Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Je me découvre ce fantasme : Part 2 : Le choc

! Signaler un contenu abusif

Malgré cette soirée ou tout s’était relancé, la chaude ambiance n’aura duré qu’un certain temps et très vite nous reprirent un rythme moins fréquent et plus routinier. Il fallait que je me l’avoue cela venait de moi et de la maladie, je me devais de réagir. Allant consulter des sites, et forums je veux savoir comment remédier à ça et veut voir ma femme épanouie.

Car en ce moment je vois bien qu’elle ressent ce manque, elle ne cesse de venir vers moi chose qu’elle ne faisais pas avant. Je réfléchis alors et prend le problème dans le sens inverse. Et si ma femme allait voir ailleurs ? Et si elle décidait de quitter son « vieux » (car oui notre différence d’âge, dans cette situation, je la vois plutôt mal) qui la baise beaucoup moins qu’avant ? Car je le répète elle est demandeuse et j’ai toujours su lui offrir ce qu’elle désirait..

Mais maintenant tout ça devient compliqué. Je ne pouvait pas m’imaginer la perdre et voulant son épanouissement au niveau du sexe je lui demanda malgré moi, et ma jalousie :
- " Tu aimerais faire un plan à 3 ? "
Sa réponse fut sans équivoque. Elle me répond qu’elle y a toujours pensé mais lors de ses périodes de célibat seulement, elle ne se voit pas le faire alors qu’elle est avec moi.

Je lui rappelle alors nos dernières longues périodes d’abstinence. Et en rajoute pour lui dire que je voudrais essayer, voulant la voir prendre du plaisir tout en restant à ses côtés pour ne pas que cela soit de la tromperie.

Elle promet d’y réfléchir. Il faut dire qu’elle sait à quelle point je suis jaloux et a certainement peur de ma réaction mais au fond je sais qu’elle en a envie, elle l’a dis elle même, seul le fait qu’elle est avec moi la freine. Elle est ouverte, et je le savais.

Cependant de là à passer à l’acte, ça va être dur de la convaincre. Et pourtant il va le falloir, car de plus en plus cette idée me vient à la tête. Même au boulot je commence à m’imaginer des scènes lorsque je suis au boulot où elle se fait prendre par un autre homme que moi, et mine de rien tout ça m’excite je me découvre alors un nouveau fantasme, me prenant alors pour un fou par la même occasion. Je trouve au départ cet excitation sordide mais je veux aller plus loin ça ,c’est sur.
J’engage alors de nouveau une conversation avec Adeline :
- " Tu as repensé à notre conversation sur le plan à 3 ? "
- " Oui oui chéri, je veux bien essayer mais une seule fois si cela se passe mal on arrête tout. Je t’aime et je ne veux pas te perdre. "
- " Je vais organiser une soirée dès que je trouve la bonne personne. "

Heureux de pouvoir enfin mettre en place ce petit « jeu », je reste malgré tout stressé à l’idée que cela se passe mal.

Au lendemain de cette conversation, je partage des textos avec Adeline actuellement au travail : elle m’envoie :
- " Chéri ? Tu te rappelles de Christophe ? "
- " Christophe, celui qui travaille avec toi ? "
- " Oui, l’intérimaire dont je t’ai parlé qui répare les ordinateurs du bureau. "

Il est vrai qu’elle m’a parlé il y a déjà 2, 3 semaines de cet homme qui à son arrivé au bureau d’Adeline ne se saurait pas gêné pour lui faire des compliments alors qu’il ne la connaissait pas. La conversation continue :
- " Oui, que se passe t’il ? "
- " Tu ne penses pas que ça serait une bonne idée, pour l’homme que nous cherchons ? "

Elle ne me l’a jamais dis mais si elle me demande ça c’est que Christophe lui plaît physiquement, et cet idée m’excite quelque peu.
- " Si tu veux, tu comptes l’inviter un soir ? "
- " Oui, samedi ? "
- " Ok "

Elle ne perd pas de temps cela fais à peine 1 semaine et demi que nous avons commencer à parler de ça et déjà elle organise tout cela. Je tente alors de ralentir la chose en lui expliquant en rentrant du boulot, que je préfère que samedi soir ne serve qu’à faire connaissance et voir si les intentions de cet homme sont bonnes et si il serait capable de franchir le pas malgré ma présence.

Elle dis être d’accord. Je rajoute alors :
- " Finalement tu va peut être trouver ça bizarre mais je préfère que tu le fasses avec lui seulement. "
Choquée, elle répond tout de même :

- " Tu veux donc que je te trompe ? On ne s’étais pas mis d’accord comme ça ! "
- " Non du tout, je veux juste rester à tes côtés et te regarder t’amuser. "
- " Tu es sur que ça ne te fera pas de mal cette situation ? "
- " Non, et si c’est le cas on arrêtera tout, après tout c’est pour toi que je fais ça. "

Et il est vrai que je fais ça pour elle, pour qu’elle connaisse encore les joies du sexe que je ne peux plus lui offrir aussi fréquemment qu’avant. Après tout l’amour c’est différent ! Et dans un sens en sachant que cela m’excite aussi, je sais très bien que j’y gagne beaucoup. Et que je ne saurais certainement que demandeur par la suite de cela.

Je savais qu’Adeline aimait le sexe mais au point d’accepter cet arrangement, c’est vrai que ça m’a fait bizarre mais dans un sens me dire que cela ne la dérangeait pas plus que ça, m’excitait fortement.

Je finis par lui demander si Christophe a accepté l’invitation et elle me répond qu’il n’a pas hésité je lui demande alors si il sait qu’elle est en couple, car si il me voit en arrivant il risquera d’être effrayé même si rien ne se passera ce samedi là.

Elle me dis alors qu’elle l’a prévenu, qu’elle lui a juste demandé de venir car elle le trouve sympathique et qu’elle aimerait faire connaissance autour d’un bon repas.

Je trouve tout de même bizarre que ce type accepte une telle invitation alors que je suis là mais suit la marche voulant voir les intentions de Christophe.

Et ce samedi prévue pour la rencontre fut un jour très attendue pour moi. 21h, le fameux samedi : je demande alors à Adeline de me faire plaisir en mettant une tenue que j’aime. Je finis alors de préparer la table et voit arriver ma femme qui vient me déposer un baiser, se recule et fait un tour sur elle même.

Cette fois ci, elle est resté plus sobre que d’habitude, restant quand même très sexy. Elle porte un tailleur avec chemisier blanc ouvert sur sa poitrine dévoilé par un soutien-gorge push up noir mettant en valeur sa poitrine, sa jupe noir en cuir dévoile de superbes jambes sur-relevés par des talons de 8cm environ.

Elle est très belle et je me rend compte de la chance que j’ai d’avoir cette si belle femme à mes côtés. C’est sur, l’invité va adorer. Et quand on parle du loup...<
Ca sonne et je pars lui ouvrir.

Bouteille à la main, tenue décontracté, jean et chemise ouverte. J’observe de suite que Christophe est du goût d’Adeline, la connaissant plutôt bien. Je ne sais pas encore son âge mais il doit avoir la quarantaine, et est plutôt bien conservé.
- " Bonsoir, Patrick ? C’est bien ça ? "
- " Oui bonsoir Christophe entrez entrez ! "

Directement ma femme arrive et lui tape la bise. Je vois alors un léger sourire sur le visage de l’homme qui en voyant ma femme ne pu se retenir. Nous nous installons et le repas se passe plutôt bien, il est vrai que je me sent un peu exclus lorsque ma femme et lui se lance dans un discussion en rapport avec le travail, mais je n’hésite pas à poser des questions et de là, j’apprends que l’homme est marié depuis une quinzaine d’année. C’est un peu le choc.

Je ne cherche pas à en savoir plus à ce sujet et lui demande son âge. 48 ans répond Christophe. Je lui en aurais donné quelques de moins, il doit certainement faire du sport vue sa carrure plus sportive que la mienne...

Je m’eclipse dans la cuisine et demande à ma Adeline de me rejoindre prétextant avoir besoin d’aide. Je lui demande :
- " Tu penses qu’il serait d’accord pour coucher avec toi et devant moi ? "
- " Etre d’accord oui, je vois bien ces regards et il m’avait dis qu’avec sa femme rien n’allait plus il y a quelques jours. Par contre je sais pas si il a compris pourquoi il est là. "
- " Tu m’étonnes, sachant que je suis là.. Il faut que tu lui fasses comprendre en étant seul avec lui ce que nous voulons faire. "
- " Mais comment ? "
- " Pars au bar avec lui parle lui en et dis lui que le prochain rdv, on testera ça tout les trois.

Adeline accepte alors le deal, et j’espère à ce moment qu’elle saura le convaincre et lui faire comprendre ce qu’on veut. De mon côté tout ce petit stratagème m’excite énormément et je me rend compte que je suis vraiment taré de vouloir voir ma femme avec un autre.

Je ne me connaissais vraiment mais vraiment pas ce fantasme avant. Et depuis, ces derniers jours, il n’y a que ça qui me vient en tête. Le repas se termine, je salue Christophe, embrasse ma femme bien fort, et monte pour aller me coucher.

J’espère vraiment qu’elle va réussir à le convaincre et que je vais pouvoir assister à ce spectacle au prochain rdv. J’envoie un dernier message avant de me coucher à Adeline qui est sur la route :
"J’ai hâte d’être à la soirée ou cela va arriver, bonne soirée je t’aime. "

N’arrivant à trouver le sommeil dû aux images qui me viennent en tête du jour ou je la verrais se faire baiser par Christophe, j’allume la télé et entame le premier film policier qui passe ce soir là.

Bizarrement environ 1h après leur départ, j’entends la porte s’ouvrir. Adeline rentre déjà ? La conversation fut rapide.. Il y a probablement eu un problème, j’espère qu’il n’a pas refusé pour autant. J’éteins la télé et décide de me mettre dans le lit en attendant qu’Adeline me rejoigne.

Mais personne ne monte me rejoindre je commence alors à m’inquiéter, imaginant qu’un inconnu se soit inviter chez moi. Je sors alors de ma chambre discrétement et me dirige vers la mezzanine qui donne sur le salon (vu du dessus).

Et là je vois Adeline de retour du bar, en train de rigoler à ce que lui dis Christophe qui lui aussi et revenu. Je ne comprend donc pas pourquoi il ne repars pas après l’avoir raccompagné. Mais bon je décide alors de les laisser, certainement que le bar était fermé et ils ont préféré revenir parler ici.

Je me remet donc au lit et là j’entend Adeline monter alors que je sais que son collègue est toujours en bas, voulant en savoir plus je fais mine d’être endormie et je l’entends ensuite repartir en disant à l’homme :
- " C’est bon ne t’inquiètes pas ! "

Il faut dire qu’à ce moment je commence à être perdu, je ne sais pas quelle sont les intentions d’Adeline mais si elle le fait avec lui sans que je sois là, cela voudrait dire qu’elle trahie notre pacte mais surtout qu’elle avait plus envie de lui que je ne le pensais.

Il faut dire qu’elle connaît ma facilité à m’endormir ces derniers temps et doit se dire que rien ne peut me réveiller désormais me pensant au lit depuis 1h. Je me rapproche sans faire un bruit de la mezzanine et les observe avec grande discrétion.

Stupéfaction, je vois ma femme embrasser langoureusement l’informaticien en lui caressant la bosse qui déforme son jean. Je ne comprend pas pourquoi elle fait ça sans que je sois là. J’entends très bien, et distingue un :
- " J’ai envie que tu me baises " d’Adeline adressé à Christophe comme une chienne en manque de cul.
- " T’es vraiment une bonne salope toi ! "Lui répond le type

Je reste sur le cul et la situation m’interroge énormément. Je suis jaloux de ce que je suis en train de voir, je ne lui ai jamais parlé comme ça, malgré nos jeux de dominations Adeline m’a toujours dis que les insultes restait la limite à ne pas franchir et lui qu’elle connaît à peine a le droit à ce privilège.

Finalement je suis fou face à cette scène et a hâte de voir la suite. Moi qui pensait qu’il serait dur de la convaincre à passer à l’acte et bien là, elle ne se gêne pas. Surtout sans que cela soit prévu, et en mon « absence ». Je la vois alors comme une acharné lui descendre son jean en étant allongé sur le canapé et lui assis à côté. Elle est encore habillé et son collègue la laisse faire.

Elle sors avec du caleçon de Christophe une bite certainement très dur vu comment il bande fort. L’homme en a une sacré, elle est certainement aussi grande que la mienne, mais sa largeur est phénoménale. Et ça ne me rassure pas bien au contraire lorsque j’entends ma femme s’en réjouir :
- " Hmm quelle grosse bite, tout ce que j’aime. "
- " Elle est rien que pour toi " lui répond Christophe.

A ce moment ma jalousie est au plus fort, j’ai juste envie de lui fouttre mon poing sur la gueule, et elle là qui parle de sa bite comme si elle en avait d’autres souvent pour elle, et pourtant tout ça m’excite fortement je sent bien que je bande fort dans mon caleçon pour seul vêtement à ce moment.

Quelle salope ma femme, je ne la pensais pas à ce point, et surtout capable de faire ça derrière mon dos. C’est fou comme elle s’active sur sa bite, je la vois enchaîner les vas et viens rapide et les bruits indécents que font sa bouche lorsque Christophe appuie sur sa tête sont si excitants..

Elle la prend loin et s’étoufferait presque avec. Elle prend plaisir à le suçer ça se voit, et lui gémit doucement en lui donnant le rythme avec ses mains.

Elle se relève ensuite et lui fais découvrir son corps. Elle enlève rapidement ses habits, voulant très vite passer à l’acte, et je vois alors de mon point de vue, ses tétons pointés, elle est fortement excité. Elle doit avoir sacrément envie. Je suis jaloux de cette scène mais mon excitation est dominante.

Il est lui aussi déshabillé et lui demande de s’allonger sur le divan et entame alors un cunni qui a l’air de plaire à madame. Je l’entend gémir doucement.
- " Oh oui bouffe moi bien … "
- " Tu aimes ? "
- " C’est super bon, vas y continue !! "
Il s’éxecute.
- " Tu mouilles beaucoup petite chienne "

Ses mots crues envers ma femme m’excitent tellement, et pourtant, elle prétendait détester cela... Je le vois introduire 2 doigts dans la chatte d’Adeline et commencer à la masturber doucement.

Je ne vois pas bien à ce moment mais je crois qu’il lui enfonce un troisième doigt et j’entends ma femme commencer à jouir rapidement, puis elle lui dis :
- " J’ai envie de ta grosse bite maintenant prend moi ! "

L’homme ne se fait pas attendre et s’installe sur elle, je le vois rapprocher son gland de la chatte de ma femme, et là il l’introduit d’un coup fort, faisant crier ma femme. La douceur il ne doit pas connaître car que ma femme se soit habitué ou pas, son rythme est directement brutale, et les coups de bites s’enchaînent.

Il a une sacré santé celui là ! Il lui fais relevé les jambes et continue de mener la danse. Je vois bien que ma femme est très excité et ça fait bien longtemps que je ne l’avais pas vu comme ça
- " Oh oui elle est bonne ta bite , prend moi, prend moi forrrrt "
- " Ca t’excite de baiser un homme marié je suis sur "
- " Hmm oui, continue ouuui "

Et oui, dire que lui est marié, je crois que cela donne encore plus de piment à la situation ,car au final les deux sont en couple depuis un bon moment. Je commence vraiment à apprécier très fortement le moment malgré la jalousie que j’éprouve en voyant que ma femme crie de plaisir.

Et voilà qu’elle se penche sur la table du salon, ça n’en finit plus elle pose ses mains sur la table, et cambre bien son magnifique cul qu’elle lui offre tel une salope. Il l’attrape par les cheveux et commence à la pénétrer, l’excitation est si forte que ma femme semble avoir un orgasme.
- " Oh ouiii ! Continue baise moi bien mon salop

Il lui donne une fessé et accélère le rythme, ce qui affole Adeline
- " Hmmmm je jouis, oui ouiiiii, "
- " C’est trop bon t’es vraiment trop bonne "

Et l’homme semble tenir la cadence, si j’étais à sa place je n’aurais pas pu me retenir, mais lui continue et lui demande désormais de s’allonger sur la table. Adeline suit ses ordres, et je vois alors sa chatte trempée, elle est magnifique, et moi cela me fais tellement bander.

La voir jouir sous les coups de bite de son collègue est juste trop excitant pour moi. Il donne tout Christophe et lui redonne un deuxième orgasme, j’en suis jaloux...

L’action s’arrête, et ma salope se met à embrasser Christophe, la voici qui se baisse et recommence à le sucer, tout y passe, même les couilles de son amant. Et voilà qu’elle accélère.
- " Hmm oui continue, suce bien Adeline ", dis t’il

Et là le voilà qui lâche un rugissement, je l’entend jouir, et il se vide alors maintenant dans la bouche de ma femme, elle qui ne m’a jamais laissé faire ça. Mais quelle salope, elle abuse c’est trop. Elle avale tout se relève et l’embrasse. Je crois entendre à ce moment un :
- " C’était trop bon ça faisais longtemps qu’on ne m’avait pas faire jouir comme ça, merci."
- " T’as été magnifique " lui réponds Christophe..

Je retourne alors vite dans la chambre en me branlant de la scène qui venait de se passer, tout en restant perplexe de ce qui venait d’arriver, ma femme va t’elle me l’avouer ? Pourquoi ne m’a t’elle pas prévenu pour que je profite de tout ça ? Voulait-elle vraiment le faire ce soir là sans ma présence ?
A suivre..

7 Commentaires

  • Pour moi aussi, il est sûr que ta femme savait que tu allais en profiter. Si elle avait voulu le faire sans que tu le saches, elle ne serait pas rentrée. Belle mise en scène de sa part. Et puis, cela a certainement rassuré l’amant. Donc pas de doute, elle savait que tu ne dormirais pas longtemps surtout de la manière dont elle se lâchait… disons… bruyament.
    S’il y a une suite ou plusieurs, alors oui, nous les attendons avec impatience. En plus c’est bien écrit et les mots nous permettent de fantasmer à notre tour…

    Quelle chance d’avoir une femme comme elle !!!!

  • Bonjour,
    Pour moi il est évident qu’elle savait que tu étais là et que tu n’en perdais pas une miette. Et son plaisir n’en a été que plus grand car elle devait imaginer le tien, dans l’action. Une belle preuve d’amour !
    En tout cas ton histoire est très belle et j’ai hâte de connaitre la suite.
    Damien.

  • Voulez vous connaître la suite ??

  • Merci pour vos commentaires, la suite arrive bientôt. Vous allez voir par la suite que j’ai de la chance d’avoir une femme comme elle...
    Et je ne doute pas ça, merci encore pour vos commentaires

  • Profites-en, elle est formidable. De toute façon, elle est revenue sachant que tu serais présent, mais sans être à ses côtés. Peut être le préfère t’elle ainsi. Il faut tout de même que tu saches que ta femme n’est pas plus salope qu’une autre. Beaucoup de femmes font avec leur amant, plus qu’elles en acceptent avec leur mari. C’est normal, elle ne veulent pas passer pour des saintes nitouches. Caro, mon épouse faisait pareil. Puis sachant que j’avais remarqué les avantages qu’elle laissait à ses amants elle a fini par accepter pour moi aussi. Ainsi, cette façon d’accepter est un plus pour nous. Elle nous donne du plaisir par la vision mais aussi par les nouvelles pratiques. Tout le monde y est gagnant.
    f.tyroler2@orange.fr

  • Bonjour Patrick
    Bravo pour ce magnifique récit empreint d amour de tendresse
    Tu as su faire par amour abstraction de ta jalousie, de ta maladie, une très belle remise en cause
    Dans ton récit le lecteur ressent ton magnétisme et le feu du désir partager entre l inquiétude de ce nouveau plaisir ( découvrir ta femme dans les bras d un autre ) .
    C est ainsi que je t aime et que je t aimerai aussi longtemps que tu me fera souffrir de plaisir , c est que l ont peut dire de ton récit
    Ta jeune femme Belle, gourmande , équivoque, qui aime tourmenter les hommes en général et Toi en particulier .
    C est elle qui commence qui a t initier à des plaisirs inconnus ou se mêlent amour , sexe et partage
    En souhaitant sans aucun doute une jolie fin
    Claudine et Paul

  • J’adore et je suis fan ! Merci beaucoup...
    Vivement la suite, ta femme est une sacrée coquine et tu dois être le plus heureux !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription