Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

jacques

! Signaler un contenu abusif

A notre retour de vacances, comme chaque année, je retrouve mon ami Jacques et nous repassons les meilleurs moments ; pour nous cette année, c’est 8 jours au cap d’Agde et sa réaction est immédiate « le cap libertin ou naturiste » après un moment d’hésitation, car si jacques est un très bon ami, c’est aussi un sacré coquin, mais qui ne sait tenir sa langue, je lui réponds : libertin. Ses yeux se mettent à briller « racontes, c’était chaud ? » « Non tu es trop bavard et je n’ai pas envie que tous nos amis soient au courant, mais c’était très chaud » « et si moi aussi je me confie, cela te rassurerait, je te jure que je serais très discret, d’ailleurs c’est moi qui vais commencer, comme cela tu seras rassuré, car ce que je vais te dire, il ne faut pas que Florence le sache » « ok, je t’écoute »
Son aventure ne m’étonne pas et en effet, il vaut mieux que sa femme ne sache rien, car très jalouse, cela ferait des dégâts. Rassuré, je lui raconte un peu notre séjour et son excitation est vite visible. Il est vrai que cela fait longtemps qu’il a envie de sauter Nini et le fait de savoir que je lui permets d’avoir des amants lui donne des espoirs ; suite à sa demande, je lui fais voir une photo en tenue très sexy et ses yeux et il ne peut se retenir « putain, elle me fait bander, j’ai envie d’elle, tu serais d’accord ? »
« On verra si tu sais tenir ta langue et tu as intérêt car c’est une bonne baiseuse et pour l’avoir, tu connais la condition ». Le reste de notre rencontre est une succession de question, mais je reste cependant un peu sur la réserve, ce qui a le don de l’énerver tellement il est excité.
Je n’en parle pas à Nini, voulant éventuellement lui réservé une surprise ; quelques jours plus tard, alors que nous venions de coquiner, Jacques m’appelle « je suis là dans 5 minutes prépares le café » pour moi c’est l’occasion et allongeant Nini sur le lit, je lui dis » je te réserve une surprise, mais avant je vais t’attacher, nue sur le lit sur le lit, te bander les yeux et te mettre un bâillon ; tu ne risques rien »
J’ai à peine fini les préparatifs que j’entends la voiture et rapidement je me cache, tout en pouvant suivre le déroulement des événements. Comme à son habitude, jacques rentre sans sonner, et je le vois hésiter devant mon absence, mais rapidement d’où il est, il peut découvrir le lit et la femme de ses envies, offerte, les cuisses ouvertes, la chatte béante, d’où s’écoule de la cyprine, résultat de nos jeux, juste avant. Surpris, il regarde tout autour de lui, sans doute à ma recherche, mais je me fait très discret ; la situation est trop tentante et s’approchant sans bruit, il commence la caresser ; sa main se promène d’abord sur ses jambes pour remonter doucement vers les seins , qu’il plote doucement ; à ce contact, elle se cambre , offrant un peu plus son pubis ; sa amin descend vers ses cuisses et en passant ses doigts frollent sa chatte ouverte ;la réaction et immédiate , elle gémit, s’ offrant un peu plus à l’attouchement de son clito saillant ; il a compris et je le vois lui mettre un doigts puis deux entre les lèvres et lui branler le conduit ; Nini ondule sur le lit, excitée pas ses caresses, son corps réclamant maintenant beaucoup plus. encore très étonné de la situation, il regarde autour de lui, puis rassuré, il se penche vers le pubis et sa langue s’infiltre, lui broutant allégrement le minou ; Nini gémit, , offrant sa chatte à la bouche avide ; elle aime se faire lécher et le doigt qui lui triture en même temps le clito l’amené à une première jouissance ; elle essaie de parler, mais le bâillon l’en empêche ; je sais ce qu’elle veut maintenant et lui aussi ; en un tour de main, il est nu et il arbore un long et gros vit, bien bandé ; je le savais bien membré, ayant déjà pris des douches devant moi, mais là, bandé, il est énorme.
Lui prenant les jambes, il présente sa queue à l’entrée de sa vulve et d’une poussée, il la pénètre totalement, jusqu’à la garde ; sous la surprise, un cri réussit à franchir le bâillon ; la possession est totale, puissante, même brutale, mais je sais qu’elle aime cela ; s’arrêtant un instant , il lui arrache son bâillon, libérant ainsi ses cris de jouissance ; elle peut enfin s’exprimer et elle a compris que ce n’est pas moi « vas-y bel étranger, baisse moi, défonce moi, possède moi pleinement ; j’aime ta queue , fait moi jouir, fait moi crier de plaisir »
Dans ma cachette, j’ai du mal à filmer complétement tellement je suis excité ; j’ai envie de me branler, mais je ne peux faire les deux en même temps ; sur le lit , il la possède , la remplit, sans doute enfin satisfait de pouvoir la baiser, satisfait d’enfin de combler ses envies ; les coups de butoirs remplissent la chambres et les deux amants gémissent en cœur, tout à leur plaisir ; c’est un bon baiseur et sa possession dure, amenant plusieurs fois Nini à la jouissance ; soudain il se cambre, jouissant à grand bruit, la remplissant de sa semence, la fécondant abondamment car alors qu’il la pistonne encore sa semence s’écoule sur les cuisses ouvertes.
il se retire et lui libérant les pieds, il lui relève les jambes et les posent sur ses épaules ; il n’a pas débandé et son gland reprend possession de la chatte dilatée et à nouveau il la penetre ; surprise mais toujours offerte, , elle l’encourage « oh oui encore , j’ai encore envie de ta bitte, enfonce toi complètement, fait moi encore jouir, baise moi, je suis une petite salope qui se fait prendre par un inconnu et j’adore » ; la suite est une répétition, pénétration, jouissance des deux acolytes et nouvelle éjaculation ; enfin repus, il se retire et sans avoir dit un seul mot, il lui dépose un baiser sur les lèvres et discrètement, il se retire un grand sourire aux lèvres, satisfait sans aucun doute d’avoir enfin réaliser son envie.
A sa grande surprise, je l’attends à sa voiture, la caméra à la main « c’était un grand plaisir de te voir, nous aurons un bon souvenir de cette après-midi ; par contre tu connais les conditions, et si Nini a apprécié et si elle le souhaite, il pourrait y voir une reprise, mais avec moi cette fois

4 Commentaires

  • bonjour ; c’est Nini la compagne de jean (belize79)
    pour répondre aux trois commentaires (ce qui fait plaisir ) :
    oui je connais Jacques et il faisait parti de mes envies
    oui Matec je me suis fait "manger" par jean après le départ de Jacques, comme à chaque fois d’ailleurs que nous jouons
    non Candaucandau,ce n’est pas encore arrivé, mais je pense que cela ne devrait pas tarder et particulièrement pour toi, merci pour ton article "colère" car cela m’a aidé à décider jean de reprendre la plume donc une bise particulière

  • ta femme elle le connaissait déjà ?

  • Waw quelle surprise , faudra nous raconter quand vous la prendrez a deux.

  • Très chanceux cet ami...
    As-tu mangé la belle après son départ ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription