Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

L’amant de ma femme 7

! Signaler un contenu abusif

Cocu pour de bon cette fois.
Lors des visites suivantes de Luc et respectant les désirs de ma femme, je les laissais aller seuls en chambre pour faire l’amour. Le scénario était toujours le même. Luc passait le vendredi soir vers 19 heures. Je rentrais à l’occasion un peu plus tôt du boulot pour être présent lors de son arrivée bien que j’ai été souvent tenté de ne pas le faire et de rentrer plus tard expressément pour les laisser seuls. Cécile passait rapidement à la salle de bain pour se rafraîchir les aisselles et entre les cuisses. Elle se faisait également belle pour Luc en se remaquillant quelques fois un peu exagérément.
Quand Luc arrivait, il embrassait toujours Cécile à pleine bouche sans se préoccuper de ma présence, ce qui me mettait d’emblée dans un état pas croyable. Cela me rendait vraiment jaloux mais aussi excité. Il n’y a rien qui m’excite autant que de voir Cécile et Luc s’embrasser devant moi comme si je n’existais pas. Surtout, si leurs bouches ne sont pas totalement jointes et que je peux voir leurs langues se toucher. Je suis franchement tétanisé par cet acte. Cela m’excite bien plus encore que lorsque j’avais encore l’autorisation de voir le sexe de Luc dans la vulve de ma femme. Dans notre jeune temps, lors de nos rencontres avec de nombreux partenaires, Cécile leur laissait faire tout sauf se laisser embrasser sur la bouche.Pour elle c’est vraiment se donner à fond
Après le dîner nous passons dans le salon pour discuter et prendre un café. Le problème est que quand Cécile commence à parler elle ne s’arrête plus. Luc trépigne d’impatience et crève d’envies d’aller au lit au plus vite. Quand ça dure vraiment trop, il coupe court à la conversation en se rendant aux toilettes. Quand il revient, il se garde bien de se rassoir à côté de Cécile mais passe derrière le canapé, se penche sur Cécile pour l’enlacer dans ses bras et l’embrasser dans le cou. Ensuite Cécile lui donne sa bouche pour un long baiser.
Là de nouveau, j’ai une superbe érection. Ils vont ensuite passer le reste de la soirée au lit. Moi souvent je me masturbe dans le salon en écoutant et lorsque j’ai fini, je regarde la TV patiemment.
Tout cela a duré certainement deux ans, jusqu’au jour où un incident banal nous a encore fait franchir une étape supplémentaire dans le candaulisme. Cécile à eu quelques soucis spécifiquement féminins. Entendez par là une irritation de la vulve et du vagin. Inquiète elle a consulté sa gynécologue qui est parfaitement au courant qu’elle a deux partenaires. En fin de compte, ce n’était rien de plus qu’une banale mycose vaginale sans gravité et qui fut rapidement guérie avec quelques ovules. Mais la gynécologue lui a tout de même fait la remarque que c’était très certainement dû au fait qu’elle avait deux partenaires sexuels. Apparemment le vagin d’une femme aurait une flore qui n’aime pas le contact avec différents sexes masculins.Elle a donc conseillé à Cécile de demander à son amant de mettre un préservatif pour que son vagin ne soit plus en contact qu’avec mon sexe.
Quand Cécile fut guérie et que nous étions au lit, après les préliminaires d’usage, j’entreprenais de la pénétrer lorsqu’elle m’a stoppé net. Elle m’a dit qu’elle comptait bien appliquer les conseils du médecin et qu’elle ne souhaitait plus que je la pénètre.J’ai bien cru m’étrangler à cette annonce. Je lui ai dit qu’elle était guérie et que je ne voyais pas le problème. Je crois que j’avais très bien compris où elle voulait en venir mais je lui ai naïvement posé la question "et avec Luc alors ?".Elle m’a expliqué qu’elle ne supportait pas le préservatif et qu’elle ne voulait pas demander à Luc d’en porter et que pour moi elle savait très bien que je ne sais pas bander avec un préservatif. Dans la foulée, elle m’a aussi tout naturellement avoué qu’elle préférait être pénétrée par Luc, qu’il avait un sexe plus petit que le mien et que lors de la pénétration son gland arrivait vraiment au bon endroit pour provoquer une jouissance vaginale. Elle a même trouvé bon d’ajouter qu’avec moi c’était quelques fois douloureux mais qu’elle n’avait jamais oser me le dire. Elle m’a dit y avoir bien réfléchi mais que c’était la meilleure solution. En conclusion, elle avait choisi de ne plus se laisser pénétrer que par Luc mais que cela ne devait pas nous empêcher de faire l’amour et qu’elle adorait toujours autant les gros câlins avec moi. J’étais fou furieux. Devant ma colère elle m’a rétorqué "je crois que tu n’as pas bien compris mon chéri,c’est toi que j’aime mais je préfère franchement faire l’amour avec Luc, il me fait beaucoup mieux jouir"’
Sans commentaire, me voilà cocu à 100%
Finalement, intérieurement c’est ce que j’ai toujours désiré.
Mais c’est dur, il faut bien assumer ce qu’on a provoqué et finalement toujours souhaité.
Suite à cette décision de ma femme, nous n’avons presque plus de "demis" rasports sexuels. Une fois par mois au plus.
Je me console en me masturbant quand je suis seul en regardant les films que j’ai ou quand elle est au lit avec Luc.
Cécile et Gérard

1 Commentaire

  • Ouiii...!
    C’est là où j’aimerai moi aussi en arriver là...!
    Les beaux jours vont revenir Et elle va remettre son bracelet de cheville avec un petit cœur accroché dessus...
    C’est son amant qui le lui a offert...
    Je ne manquerai pas l’occasion de lui demander de le reporter et qu’il est pour moi le symbole de son appartenance sexuelle à son amant...visible de tous !
    Le tout étant de le savoir...!

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription