses moments de pause, je viens cambrer mes reins à lui, soulevant largement mon bassin.

La position lui plait et il vient m’attraper les hanches en vol pour s’empaler dessus à hauteur. Je décide d’accentuer encore plus ma cambrure en me mettant quasiment en pont arrière. Il s’excite alors encore plus sur mes hanches et accélère son rythme, me faisant me balloter dans tous les sens ! Ma tête jetée en arrière, presque dans le vide et mes seins se ballotant eux aussi.

Cette position le met à rude épreuve et il s’arrête pour reprendre son souffle. Je profite de ce moment de fatigue pour l’allonger à nouveau en lui disant :
- " Je veux prendre le miens, et après tu feras ce que tu veux de moi d’accord ? ".

Ça le fait sourire et il me laisse à nouveau m’enfoncer sur lui et commencer à me frotter énergiquement. Là je sais que je vais jusqu’au bout, toutes les idées et envies d’excitations qui me traversent la tête son bonne à prendre et je me laisse emporter … mon excitation à le chevaucher le réveil à nouveau et il rajoute son énergie à la mienne en contractant le bas de son ventre pour mieux s’enfoncer.

Il m’attrape les hanches, puis les seins, puis la tête, ne savant pas où prendre accroche.Je me redresse pour le chevaucher, droite, exhibant mon corps et mes seins tressautant… il me dévore du regard... Puis je reviens au creux de son cou pour me concentrer sur mon envie, mon désir de cet orgasme que je veux !

J’entends son souffle dans mon oreille… ses hanches qui s’enfoncent dans les miennes… ça accentue mon excitation… mes hanches accélèrent et s’enfonce, les à-coups partent en vrille et je commence à ne plus contrôler et a sentir la chaleur monter en moi jusqu’à la racine de mes cheveux ! Je jouis ! Fort et longtemps !

Ouiiiiii ! Aaaah que c’est bon, il est pour moi ! Je le savoure … Puis mon rythme ralenti et mon corps s’affaisse, apaisé. Il me laisse le temps de profiter, ne disant rien mais regardant cette femme sur lui qui vient d’éprouver du plaisir. Quand je reprends un peu mes esprits, je le regarde en souriant et je lui dis :
- " A toi maintenant, comment tu veux me prendre mon joli ? ".

Le sentant un peu démuni, je viens me mettre à 4 pattes comme une jolie petite chienne, les fesses en l’air et lui dis :
- " Tu viens ? ".
Il ne se fait pas prier ! Il se redresse, se met à genoux devant mes fesses rehaussées et enfonce gentiment son sexe encore dur dans mon sexe bien humide. La position l’excite (comment ne pourrait-elle pas l’être ?) et il s’emballe vite, encouragé par mes nombreux petits gémissements étouffés dans les draps.

Il a ses mains sur mes hanches pour mieux me posséder, et enchaîne les allers et venues. Je lui dis :
- " oui, oui, viens !
Je viens placer mes mains sur mes fesses pour un peu les lui écarter et augmenter son excitation. Il accélère, encore et encore… je sens sa sueur qui perle dans mon dos … c’est bon de se faire prendre ainsi !

Et là, alors qu’il commence ses grognements, je commence à l’accompagner et à claquer mes fesses contre ses hanches. Il n’en peut plus et finit par venir et à se lâcher pour de bon.

C’était la première fois avec ce tout nouvel amant de promo ;)

2 Commentaires

  • Très beau récit...On s’y croirait...Hummm Délicieux Merci

  • Toujours aussi fan de vos aventures dont votre compagnon doit se délecter !
    Encore merci pour vos magnifiques témoignages.
    Passez une belle journée....

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription