Accueil > Articles candaulistes >

L’admiration, l’ultime preuve d’amour

Dans un scénario érotique à trois acteurs, il y a autant d’envie égoïste à satisfaire que de plaisir à offrir sa femme à l’inconnu. Qu’il en jouisse est évidemment le but recherché et sa joie est un vrai bonheur. Mais pourquoi est-ci excitant de les observer ?

La part du voyeurisme compte beaucoup dans cette émotion, mais c’est insuffisant pour expliquer l’attrait d’une telle mise en scène : il ne s’agit pas uniquement de sexualité à l’état brut, mais d’amour. On l’aime cette femme qui jouit sans nous, mais pour nous, on l’aime et on l’admire.

La surprise, l’étonnement, comblent un sentiment d’attachement très fort qui nous rapproche d’elle ...

Paradoxe incroyable : plus elle nous échappe, plus on y tient, et elle le sait : ce don devient mystérieusement une ultime et indicible preuve d’amour.

Docteur Jacques Waynberg
Institut de sexologie
57, rue Charlot 75003 Paris
Tél. 01 42 71 10 30
http://sexologies.fr/

1 Commentaire

  • Bonjour, c est une très bonne analyse.
    Je rejoins le Dr Waynberg.
    Mais je souligne qu il faut être vraiment tres courageux d offrir sa femme à un inconnu.
    Je remercie ce qui ose le faire je leur dis chapeau.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription