Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Je suis cocu - 2

! Signaler un contenu abusif

Bonjour à tous,
Plusieurs mois se sont écoulés depuis ma dernière visite, je ne pourrai pas dire si c’est en bien ou en mal, mais notre couple a trouvé un équilibre. Ma femme a toujours son amant régulier, elle le voit régulièrement, au moins 2 fois par semaine. Elle devient de plus en plus belle, de plus en plus séduisante, et pour rien au monde je ne changerai ce que notre couple est devenu.

Ce soir, elle est partie le rejoindre. Souvent elle me demande mon avis pour s’habiller, mais là, elle s’est préparé seule, longuement, d’abord dans la salle de bains, puis dans la chambre. Elle est venue me rejoindre dans le salon 1 heure et demie plus tard, où je l’attendais tranquillement assis sur le canapé.

En la voyant arrivait, je me mis à pousser un wouaa d’admiration !!! Elle avait mis pour l’occasion une petite robe noire avec des fleurs rouges, son décolleté profond et baillant laissait entrevoir les globes parfaits de sa poitrine, ses jambes magnifiques étaient gainées par des bas noirs retenus par des jarretelles dont la longueur de la robe ne permettait pas de cacher. Elle me sourit, éclairant son visage d’un rouge cerise qu’elle avait déposé sur ses lèvres.

Elle prit ma main et la plaqua entre ces cuisses. Elle n’avait pas de culotte, son petit abricot était lisse et doux, parfaitement épilé comme pour se sentir encore plus nue, encore plus offerte. Alors que je commençais à la caresser et sentir l’humidité sur ses lèvres, elle ôta ma main. Elle me dit qu’elle se réservait à lui, mais que je pouvais lui embrasser son fruit juteux.

Ce faisant, elle releva sa robe, enleva son pied de son escarpin du même rouge que ses lèvres, et le posa sur l’accoudoir à mes côtés. Alors je me mis à la humer longuement puis à l’embrasser. Après quelques gémissements, elle recula, remit sa chaussure, et me dit de ne pas l’attendre de la nuit. Elle me précisa que je pourrai la baiser (selon ses propres mots), demain vers midi. Puis elle est partie.

Maintenant, j’attends avec impatience son retour, cet instant où elle rentrera épuisée de sa nuit, l’air défaite, mais comblée. Dès qu’elle sera rentrée, je me jetterai sur elle, comme un ours sur une ruche, je la coucherai sur le lit, lui écarterai les jambes et lui fouillerai de mes doigts sa minette encore collante pour sentir la semence de son amant s’en échapper. Pour finir, je la posséderai à mon tour, afin de mélanger mon sperme à celui qui la remplit déjà.

3 Commentaires

  • très bien cela te plais bien , avec une aussi belle femme ,des cuisses ,des jambes ,une chatte jolie bien dessinée je serais ok

  • Très beau témoignage avec une pratique assurée et assumée.
    J’aime un peu moins (vision personnelle) même si j’en comprends "l’essence" le fait de vous jeter "comme un ours sur une ruche" -j’aime bien par contre l’expression !- car je préfère la liberté laissée à la partenaire de venir au moment où elle en ressent le besoin, le désir, l’envie....
    Merci

  • hum très excitant comme récit...elle réserve des choses a son amant qu’elle te refuse ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription