Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Je me découvre ce fantasme : Part 1 : Présentation, la maladie s’installe.

! Signaler un contenu abusif

L’histoire que je vais vous racontez est réelle et une présentation s’impose pour bien tout comprendre.

Pour nous présentez, moi c’est Patrick et j’ai rencontré ma femme Adeline à 40 ans, elle en avait 26. Je suis plutôt bien placé là ou je travaille et ma femme est secrétaire. Nous aimons tout les deux notre travail. Pour ma part je suis plus souvent au travail qu’elle, mais cela n’a jamais était un souci pour nous. Nous sommes ensemble depuis 11 ans maintenant.

Aujourd’hui âgée de 51 balais et elle étant âgée de 37 ans, un léger complexe s’est vite emparé de moi depuis quelques temps. C’est vrai qu’à côté d’une femme comme la mienne, il y a de quoi complexé. Adeline est brune aux cheveux longs, mesure 1m74 et porte un joli 85B qui lui va parfaitement.

Bref physiquement je le trouve toujours aussi belle, elle s’entretient plutôt bien par quelques séances de sport, qui l’aide à garder sa ligne. Pour ma part, je me trouve plutôt bien conservé. Je suis plutôt grand 1m88 pour 82 kg. Mais il y a un hic.

Depuis 4 ans, je suis diabétique et beaucoup de chose ont changé depuis la découverte de ma maladie.

Il faut savoir que sexuellement nous nous sommes toujours très bien entendu, et sommes plutôt ouverts. Nous avons déjà parlés de nos fantasmes entre nous et les avons réalisés dès qu’on le pouvait. Il est vrai que j’aime énormément le sexe et Adeline est plutôt demandeuse.

Ce que j’aime par dessus tout, c’est lorsqu’elle se vêtit d’une de ses tenues sexy. Au niveau de la fréquence de nos rapports, je dirais que se fut très rythmés pendant nos 7 premières années. Mais mon hospitalisation brutale suite à cette découverte, fut un moment phare dans notre relation.

Il faut savoir que le diabète peut ,dans certains cas provoquer des troubles dans la sexualité du malade. Et pour mon cas, ce le fut, à mon plus grand regret. D’abord sous le choc de voir le restant de sa vie rythmé par des piqûres à insulines ou autres contrôles glycémiques, il fallait en plus s’attendre à voir mon niveau de santé s’aggravaient à tout moment.

Pour Adeline, les débuts furent compliqués. C’était elle qui me piquait et elle voyait bien que sexuellement mes envies étaient beaucoup diminuées. Les premières mois passaient et nous nous habituons au fur et à mesure à ce rythme de vie.

Sexuellement les choses évoluaient doucement, ce qui m’inquiétait beaucoup pour elle. Nous ne faisions l’amour qu’une ou deux fois dans la semaine ce qui était bien moins qu’auparavant. Il m’arrivais même de ne pas réussir à bander, ce qui restait plus rare tout de même mais très frustrant.

Je ne savais pas franchement si cette baisse de régime niveau sexe l’attristait vraiment mais moi oui et il fallait alors que ça change car je ne voulais pas que cela demeure.

Voulant à tout prix relancer notre couple sexuellement, je décida de lui parler directement de la situation. Je lui demanda alors de s’apprêter pour sortir, ayant l’idée d’aborder le sujet en tête à tête au restaurant.

Je la vois alors descendre les escaliers dans une robe, noire plutôt sexy qui lui arrive mi cuisse et qui lui colle bien au corps faisant ressortir ses fesses que j’aime tant. Ses talons allonge sa silhouette et mélange le côté classe, au coté sexy de sa tenue.

Elle m’annonce qu’elle est prête et nous nous dirigeons alors au lieu prévu. Ne pouvant attendre je la complimente sur sa tenue et pose ma main sur sa cuisse. Elle me souris et me demande alors si elle me donne envie dans cette robe. Je lui répond que oui en essayant tant bien que mal de regarder la route.

Au restaurant les discussions s’enchaînent et je lance alors le sujet de façon tranquille en lui chuchotant que j’ai plutôt hâte de rentrer. Je vois alors dans son regard malicieux qu’elle aussi, elle me demande pourtant :
- " Tu n’est pas bien ici avec moi ? "
- " Ah si, si mais depuis que je t’ai vu arrivé dans cette tenue... "

Je ne termine pas ma phrase en laissant un sourire qu’elle comprend rapidement.
Elle rit alors et me répond qu’elle sait à quelle point j’aime ses tenues.
Je me lance :
- " Tu sais j’ai l’impression en ce moment que tu n’as plus envie."
- " Ah non du tout, tu te trompes pourquoi tu me dis ça ? " Me demande-t’elle d’un air surprise.
- " Tu sais, ça me manque finalement. "
- " Quoi ? "
- " Avant mon hospitalisation nous le faisions souvent et depuis quelques mois ça a bien diminué."

Elle me rassure de suite en me disant que les choses vont redevenir comme avant et qu’il lui fallait le temps de s’habituer à cette nouvelle « vie », n’oubliant pas de me rappeler que c’était souvent moi qui la chauffait avant, pour lancer nos ébats et que depuis je ne faisais plus autant d’approches.

Le repas se termine et je quitte le restaurant assez chaud suite à quelques dernières paroles excitantes qu’Adeline m’a glissé au restaurant. Sur la route du retour je sent Adeline poser sa main sur mon pantalon tout en me caressant par dessus celui ci.

Je lui demande alors de me mettre plus à l’aise. Directement elle s’exécute et sors ma bite déjà en train de se gonfler de l’excitation qu’elle me procure.

- " J’aime quand tu es comme ça ". Me lance t’elle avant de se baisser pour commencer à donner de grands coups de langues. Et là elle relève la tête et me dis à l’oreille :
- " Tu veux que les choses redeviennent comme avant tu vas pas être déçu. "

Sur ces paroles elle reprend ma bite en bouche et commence à me sucer de façon très acharné. Comme si ça faisait 1 mois qu’elle n’en avait pas eu en bouche. J’ai énormément de mal à me concentrer sur la route et a hâte de rentrer à la maison pour m’occuper de son cul. Mais elle, ne relâche pas l’effort et continue des vas et viens de plus en plus profond et bientôt il va être difficile de me retenir.

Sachant qu’Adeline n’aime pas avaler ma semence, je la préviens de calmer le rythme et lui demande de ne s’attarder que sur mes couilles. Quelques minutes plus tard nous voilà arriver et n’ayant eu que très peu de temps pour fermer la porte j’attrape Adeline et lui demande de me faire un strip tease.

Petite parenthèse pour vous dire que ma femme aime beaucoup être dominée et les ordres l’excitent beaucoup. Lorsque nous baisons, je joue souvent de ce caractère dominant rendu excitant encore plus par notre différence d’âge qui n’a jamais été un problème pour nous et avec laquelle nous jouons.

Je me pose alors sur le canapé et là commence une danse sensuel de ma femme, qui se retourne et colle son cul à mon pantalon déjà défait sur le dessus. Elle me rend fou, et très vite elle se retourne, je lui prend la tête, et la colle à ma bite.
- " Allez suce ma chérie ! "

Elle s’empresse alors et entame une pipe goulue comme elle ne me faisais plus depuis un bon moment. J’en profite pour me pencher et lui mettre un doigt je me rend compte alors de son excitation.
- " Eh ben t’es toute excitée, retourne toi je vais te baiser. "

Ne pouvant attendre pour en découdre je baisse mon pantalon à mes pieds, lui relève sa robe alors qu’elle est à genoux sur le canapé devant moi, et approche alors ma bite tendue près de ses lèvres luisantes de mouille. Je l’enfonce alors d’un seul trait, l’excitation étant si forte.
- " Aie !!!! Doucement mon amour "

Je reprend alors et calme le jeu, cependant quelques secondes plus tard c’est bien elle qui en demande plus
- " Plus fort maintenant, baise moi ! "
- " Oh oui t’aimes hein ? "
- " Ouuuui... "
Elle crie alors après la fessé que je lui inflige ses son magnifique cul. Sous les coups de reins ma femme jouis et bientôt c’est moi qui vient en elle. Je lui déverse une quantité affolante de sperme montrant la faible fréquence des derniers rapports. Ce soir là lorsqu’elle va se doucher je la suis et nous reprenons de plus belle. En partant se coucher pour bon Adeline me dis :
- " C’était trop bon, je t’aime "

Et sur son visage je vois alors comme un soulagement, comme si tout allait repartir de plus belle comme ça l’étais avant entre nous. Et pourtant...
A Suivre....

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription