Accueil > Témoigner le candaulisme >Questions à la communauté >

J’aimerai comprendre

! Signaler un contenu abusif

Bonjour
Je pense que la question a été déjà évoquée plusieurs fois sur le forum.
Voilà
Je suis très amoureuse de mon compagnon. J’ai 35 ans mon copain en a 38, nous sommes ensemble depuis 5 ans après un divorce pour tous les deux difficile, tout ce passe merveilleusement bien maintenant entre nous au point de vue sentimentale et même au point de vue sexuel il n’y a aucun soucis. Nous parlons librement de nos fantasmes de nos envies et dès le début de notre relation, il ne m’a pas caché son fantasme : me voir coucher avec un autre homme. On parle de sexe sans pudeur et cette question revient de plus en plus souvent sur le tapis. Je suis prête à réaliser son fantasme, et envisagez de me prêter à l’expérience, pour lui faire plaisir et aussi peut être pour le mien mais je n’ose pas me l’avouer, et aussi parce que ça attisent ma curiosité, car je dois l’avouer cela m’intrigue mais je me demande pour quelles raisons il souhaite me voir dans cette posture j’ai peur qu’après il me trouve perverse. Je ne comprends pas l’excitation que cet acte peut provoquer chez lui. Rien que le fait d’en parler le rend complètement fou ! Je me demande si cela est un fantasme, ou s’il souhaite vraiment le vivre. Pour moi il me sera difficile d’arriver à faire la différence entre amour et jeux sexuel. Dans la vraie vie, c’est toujours plus compliqué que dans nos fantasmes.
Sexuellement je suis une grande demandeuse, nous avons au moins un rapport par jour et le weekend ça explose lol. Jusqu’à aujourd’hui on a essayé pas mal de choses (sextoys, exhibe soft, sexe dans des endroits insolite…). Je n’ai aucun tabou en sexe, j’aime tout expérimenter, sauf inclure d’autres personnes je suis très, très jalouse et je n’en ressens pas le besoin et je ne veux pas lui faire mal et surtout parce que je suis satisfaite de ma vie sexuelle avec lui.
J’ai peur que si j’accepte de ne pas réussir à me "lâcher" et à atteindre l’orgasme. Mais j’aime aussi l’idée de ne pas savoir ce qui va m’arriver, je trouve cela très excitant.
J’ai eu quelques partenaires, certains dont j’étais vraiment amoureuse et aucun n’a eu ce fantasme. J’aime le sexe et je ne ressens pas spécialement le besoin de le vivre avec un autre que mon copain.
Il veut que je m’habille sexy quand je suis seule avec d’autre que lui (genre : talons, mini-jupe, décolletée, avec des sous-vêtements suggestifs...ce que je porte quand je suis avec lui) il veut que je sois provocante quand je vais travailler chez certain client. Je suis infirmière libérale et je travaille en tenue normale pantalon chaussures plates il m’est difficile de m’habiller de façon provocante, même si j’adore me sentir désirée, admirée, et que j’aime séduire et être séduite.
J’ai peur que si je m’habille sexy quand je suis seul d’avoir droit à des regards salaces, des gestes déplacés, ou des réflexions graveleuses. Je sais que c’est normal d’attirer l’attention quand on est habillé comme ça. J’ai envie de faire des efforts pour que notre couple fonctionne et je suis fortement motivée pour le faire fonctionner. Mais j’aimerai comprendre pourquoi il ressent une telle émotion, à vouloir me partager sexuellement. Je désire plus que tout, que notre couple fonctionne.
Est-ce parce que nous avons vécu une rupture douloureuse.
Merci pour votre aide.

2 Commentaires

  • Votre question est difficile et la réponse ne peut être qu’individuelle même si globalement, dans un cadre analytique, les hypothèses tourneraient autour de l’Œdipe. Mais un forum n’est pas un cadre analytique sinon sauvage, le pire de tous. Je voudrais juste revenir sur ce que vous évoquez dans votre avant-dernier paragraphe. Je vous conseille très vivement de ne surtout pas introduire la moindre provocation sexuelle dans votre activité professionnelle d’infirmière. Ne jouez pas à ce jeu là. Je suppose qu’il n’est pas nécessaire de développer et que vous connaissez très bien le pourquoi de cette réserve, mais vous savez aussi que les pulsions peuvent vite faire oublier l’essentiel. Gardez du recul. C’est un domaine dont votre conjoint doit savoir rester à l’écart, et s’il ne le sait pas, recadrez. La liberté sexuelle, bien sûr, mais comme en toutes choses, connaître les limites.

  • Bonjour Claris
    Pour toute expérience libertine pleinement réussi il faut que cette expérience soit désirée par les deux acteurs du couple.
    La relation d’un couple qui pratique un candaulisme doit être est fusionnelle. Il s’agit le plus souvent d’une recherche commune du plaisir et de l’épanouissement mutuel.
    Si votre homme à des fantasme candaulistes et que vous-même, vous ayez, des fantasmes de pluralité masculine, le monde libertin/candauliste s’ouvre à vous.
    Mais dans l’hypothèse où vous vous donneriez à un autre homme devant votre petit copain, seulement pour lui faire plaisir, il peut arriver que vous vous exposiez à un lendemain de déception.
    Dans cette dernière hypothèse, si vous réalisez quand même le fantasme de votre ami pour lui faire plaisir, dites le lui, exprimez votre accord exceptionnel pour lui être agréable et seulement pour cela. Et que ce sera une seule fois, "pour essayer".
    Si c’est le cas, dites-vous que c’est juste une expérience humaine et sexuelle, qui peut être vous plaira ou peut-être pas, mais vous serez fixée. Ce serait une seule fois, "pour essayer". Tout en considérant ce partenaire de jeux comme un homme "objet" qui serait là pour vos propres désirs.
    Le libertinage nous confronte à nos désirs mais aussi à nos peurs, et lorsque celles-ci s’expriment, elles nous apprennent beaucoup sur nous dès lors qu’on les écoute, et les décrypte.
    Parlez en encore et encore et peut être qu’un jour vous lui ferez plaisir et vous vous ferez plaisir aussi.
    Par expérience vous vous retrouverez dans une situation hautement excitante (et c’est peu de le dire) pour vous et forte en sensation pour lui.
    Un des moments les plus fort de sa vie... un tourbillon, d’émotion qu’il est difficile de transcrire. Le plaisir passe par des échanges de regards et surtout par les aveux intimes lorsque l’intimité est retrouvée.
    Mais il est vrai que c’est aussi à manipuler "avec précautions". Il faut que l’homme avec lequel cela va se passer soit respectueux, et que tous soient en accords sur les limites à franchir ou non ...
    Le voyeurisme peut être un bon début...une sortie en club en amoureux pour découvrir le monde libertin sans engagement. Vous pouvez toujours essayée de vous habiller sexy chez quelques clients ou vous vous sentez rassurée.
    Creusez l’idée... Mais rappelez-vous que trop de questions tuent la question à force de trop vous en posez, vous ne vous y retrouverez plus et vous n’y trouverez pas d’avantage la réponse donc laissez-vous porter....Un simple slow avec un autre lors d’une soirée, une situation anodine mais mêlée d’arrières pensées ou jusqu’à faire l’amour devant son chéri, chaque expérience pourra être prétexte à prendre un plaisir partagé. Il y trouvera un grand plaisir. Même si à mon avis, le candaulisme est plus efficace et agréable quand il est pratiqué comme un trio.
    De nombreux hommes, savent avant leurs femmes, qu’elles sont prédisposée au libertinage ou au candaulisme car ce sont des femmes qui aiment séduire, provoquer le regard, en s’habillant sexy, certaine ont envie d’essayer, mais malheureusement elles n’arrivent pas franchir la dernière étape qui est de passer du fantasme au réel. Mais je vous assure qu’une fois ce seuil passé, elles sont de plus en plus à l’aise. Le problème d’accepter de le faire est plus souvent à cause du regard des autres que la situation elle-même... Le candaulisme est un monde de sensualité, d’érotisme , de dépassement de soi, d’effraction aux codes sociaux est les siens, c’est une vraie cure de jouvence.
    Si vous culpabilisez, à le faire c’est que vous avez certainement le sentiment de le tromper. Il n’y a pas de curseur objectif pour décréter ce qui est tromperie, ou ne l’est pas. Si vous ne vous sentez pas bien, c’est que vos goûts ne sont pas assumés. A vous de "travailler" à ce qu’ils le soient, ou à ce que vous en changiez.
    car il y a tromperie que si vous cachez/mentez à votre petit copain.
    Normalement tous les hommes qui aime leur femme éprouvent du plaisir lorsque leur épouse est admirée, sauf si le mari/petit copain déteste sa femme/copine, il n’aimera pas qu’elle soit l’objet d’un engouement ou si le mari/copain a une relation de domination possessive et exclusive (jalousie paroxystique), il n’acceptera pas non plus que sa femme/copine plaise à d’autres que lui.
    Pour un homme candauliste, il est dans la fierté de voir sa femme/copine plaire à un ou des autres, le plaisir de regarder, la force de contrôler sa jalousie.
    Il n’est plus possible à notre époque que la fidélité devienne une exclusivité sexuelle. L’exclusivité sexuelle, suppose la propriété de l’autre, sa transformation en une chose dont on jouit pour soi seul. Alors que le candaulisme, c’est de l’être sur l’avoir. On est fidèle quand on tient ce pour quoi on s’est engagé, le bonheur et l’épanouissement de son couple.La vraie infidélité est de tomber amoureux de quelqu’un d’autre. Nous avons à nous "décrasser" de tellement d’années, voire de siècles, où la sexualité - croyait-on - n’était que l’affaire des hommes...et la transmission de la vie pour la femme contre la liberté sexuelle et l’égalité entre les femmes et les hommes.
    Amitié

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription