Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Je souhaite partager mon expérience et j’aimerai des réponses

! Signaler un contenu abusif

Bonjour,
J’ai cherché sur Internet "homme qui aime imaginer ou voir sa femme avec un autre homme", et je suis tombée sur le mot candaulisme, et sur ce site très intéressant j’ai pu lire que je ne suis vraiment pas le seul à avoir cette envie (ça me rassure). Et ça m’a donné envie d’apporter mon témoignage pour avoir moi aussi des conseils.
Voilà nous sommes un couple la trentaine, amoureux, et bien plus encore ! Nous avons deux superbes enfants de 3 et 5 ans.
Pour les présentations physiques, ma femme est une jolie brune de 31 ans aux cheveux mi-longs, les yeux verts, dotée d’une superbe poitrine 90B, elle mesure 1m68 une taille 38 avec un ventre plat entretenu par des séances journalières de gym et de natation, et des hanches assez fines malgré ses accouchements avec de très belle fesses. Je suis moi-même un homme de 32 ans, simple, brun aux yeux bleus, de taille normale 1M75 pour 78kg, assez sportif.
Je pense que nous ressemblons à Mr et Mme tout le monde nous avons des vies banales.Nous nous connaissons très bien (forcément en 13 ans…) Nous nous sommes connus jeunes (18 ans) et quasi sans expérience,
Nous ne pouvons pas vivre l’un sans l’autre et sommes très unis. Je suis sûre de ses sentiments comme elle des miens, j’ai une confiance énorme en elle.
Nous n’avons jamais rien caché l’un à l’autre et nous avons confiance l’un en l’autre. Nous pensons qu’il est important de se dire les choses, quand ça va comme quand ça ne va pas et surtout dire nos envies, nos fantasmes …
Suite à la perte de son emploi, elle a retrouvé il y a six mois un boulot de serveuse/hôtesse dans un bar fréquenté par une majorité d’hommes. Le bar se trouve dans une ruelle de quartier riche de Reims fréquentée par une belle clientèle, riche et généreuse, des hommes d’affaire, qui cherchent un coin pour passer une partie de la soirée ce qui a une répercussion directe sur ses pourboires, avec ses pourboires elle arrive parfois à doubler son salaire. Elle doit être sympathique et souriante avec la clientèle son patron lui a dit « qu’il fallait être « bonnes », que les clients aient envie d’elle, et tout le temps s’habiller d’une manière très sexy ; et provocante particulièrement les soirs (jupe ou robe courte avec décolleté et talons mais sans jamais être vulgaire) son patron lui a dit clairement qu’elle était là pour inciter à la consommation. Certains clients masculins, au moment de choisir, lui demandent souvent si elle est « incluse dans la carte »
Ils sont vite devenus très complices, proches avec son patron et deux des serveuses elle me dit qu’il la trouble quand il lui fait la bise il l’embrasse prêt des lèvres et quand elle prend les commandes sur l’ordinateur, son patron se frotte contre elle ; il lui fait des commentaires à caractère sexuel sur son physique : "t’as une jolie poitrine de belle fesse de belle jambes..." ; "Ton mari doit se régaler, tu dois donner beaucoup de plaisir avec cette jolie bouche…". Parfois, quand elle manifeste son mécontentement car il y a du monde, il lui donne une tape appuyée sur les fesses, au risque qu’elle fasse tomber les verres en lui disant qu’il aimerait qu’elle soit gentille avec lui. Il lui est arrivé de lui demander, de se faire prêter un haut ou une robe d’une autre serveuse, ne trouvant pas sa tenue décolletée ou la trouvant trop longue, alors qu’elle portait un vêtement sexy mais sobre, ses collègues lui disent qu’il la drague et qu’elle devrait coucher pour qu’elle est une belle augmentation et qu’il la laisse tranquille.
Il y a deux serveuses sur les 5 qui sont bien copine avec ma femme et qui ont parfois des relations avec le patron elles ont aussi parfois des relations sexuelles avec des clients pour arrondir leurs fin de mois en dehors de leur travail mais rien d’obligatoire, mais c’est permis, elles seul choisissent les clients et le moment où elles ont envie de le faire. Elles lui ont dit que leur patron était dominateur limite sado au lit et que c’était un excellant coup et pourtant toutes les deux sont mariées et elles poussent ma femme à avoir une relation sexuelle avec lui.
Elle m’a dit qu’elle ne savait pas si elle allait rester longtemps car elle était un peu attirée par lui ou certain clients qui la drague et qu’elle ne voulait pas mettre en danger notre couple en faisant une bêtise qu’elle m’aime plus que tout. Après un service du midi, il lui avait demandé de se rende à son domicile « pour coucher avec lui » que sa femme n’était pas la et qu’ils pourraient être tranquille.
De savoir qu’elle était devenue l’objet de désir de tous ces hommes, je ne sais pourquoi au lieu d’être jaloux, ivre de rage, d’avoir honte pour elle et pour moi ça m’a excité. Jamais jusque-là je n’avais ressenti d’émotion sexuelle aussi intense. J’en aurais presque joui dans mon slip ! Pour l’avoir déjà vue son patron je dois admettre qu’il n’est pas mal du tout pour la cinquantaine. Grand, bien découpé, visiblement sportif, avec par-dessus le marché, une belle gueule d’homme à femmes alors qu’il est marié.
Elle revient de son travail toujours souriante, visiblement heureuse, et c’est avec son boulot qu’elle passe 80% de son temps.
Je ne comprends pas pourquoi le fait de l’imaginer avec un autre m’excite autant maintenant.
Je ne pensais plus avec ma tête mais avec mon sexe quand je lui ai dit que nous étions soumis à une très forte contrainte économique et que nous devions rembourser un important crédit immobilier, et que les revenus qu’elle tirait de ce travail, principalement du fait de pourboires confortables qu’elle recevait, permettaient peut être de supporter cette situation. Et qu’elle ne pouvait pas prendre le risque de perdre cet emploi. Et que si elle était heureuse de passer du temps sans moi alors je l’étais aussi et que ça serait encore plus confortable d’avoir plus d’argent.
Parfois au niveau sexe je n’ai plus trop de plaisir, mais je prends énormément de plaisir à l’imaginer avec un autre (un vrai plaisir intellectuel). Malgré sa beauté je n’arrive à jouir qu’en l’imaginant dans des situations insolites. Je l’imagine se faire peloter par des inconnus et qui parfois en profitent pour aller plus loin. J’aime l’imaginer entre les mains de son patron. De plus, son désir sexuel est décuplé quand on se retrouve après avoir passé du temps avec son patron. Elle n’a pas spécialement de complexe, ni de pudeur. Elle aime le sexe et sexuellement elle pratique tout, la sodomie même si s’est pas ce qu’elle préfère, elle adore la fellation complète les cunnilingus, il nous arrive régulièrement de faire l’amour en extérieur. Et nous regardons parfois des films pornos ensemble et elle utilise souvent un vibromasseur (le sextoy est souvent un partenaire obligé de nos ébats elle aime depuis longtemps la double vaginal et moi aussi) et je penses qu’elle l’utilise seul aussi...
Après son licenciement elle était en déprime et maintenant avec ce travail elle se sent bien mieux dans sa peau, elle est plus ouverte aux gens, elle est plus heureuse !
Elle prend plus soin d’elle, pour plaire aux autres, mais aussi pour moi. D’ailleurs elle perçoit un panier de 100€ par mois pour aller chez l’esthéticienne onglerie, épilation (elle pratique l’épilation intégrale maintenant) coiffeur et acheter des vêtements sexy. Je prends plaisir à la conseiller pour acheter ses vêtements.
C’est dur de se dire qu’on est excité à l’idée que sa femme nous trompe, je me suis demandé si j’étais normal, je me sens bizarre face à cette situation même si de lire ce site me rassure.
Que pense vous de son comportement et du mien avez-vous une idée de ce que je dois faire ? Ai-je raisons de la pousser à aller voir ailleurs ?
Merci par avance pour vos conseils.
À bientôt de vous lire.

11 Commentaires

  • Bonsoir
    Ce que vous semblez vivre depuis peu de temps, est chargé d’une intensité érotique folle. Qu’elle plaisir intense cela doit être de partager physiquement cette aventure avec votre femme.
    J’espère,que vous aurez le temps et l’envie de nous faire part de vos avancés et de votre état d’esprit.

  • Puisque votre femme lit …………
    Selon votre mari, il est loisible de constater combien votre obéissance, à vous faire prendre pas d’autres, est grande. …………
    Il semblait avoir un peu de mal à vous concevoir ainsi.
    Votre réticence , crainte , de vous faire outrager en sa présence doit juste venir de votre possibilité à le concevoir dans cette envie . De redouter ses réactions.
    Il a été assez loin dans ses textes, il vous en a aussi fait part de son désir de vous voir . Imaginez son émotion lorsqu’il visualisera un membre commençant à vous écarter les lèvres. Regardez-le à l’instant où vous vous ferez planter. ………….. Regard bien salaude !!!!
    Après, de toutes façons vous serez prise par votre sensualité, oubliant ce mari complaisant. Juste concentrée sur votre jouissance.

    Même si vous êtes réticente à ce qu’il vous mate , je lui souhaite de vous mater . D’obtenir ce qu’il souhaite . Vous lui devez bien cela .
    Sainte Verge priez pour lui ……………..

  • Bonjour,
    Je profite de ma pose déjeuné pour vous apporter la suite.
    Ça y est je lui ai tout dit hier soir, après avoir mis les enfants au lit et pas trop passionné par les régionales nous sommes allés nous coucher pour lire j’étais vraiment trop gêné, mais je me suis lancé.
    Au début j’ai discuté de tout et de rien, puis de son travail, et petit à petit la conversation a déviée sur le candaulisme.
    Je lui ai dit que cela m’excitait, qu’elle soit échauffée par son patron ou des clients. Je lui ai dit que je prenais beaucoup de plaisir à la voir s’habiller avec des tenues légères et sexy quelle était resplendissante et que j’appréciais beaucoup ses tenues de travail qui devaient ravir ses clients et son patron. Que j’aimais qu’elle soit lisse le sexe totalement épilés. De la voir totalement féminine jusqu’au bout des ongles, n’hésitant pas, à être séduisante sans complexes en assumant totalement son sex-appeal avec ses tenues sexy. Qu’elle était tout simplement magnifique. Je lui ai dit combien je l’aimais. Que je ne savais pas qu’on pouvait éprouver autant de plaisir, à voir sa femme susciter du plaisir sexuel à d’autre hommes.
    Que je prenais plaisir d’imaginer leurs sexes gonflée de désir en la regardant habillée comme ça. Avec ses jupes courtes qui découvre généreusement ses jambes ses décolletés que je sais, largement ouvert sur ses seins. Que j’aimais imaginer les regards salaces qu’ils portaient sur elle, que j’aimais imaginer leurs mains baladeuses qui venaient la tripoter avec insistance. Que j’aimais qu’elle ne soit ni frigide ni coincée, ça, depuis quelle avait ce travail et croyez moi c’est sûr que maintenant elle n’est ni frigide ni coincée.
    Que j’étais fier de sa beauté et que j’apprécierais de la partager avec ce boulot. A quel point j’aimais ce qu’elle était devenue que je l’aimais tant.
    Elle a été tout d’abord surprise et je crois assez curieuse.
    A mon grand étonnement, elle réagissait assez bien……A sa tête et à sa façon de laisser traîner sous les draps sa main sur ma cuisse puis mon sexe elle m’a dit avec un sourire qui se voulait coquin : "t’es un petit cochon" un ça te fait de l’effet à ce que je vois ? Ses yeux brillaient son regard était terrible à la limite entre celui d’une démone et d’une tigresse.
    Pour toute réponse j’ai commencé à la caresser
    Avec un regard d’ange, sans que je m’y attende elle m’a dit dans un souffle à l’oreille « tu aimerais que je leurs fasse quoi ?! » J’ai eu le cœur qui a fait un bond dans ma poitrine ; j’ai répondu un euh tout et je veux qu’il t’épuise sexuellement je veux que tu ne leur refuse rien.
    Pour toute réponse elle m’a adressé un grand sourire elle m’a enlevé mon caleçon, et s’est mise à allée me sucer elle la engloutit avec gourmandise. Le plaisir était fou, un temps elle me suçait, l’autre me léchait. Elle a accéléré la cadence. Utilisant sa main, ça bouche, sa langue et son regard avec encore plus d’envie ! Je sentais le plaisir monter à un rythme fou et incontrôlable. Je n’ai pu tenir longtemps, elle me fit perdre la tête. Je lui ai dit que j’allais jouir et elle a continué. Je sentais mon sperme coulé dans sa bouche et sa langue qui récoltait le tout pour tout avaler. Puis sa bouche a quitté mon sexe pour rejoindre ma bouche elle m’a embrassé doucement (elle avait le gout de mon sperme) en me murmurant quel m’aimait plus que tout. Je l’ai déshabillée de sa nuisette. Malgré mon éjaculation je bandais encore dur comme la pierre.
    Puis elle m’a sauté dessus comme ça ne lui était pas arrivé depuis longtemps.
    D’habitude elle fait preuve d’une grande tendresse multipliant les caresses et les préliminaires. Cette fois elle était différente, elle m’a traité comme un objet juste bon pour étancher son désir, sans aucun respect de sa personne. Elle me faisait sucer ses seins m’embrassait goulûment à pleine bouche avec sa langue sa salive..., le souffle me manquait et ce n’était pas sans me déplaire.
    Elle était comme possédée surexcitée
    Nous avons fait l’amour c’était à peine croyables et elle s’est lâchée comme jamais. Je l’ai sentie trempée, trempée… c’était bon de la sentir comme ça.
    Au bout d’un moment elle s’est retirée doucement elle m’a sourit et elle s’est retournée délicatement pour se coucher sur le ventre. Et elle m’a dit texto s’il te plaît…Mange-moi les fesses et pénètre moi. J’ai envie de te sentir à cet endroit.
    Je me suis mis à lui parler, et lui dire des choses que je ne lui ai jamais dites ça a donné à peu près ça.
    - "t’aimerai ça d’être prise par ton patron ou des clients, dis-moi que t’aimerai ça"
    - oui j’aimerai ça
    - t’es une cochonne, dis-moi que tu une grosse cochonne
    - oui je suis une cochonne
    - promet moi que tu vas le faire
    - oui je te le promets
    Je ne pouvais plus sentir ma verge tellement le plaisir était intense ! J’ai joui d’un plaisir complément fou entre ses fesses.
    Quand nous avons fini l’excitation légèrement retombé, enlacés elle m’a dit que devant moi, elle ne savait pas si elle oserait. Qu’avec moi et un autre homme, peut-être mais que seul avec un autre surement et qu’elle ne me le cacherait pas si tel était mon choix.
    Elle m’a dit qu’elle m’aimait et qu’elle ferait tout pour moi.
    Qu’elle ferait tout pour me stimuler mais qu’elle ne voulait pas me faire de peine.
    Je lui ai demandé de passer à l’acte cette semaine et de rien me cacher, elle m’a dit qu’elle allait essayer et elle m’a embrassé à pleine bouche, sa langue jouait avec la mienne, c’était troublant et excitant. Et nous nous sommes restés dans les bras l’un de l’autre. Sa bouche ne quittait pas la mienne et c’est dans cette folie de baisés que nous nous sommes endormis, blottis l’un contre l’autre.
    Ce matin, j’étais sur un nuage, mais je devais partir pour aller travailler (elle ne travaille pas le lundi). Elle m’embrassa une dernière fois son baisé était long et sa main me caressait vigoureusement. Elle me relâcha doucement en me disant t’es un sacré pervers et qu’elle m’aimait moi et nos enfants plus que tout au monde et elle me souhaita une bonne journée avec un clin d’œil coquin, je lui ai laissé la tablette avec le site candaulisme.com ouvert sur mon témoignage et de se servir de son vibro...
    Voilà je suis maintenant aux anges.
    Merci à tous.

  • Bonjour Pascal,
    On est dimanche, il est un peu plus de 16 heures, tu en a parlé à ton épouse aujourd’hui ?
    Comme le suggère l’épouse de Donald, tu penses qu’elle a déjà craqué au boulot ?

    En ce qui me concerne, je suis convaincu que votre couple est sur la bonne voie...
    Elle va se libérer et s’ouvrir à sa féminité pour votre plus grand plaisir à tous les deux. Accentuez votre complicité, jouez, imaginez les situations des plus excitantes pour l’un comme pour l’autre sans à priori, et ça c’est pas toujours facile !!!

    Un seul point important pour la pérennité de votre relation est que c’est elle et seulement elle, qui s’autorise à prendre du plaisir en accueillant avec bienveillance sa propre féminité.

    Elle ne doit en aucun cas attribuer le plaisir qu’elle prend à un tiers, c’est elle et elle seule ! Toi tu l’encourages à s’autoriser le plaisir et les situations parfois un peu glauques mais sans aucune culpabilité... que du plaisir et de l’excitation.

    A très vite

  • Bonsoir,
    C’est mon épouse qui me fait répondre. Pour elle a femme serait déjà passée à l’acte
    mais elle veut ton assentiment pour se déculpabiliser et être en symbiose avec toi
    Elle te donne trop de détails sans avoir été en colère d’abord et en plus elle insiste en te donnant les sujets de conversation avec ses 2 collègues ........dépêche toi ton bonheur est au bout du chemin

  • Bonnes résolutions.
    Une nuance.
    Si elle est aussi peu sage, insolente coquine chasseuse trouver l’autre.

    Nul besoin de demander l’assentiment des intervenants sur ce site.
    Elle me parait en avance sur vous.
    Dépêchez-vous de la rattraper, de l’attraper. Soyez moins timoré.

    Visiblement vous avez envie , en finale , de la voir entreprise , pourquoi alors passer par le stade de lui permettre à voir seule un autre . Vous l’autoriser à disposer de son propre corps ………c’est gentil de votre part !!!!

    Choisissez cet autre, et imposez-le-lui. Vous raisonnez comme si vos envies pouvaient être coupables et que vous voulez l’y amener peu à peu.
    Elle séduit, elle michetonne, elle se frotte, faites-lui cette belle surprise. Elle en sera peut-être stupéfaite pour une faite au stupre.
    Vous aurez agi en mâle qui décide. Les filles aiment bien.

    Joli cadeau que de lui procurer vous-même l’objet de ses fantasmes. Croyez bien que passé le premier balbutiement d’excitation elle oubliera totalement votre présence pour ne plus que profiter .

  • Bonsoir
    Il est vrai que depuis qu’elle a trouvé ce travail, j’aime la redécouvrir ainsi, la retrouver en tant que femme chaude et sexuée, aimant son corps et ses formes, s’admirant chaque jour un peu plus et passant du temps à se préparer à ce pouponner, toujours plus sexy et sûre d’elle. Chaque jour, je la redécouvre avec un regard neuf et amoureux. J’apprécie d’abord pour moi-même bien sur le fait de la voir ainsi, d’admirer son corps, si aguicheur. Mais je suis aussi très excité par l’idée que d’autres hommes la regarderont également avec autant de désir, au cours de la journée/soirée. Et je ne peux m’empêcher de m’échauffer l’esprit en l’imaginant si désirable se faire draguer par son patron, un inconnu, ou mieux encore, qu’elle les séduise par elle-même.
    Il m’a été tellement stimulant d’entendre ma femme parler de son patron, de tel ou tel client, qu’elle trouve charmant et qu’elle désire sincèrement mais que par respect pour notre couple elle n’en fait rien. Je découvrir ses désirs, son pouvoir de séduction et je me rends compte chaque jour un peu plus à quel point elle est en fait coquine. Moi qui la pensais si sage alors qu’elle se révèle finalement être une vraie chasseuse d’hommes et insolente.
    Elle peut maintenant exprimer sa féminité, avec ce travail, elle peut se mettre en avant, se sentir sexy, s’épanouir aux yeux des hommes, et plus uniquement à ceux des miens, alors qu’elle se l’est (peut-être) toujours interdit.
    Demain je vais profiter qu’elle ne travaille pas pour me jeter à l’eau, dans un moment de calme, peut-être demain soir au lit. Je vais lui proposer d’avoir des relations avec son patron ou des clients mais de le faire seulement de manière consentie, et sans avoir à me cacher ou à craindre pour notre famille, à la seule condition qu’elle me raconte ses ébats, dans les détails qu’elle me dise ses ressentis, et qu’en contrepartie je puisse un jour l’observer ou participer quand elle sera à l’aise. Mais que si elle ne le « sent » pas ou si elle a du mal à se décider surtout qu’elle ne se force pas.
    Voilà qu’en pensez-vous ?
    Merci pour vos messages privés.

  • Pascal
    Question prostitution , il n’y a pas de jugement de ma part , cela peut même être un puissant fantasme . Possible de le faire dans la discrétion.

    Juste que : travaillant dans ce genre de bar , et en fonction de l’actuel loi , une fille qui ferait des passes avec des clients / Ipso facto , tout homme vivant avec elle est considéré par la justice comme proxénète .

    Si ce travail lui plait, qu’elle gagne plus d’argent que ce qu’elle pourrait obtenir avec une autre activité , que cette activité vous convienne aussi à vous . Il n’y aucun problème à rester si elle se contente de michetonner sans vendre ses charmes .

    Coucher avec son patron. Visiblement les autre serveuses l’on fait , d’ailleurs elles font un peu de retape pour lui en tentant de la convaincre.
    Soit parce que cela les existe, ce que je peux comprendre….
    Soit c’est le patron qui leur demande de la convaincre…..

    Vu de loin , je crains que cela ne soit pas forcément un gage de duré dans ce job . Mais si, elle, elle en a envie , et que vous cela vous excite , pourquoi s’en priver .

    Ensuite ma réponse se fait uniquement sur ce que vous dites d’elle. Si elle le pense et ressent comme vous le rapportez …………..

    Elle aime se faire complimenter , donc draguer , se faire toucher dans ce bar . Cela l’allume et doit la rendre humide . Elle fait partie des pas farouches qui attend votre accord ou vos encouragements .
    Elle en parle librement et visiblement voit bien que cela ne vous froisse pas . Ces privautés rapportées sont le candaulisme. Un jaloux l’aurait corrigé.

    Vous avez la chance d’une chaude et qui parle. Cela vous excite, donc où est le problème ????? Parlez aussi librement qu’elle .

    Après il y a juste à vous interroger sur ce que vous désirez :
    • Elle se laisse draguer par un mec choisi par elle
    • Elle se laisse offrir à un mec choisi par vous
    • Vous l’entreprenez en compagnie d’un homme choisi par elle ou vous

    Dans cette option de choix d’un mec par vous , l’important c’est de trouver un complice avec le quel vous parlez aisément . Cela peut être une grande partie de la jouissance . En tout cas un gage de réussite , sauf si vous ambitionnez de la faire sauter qu’une seule fois . Elles y prennent gout !!!!

    Elle vous aime , craint de vous déplaire , vous allez l’autoriser complaisamment , en contrepartie vous pouvez , au moins dans un premier temps , exiger d’elle qu’elle respecte le choix du scenario.

    Mais cela peut être aussi grisant de connaitre le sien rêvé ………… et de l’obliger à le respecter totalement ….. Cela peut la mener très loin .

    Comme vous la décrivez, il n’y a pas de craintes de vous faire rabrouer. Elle, elle attend que vous vous décidiez à décider .

    Vos enviez et les siennes se complètent . Ne soyez pas timide .

  • Bonjour Pascal51.
    Si je choisis d’intervenir, ce n’est pas en tant qu’homme expérimenté, mai parce que je suis envieux de votre situation ; Pour ce qui me concerne, je ne suis pas encore parvenu à convaincre ma femme.
    Elle en a envie, c’est certain. A quel point ? Difficile de le dire. Pour le moment elle n’ose pas , ou se l’interdit. Jusqu’à quand ? A vous lire, j’ai l’impression que la vraie question vous concerne vous. Êtes-vous prêt ? Ce n’est pas sur. Vous devez garder en tête qu’une telle chose n’est pas anodine, et que ses conséquences peuvent êtres désastreuses pour votre couple. Un fantasme est une chose, passer à l’acte en est une autre. D’autant plus qu’elle travaille dans un environnement ou les occasions de manquent pas. Quand le premier pas sera franchit… Demander des conseils sur ce forum est une bonne idée. Mais je pense que la meilleure chose à faire est d’en parler avec elle. Livrez lui votre fantasme, livrez lui aussi vos craintes. Si ce n’est pas déjà fait. Fixer les règles ensemble, et prenez la décision ensemble. La bonne décision sera la vôtre.

  • Merci peintre
    Je ne voyais pas ça comme de la prostitution car il n y a vraiment aucune obligation pour les filles c’est elle qui choisissent sulement si elles ont en vraiment envie et il n’y a aucune obligation financière mais c’est vrai qu’elle compte beaucoup sur leur générosité.
    Que me conseillez-vous ? Doit elle rester dans ce bar ? dois-je la pousser à coucher avec son patron ? Je sais qu’elle apprécie les attouchements et les compliments qui lui fait, je sais qu’elle attend mon approbation pour passer à l’acte je pense que si je n’accepte pas elle ne voudra pas rester dans ce travail. j’attends vos conseils avant de lui dire mon envie de candaulisme.
    Merci

  • Harcèlement sexuel. Prostitution. Et, en ce qui vous concerne : proxénétisme.

    Cela étant une facette légale présentement en France. Le fait de problèmes financiers n’est pas une excuse valable ; aux yeux de la loi actuelle .

    Danger d’autant plus fort que cela se passe dans un bar de nuit qui doit être fort connu de la police locale et que si vous - mari - en profitez financièrement ( participation à remboursement de traites ) ( même fort peu ) vous serez considéré en état de proxénétisme . 7 ans de prison.
    Voire 10 ans , et même 20 ans , si une notion de bande organisée était retenue .

    Bien sur les pourboires, pour le seul fait d’être sexy et d’inciter des hommes à rêver, n’ont rien d’illégal . Mais la limite légale est très fine.

    Si le comportement de patron , serveuses ( un tantinet rabatteuses ) , clients ne la dérangent pas , pire l’excite , elle n’est pas harcelée ; au moins moralement .

    L’autre face. Votre femme peut apprécier être ainsi traitée. S’épanouir de l’être. Revivre après une sexualité endormante, que de se sentir désirée , que de recevoir des demandes , que de se faire frôler . Avoir une envie de s’in conduire en péripatéticienne. De se faire, par jeu, rémunérer de sa prestation. Par pur jeu , totalement occasionnel et surtout pas dans le cadre de son travail .

    Vous avez la chance de vivre avec une fille qui parle et qui parait dans de belles dispositions . Il ne faudrait surtout pas les négliger, les réprimer. Par contre il serait péché que de ne pas en profiter .

    Vous-même pouvez être excité de la savoir désirée, de l’imaginer entreprise ou de souhaiter qu’elle le fut . Qu’elle se conduise en fille de joie. Voire de la voir se faire avoir.

    Il n’y a , en cette seconde occurrence , ni l’un ni l’autre à vous estimer coupable de quoi que ce soit . Ni légalement, ni moralement. Vous n’êtes pas anormal .

    Votre femme ne vous ‘’ trompe pas’’ , puisque vous été informée qu’elle apprécierait de se faire ‘‘’’ tromper ’’’’ et que vous aimeriez la voir ainsi en objet du désir de mâles .

    Ne mélanger pas l’argent à vos désirs mutuels. Danger : aussi bien légaux que destructifs de sentiments.

    Elle vous revient excitée de s’être faite frôler par son patron ou d’autres . Vous cela vous fait triquer.

    Cette fille n’attend que votre autorisation pour se faire prendre ou que vous l’offriez .

    Ne la faite pas languir.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription