Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Jaloux moi ? -2-

! Signaler un contenu abusif

Cette première expérience avec K modifia profondément nos relations. Celle qui m’apparaissait comme une sainte-nitouche était en fait assez facile à dévergonder. Sauf qu’en plus de 20 ans de vie commune, on n’avait pas avancé d’un pouce. Il avait fallu ce fantasme fou pour que tout s’emballe.

On faisait l’amour plus souvent et de façon plus intense. Je lui demandais en la pénétrant « et c’est comme çi que tu aimes, c’est comme ça qu’il te fait jouir ?... » J’ai fini par lui poser la question de la taille du sexe. Ce jeune mec, K, n’a aucune conversation, aucune culture. Pour moi c’était juste une queue mais à chaque fois que je venais sur ce terrain-là Corinne se montrait gênée. Je me demandais du coup si elle n’avait pas quelques sentiments pour lui. J’ai gardé ce doute longtemps.

Pour en revenir à la taille de sa queue, elle me parla plus librement. Elle me dit que c’était « différent » avec une grosse bite, qu’elle avait besoin de moins de mouvements, que la sensation qu’elle éprouvait à la pénétration était géniale, et que quand il éjaculait elle sentait encore mieux la taille de son gland. Elle me dit qu’avec moi aussi c’était bon, mais différent. Différent parce que mon sexe est d’une taille « normale », et qu’elle a besoin de plus de sollicitations autours (clito, seins, reste du corps) ; qu’elle jouit bien sur, mais pas forcément de la même façon, que c’est plus « intime ». Bref j’ai bien compris. Elle aime cette grosse queue pour ce qu’elle est. Tant pis pour moi. Il me reste ma langue.

Elle allait le voir quand j’étais en déplacement et de temps en temps, j’étais « invité ». Il était de plus en plus décontracté. Il n’hésitait plus à lui fourrer sa queue dans la bouche, à lui lécher le cul, à la bourrer violemment. Et elle adorait ça. Elle me disait aussi que quand je n’étais pas là c’était encore plus intense, que comme il n’y avait plus la gêne liée à ma présence, elle se laissait encore plus aller. Elle pouvait dire des choses très crues, lui cracher dans la bouche, lui caresser l’anus etc… Mais avec moi à côté impossible. Elle se sentait trop mal…. Le week-end on refaisait l’amour, mais finalement il était là, entre nous. Je repensais à cette histoire de taille, du fait que je dois bouger plus pour lui faire du bien ? Quand je vois comment il la défonce, son explication perds un peu de son sens. Avec lui elle avait tout. La taille, la vigueur, un mec capable de re-bander 1à minutes après et de ne pas faiblir de la nuit.

Petit à petit je me suis contenté qu’elle me raconte. Je la touchais, mais je ne la baisais plus. Je trouvais toujours une explication. Finalement petit à petit je me suis fait plus honnête en lui disant que puisqu’elle avait plus de plaisir avec lui et que c’est finalement ça qui me plait, son plaisir, je préférais qu’elle garde ses envies pour lui mais qu’elle ne me mente pas. Et on a vécu ainsi plusieurs mois. Elle ne sortait plus le week-end mais elle allait le voir la semaine, en journée ou le soir, et elle revenait puante de sperme. Elle me racontait tout dans les moindres détails. Ça me convenait comme ça. Puis le temps a passé. Il est devenu de moins en moins attentif à son plaisir à celle. Il jouissait plus vite, rebandait moins bien et moins souvent. Elle a fini par s’en lasser et me dire « marre de sa grosse bite molle ». On a repris notre train-train, comme avant, sans K à l’horizon. De temps en temps je luis demandais si elle n’avait pas envie d’aller le voir. Elle me disait « j’ai fait le tour ».

Une seconde aventure, c’est peut-être de ça dont elle avait envie. J’ai recommencé à l’inciter à aller avec ses copines le week-end…

2 Commentaires

  • merci pour ces confidences... effectivement il y a étiolage, mais faut il en faire une généralité.... chaque cas étant différent - ici c’est d’abord l’amant qui s’est fatigué de madame qui du coup a trouvé moins d’attrait dans cette liaison et donc a moins excité Tito40.... ? non ?

  • belle description même si on n’est plus dans l’euphorie du début...Tiens le candaulisme peut être comme l’amour...il peut s’étioler...?
    Qu’en pensent les autres lecteurs ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription