Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

J’ai offert ma femme à l’un de mes collègues de travail.

! Signaler un contenu abusif

Ma chérie a craqué sur l’un de mes collègues de travail sans réfléchir j’ai tout de suite voulu lui offrir l’opportunité de ce plaisir, un soir je l’ai invité à boire un verre à la maison, ma femme s’était habillée de façon ultra : sexy minijupe, bas noirs et pas de culotte.

Nous étions dans le salon, ma femme face à lui et très vite elle a écarté les jambes devant lui pour lui faire voir qu’elle n’avait pas de sous-vêtements. Il s’est mis à la fixer du regard, elle s’est assise à côté de lui et lui a mis la main sur la cuisse, je suis parti sur le balcon fumer une cigarette ; à mon retour ils s’embrassaient à pleine bouche et il avait déjà ses doigts dans sa chatte.

Ils se sont arrêté et mon collègue m’a dit :
- " Alors comme ça, tu aimes être cocu ! "
J’ai répondu :
- " ben oui "
Il m’a dit :
- " Je vais bien m’occuper de ta sublime femme ! "
Ensuite nous sommes partis dans la chambre ou il ont passé un très bon moment.

Le lundi de retour au travail quand je l’ai vu j’étais partagé entre l’idée de lui casser la gueule par jalousie et l’excitation des souvenirs passés. On n’en a pas parlé, mais nos échanges de regards voulaient tout dire. Je comprenais dans son regard qu’il pensait j’ai bien niqué ta femme...

On se voit juste une ou deux fois par semaine, mais à chaque fois que je le vois, il y a cette sensation bizarre entre jalousie et excitation qui m’habite.

Vendredi dernier il finissait à 12h et moi 18h et il est venu me voir et il m’a dit :
- " Je n’ai rien à faire cette après-midi ta femme est libre ? J’aimerais bien la revoir ! "
je lui ai dit :
- " Ben elle ne bosse pas ! "
- " Je peux avoir son numéro ? "

J’étais mort de jalousie, mais comme je sais que ma femme avait aimé leur moment et qu’elle aussi aurait bien aimé le revoir je lui ai donné son numéro et il est parti se changer au vestiaire.
En sortant, il m’a dit :
- " C’est bon, je vais chez toi elle m’attend ! "
Et il est parti. J’ai eu beaucoup de mal rester concentré sur mon travail l’après-midi je n’arrêtais pas de les imaginer ensemble.

De retour cher moi je l’ai retrouvé au lit il avait fini je l’ai vu couché à poil à ma place, les mains derrière la tête ma femme la tête sur son torse. Ils étaient beaux et excitants à regarder.
J’ai remarqué la chatte de ma femme toute luisante je lui ai écarté les cuisses et là j’ai vu que du sperme sortait de son sexe, je lui ai dit :
- " vous vous n’êtes pas protégés ? "
Mon collègue m’a dit :
- " Rassure-toi j’ai acheté des tests VIH en pharmacie "
Ma femme a ajouté en me regardant :
- " oui c’est pratique et puis tu sais bien que je préfère le sexe sans préservatif ! "
Et elle m’a glissé à l’oreille :
- " et comme ça tu peux lécher ! "
Elle a écarté les cuisses et m’a dit :
- " vas-y mon amour ! "
J’avais trop envie de lui faire un cuni sur son sexe rempli de sperme, mais en même temps j’étais gêné de faire ça devant mon collège.
Elle m’encourageait en me disant :
- " Vas-y qu’est-ce que tu attends ! "
Mon collègue ajoutait :
- " Eh ben qu’est-ce que tu attends vas-y ! Elle m’a dit que tu aimer lécher son sexe couvert du sperme d’un autre mec ! "

Il était au courant je lui ai fait un super cuni c’était trop bon et ensuite j’ai pris ma femme et là c’est mon collègue qui a été gêné en voyant la taille de mon sexe, il m’a même félicité d’avoir un sexe aussi gros.
Ma femme lui a dit :
- "oui c’est mon homme qui a la plus grosse ! "
Je me suis alors senti fort, je savais que je n’éprouvais et je n’éprouverais plus de gênes face à lui au travail….

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription