Accueil > Témoigner le candaulisme >Questions à la communauté >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Je viens là car je suis vraiment perdue.

! Signaler un contenu abusif

Bonsoir,
J’ai 28 ans mon mari 30, la plupart des personnes me disent que je suis une assez jolie femme très attirante, je reçois très souvent des compliments sur mon physique, ça m’arrive de me trouver jolie, mais sans plus. Mon mari est quant à lui un homme vraiment très beau et intelligent, je ne dis pas ça car c’est mon mari, tout le monde le dit dans notre entourage, il est très musclé prend énormément soin de lui, il plaît beaucoup et j’en ai conscience.... Ça fait 10 ans que je suis en couple.J’ai fait ma première fois avec lui. Un an ou 2 après notre rencontre, mon mari m’a très vite lancé des sortes de petits défis du genre, sortir en minijupe sans culottes et/ou sans soutien-gorge. Il a commencé par me faire susciter un plaisir de séduire, puis m’a fait accepter de fantasmer sur un autre, puis de lâche la bride il était très inventif et en peu de temps il m’a fait découvrir des choses (sodomie et fellation jusqu’à la fin, j’aime le sperme)… Et il avait très vite remarqué que j’étais un peu "insatiable" dès qu’il s’agissait de sexe, le manque de sexe me rendait folle. Au bout de 3 ou 4 ans mon mari m’a demandé d’aller dans un club, il voulait que je connaisse autre chose étant donné que je n’avais jamais connu d’autres homme que lui avant et pour ne plus être jalouse car mon mari est très beau "je vous l’ai déjà dit". Il m’a très bien vendu le sujet, je me sentais aimée, belle bref une confiance envers lui à 1000%. Dans nos relations intimes, il ne m’apportait plus la même satisfaction. Souvent trop excité, il était victime d’éjaculation précoce. En plus il a un sexe de petite taille "comme j’ai pu m’en rendre compte au cours de mes aventure " ce qui n’aide en rien pour me donner du plaisir.
Après 6 mois, j’ai donc accepté, les 1ere fois on s’est isolé dans une pièce juste nous deux, j’ai trouvé ça très excitant, très bonne ambiance, et respectueux. Nous y sommes retournés la semaine d’après, il voulait tellement que je fasse ça toute seule qu’il m’a laissée devant la porte d’une pièce et là j’y suis rentrée seul et je me disais mais qu’est-ce que je fais là !! Et je me suis dit je suis là il faut le faire, une fille est venue me voir, elle était en couple et "elle m’a laissé seul avec son homme", c’était un homme quelconque. Ça c’est très bien passé très doux très agréable, mais durant l’acte je me demandais "qu’est-ce que tu fais là !!! Je me disais allez c’est pour ton homme" la gentillesse de cet homme et le plaisir et l’excitation que j’ai eu m’ont quand même largement aidé. Voilà après je suis ressortie bizarrement "toute contente et heureuse de l’avoir fait" pourquoi je ne sais pas ?? J’ai tout raconté en détail à mon mari "qui était tout excité ". La 2nd fois ou je l’ai fait, le mec m’a donné son n° de portable que j’ai retenu !! On s’est revu 1 fois à l’extérieur il a fallu que je filme pour ramener les ébats à mon mari !!! Pourquoi je l’ai revu à l’extérieur je ne sais pas non plus pourquoi j’en ai pris autant de plaisir ??? Je me souviens que je me disais PARFOIS ses envies me font tellement mal (la peur pour notre couple) et pourtant m’excitait énormément et m’apportait beaucoup de plaisirs. Ensuite on y est retourné souvent (à savoir que j’aimais cette ambiance, nous nous sommes connus jeune j’avais j’avais à peine18 ans, donc je ne suis pas allée en boite de nuit), en club libertin, je restais assise à côté de mon mari, il me disait " allez va te promener dans les couloirs, trouve toi quelqu’un..." J’ai renouvelé donc souvent mais parfois pas forcément avec l’envie de le faire même si dans l’action je prenais toujours autant de plaisir". Si je ne faisais pas pénétrer dans la soirée juste une fellation par exemple, j’avais le droit à des reproches dans la voiture. Je suis allée une fois avec une fille (un fantasmes de quand j’étais enceinte) je pensais que ça l’exciterait mais NON il aime que ce soit des hommes, ensuite il était souvent insatisfait car les mecs avait souvent La Panne/Trop rapide et si il n’avait pas cette Panne/Trop rapide mon mari me disait que leur sexe n’était pas assez gros, il voulait à tout prix que "je me prenne une grosse...". Il voudrait que je sois pénétrée par un énorme sexe noir mais je refuse de coucher avec un noir même si j’ai déjà fantasmé sur des blacks.
Je tiens à préciser qu’il m’a fallu beaucoup de temps pour que j’accepte le fait que j’aimais le sexe et que j’étais gourmande. Et surtout que j’assume ce statut devant des inconnus. Je n’ai pas de critères physiques. Il m’a fait rencontrer des hommes, grands, d’autres petits, des bien membrés ou pas (jamais suffisamment pour lui), d’origine social diverse, d’âge différents, des maigres ou avec quelque kilo en trop, des musclés... Ses attentes reposent plus sur les possibilités sexuelles. C’est vrai aussi qu’il y a des hommes avec lesquels ça se passaient mieux qu’avec d’autre et que je revoyais.
Une fois où j’ai eu des sentiments (de bonnes sensations plutôt que des sentiments) pour un partenaire, c’était avec un homme marié qui avait pas mal de charme que j’ai vu plusieurs fois sur son lieu de travail, donc c’était en cachettes /en surprise nous le faisions dans les toilettes dans le parking de son entreprise, dans la voiture, dans son bureau, entre nous c’était incroyable au point de vue physique c’était génial mieux que génial je sentais une vrai connexion, alors qu’il me baisait sans tendresse juste du sexe et rien que du sexe. J’aimais bien ressortir de ces moments épuisée physiquement j’aimais bien le sucer jusqu’au bout, J’adorais le goût de son sperme. Il avait un sperme laiteux, épais, consistant et abondant différent de mon mari qui a un sperme faible, très liquide et transparent comme de l’eau et moi j’aime mieux quand la texture est épaisse, dense. Je ne comprends d’ailleurs pas que certaines filles refusent d’avaler après une fellation, pour moi c’est un plaisir à chaque fois. Même si le goût change un peu d’un homme à l’autre (tous les hommes non pas le même gout....)
Mais mon mari après m’a dit STOP car dans l’excitation nous l’avons fait sans préservatif et j’ai adoré le sentir me remplir !!! Je sais j’ai honte et mon mari me le remet souvent sur le tapis à cause des dangers MST et il ne veut pas que je le fasse sans préservatif même si le partenaire faisait un test, pourtant j’aimerais qu’ils éjaculent à l’intérieur de moi les sentir me remplir, bien que mon mari ne veuille pas.... mon mari veut qu’ils se vident sur mon corps plutôt que dans leurs préservatifs ils peuvent éjaculer là où ils veulent peu importe ça ne me dérange pas. Par contre sur le visage ce n’est pas pratique (maquillage, cheveux, sa colle et mon mari n’aime pas trop que je me nettoie...) il m’arrive parfois de mettre un préservatif usagé au frigo et d’avaler son contenue devant mon mari.
Il y a 2 ou 3 ans, il m’a demandé de me prendre photo nue dehors, ensuite il fallait qu’il y ait des gens derrières puis de me filmer en me masturbant, quand je pars faire des courses ou autres je dois être sexy provocante dans la voiture il me demande d’écarter les cuisses découvertes, largement et généreusement ouvertes aux regards des piétons et des conducteurs de poids lourds qui dominent notre voiture. Quelque peu réticente au départ, j’accepte, par jeu.
Je suis devenue un peu trop la femme de tout le monde et notre entourage commençait à jaser. Mais il se fichait éperdument de ce que pensait le voisinage.
Il y a 1 an nous avons déménagé pour son travail, donc plus personne pour garder les petits bouts de chou alors plus de club de sortie coquine, au final ça m’allait très bien même si le sexe me manquait Je me suis même mis à la course à pied pour faire passer les pulsions qui m’envahissaient. Et là sa libido est passé à zéro. Au bout de 6 mois dans notre nouvelle demeure, il a commencé à me demander de faire venir quelqu’un à la maison et me disait "fait le une dernière fois si ça ne va pas c’est fini je ne t’embêterais plus" alors je l’ai fait, j’ai filmé mais le mec a fait une éjaculation précoce ça a duré moins de 5 minutes il ne s’était même pas déshabillé, il a juste ouvert son pantalon et n’a pas été très actif un homme trop pressé qui confondait désir et baise. Et quand mon mari a vu la vidéo, il m’a dit : "t’aurais dû recommencer de suite." bref j’ai repris un RDV avec un autre qui en avait une grosse pour lui faire plaisir et quand il a vu la vidéo comme d’habitude le mec n’avait pas une assez grosse et pourtant....
J’aime bien endosser le rôle de la soumise car je prends un réel plaisir à me laisser diriger. J’avoue que ça m’excite au plus haut point.
J’ai mis vraiment beaucoup de temps à franchir le pas maintenant je suis allée au-delà de ce dont je me croyais capable. J’avais peur de faire entrer quelqu’un dans notre intimité du qu’en-dira-t-on. Par contre maintenant, je n’ai plus aucune peur ni angoisse, les choses se font naturellement. Je ne pense pas à ce qu’il va se passer et je laisse faire une fois le moment arrivé. Mon mari me dit par téléphone de me préparer et je reçois, ou je me déplace
Depuis, il ne se gêne plus pour me faire baiser même si ça me plaît, j’ai essayé en vain de le freiner, de me freiner un peu pour notre couple, pour nos enfants et puis aussi, par instinct. Mais je crois que maintenant, on a du mal à s’en passer surtout lui. Après mes rapport avec mes partenaire il ne veut pas que je me lave il me fait un cunnilingus, me lèche comme j’aime avec sa langue il aime quand ma peau est encore humide et poisseuse par endroit, ou m’embrasser avec sa langue alors qu’il sait qu’on m’a joui dans la bouche.il adore que je lui fasse une fellation quand il regarde la vidéo de mes ébats il dit qu’il aime me regarder prendre du plaisir. On ne fait plus beaucoup l’amour normalement, pourtant j’essaie de l’exciter, quand il me fait l’amour c’est à chaque fois après que je l’ai fait avec un autre. Je lui en ai parlé plusieurs fois mais il dit que ça lui donne envie. J’ai beaucoup appréciée ces rencontres ainsi que le dialogue avec d’autres hommes. Cela a réveillé en moi un besoin de séduire.
Je ne travaille pas ça me laisse beaucoup de temps pour faire des rencontres et il m’est difficile de dire avec combien d’homme j’ai eu des relations, lui faisant toujours scrupuleusement le récit de mes ébats.
Je sais qu’il me sera difficile de l’arrêter. Même si parfois je me s’en devenir une vraie putain pour son plaisir, je l’aime toujours autant, sinon plus et je sais qu’il m’aime aussi.
Dernièrement, j’ai décidé d’aller voir une sexologue pour comprendre notre relation, seule car il ne pouvait pas venir, elle m’a annoncé qu’il était un pervers narcissique manipulateur, et la j’ai eu un CHOC. Elle l’accuse de m’avilir de ne pas me respecter d’être dans une déviance sexuelles dans une "dépendance affective". Alors que je sais, que jamais il ne s’amuserait à me faire souffrir... Si je n’ai pas envie, comme le faire avec un homme de couleur ou avec plusieurs hommes en même temps (il voudrait que je fasse des doubles pénétration), il respecte mon choix alors que je sais qu’il voudrait vraiment que je participe à un gang bang ou avec un black cela semble l’exciter très fortement même si je dois l’avouer cela m’intrigue un peu. À la maison dans la vie de tous les jours il m’aide pour les tâches quotidiennes, il participe à la vie de famille, s’occupe de nos enfants, joue avec eux aide au devoir. Il est aussi dépendant de moi que je ne suis de lui. J’ai eu plein de rendez-vous et de fabuleuses relations sexuelles avec un tas d’hommes qui ne cherchaient pas à avoir une relation sentimentale que pour du sexe, même si il y en a quelques un qui aurai aimé allez plus loin dans nos relations. Je ne me sentais pas coupable.
Maintenant tout repasse dans ma tête 10 ans de vie commune, les bons moments les plaisir que j’ai pu avoir.... j’ai fait des recherches sur le net sur le pervers narcissique manipulateur et ça fait mal... Pensez-vous que le pervers narcissique manipulateur a des penchants comme ça ?
J’ai trouvé également le terme Candauliste je préférerais ça. Depuis j’analyse beaucoup, et c’est bizarre mais j’ai remarqué que j’avais de nouvelle envie de sexe, je sais j’ai un problème, je ressens une boule, un manque, on a qu’une vie, et je veux la faire avec lui. On pourrait tellement être heureux... je pensais que ce plaisir pimentait également notre vie de couple avec des sensations nouvelles maintenant j’ai le doute. Mon conjoint aime me voir prendre du plaisir avec un autre et moi je prends du plaisir à ce qu’il me voit est-ce vraiment mal ? Et puis il y a tout ce qui tourne autour : le plaisir qu’à mon mari à la recherche de partenaires, les échanges par mail, et la préparation du rendez-vous... Tout cela participe à un processus d’excitation. Je pensais que notre complicité s’en trouvait renforcées je ne sais plus où j’en suis.
Pensez-vous que je devrais retourner voir la sexologue pour approfondir ou devrais-je arrêter et continuer comme avant ?
Pensez-vous qu’il est Candauliste ou pervers ?
Alors désolé pour ce très long texte et merci d’avoir pris le temps de tout lire mais j’avais envie de parler/écrire, alors j’ai décidé d’exposer mes soucis ici. Merci pour votre avis.
Je vous embrasse.

13 Commentaires

  • Je réagis également… J’ai été complice de quelques couples et franchement à 65 % c’était des couples amoureux… Cette sexologue me semble un peu tranché dans ses jugements et surtout pleine de préjugés…
    Manu

  • Je suis content de voir que nous sommes nombreux à penser que cette "psy" manque de professionnalisme et de déontologie !

    En revanche elle ne manque pas de préjugés !

    De quel droit porte-t-elle un diagnostic sur une personne qu’elle n’a pas rencontrée ?

  • Pour ce sexologue, de nombreux candaulistes doivent faire figure de pervers narcissiques manipulateurs... Nous sommes en effet nombreux à avoir quelque peu "manipulé" notre compagne pour lui faire assumer le candaulisme. Beaucoup de femmes en ont le fantasme mais n’imaginent pas le passage à l’acte, qui est souvent induit progressivement par le conjoint.

    Le récit de Jess est très ambigu, car elle donne l’impression que c’est son mari qui décide tout, qui l’oblige à des pratiques qu’elle ne souhaitait pas nécessairement et donc qui la manipule entièrement. En même temps, elle explique l’immense plaisir qu’elle ressent souvent dans ces pratiques ainsi que le côté respectueux de son mari quand elle fixe ses limites.

    Le libertinage, quelle qu’en soit la forme, n’a de sens que pleinement partagé par les deux partenaires. Ce qui manque à ce couple ce sont de bonnes discussions fixant les désirs et les limites de chacun. Jess doit pouvoir expliquer à son mari quelles sont ses envies personnelles et ne pas être simplement passive face aux fantasmes de son mari. Il doit y avoir un vrai partage dans le candaulisme, c’est ce qui en exclut la perversité.

    Et bien entendu sortez couverts !

  • Jess,
    Je tenais à renforcer le point de vue de Claude 345 quand il dit :
    " Une vraie psy ne se permettrait pas de balancer un tel "diagnostic" sur la foi d’un récit. Une analyste ne plaquerait pas d’étiquettes et surtout pas sur une tierce personne. C’est dévastateur pour celle qui reçoit une telle déclaration, pour le couple, et le risque d’erreur est maximal. "

    La personne que vous consultez a simplement pour rôle de vous accompagner dans votre raisonnement. Elle n’a pas de jugement de valeur à porter ou de diagnostic à poser sur un patient qu’elle n’a semble-t-il jamais vu.

    La meilleur solution pour votre mari comme pour vous même, est de mon point de vue, de changer tout simplement de thérapeute sans tarder.

    La sexualité est une source de désirs et de plaisirs infinis… mais également d’angoisses et de tourments lorsqu’elle se dérègle. C’est à ce moment-là que les sexologues entrent en jeu et offrent la possibilité de comprendre et de soigner les troubles sexuels, qu’ils soient psychologiques ou organiques. Choisir un sexologue ne se fait pas au hasard.

    Consultez le lien internet de france5 ci-joint avant de choisir un sexologue.

    http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-consulter-un-sexologue-les-precautions-a-prendre-10290.asp?1=1

  • Il ne s’agit pas d’une "psy" mais d’une sexologue. Une vraie psy ne se permettrait pas de balancer un tel "diagnostic" sur la foi d’un récit. Une analyste (ou une psychothérapeute bien formée cad ayant bénéficié d’une analyse personnelle) ne plaquerait pas d’étiquettes et surtout pas sur une tierce personne. C’est dévastateur pour celle qui reçoit une telle déclaration, pour le couple, et le risque d’erreur est maximal.
    Mais ces histoires de sperme sont épouvantables. Une femme mariée avec des enfants qui s’exposerait de façon aussi inconséquente au vih (si le récit est authentique et rien ne le prouve... on peut espérer que c’est de l’affabulation) et exposerait ainsi amants, mari etc..., c’est inqualifiable !!
    On ne pourrait pas enfin mêler plaisir sexuel et sens minimal des responsabilités ?
    Désolé Jess pour ces paroles virulentes mais comment laisser passer cela sans réagir ?

  • Vous devriez aller voir un autre psy, juste pour avoir un deuxième avis. Votre mari n’a pas l’air, à vous lire, très "dangereux". Peut-être se laisse-t-il emporter dans son fantasme au point d’oublier votre intimité à tous les deux.

  • "Pervers narcissique" c’est très à la mode chez les psy… Comment peut elle poser un diagnostic sans l’avoir vu ?

    Moi je me méfie des psy… Je ne dis pas que les pervers narcissiques n’existent pas, mais en ce moment on ne parle que de ça, alors la psy a suivi la mode…

    Comme il a déjà été dit, je ne suis pas sûr qu’un pervers narcissique puisse être candauliste, et vice versa.

    Mais je ne suis pas un psy, heureusement...

  • Mais non voyons, c’est pas mon genre lol !

    Arrêtons de troller. Place aux "vrais" commentaires ;-)

  • mdr et ba voila tu me laisse seul et si j’me trompe tu va bien te foutre de moi lol

  • Et bien je te laisse faire, je crois que c’est trop pour moi lol !

  • non maatkare cette fois ci je pense que tu es dans le faux je crois pouvoir dire avec certitude que c’est une vrai femme de candauliste qui se cache derrière !!! je pense qu’elle nous a mis tous se qu’elle avait sur le cœur en quelque lignes et résumer 10 ans d"expérience un une seul contribution peut paraître un peu gros et pervers mais la pour le coup je pense qu’il faut lire entre les lignes !!!

  • Bonsoir
    Je suis abasourdie par autant de perversité, au point que je ne peux m’empêcher de mettre en doute la véracité de ce récit... Je ne veux fâcher personne, mais je suis dubitative.

  • coucou miss ta contribution est super touchante car on sent vraiment que tu n’es pas bien par rapport a cette situation !!! je pense que le vrai problème viens du fait que tu n’ai personne de suffisamment libéré pour en parler !!!!
    la sexologue se trompe enfin je pense lol un candauliste ne peu pas être un pervers narcissique !!! un pervers simple oui mais j’ai cru comprendre que tu l’étais aussi d’ailleurs nous le sommes tous ici un manipulateur aussi car le candauliste et souvent manipulateur mais la manipulation contrairement a ce que l’on peu penser n’ai pas forcement mauvaise la preuve la séduction n’ai rien d’autre que de la manipulation !!! j’aime beaucoup la psychologie je suis moi même un candauliste et un manipulateur ( mais pas le coté mal-saint je te rassure ) et j’ai envie de te donner mon avis sur toute tes interrogation mais la je serais obligé de te répondre un texte sans fin qui te lasserais bien vite et surtout qui ne traiterait pas les choses étapes par étapes !
    mais si tu veux une prise de contacte ( mail ou telephone ) fais moi signe je me ferais un plaisir de répondre a toute tes questions afin de te donner mais idée et ma vision de la chose et surtout de te rassurer pour le plus grand bonheur de votre couple !!! biz libertine

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription