Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Initiation suite et fin ....

! Signaler un contenu abusif

Apres cette soirée, notre couple repris ses habitudes en apparence.
Je trouvais mon mari plus attentionné et tendre, mais je n’avais pas envie de le tromper et de coucher avec un autre homme de façon délibérée et calculée.
Ce qui c’était passé avait été délicieux parce que spontané et improvise. Je sentais bien que lui attendais autre chose, et bien qu’il m’ai répète que je ne l’avais pas trompé car c’est ce qu’il souhaitait pour moi, je gardais encore au fond de moi un peu de culpabilité.

Quelques mois plus tard, il me fit la surprise de m’offrir un séjour de thalasso en corse dans un site qui semblait paradisiaque. J’avais déjà fait des séjours de remise en forme seule, mais c’était la première fois qu’il m’envoyait si loin.
Comme il m’accompagnait à l’aéroport il me dis d’une voix bienveillante de penser à moi, à mon bien être et de me laisser aller à toutes mes envies sans arrières pensées...

Je me doutais du sous entendu ,mais je n’y prêtais pas attention bien décidé à jouir des massages, du soleil et du repos.

Le premier soir après une journée de soins ,je me couchais tôt comme a mon habitude,ravie de lire seule dans le grand lit.

Le lendemain soir, revigorée, je me décidais à profiter de la vue magnifique et je descendit au bar qui surplombait la plage. Je pris un cocktail et comme j’avais peu l’habitude de l’alcool après quelques gorgées je me sentais délicieusement libérée.
Je remarquais un beau brun qui me regardait presque fixement avec un sourire malicieux. je lui répondit. Sans vraiment y réfléchir je me mis à croiser et à décroiser les jambes à intervalles plus ou moins réguliers. Comme j’avais mis comme a mon habitude une mini très courte, cela eu pour effet de lui montrer le haut de mes cuisses fermes et bronzées.sans vraiment y avoir pensé j’avais aussi mis des escarpins hauts à bouts ouverts qui laissaient voir mes ongles vernis avec un motif brillant.

Le temps que je réalise que j’étais aller trop loin, il s’était approché et commençait à m’entreprendre. L’alcool aidant, j’étais déjà sous son charme et je sentais mon sexe s’humidifier avec délice. Forte de l’expérience passée, je n’avais ni honte, ni culpabilité et décidait de me laisser aller...

Très vite nous allâmes dans ma chambre. Mon mari avait pour habitude de m’appeler tous les soirs. J’avais la voix un peu rauque pour le lui répondre et j’abrégeais très vite. Encore un peu troublée, j’oubliais de raccrocher complètement et posais le téléphone. Mon amant n’attendais plus que cela. Je voyais a la bosse de son pantalon que j’allais encore être très satisfaite.

Cette fois plus à l’aise c’est moi qui me déshabillait. J’avais gardé mon petit triangle blond ras, mais ma vulve était béante et moite. Il m’allongea doucement et se mît a me lécher d’abord comme un baiser puis plus profondément avec sa langue en moi.Bruno,c’était son nom,devait aime la cyprine,car je dégoulinais au propre comme au figuré.je n’attendais qu’une chose c’est qu’il me prenne.je gémissais et le suppliait de venir en moi.Au lieu de cela, il me retourna et commença de petits baisers sur mon anus. Chaque baiser de plus en plus fort puis accompagné de petits coups de langue déclenchait de délicieux spasmes dans mon périnée. Je n’en pouvais plus .Finalement je sentis enfin son membre dur et doux à la fois s’enfoncer en moi. Aucune douleur tellement j’ai été ouverte. Je m’agitais de plaisir Allant et glissant sur son sexe. Puis il me retourna,changea de préservatifs et me pénètra Mon vagin etait tellement dilaté qu’il aurait pu s’enfoncer tout entier en moi.puis il ressortit avec un cri rauque me mis à genoux et mejacula sur le visage. Ce fut la seule note un peu désagréable de ce rapportEn effet, mon mari ne m’avait jamais fait de telles pratiques et sentir ce liquide gluant et un peu sirupeux couler dans mes cheveux ,le long de ma bouche jusqu’à mes seins me fut assez désagréable.
Le lendemain quand mon mari m’appella il me remercia d’avoir laissé le téléphone pour qu’il puisse profiter de cet instant et de ma jouissance . J’étais encore très gênée, car j’avais simplement mal raccroché ! Je réalisais que j’aimais profondément mon mari mais que malgré cela il ne pourrait me donner tout le plaisir que j’avais ressenti .J’aimais Ca ! Comme lui aimait que j’ai eu du plaisir, pourquoi m’en priver au nom de préjugés bourgeois dépassés .Je décidais dorénavant d’écouter plus simplement les désirs de mon corps .
Le lendemain je redescendit au bar au soleil couchant. J’étais un peu dépitée car Bruno n’était pas là. J’avais pourtant sorti le grand jeu.Un mini short en cuir qui moulait mes fesses et mettait en valeur mes cuisses bronzéesque j’avais également enduites d’une crème légèrement brillante.Des sandales à semelles compensées très hautes avec une large bride qui enserrait bien la cheville avec de petites étoiles brillantes. À chaque poignet également un large bracelet en cuir avec des étoiles dorees,un bustier très échancré mettant en valeur ma poitrine généreuse et enfin autour du cou une chaînette avec une clé dorée que m’avait offerte mon mari et qui devait ouvrir dieu c’est quoi . J’étais déjà tres moite et le désir dans mon bas-ventre était presque douloureux. Je vis arriver deux males un peu caricaturaux, chemise blanche échancrée sur un large poitrail velu et pantalon moulant. Ils m’abordèrent et commencèrent à me draguer avec des blagues un peu éculées. Néanmoins ils étaient drôles etproposérent de m’amener danser dans une boîte à proximité. Je me disais qu’il serait dur de choisir entre les deux. Ils me firent danser tour à tour et je me rendis compte que je ne pourrai jamais choisir.Écoutant enfin mon instinct je les amenait tous les deux dans ma chambre.Discretement j’appelais mon mari et je mis la visiophonie en calant le téléphone pour qu’il puisse également jouir de ma vue avec ces deux hommes.je me sentais parfaitement détendue voulant assouvir mon désir. Le temps de leur servir un whisky j’étais nue. Je n’avais conservé que mes sandales les bracelets et bien sur la chaînette avec la clé qui oscillait entre mes seins. La vue de ma vulve certainement béante et humide agit sur eux comme un détonateur.L’un d’eux me pris et m’amena sur le lit ou je m’empalait sur son sexe plus de formalités,l’autre avait ouvert sa braguette et m’offrait son sexe que j’avalais goulûment.J’avais leve toutes mes inhibitions et la fellation me semblait maintenant délicieuse,puis tandis que le premier continuait à satisfaire mon vagin le second me fit pencher en avant et me pénètra doucement.Quel plaisir ! Je satisfaisais 2 hommes ( et même 3 car mon mari devait profiter du spectacle ) en même temps,et mon bas ventre etait stimule des deux côtés par ces mâles vigoureux qui heureusement n’étaient pas synchronises.Au bout d’un moment ,ils ressortirent et s’échangerent mes orifices.Je jouie a plusieurs reprises.Quel bonheur de les sentir se vider en moi,même à travers un préservatif.
Apres ses deux nuits "sportives",je décidais de me reposer le 4 soir .mon mari etait aux anges ,car il avait entendu et vu une grande partie de mes ébats.Son fantasme le plus profond : Voir la femme qu’il aimait prise par d’autres hommes etait comble au delà de ses rêves.
Pour le dernier soir ,seule ,je rêvait de quelques chose d’exceptionnel.J’assumais maintenant mes désirs,et je n’étais plus du tout gênée de me comporter en "Salope" comme auraient dit les gens bien pensant ...ou les frustrés !..
Je retournait encore au bar de la plage.ma tenue etait plus discrète ,car cette fois ,je voulais pouvoir choisir sans trop exciter les hommes présents .Bruno etait la ,mes deux amants de l’avant veille aussi. Nos regards se croisèrent,ils me sourirent,et je me dis que j’allais enfin savoir ce que le mot GangBang voulait dire !...En quelques mots je leur dit que bien sur j’étais d’accord mais que je voulait aussi de la nouveauté,tant je m’imaginais maintenant insatiable.
Tres vite ils trouvèrent 2 amis bâtis sur le même modèle et nous partiment pour ma dernière soirée en Corse .
Je vous laisse imaginer la suite.....
J’étais maintenant bien initiée ,mais totalement heureuse !!!.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription