Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

J’en rêve !

! Signaler un contenu abusif

Voila qui est fait ! Nous avons rencontré notre partenaire et fait connaissance autour d’un verre. A vrai dire, nous n’étions pas très à l’aise ni lui, ni nous... Anne avait mis une jupe boutonnée, un corsage en soie beige et portait un trenchcoat. Dessous, elle avait un sg et une petite culotte assortie de couleur champagne. Nous avons parlé de tout et de rien, mais pas de sexe. Curieusement, aucun n’a osé. Puis ,nous nous sommes dirigés vers ce cinéma, dans une rue perpendiculaire à la rue Pdt Herriot à Lyon. Il n’y avait que quelques personnes assises au milieu et plutôt devant, dans cette petite salle. Nous nous sommes installés dans l’allée à gauche et au fond où il y a des rangées de 4 fauteuils. J’étais à gauche de ma femme et Eric à sa droite. Anne avait posé son trench sur ses genoux mais il a bien fallu 15 ou 20 mn avant que quelque chose ne se passe. Jje ne pensais pas que ce serait aussi difficile ! Puis, j’ai très
ouvertement mis une main sous son vêtement et puis glissé mes doigts à travers sa jupe en décrochant 2 boutons. Eric me voyait faire. Anne avait les yeux presque fermés. J’ai encouragé d’un sourire Eric à me rejoindre et lui aussi a glissé une main sous sa jupe. J’ai vraiment aimé lorsque j’ai senti ses doigts rejoindre les miens entre ses cuisses, sur les bords de sa culotte tout d’abord, et ensuite atteindre sa toison et puis son sexe par un coté de cette culotte...
Je regardais Anne partagée entre la gêne et le plaisir et pour ma part la sensation était ambigüe. Voir sa femme se faire tripoter ainsi n’est pas aussi simple que je l’aurais pensé. Je constatais que le plaisir montait aussi chez Anne et elle a volontiers soulevé les fesses lorsque nous avons fait glisser le long de ses cuisses sa culotte. Elle était alors comme je l’avais souvent rêvé et s’est laissée faire quand Eric et moi lui avons écarté les cuisses pour les mettre sur nos genoux. Eric s’est sur son clitoris pendant que je caressais doucement son pubis et l’intérieur de ses cuisses. Ma femme se pinçait les lèvres et commençait à gémir doucement. Son sexe était vraiment très ouvert et mouillé et je crois qu’elle aurait aimé être léchée mais ce n’était pas possible pas plus qu’elle n’a joui car je crois qu’elle avait peur d’être bruyante et d’attirer l’attention d’autres spectateurs. Nous sommes donc sortis avant Eric car je pense que ma femme aurait été très gênée après ce qui s’était passé de se retrouver dans la rue avec lui ...
Nous sommes repartis en fin d’après-midi et en voiture, nous avons beaucoup reparlé de ce moment intense. Nous étions toujours sous le coup de l’excitation et Anne s’est fait jouir dans la voiture.
Voilà une journée qui restera gravée dans nos mémoires même si à certains moments, c’était quand même difficile pour nous trois.
Cordialement.
PS : hélas, ceci n’est que mon rêve, ma femme ne voudra jamais accepter ces jeux alors je fantasme avec qui aime !

4 Commentaires

  • Joli fantasme, mais en avez-vous parlé avec votre femme ? Lorsque vous dites qu’elle n’acceptera jamais, est-ce que vous avez testé sa réaction ?

  • Faute de ne pouvoir avoir ce que tu désires, le fantasme est ce qu’il y a de meilleur et tout comme toi je fantasme sur le fait que quand un de mes amis vienne à la maison il s’occupe de ma femme devant moi ...

  • Ne renoncez jamais à un rêve à cause du temps qu’il vous faudra pour l’accomplir. Le temps passera de toute façon.

    Ce qui est bon dans le rêve , c’est le chemin plus que l’aboutissement.

  • dommage frustrant de ne pas le vivre , bonne continuation

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription