Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

L’amant de ma femme 9

! Signaler un contenu abusif

Voici la suite des événements pour ceux qui lisent notre témoignage depuis le début. C’est long mais on ne peut pas raconter 15 ans de candaulisme en 5 lignes. Ce fut une lente progression jusque la situation narrée dans le précédent témoignage. Pour faire le point sur la situation d’il y a 2 ans à peu près : nous n’avions Cécile et moi quasi plus de rapports sexuels, Cécile recevait son amant à la maison quasi tous les vendredi soir sauf empêchement exceptionnel ainsi que pendant nos vacances et celles de Luc. De temps en temps même avec un petit extra rapide en milieu de semaine. La situation était devenue désagréable, je n’étais même plus excité par le fait de savoir ma femme se donner à un autre.Je subissais une routine bien établie entre mon épouse et son amant. Cécile en était de plus en plus attristée et me disait souvent "on ne fait plus jamais l’amour, qu’est-ce que tu as ?". Je prétextais une panne sexuelle due au stress professionnel mais quand elle se montrait plus insistante, je lui rétorquais "si tu as besoin de faire l’amour, tu vois cela avec Luc, plus avec moi". Après plus de 30 ans de mariage, notre couple ne se portait pas bien. Cécile 52 ans et moi 55 ans, nous nous trouvions finalement dans une situation dont on se se serait bien passé. Je ne pense pas que Luc à plus de 60 ans espérait plus de Cécile que ce qu’elle lui donnait déjà. À plus de 60 ans, il était encore sexuellement bien puissant,une force de la nature, beaucoup de femme auraient voulu de lui et au lit c’est une bête avec une magnifique érection qu’il sait maintenir des heures. Ce qui n’est plus mon cas.
Cécile a sans doute pris peur au vu de la situation et a pris une initiative heureuse qui a changé les choses.
Un vendredi soir, Cécile et Luc étaient au lit au moins depuis 2 heures, moi je regardais la télévision en attendant que le lit conjugal soit libéré pour aller me reposer.Soudain qu’elle ne fut pas ma surprise de me faire appeler par Luc. Je me suis dit quelle mouche les pique. Je me suis donc rendu dans la chambre et quand j’ai poussé la porte de la chambre restée outreouverte, le spectacle que j’ai pu découvrir était incroyablement obscène. Luc était allongé tout au bord du lit sur la gauche pour laisser le maximum de place à Cécile.
Son sexe était petit et mou, il avait eu son plaisir.
Cécile était couchée sur le dos en oblique dans le lit, la tête sur l’épaule de Luc et les fesses au bord du lit,même débordantes du matelas. Elle avait les cuisses largement écartées et repliées comme une grenouille. Elle se les soutenait des deux mains. Sa vulve était béante et toute poisseuse.
Il n’y a eu aucun échange verbal, un silence lourd et absolu.
Il m’a semblé êtes resté là une éternité à regarder ce sectacle obscène mais en fait j’ai tout de suite compris ce qu’ils avaient manigancé pour me faire un peu participer à leurs ébats et ce qui était attendu de moi. C’était comme un cadeau de Cécile mais aussi pour qu’elle déculpabilise.
Je me suis agenouillé et j’ai plongé ma tête entre ses cuisses pour tout bien nettoyer. Le goût des liquides mélangés était délicieux. Le salé de la cyprine s’ajoutait à l’amertume du sperme de Luc encore tout chaud. Je n’avais pratiquement jamais été aussi excité de ma vie, mes jambes en tremblaient.
Je me déculotté et masturbé frénétiquement.
Cécile émettait quelques gémissements pendant que je lui nettoyais soigneusement la vulve et l’anus, je crois qu’elle a eu une petite jouissance ou alors elle simulait pour me faire plaisir. Je n’ai plus pu me retenir et j’ai éjaculé sur le parquet. Je me suis alors rapidement réajusté et me suis littéralement enfui de la chambre.Ils sont encore bien restés une demi-heure au it ce jour là. Quand ils sont descendus dans le salon, on a parlé de tout et de rien en se gardant bien de revenir sur ce qui venait de se passer. Quand j’ai accompagné Luc à sa voiture, pas un mot non plus.
Le sujet ne fut pas plus abordé une fois seuls avec Cécile.
Il est clair que c’est la façon que Cécile avait choisie d’apaiser la tension dans le couple et de me faire participer (un peu ) à leurs ébats.
Cet événement fut marquant pour moi et nous avons recommencé à avoir des rapports conjugaux, pas très souvent et toujours incomplets (la consigne étant inchangée, la pénétration reste réservée pour Luc) mais la situation est apaisée et je suis de nouveau plus serein.
La sexualité que je pratique avec Cécile est simplement différente de celle qu’elle vit avec Luc. Elle m’a même confié qu’en préliminaires j’étais champion, même mieux que Luc....
N’ayez pas l’impression qu’on fait un concours de performances sexuelles mais un compliment fait toujours plaisir et peut arranger bien des choses.
Maintenant quand Luc vient le vendredi, je suis de nouveau excité, j’espère toujours être appelé à la fin pour "nettoyer les outils". Ce n’est pas toujours le cas (1 fois sur quatre en moyenne) mais c’est suffisant et au moins on ne tombe pas dans la routine, ce qui est ennuyeux. Il faut toujours garder le suspens, c’est ça qui est excitant.
Je prie tous ceux qui vont me lire de bien vouloir excuser les propos crus utilisés dans ce témoignage et remercie le webmaster de ne pas me censurer.
Ceci est sans doute mon avant-dernier témoignage
Cécile et Gérard

3 Commentaires

  • Merci Gérard, c’est un superbe témoignage !

  • Merci beaucoup de me permettre de m’exprimer si librement. J’ai besoin de faire partager mon expérience.
    Gérard

  • Ce serait bien dommage de censuré un témoignage comme le votre !!
    Quelque soit la pratique il est évident que l’ennui que génère la routine est mortel §
    Cécile et Luc on prit une bien belle décision afin de vous faire participer ! Notre pratique ne doit pas être une source de souffrance mais de bonheur partagé. C’est votre façon à vous de partager son bonheur et cela vous comble, alors pourquoi s’arrêter là ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription