Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Isabelle et le gros homme

! Signaler un contenu abusif

Cette histoire est une histoire vraie que j’ai vécue avec Isabelle. Nous sommes amants depuis plus de 3 ans et nous avons toujours aimé faire l’amour ensemble.
Isabelle est une belle femme qui a 41 ans, mince un corps superbe qui ne laisse pas un homme indifférent.

Elle a de magnifiques yeux bleu clair et de longs cheveux blonds.
Un jour Isabelle me demanda si j’avais des fantasmes....Je lui répondis comme tout le monde.
Ce jour là nous étions tous les deux dans un grand restaurant de la région parisienne.
La salle était comble et nous étions dans un coin de celle ci.
- " Cela m’excite que tu me dises tes fantasmes " me dit elle
- " D’accord mais chacun son tour "
- " D’accord, me fit elle les yeux brillants "
- " Ces fantasmes sont excitants que si on les réalise ou si on veut les réaliser " lui dis je
- " Je suis prête… et toi ? "
- " Moi aussi " répondis je, le cœur battant la chamade d’émotion...

Nous étions juste au plat d’entrée. Une agréable salade composée à base de foie gras de cresson et de canard.
- " Tu es prête à jouer le jeu ? " lui demandais je
- " J’en suis toute excitée, je mouille déjà " me dit elle en se penchant en avant
- " C’est moi qui t’en parle le premier ; d’accord ? "
- " Si tu veux...alors ? "
- " Je veux que tu ailles aux toilettes et que tu retires ta culotte, tu reviendras à table et je veux que ce gros porc qui est à côté, tu l’allumes en t’arrangeant pour qu’il voit que tu es nue sous ta jupe "
- " Wouah...il va avoir une syncope d’autant plus qu’il n’arrête pas de me mâter !!! "
- " Alors tu te lèves et je t’attends "

Sans rien dire de plus elle posa sa serviette sur la table, se leva et en passant s’arrangea pour croiser le regard du gros homme qui était à la table voisine en train de déjeuner avec sa femme, toute aussi grosse. Celui-ci regarda passer Isabelle et je vis son regard se poser sur son dos et particulièrement sur les fesses de mon amie.
Isabelle se dirigea vers le fond de la salle vers l’escalier qui descendait vers les toilettes après en avoir demanda l’indication à l’une des serveuses.

Elle disparut et je ne pus m’empêcher de regarder le gros homme qui semblait se replonger dans son assiette après avoir dégusté une gorgée d’un vin de grand cru. Sa femme était silencieuse et semblait tout aussi absorbée par son assiette que son époux de mari !

Isabelle revint quelques minutes après et en repassant devant la table du gros homme elle le regarda droit dans les yeux avec son plus charmant sourire. Celui-ci tout émoustillé lui répondit par un signe de tête et un semblant de sourire pouvant échapper à l’attention de sa femme. Il en profita pour s’essuyer la bouche en même temps quelque peuintimidée par le sourire que lui faisait cette belle femme blonde.
- " Alors ? " lui demandais je
- " Hum hum…dis donc j’ai la côte avec le gros… !! "
- " Tu es nue sous ta robe ? "
Elle me tendit sa serviette
- " Regardes dit elle ..ouvres la ! "
Je pris la serviette et je découvris à l’intérieur son string blanc. Je le pris et je le porte vers non nez afin de respirer son odeur. Une odeur agréable de femme de plaisir que j’aimais.Je rangeai le string dans ma poche de veste. Tout en sentant mon cœur battre la chamade encore plus fort. Cela devenait excitant à souhait…maintenant il fallait observer la scène et faire comme si je n’étais au courant de rien.

Un coup d’œil au couple d’à côté..je voyais le gros homme de 3/ 4 arrière il était juste en face d’Isabelle. Je sentais bien qu’il jetait des coups d’œil vers elle tout en dégustant son plat.
Isabelle entra dans le jeu et s’arrangea pour croiser à plusieurs reprises son regard. Il avait un visage bouffi à souhait et rouge de confusion.
- " Tu aurais pu me choisir un plus bel étalon !!! me dit elle
- " C’est le jeu " lui répondis je
- " J’ai un peu honte de ce que je vais faire "
- " Tu dois assumer !! " Lui glissais je .
- " J’ai le trac, Comment faire pour qu’il puisse me mâter "

La nappe de notre table était assez courte et laissait visible les jambes des convives.
- " Tu t’arranges pour que ta jupe remonte un peu, tu te tournes un peu et tu croises et décroises tes jambes, t’inquiète pas il m’arrête pas de te regarder, il ne va pas manquer ce spectacle "
- " c’est la première fois que je fais cela ! tu es fou ! "
- " c’est mon fantasme ! "
- " je vais devenir toute rouge ! "
- " Bois une bonne rasade de vin cela va te donner du courage ! "

Elle s’exécuta et je la vis glisser ses mains sous la table afin de remonter sa jupe. Isabelle avait de longues jambes magnifiques et en cet été 2005 elle portait des jupes assez courtes.

Le gros homme replongeait régulièrement le nez dans son assiette et d’où j’étais je pouvais l’observer sans qu’il puisse croiser mon regard. A priori les sourires d’Isabelle ne l’avaient pas laissé indifférent.
- " Il n’arrête pas de me regarder ! " Me dit elle
- " Décroches lui tes sourires…ceux qui font fondre les hommes ! "
- " Idiot : Il est laid ce mec "
- " Commences ! "
- " Wouah j’ai le cœur qui bat à 150 ! "
- " Moi aussi …je bande déjà "
- " Tu es excité à ce point ? "

Sans plus attendre Isa s’arrangea pour croiser ses jambes, laissant apparaître le dessus supérieur de ses cuisses. Visiblement d’où il était le gros homme ne pouvait pas rester indifférent à cette vue exceptionnelle. Cela ne tarda pas je sentis le regard pesant de l’homme glisser vers le siège d’Isabelle et se poser sur ses cuisses
- " Ca marche ! Il va en mourir "
- " Tournes toi et décroises les jambes en les écartant un peu ! "

Isabelle se tourna légèrement en s’appuyant sur son coude droit sur la table. Il était évident que depuis sa place le gros homme pouvait voir l’entrecuisse d’Isabelle sans difficulté. Isabelle avait un sexe presque entièrement épilée un sexe admirable décorée de magnifique lèvres roses. J’étais fou de son sexe, elle avait une petite chatte adorable.
- " Tu crois qu’il me voit ? " Me demanda t’elle
- " Regardes le sans éveiller l’attention de sa femme "

En effet l’attitude du gros homme changea.L’angle de vue ne lui convenant pas il se recula sur sa chaise et feignant de réfléchir son regard s’insinua entre les cuisses ouvertes d’Isabelle.Il était impossible de ne pas savoir qu’elle ne portait pas de petite culotte sous sa jupe.
- " regardes le et souris lui il va comprendre que tu es complice de cette situation "

Isabelle s’exécuta son regard croisa celui du gros homme et elle lui décocha un sourire complice. Le gros homme sembla prêt à exploser. Je devinais son sexe en ébullition.

Il était évident qu’il ne fallait pas que sa femme puisse s’apercevoir de son attention pour la belle blonde de la table d’à côté.
- " Il mate le salaud ! "
- " Fais attention si sa femme se retourne qu’elle ne comprenne pas le manège ! "
- " Je n’en peux plus je me sens fouillée ! "
- " Restes tranquille et continue à manger sans croiser les jambes ".

La situation changea lorsque sa femme ayant certainement une envie pressante se leva pour aller aux toilettes. Le gros homme repris sa position initiale certainement désolé de perdre la qualité du spectacle qui s’offrait à lui à moins de deux mètres.
La femme s’éloigna vers le fond de la salle
- " Maintenant écartes un peu plus les cuisses et chauffes le ! "
- " Tu vas me faire passer pour quoi ? "
- " Tu t’en moques on ne le connaît pas ce mec, il va aller se branler tout à l’heure tu paries ? "

Isabelle se tourna un peu plus en écartant un peu plus les cuisses s’offrant la splendeur de sa petite toison dorée au regard du gros homme qui rivait à présent carrément son regard sur l’entrejambe superbe.
- " Fais lui encore un sourire pour qu’il s’excite encore plus "

A ce moment le gros homme se retourna pour voir ce que je faisais. Devinant son attention je me plongeais dans la carte restée sur la table afin de lui laisser la certitude que je n’avais pas repérer le manège. Rassuré certainement que je ne le voyais pas lorgner sur le bas ventre d’Isabelle il fit ce que j’attendais le moins, tomber sa serviette par terre volontairement.Ce fut l’occasion pour lui de se pencher et de mieux apprécier le sexe d’Isabelle. Celle-ci à présent avait passé le cap du trac et elle savait que le gros homme était en état d’excitation total. Il avait deviner qu’Isabelle lui était consentante et lui offrait pour son plaisir la vue de ses cuisses et de son sexe dénudé.
- " Je mouille mon cœur…j’en peux plus j’ai envie de jouir tellement je suis excitée. Ce gros porc me viole "
- " C’est très hard ! " Dis je.
Mon corps se mit à trembler d’émotion . J’eus de la peine à rester indifférent à cette scène.
Je compris l’émoi du personnage qui se sentit frustré lorsque Isabelle voyant sa femme revenir des toilettes recroisa les cuisses.
- " Tiens toi, il transpire à présent ! Il va en creuver ! "
La femme reprit sa place face à son époux en plein émoi. Le serveur s’approcha d’eux avec une carte des menus à priori afin de choisir un dessert.
- " Tu paries qu’il va se lever pour aller aux toilettes ? "
- " Tu crois qu’il va aller se branler ? "
- " S’il ne le fait pas c’est que tu ne lui as fait aucun effet ! "

En effet après avoir choisi son dessert, le gros homme tira de sa poche un gros cigare et prononça quelques mots à sa femme, certainement pour lui dire qu’il allait fumer.
- " S’il se lève et qu’il va aux toilettes…Tu le suis deux minutes après !!! "
- " Tu es fou Jessey…Non ! Je ne veux pas ".
- " Tu t’es engagée à respecter mon fantasme Isa…tu dois l’assouvir ! "
- " Et que veux tu que je fasse aux toilettes ? "
- " Débrouilles toi…tu me raconteras après "

Sur ces entre faits le gros homme en remettant en place son pantalon sur son gros ventre armé de son cigare prétexte se leva en jetant un regard lourd sur Isabelle. Je baissais les yeux vers mon assiette afin de ne pas croiser le sien.Isabelle lui lança à nouveau un sourire le regardant s’éloigner.
- " Il va se branler tu crois ? Tu as vu son poids il fait bien 3 fois le mien ! Il ne m’inspire pas du tout ! "
- " C’est notre jeu ! Tu vas te lever et aller toi aussi aux toilettes…Tu le vois descendre ? "
- " Oui, tiens toi il vient de se retourner pour me regarder à nouveau ! "
- " Laisses le descendre et dans une minute tu te lèves et tu y va ! "
- " Mais qu’est ce que je vais faire en bas…il va me tomber dessus ! "
- " C’est un restaurant chic tu oublies ! Allez vas y maintenant. "

D’où elle était la grosse femme ne pouvait voir Isabelle se lever et aller vers les toilettes. Dans la salle tout le monde papotait et personne n’a fait attention à ce manège.
- " J’ai la trouille de ma vie ! Tu es fou tu vas me le payer ! "
- " Mon fantasme mon cœur…mon fantasme ! "
- " Salaud !! " me jeta t’elle en s’éloignant.
Je la vis quelques instants après descendre l’escalier qui descendait aux toilettes.

Ce qui suivit c’est Isa qui me l’a raconté dans la voiture lorsque nous avons quitté le restaurant.
En descendant les escaliers elle vit le gros hommes en train de fumer son cigare sur le palier entre les toilettes des femmes et celles des hommes. Il la vit descendre les escaliers dans la glace qui surplombait le lavabo.Isabelle était morte de trouille elle savait qu’elle avait volontairement excité le gros homme et elle ne pouvait imaginer qu’elle pouvaient être sa réaction. Isabelle fit mine de vouloir aller vers les toilettes des dames et lui demanda pardon toute intimidée par cette situation.
- " Vous êtes belle lui lança le gros homme ! "
- " Merci ! Vous permettez ! Lui lança t’elle en lui faisant comprendre qu’elle voulait passer pour aller dans l’espace réservé aux femmes ".
A ce moment le gros homme la saisit par le bras.
- " Tu m’as montré ta chatte tout à l’heure…maintenant je veux la voir de plus près et la toucher ! "
- " Pour qui me prenez vous Monsieur ! Lâchez moi s’il vous plait ".
Elle n’eut pas le temps de se détacher de l’homme que celui-ci l’entraina dans l’espace réservé aux handicapés. Il l’attira de toutes ses forces dans la cabine. Elle sentit la main grasse et ferme de l’homme qui lui enserrait le bras comme un étau. Fallait il crier au risque de déclencher un scandale ou continuer le jeu.

Elle n’eut pas le temps de réfléchir, après avoir jeté son cigare dans les toilettes il souleva la jupe d’Isabelle dévoilant à sa vue un sexe impeccable avec une simple touffe dorée sur le pubis.
- " Montes la dessus dit il en abattant le couvercle des toilettes "

La forçant toujours de sa main Isabelle grimpa sur l’abattant toute tremblante d’émotion.L’homme fixait son sexe dont il apercevait à présent sous la lumière toutes les veloutés. N’y tenant plus il caressa le ventre d’Il caressa le ventre d’Isabelle et sa main se glissa ensuite entre les cuisses.
- " Ecartes toi, je veux te bouffer la moule "

Puis il s’agenouilla afin d’être à la hauteur du pubis d’Isabelle. Elle sentit sa grosse tête se plaquer contre son entre jambe et avant de comprendre ce qui lui arrivait elle sentit la langue humide du gros parc écarter les lèvres de son sexe et se placer dans son intimité.
- " J’ai été tout de suite ressentie une très grande excitation à cette situation malgré le personnage odieux qu’il était " devait elle me confier après.
- " Et alors qu’a-t-il fait ? "
- " Figure toi que j’ai aimer qu’il le lèche ainsi, mon clito était tellement en feu que je n’ai pas senti qu’il m’enfonçait un doigt dans l’anus ".
- " Et alors ? "
- " Alors j’ai joui tout de suite, les spasmes étaient d’une rare violence, j’étais secoué de toute part et plus je prenais du plaisir plus son doigt me branlait l’anus "
- " Tu as eu ton plaisir ! "
- " Il m’a fait jouir 3 fois de suite tellement j’étais chaude coup sur coup, j’ai du mordre mon poigné pour ne pas crier plus fort "
- " Et après ? " demandais je tout excité par cette épisode
- " Après ce fut moins marrant !
- " Comment cela ? "
- " Il m’a fait descendre du siège, il m’a prit ma main et l’a posée sur sa braguette "
- " Il bandait ? "
- " Oui comme un bœuf " j’ai senti une énorme bosse sous son gros ventre. Il transpirait de partout…
- " Et après racontes ! "
- " Il a ouvert sa braguette et a sorti son sexe "
- " Il était comment son sexe ? "
- " Il était énorme à moitié tendue "
- " Tu l’as branlé ? "
- " Il m’a pris ma main et l’a posé sur son sexe et il m’a fait le branler. Il m’a fait décalotter son gland.
- " Tu étais excitée ?
- " La vue d’un sexe d’homme m’excite toujours andouille tu le sais bien !
- " Tu l’as branlé longtemps ?
- " Non car il semblait pressé, sa femme pouvait s’inquiéter de son absence
- " Et alors, ?
- " Alors ce fut le moment que je redoutais le plus !
- " Comment cela ?
- " Il m’a appuyé sur la tête pour que je m’accroupisse !
- " Non ! Tu l’as sucé ce gros porc ?
- " Il a pris son sexe tendu …vachement gros le mec ! Et il m’a dit « suces moi »
- " Tu as accepté !
- " Que veux tu que je fasse ! Il a présenté son gland à ma bouche et m’a redemandé de le sucer "
- " Il était propre au moins ? "
- " Son sexe sentait l’urine..J’ai eu un haut le cœur lorsqu’il a pénétré ma bouche. J’avais du mal tellement il était gros. "
- " sacré mec ce porc ! "
- " Il a placé mes deux mains autour de son sexe et il m’a guidé la tête afin que je fasse des va et vient "
- " Et alors ? "
- " Là je me suis lâché tellement j’étais excitée, je l’ai sucé, presque à m’étouffer !
- " Et il a joui ? "
- " Oui parce qu’il n’en pouvait plus, j’ai senti qu’il se reculait et il a explosé dans ma bouche "
- " Beaucoup de sperme ? "
- " Ca oui, j’ai eu peur qu’il tâche mon gilet alors il s’est déversé comme un torrent…J’ai hésité à l’avaler puis je me suis laissé faire "
- " Quel goût il avait son sperme ? "
- " Plus acide que le tien ! "
- " Et après demandais je il t’a baisé ? "
- " Non son sexe s’est ramolli il m’a demandé de le lécher complètement. Je n’ai pas voulu le faire, j’ai pris un morceau de papier toilette et je l’ai essuyé "
- " Il t’a parlé après ? "
- " Non il m’a dit avant de partir je veux revoir ta chatte et je suis remonté sur le siège "
- " Gourmand le gros ! "
- " Là il m’a écarté les lèvres de ses gros doigts, m’en a enfoncé un dans la chatte et après à nouveau dans l’anus "
- " Tu as aimé ? "
- " Je crois que de sa vie il n’a jamais eu une telle occasion. J’avais envie de jouir j’étais toute mouillée "
- " racontes ! "
- " Il m’a branlé comme cela debout l’index à l’intérieur et le pouce sur mon clito…J’ai explosé à nouveau j’ai crié sans m’en rendre compte ! "
- " Vous êtes bien restés vingt minutes ! Je me demandais si je ne devais pas aller te chercher "
- " Personne ne s’est aperçu de rien ? "
- " Non la grosse a mangé tranquillement son dessert et elle a passé deux coups de fil "
- " Il s’est rhabillé et m’a dit en remontant les marches…dommage que je n’ai pas eu le temps de te baiser…tu es magnifique "

Ainsi fut réalisé mon fantasme. Je savais qu’Isabelle aimait des situations particulières en amour. Cela donne dans un couple toujours beaucoup de piment

Lorsque je vis revenir à sa table le gros homme, je compris qu’il s’était passé quelque chose avec Isabelle, j’avais hâte qu’elle me raconte cet épisode très chaud.Le gros homme reprit sa place face à son épouse, lui adressant quelques mots justifiant son absence à priori.
Isabelle revint à la notre quelques instants après.
- " Alors ? "
- " Je te raconterai tout à l’heure. S’il te plait sert moi un verre de vin car j’ai un drôle de goût dans la bouche "

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription