Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

Jocelyne, pascal et moi ...

! Signaler un contenu abusif

C’est sans doute en raison d’une expérience passée avec une femme mariée que j’avais ce goût pour la femme des autres. Les jeux, à l’insu du mari, m’avaient beaucoup excité, alors je m’étais inscrit sur un site candauliste, où les hommes aiment montrer leur femme et parler d’elles, souvent à leur insu.
C’est sur ce site que j’allais lier le contact avec Jocelyne et Pascal.
Tout commença par la réponse à un post sur le forum. je leur envoyais un mail et attendais qu’ils me contactent. La réponse fut brève, mais assez rapide. Ils demandèrent une photo et envoyèrent la leur. Ils me posèrent quelques questions, puis plus rien… je dus les relancer et n’étais pas optimiste. Pascal, le mari, me répondit qu’ils partaient en vacances et verraient à leur retour.
C’est alors que je ne m’y attendais plus, presque deux mois après le premier mail, je reçus un mail.
« Si tu es libre, RDV samedi prochain »
nous convinrent de l’heure et du lieu du rendez-vous et irions au restaurant. Celui qu’on avait choisi était complet, nous allâmes dans le plus proche.
D’emblée, je m’asseyait à côté de Jocelyne. Son mari n’a pas émis d’objection. Assez rapidement, j’ai posé ma main sur la cuisse de cette femme qui me plaisait, pendant que nous bavardions. je l’ai doucement caressée sous la table, remontant sous la jupe vers le haut de ses bas. Vers le dessert, je lui tenait la main et j’ai commencé à l’embrasser dans le cou.
Le repas s’est déroulé dans cette ambiance pleine d’ambigüité. En sortant, je me suis comporté comme si c’était moi le mari de Jocelyne. Je lui ai demandé si elle n’avait pas froid et l’ai prise par la taille. on a regagné noss voitures respectives et je l’ai embrassée sur la bouche avant qu’elle ne monte aux cotés de son mari.
nous sommes allés chez moi, juste à côté. En arrivant, Pascal s’est installé sur une chaise et je me suis mis sur le canapé avec Jocelyne.
Je l’ai prise dans mes bras et l’ai caressée avec douceur. Je l’ai embrassée tout doucement, puis mes mains se sont posées sur ses chevilles, sont remontées le long de ses jambes et ont relevé sa jupe. J’ai alors découvert une culotte en dentelle noir très mignonne et j’ai embrassé ce sexe que je convoitais à travers l’étoffe transparente. Pascal regardait et ne disait rien.
Ensuite, j’ai caressé ses seins, puis je lui ai retiré son pull. Elle portait un bustier noir et or qui rehaussait sa poitrine assez petite.
j’ai, moi-aussi, retiré mon pull et c’est elle qui a déboutonné ma chemise.
j’ai ensuite retiré la jupe de Jocelyne. Elle était très mignonne en lingerie avec ses bas noirs... je lui ai caressé les jambes et massé les pieds.
Après m’avoir retiré ma chemise, elle a caressé mon torse et posé sa tête contre moi avec douceur. Elle m’a aidé à dégrafer son bustier, et je l’ai embrassé, puis j’ai commencé à léché ses petits seins dont les tétons pointaient. Pascal regardait toujours sans rien dire
Je l’ai alors laissée me masturber un peu, manipulant, avec précaution, le joli pieu de chair qui se dressait, puis je lui ai retiré sa culotte. Elle s’est de nouveau assise sur le canapé. je me suis agenouillé et j’ai mis ses jambes sur mes épaules, goûtant enfin à son sexe. titillant son clitoris, caressant sa toison courte et un peu clairsemée, je léchait avec avidité sa petite chatte dégoulinante de cyprine, ce festin était tellement délicieux !
Trouvant qu’ils manquaient de place, Pascal nous a ouvert le canapé clic-clac et nous nous sommes allongés. Jocelyne ne portait plus que ses bas et j’étais nu.
Je l’ai prise dans mes bras, parcourant son corps de mes mains chaudes, car il faisait frais. Nous nous sommes embrassés plusieurs fois, puis elle a glissé vers mon ventre et a pris délicatement mon sexe dans sa bouche. C’était délicieux, elle suçait très bien. Ses lèvres happaient ma verge et sa langue parcourait le gland. Je fixais du regard Pascal qui me renvoyait un regard voulant dire "vas-y, j’adore", je voyais d’ailleurs que son pantalon était tout gonflé.
Après, Jocelyne s’est retournée et je lui ai longuement caressé le dos, la nuque, les fesses. Elle adorait ces attouchements délicats qui lui rappelaient la douceur d’une femme. J’ai passé mes mains dans ses cheveux, la décoiffant à loisir, mais elle aimait mes caresses.
Quand elle s’est remise sur le dos, je l’ai caressée de l’autre côté. Ma bouche remplaçant mes mains, embrassant ses lèvres, sa poitrine, son ventre… Il n’était pas prévu que je la pénètre. Je le savait et avait dit à Pascal que ce n’était pas un problème. Pourtant, alors que son mari s’était enfin approché, Jocelyne en a eu envie. C’est elle qui a pris mon membre et l’a attiré vers son intimité. J’ai lancé un regard interrogateur à pascal qui m’a confirmé que je pouvais y aller. Tout doucement, je l’ai pénétrée, faisant entrer en elle mon sexe long et large. Elle était étroite et j’ai rapidement senti qu’elle avait envie d’autre chose.
Elle s’est retirée et s’est laissée glisser de nouveau entre mes cuisses. Je l’ai alors fait jouir en excitant son point G avec mes doigts, pendant que je léchais son clitoris. Pascal l’embrassait et caressait ses seins de l’autre coté.
Jocelyne a joui très fort. Pascal l’a embrassée, puis elle s’est blottie dans mes bras. On a poursuivi avec de doux câlins et des caresses, à trois, c’était délicieusement sensuel, j’aurai pu rester des heures ainsi ...

6 Commentaires

  • Très joli récit… et très proche de la réalité -)

  • Joli récit, dommage que vous soyez pas de notre région ;-)

  • Très beau récit.
    Nous aimerions aller un peu plus loin, Maëlys passerait la nuit avec vous et si cette première découverte donnait satisfaction, d’autres rencontres pourquoi pas plus longues, we par exemple, seraient à prévoir sérieusement. Aucune rencontre amoureuse ne se fera avec moi, juste Maëlys et vous pour, au minimum, une nuit. Quelques vidéos pourraient accompagner les récits de Maêlys à son retour..
    Ce message est très sérieux et bien réfléchi.
    Bisous doux

  • AMLK : Est-ce VOULU que tu ne mettes pas de M Majuscule au prénom de ton épouse ?

  • très jolie narration , dans l’attente de nouvelles de vos aventures...

  • bonjour et merci de nous faire partager cette très belle histoire. Bien des femmes (dont la mienne) auraient aimé être à la place de jocelyne !!! sommes un couple marié depuis 40a et toujours amoureux. le candaulisme a trouvé sa place dans notre couple il y a fort longtemps sans nous en rendre compte. j’ai une petite femme très jolie et qui ne laissait pas indifférent des copains proches. bien que ne m’ayant jamais fait de reproches, je savais que mon épouse avait plus de besoins sexuels que moi. c’est tout naturellement que marie a succombé aux charmes de quelques copains proches .(avec mon accord et mes encouragements.) les années passant , la routine et l’usure du temps ont fait que notre couple s’est retrouvé au point mort....plus de relation sexuelle ou très peu. avec un peu de peur et d’interrogation au début de la cinquantaine, avons décidé de rencontrer des hommes dans saunas principalement. marie a bcp apprécié car les rencontres sont faciles et sans lendemain. il y peu , d’un commun accord, avons décidé de pratiquer candaulisme pur et peut-être même cuckold. sentir marie prendre son pied ainsi nous a redonné à tous les deux une deuxième jeunesse. envisageons et souhaiterions relation suivie à trois. merci de vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription