Accueil > Témoigner le candaulisme >Questions à la communauté >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

je m’interroge.

! Signaler un contenu abusif

Bonjour à tous,
Je trouve ce forum vraiment intéressant de par l’ouverture de gens sur le sujet.
Je m’excuse d’avance pour le roman que je m’apprête à vous écrire...Mais j’ai besoin de me confier.
Ceci n’est peut-être pas l’endroit pour m’étaler, je sais, mais voilà ma situation, tout d’abord je me présente. j’ai 29 ans et je suis avec un homme plus âgé que moi. En effet il a 46 ans.

Je me suis séparée du père de ma fille y’a un peu plus de 3 ans maintenant. Avec qui je suis restée durant 5 ans..... Nous ne nous entendions plus, il y avait beaucoup de disputes, et de mésentente. Pour autant l’a séparation m’a été très douloureuse. J’ai pendant plusieurs mois, été très déprimée. Pourtant j’étais hyper facile à vivre, toujours docile, je ne disais jamais ce qui m’embêtait dans notre couple. Il avait une maitresse et un jour il m’a dit ce qu’il faisait avec elle et qu’il ne faisait pas avec moi. Il m’a quitté aussi pour des raisons de sexes. Il avait des désirs non assouvis et il s’ennuyait sous la couette avec moi. Je l’ai surpris plusieurs fois sur des sites pornos très hard en train de ce masturbé, ce qui a entre autres fait finalement explosé notre couple. Si encore il m’avait demandé de les regarder ensemble, pour partager ensuite l’excitation procurée par le film, s’il m’avait guidé dans ses envies et prendre des décisions et me les communiquer. Ce que fait mon nouveau chéri. Je sais maintenant qu’une relation de couple ne se résume pas uniquement aux sentiments, qu’il y a aussi une part très importante d’appétit sexuel. Après avoir connu un échec dans la relation avec mon ex je ne voulais plus reproduire les mêmes erreurs.

Après ma séparation, mes copines me poussaient à m’amuser, à en profiter, à me laisser aller même physiquement avec d’autres hommes, sans me poser dix mille questions. Après mon histoire compliquée avec mon ex. J’avais plus trop confiance en moi mais j’avais absolument envie de plaire. J’ai finalement abandonné l’idée du prince charmant pour m’adonner aux joies du sexe sans contrainte. Je sautais d’amourette d’un soir en aventures sans lendemain. Mais j’avais toujours le statut de la jeune maman. Je me faisais belle, j’allais dans un bar puis en boîte. Et dès que je tombais sur un mec qui disait exactement les mots que j’avais envie d’entendre, je faisais l’amour avec lui. J’ai couché avec des quasis inconnus régulièrement.

Un soir, je suis allée seule à une soirée. Un homme s’est approché de moi, j’ai eu un coup de foudre. Il y a eu une très forte attirance physique et une grosse vague de désir ! Il m’a pris la main, on est allés jusqu’à sa voiture pour aller chez lui. On est restés silencieux tout le trajet puis tout s’est fait naturellement. On était incroyablement complices : c’était dingue ! Je me sentais libre et épanouie, j’ai même osé réaliser un de mes fantasmes… J’ai emménagée chez lui une semaine après. Ça fait deux ans maintenant !

Il m’a dit dernièrement qu’il souhaiterait m’entraîner à vivre des relations libertines avec d’autres hommes et m’exhiber dans des lieux improbables. De me voir avoir des relations sexuelles avec de multiples partenaires, ou de me laisser « offrir » à d’autres sous ses yeux l’exciterait au plus aux points. Et il me dit n’éprouvé aucun plaisir à aller voir une autre femme.

Depuis qu’on est ensemble il m’a amené à explorer des pratiques sexuelles que je n’aurais jamais pensé explorer. Je rentre maintenant facilement dans son jeu au point de devancer parfois ses désirs. Car emportée dans ses délires sexuels je ressens beaucoup de plaisir dans ces actes. Il a révélé cette « part obscure de moi-même ». Il a su cerner très vite que j’avais ce besoin enfoui au fond de moi.

Il me dit que je suis la partenaire idéale, celle qu’il attendait depuis longtemps, capable de le combler. Il m’a dit clairement qu’aujourd’hui il est bien avec moi.

Avec lui tout est prétexte pour avoir un rapport sexuel. Tout le temps et n’importe où, en voiture au pied de l’appartement etc. limite devant les gens une fois à la campagne au bord d’un étang on s’est laissé surprendre par des voyeurs ça la beaucoup excité.

Il a une sexualité folle, dépassant tout entendement dans l’intensité de nos rapports. Il est TRÈS gâté par la nature et même si la taille n’est pas toujours importante, j’avoue que là, c’est toujours un plaisir car il sait bien s’en servir ! Je savais qu’avec lui ça serait très intense. On a une véritable fusion lorsqu’on fait l’amour.

Je n’ai pas toujours été très ouverte sur ce plan là, je suis passée de « rien » à « tout » avant j’étais très peu portée sur la pratique de la chose. Maintenant je dois toujours être sexy quand je suis avec lui, il m’achète des jupes courtes, des escarpins, des porte-jarretelles, ou des bas auto-fixant (fini les collants il me dit qu’il aime que mon sexe soit toujours accessible), des talons de dix centimètres, des culottes fendues ou des strings des hauts de vêtements légèrement transparents ... il m’a appris à trouver la juste combinaison de vêtements qui me permette d’être toujours sexy sans être jamais vulgaire, désirable sans être provocatrice.

Il m’a inscrit dans une salle de sport ou il y a pas mal d’hommes qui font de la musculation. Et m’a acheté des leggings très près du corps qui laissent bien entr’apercevoir la forme de mes fesses et de mon vagin (il ne veut pas que je mette de string). Et des petit marcel fluo bien moulant ou des hauts courts. Les hommes ne sont pas discrets ils n’ont pas de chance y a des miroirs partout donc facile de voir ou vont leur regards !

Il me demande d’être intégralement épilé depuis plusieurs mois (il ne jure que par les sexes totalement lisses). Mais tout ça prend du temps. Moi qui passait très peu de temps à me pomponner auparavant, je prévois maintenant quasiment une demi-journée par semaine pour les soins corporels (épilation, manucure, etc…) ce à quoi je dois ajouter une demi-heure quotidienne pour me maquiller et me coiffer. Être féminine ça prend du temps ! Ça c’est pareil : avant je ne me maquillais très peu. J’ai appris à le faire pour féminiser mon allure mais toujours de manière raffinée et jamais vulgaire. Il m’a également demandé de laisser pousser mes cheveux mais ça veut également dire prendre le temps de les brosser et de les coiffer chaque jour. J’ai dû faire une croix sur les chaussures plates, baskets, tennis je ne connais plus. Je suis toujours en talon maintenant. Au niveau vestimentaire, la dernière touche imposée est le port de soutien-gorge « seins-nus ». C’est un sous-vêtement ayant l’armature du soutien-gorge, soutenant la poitrine mais sans bonnet donc laissant le haut du sein et l’aréole complètement nus.

Le regard des hommes sur moi a énormément changé. Avant j’étais toujours la femme transparente, jolie mais inintéressante. Maintenant les hommes se retournent sur mon passage dans la rue je sens très régulièrement des regards appuyés, qui lorgnent mes jambes un peu dénudées ou ma poitrine mise en évidence par un haut moulant ou décolleté… Je me fais régulièrement draguer. Au boulot, mes collègues hommes ont toujours des attentions gentilles vis-à-vis de moi. Bon, je ne suis pas dupe, je sais que ce n’est jamais totalement gratuit et que beaucoup aimeraient me mettre dans leur lit. Mon chéri me demande aussi de porter un œuf vibrant de manière plus que régulière en extérieur mais aussi en intérieur. Dès que j’arrive, je commence par passer aux toilettes et je me l’insère dans le vagin. Quand il n’est pas activé, il se fait oublier. Par contre dès qu’il l’active, il vibre légèrement ou rapidement en moi. C’est très bizarre car c’est une sensation très subtile. Cette vibration légère se diffuse dans tout mon bas-ventre. Ça fait comme des chatouillis intérieurs. Sans être une stimulation sexuelle directe, les vibrations vont rapidement réchauffer mon bas-ventre et éveiller mon désir il me dit qu’une stimulation sexuelle régulière, aide à maintenir les glandes sexuelles en éveil. Je ne sais pas si sa théorie est vraie au niveau scientifique. Autre demande de sa part ces derniers mois : est de me masturber devant lui, moi qui ne me masturbais que très rarement avant, c’est un changement considérable dans ma sexualité. C’est aussi psychologiquement très perturbant au début parce que la masturbation est ce qu’il y a de plus intime et se voir obligée de le faire devant lui était quelque chose d’étrange. Pour la pratique du cunnilingus devoir exposer mon intimité devant lui a été un peu difficile au début mais maintenant ça ne gêne plus trop. Il m’a appris à découvrir mon corps et les sensations ressenties lors d’un cunnilingus chose que je ne pratiquais pas avant.

Il m’a demandé de lui caresser l’entre-fesse pendant que je lui faisais une fellation. Il m’a ensuite demandé de m’occuper de son anus, puis de le pénétrer avec ma langue. Est-ce que cette pratique est courante chez un homme ? Ça me dérange un peu quand il se met à 4 pattes et que je dois lui faire ça.
J’ai déjà accepté d’avaler son sperme après la fellation, car il faisait ça avec son ex-femme et il adore et en a pris l’habitude j’ai accepté aussi la pratique anale de temps en temps, avant j’ai toujours été très réfractaire à cette pratique et n’ai jamais laissé aucun partenaire approcher mon anus. J’étais donc totalement vierge de ce côté-là. Pour moi, c’était un orifice qui n’avait rien de sexuel et qui n’était pas destiné à être pénétré. J’ai bien compris qu’il affectionnait beaucoup la sodomie et il a été très doux et patient. Nous avons joué longtemps avec un plug anal. Il me l’a fait mettre des journées entières et au fur et à mesure j’ai finalement acceptée la pratique de la sodomie.

Par contre lui il aime me lécher l’anus, me mettre sa langue, ça me met mal à l’aise quand il me lèche à cet endroit. Je ne comprends pas, on ne ressent rien par ce trou.
J’ai décider de prendre sur moi et d’accepter j’ai le besoin irrésistible d’être meilleure que les femmes qu’il avait pu connaitre avant.

J’ai dû apprendre à gérer la nudité totale pour pratiquer le naturisme, ça reste encore un point un peu difficile pour une femme pudique comme moi. Et vous allez encore dire que c’est psychologique mais de me sentir entièrement épilée me donnait une impression de nudité encore plus grande. Et puis un sexe épilé, ça a aussi une connotation très sexuelle… qu’est ce, qu’on n’est pas prête à faire par amour. Et contrairement à ce que peuvent en penser certain dans mon écriture, je le remercier, le remercier, le remercier de m’avoir offert tout ça, et de m’avoir fait plaisir à ce point. Je sais qu’il y a tant de chose qu’on pourrait et qu’il voudrait expérimenter encore... ;-)

J’aimerais encore lui faire plaisir en acceptant le candaulisme, c’est vrai mais j’hésite, comment ça va se passer ? J’ai bien envie d’essayer mais je ne sais pas comment je vais m’y prendre avec plusieurs hommes à la fois et je voudrais éviter toute situation gênante. Comment m’y prendre pour rencontrer d’autres hommes ouverts à ce genre de pratique. Je ne veux pas commettre d’erreurs et avoir des regrets par la suit soit pour avoir refusé soit pour avoir accepté.

J’aimerai lui prouver que je peux tout faire et je sais que ses envies sont sans limites, il n’est pas jaloux, chaque situation l’excite. C’est une envie qui me tente beaucoup aussi, parce que je le connais, parce que c’est lui qu’il me le demande.

Si mon ex me voyait sexuellement, il ne me reconnaitrait pas. Quand je lui emmène notre fille garde alternée), dernièrement, il me fait des avances plus ou moins marquées, voire il y a une semaine il m’a avoué avoir envie de coucher avec moi « juste pour le sexe », je lui ai dit que je préférais ne pas le faire et me réserver pour mon nouveau compagnon (même si j’en ai aussi envie, j’aimerai lui montrer tout ce que j’ai appris sexuellement) sur la demande de mon compagnon, je lui fait souvent un peu de jeu de séduction quand je lui amène notre fille mon compagnon me demande de m’habiller sexy. La dernière fois, mon ex m’a embrassé et je me suis laisser embrasser, sans lui rendre son baiser, en m’écartant au bout d’une ou deux secondes, le contact de ses lèvres et de sa langue dans ma bouche m’a beaucoup plu. Et ça a beaucoup excité mon compagnon d’ailleurs il ne serait pas contre de me voir coucher avec le père de ma fille.

Je ne doute pas que je vais énormément m’épanouir dans cette relation candauliste. J’ai déjà découvert que mes besoins sexuels n’avaient déjà plus rien à voir avec le temps où j’étais avec mon ex.

Mais n’y a-t-il pas un risque d’évolution perverse dans cette sexualité. Quand est-ce que les pratiques sexuelles deviennent-elles déviantes ?

Le stress monte et la peur de mal choisir le partenaire supplémentaire fait que j’hésite.

De l’autre, je ressens comme une sorte d’excitation à l’idée de réellement commencer cette aventure. J’ai à la fois hâte et un peu peur de la suite j’en suis d’ailleurs assez honteuse. A cette idée, je me sens un peu réticente. Et je dois bien l’avouer que même si je le "désire" au fond de moi, j’appréhende beaucoup ce que je vais ressentir. Je ne sais pas ma la réaction que je ou (il) pourrais(t) avoir et j’en ai peur !

En espérant ne pas avoir été trop fouillis dans mes explications, je suis désolée d’avoir été aussi longue et merci de m’avoir lue, et merci d’avance à ceux qui prendront la peine de me répondre.

Annabelle

3 Commentaires

  • Aucune déviance si vous aimez cela. Une seule chose est importante, votre envie, votre desir et votre plaisir. Pas celui de faire plaisir a votre amant, non celui que vous ressentez en realisant ces fantasmes.si vous aimez cela, alors ne vous posez pas de question. Mais faite le pour vous, pour votre plaisir pas juste pour le sien.
    Merci pour ce temoignage émouvant, et touchant en tout cas.
    Je vous souhaite des jouissances à n’en plus finir ;-)
    Et je serais ravi de combler le desir de votre homme à vous voir avec un autre, j’aime les femmes ingénues et sinceres.
    Ce qui est bien avec le candaulisme, c’est que le desir de l’homme permet à sa femme de vivre une sexualité tres dense, totalement en accord avec ce qu’elle aime, et cela avec l’accord et même les encouragements de son homme. C’est une chance que peu de femmes ont et dont vous devez profitez. Mais n’oubliez jamais que c’est votre plaisir qui est primordial. D’ailleurs le mari candauliste est assoiffé du plaisir de sa femme qu’elle prend avec d’autres. la livrer sans qu’elle le desire est tres decevant. POur les deux membres du couple.
    Alors profitez en ! ;-)
    Bises

  • Bonsoir Annabelle,

    Très long post en effet et j’ai calé de tout lire pour être franc. Je vais répondre à deux choses. Votre transformation et votre envie de vous donner pour faire plaisir.
    Je vais répondre avec l’exemple de ma femme. Je l’ai rencontrée sur le net et dans ma fiche j’annonçais clairement quelle serait partagée. Il se trouve que ma femme est une ancienne obèse, ce qu’elle n’est plus aujourd’hui. Son ex mari était manipulateur. Je ne sais pas si je le suis aussi, je ne pense pas mais je lui ai promis de la transformer, la rendre sexy, désirable et bandante. Elle est devenue sexy et bandante et y trouve une revanche sur des années difficiles pour elle où elle était volontairement effacée. Je la partage, je l’offre comme un trophée et elle adore l’être. Nous y trouvons chacun notre compte. Moi la fierté de la posséder, elle la fierté d’être désirable et désirée. Elle a même été escorte quelques années qui était pour elle une revanche sur ses années passées à être "pas grand chose de désirable". Nous sommes entrés avec le temps dans une relation de dominant à dominée même si rien ne nous destinait à ça. Elle éprouve une grande fierté à accepter ce que je lui propose et prend plaisir à se surpasser devant moi ou avec moi.

    Mon sentiment est que votre relation est basée sur votre sublimation. Vous serez le centre... vous serez sans doute soumise aussi. Mais vous serez le centre. Ma femme est le centre, avec collier et laisse... Mais qui commande finalement ?

  • Bonsoir Annabelle, c’est bien simple, je vis la même chose que toi avec une jeune femme qui a le même âge que toi et j’ai aussi 46 ans. C’est fou mais c’est vrai. Hormis la garde alternée, c’est à peu près la même chose ! J’ai voulu qu’elle couche avec un ami qui est bien doté par la nature et a une très grande expérience des femmes. Elle l’a fait et m’a avoué avoir pris un plaisir incroyable ! Je serais super heureux si j’apprenais qu’elle se fait baiser tout le temps par tout le monde. Quant à moi, je deviens éjaculateur précoce avec elle. C’est tellement bon d’être en elle que je jouis quasiment instantannément... Suis ton chemin Annabelle... Tu es sans doute pareille, faite pour l’amour, faite pour le sexe...

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription