Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

initiation d’une épouse au candaulisme : chapitre 1

! Signaler un contenu abusif

Il y a un certain temps que je parcoure votre site et après ces si nombreuses lectures intéressantes j’ai décidé de vous faire partager notre aventure candauliste en plusieurs chapitres successifs pour vous donner une vision de notre parcours.
Pour restituer les choses, nous sommes un couple recomposé marié ayant eu chacun de notre côté des divorces « compliqués »…et nous nous sommes rencontrés en Avril 2004. A. avait 28 ans et moi 39 ans. Nous sommes tombés profondément amoureux l’un de l’autre et avons décidés de ne plus jamais nous quitter….Après 12 ans c’est toujours le bonheur fusionnel, absolu, complice. Nous avons toujours été l’un pour l’autre sans secret et avons toujours exprimé nos envies sexuelles respectives sans tabous se promettant de ne garder que celles qui faisaient plaisir à l’un ET à l’autre. Cependant là est un point capital de la relation de couple, en dehors du partage des idées, c’est d’exprimer ses désirs ou ses fantasmes car cela permet à l’autre de mieux comprendre son partenaire et d’évoluer avec lui sereinement en le comprenant et en laissant la possibilité à l’autre de tester une pratique même si celle-ci au départ de fait pas encore partie de son univers. Cela lui permet aussi de pouvoir adhérer à de nouvelles pratiques (comme le candaulisme) parce que l’univers contextuel est bien compris mutuellement. Ne jamais rien imposer et surtout tout se dire pour bien se comprendre tout en définissant les attentes de l’un et de l’autre est la BASE d’une telle relation.
Notre vie sexuelle est tout à fait épanouie et nous avons eu un certain nombre d’aventures libertines avec de multiples combinaisons…HHF, HFF, HHHHHF, HFHFHFHF etc….Cependant j’ai toujours eu dans un coin de ma tête (disons environ 2 ans après notre rencontre) l’idée de partager à distance ma superbe épouse sans ma présence physique. Il faut dire qu’A. est une vraie petite poupée aux proportions parfaites 1.64m, 49 kgs, 90D et toutes les femmes comme les hommes se retournent sur son passage….Je lui avais parlé plusieurs fois de candaulisme mais elle n’y voyait pas l’intérêt car elle voulait déjà bien se partager avec un autre homme, un couple ou une femme en soirée libertine mais cela toujours en ma présence. Pour elle, son excitation était dans mon regard et mes yeux lorsqu’il me savait là alors qu’elle jouait avec d’autres.Il faut dire aussi qu’A. a toujours été prête à avoir seule une relation coquine avec une femme uniquement mais pas avec un homme…alors qu’au final c’est bien avec un homme qu’elle préfère être….Je pense que cela la sécurisait plus car avec une femme celle-ci est très rarement seule car elle doit être bissexuelle….et pas uniquement lesbienne.
Alors un jour j’ai eu l’idée de la tester à son insu dans son approche du candaulisme pour savoir si son refus était plus le fait de ne pas vouloir me déplaire et me protéger en n’acceptant pas de rencontrer un homme seul qu’un refus vraiment du concept du candaulisme.
Ma chérie ayant un goût certain pour les beaux étalons blacks musclés et surtout très bien membrés (en diamètre plus qu’en longueur !!! car je suis d’une taille très moyenne) j’ai donc décidé de la mettre à l’épreuve au travers de ce type de profil. Ma chérie faisait à ce moment là un trajet de 450 kms une fois par mois pour aller à l’université d’Amiens et pour amortir le voyage utilisait sa voiture avec le service d’un site bien connu de covoiturage. J’ai donc demandé à un complice black antillais que je connaissais « François », étudiant lui aussi, 27 ans, très bel homme d’un 1m90, très sportif et doté d’un sexe de 24cm au diamètre impressionnant de participer à mon scenario. Je lui ai acheté un billet de train pour qu’il se rende sur place le jour où elle rentrerait de l’université en voiture. Surveillant qu’A. mette en ligne sa recherche de passager en covoiturage je lui ai donné les coordonnées de l’annonce pour qu’il s’inscrive sur le trajet du retour avec elle.
J’avais rencontré François pendant 1 h quelques jours avant pour lui donner tous les détails sur ma chérie, comment la faire parler ou la draguer, ses centres d’intérêts , sans être trop « lourd » pour ne pas l’effrayer…une femme seule avec un inconnu n’est jamais sereine ! François est un garçon intelligent très bien élevé s’habillant avec classe ce qui plait déjà beaucoup à mon épouse coquine…Notre deal était qu’il me tienne au courant de tout par SMS ou téléphone pendant, après leur rencontre et avant qu’elle ne rentre à la maison.
Le jour venu, après l’échange préalable téléphonique pour le rendez-vous de départ d’Amiens il se présente au départ de l’Université, se faisant passer pour un étudiant rentrant chez lui pour le WE…Il vit tout de suite dans ses yeux, après une part d’étonnement de voir un si beau black se présenter en covoiturage, un sourire discret mais très agréable. A. est une fille joyeuse et de caractère facile il faut le signaler. Nous sommes au mois de Juin, il fait très beau et A. est habillée avec une robe légère (mon épouse est toujours très sexy). Lorsqu’elle est avec moi elle est toujours nue sous ses robes ou jupettes mais pour aller à l’université j’étais sûr qu’elle porterait au moins un mini string…
Après quelques dizaines de kms et une discussion de banalités de la vie courante, je lui avais dit d’évoquer le sujet de nos vacances en Martinique car elle aime bronzer nue sur la plage en se faisant mater par les « locaux » qui se masturbent en la regardant allongée sur le sable…ça l’excite beaucoup de voir ces mecs bander comme les « ânes » pour elle et c’est une situation que l’on retrouve très souvent du côté de l’anse Trabaud !
François est un garçon très doué pour faire parler en douceur mais aussi en séducteur une femme….A. ne se doutant absolument de rien…Bien sûr à un moment où la confiance est établie et où il sent qu’elle se détend au volant, il aborde le sujet des vacances (un sujet facile dont elle aime beaucoup parler) et de bronzer nu sur la plage en lui disant qu’il faisait cela très souvent en Martinique quand il rentrait voir sa famille…De même il ajoute qu’il y voit souvent des couples de métropole s’y exhiber nus aussi…et là comme je l’ai avais prévu avec lui , A. très spontanée car en confiance en conduisant, lui dit qu’elle aussi l’a déjà fait en Martinique…La porte de la suite de mon scénario venait de s’ouvrir selon ma prévision « chirurgicale » de la chronologie des évènements !!! Voilà un avantage de parfaitement connaître sa partenaire dans ses goûts et aspirations.
Chemin faisant et voyant qu’A. se détendait de plus en plus, François en profita comme je lui avais suggéré, de faire allusion au libertinage et de lui poser des questions à ce sujet pour essayer de la faire parler. Evidemment elle fut réceptive à évoquer cette facette de son intimité et à parler de diverses aventures avec moi. C’est à ce moment là que François choisi et mettre en évidence au travers de son jeans sa queue énorme déjà en érection…Il voyait bien qu’elle regardait la protubérance au travers du pantalon du coin de l’œil sans tout de même quitter la route des yeux ! Bien-sûr François prétextant envoyer un SMS à un copain me textait qu’elle était en train de mordre à l’hameçon….Je vous confirme ma plus grande excitation à vivre ses moments à distance. Après l’avoir complimentée sur sa beauté, c’est alors qu’il lui demanda avec politesse si il pouvait sortir sa queue pour la lui montrer….après un instant d’hésitation elle finit par dire oui….Une fois sa queue énorme sortie de son jeans, il lui demanda si elle voulait bien la toucher, caresser, branler tout en conduisant…..elle s’exécuta sur le champ. Il lui demanda alors si lui aussi il pouvait la caresser….elle accepta et François commença par lui caresser les seins dont les tétons étaient tout durs et il descendit progressivement vers son entre cuisse pour constater qu’elle était trempée…
La fin du voyage se déroula ainsi, mais au moment de déposer son passager, François lui demanda s’ il pouvait avoir un souvenir de son voyage par une belle fellation ou plus si elle voulait. J’avais dit à François que pour une 1ère expérience il fallait la laisser décider tranquillement sans rien imposer. A. opta pour une fellation intégrale qu’elle lui fit dans sa voiture sur un parking tranquille. Après s’être fait branler plus d’une heure en voiture et très excité par mon épouse, il lui déchargea plein bouche et lui demanda de nettoyer complètement, sans aucune trace de sperme, sa queue énorme. Une fois repartie, François me fin un long commentaire sur sa rencontre et sur le comportement de ma chérie livrée à elle-seule. J’étais naturellement très excité et heureux qu’elle prenne en main ses envies sexuelles.
Avant de laisser son passager, ma chérie avait pris soin de prendre une photo de sa queue énorme et elle me l’envoya sur mon smartphone avec ce commentaire : « de drôle de rencontres avec le covoiturage. »
Rentrant à la maison, elle me raconta son aventure en voiture à sa façon…en évoquant uniquement un passager black lui ayant montré sa queue superbe…mais rien sur la fellation.
C’est alors que je décidais de changer ma stratégie et de lui dire que je ne pouvais croire qu’elle aie juste branlé une si belle queue sans la sucer…Bien sûr étant au courant de tout par François il fallu jouer très fin…. Au bout de 48h elle finit par m’avouer qu’elle l’a sucé intégralement et nettoyer sa queue pleine de sperme…mais je sentais une certaine gêne ou honte de l’avoir fait sans moi. C’est à ce moment que je décida de lui avouer mes penchants candauliste et mon excitation, en lui assurant qu’elle n’avait rien fait qui puisse nuire à notre couple.
Elle n’a jamais rien su de mon stratagème pour tester sa réaction à une situation adultérine…afin de l’amener en considérant sa performance en solitaire sans moi comme la première étape de notre épanouissement sexuel de couple candauliste.
La suite au prochain épisode….

3 Commentaires

  • Quelle belle aventure, bien contée.
    Évidemment, "monter" un plan génial mais un peu vicieux est un peu limite ...et peut être dangereux ? (et si elle s’était enfermée dans le déni , qu’auriez-vous pensé ou fait ?) ( et si maintenant elle lit ces lignes ?) mais le final est magnifique, vous conforte et la conforte dans votre sexualité épanouissante.
    La photo est magnifique et me rappelle à titre personnel une bien belle aventure au Sénégal...

    Merci

  • Oui elle se sentait un peu coupable de l’avoir sucé sans moi...mais je savais qu’elle ne pourrait pas résister...Le tout était de lui faire franchir le pas toute seule avec l’aide d’un complice sans qu’elle le sache. Elle aime les queues de blacks mais elle avait tendance à ne pas vouloir s’exprimer sexuellement sans moi de peur de me faire du mal et surtout de passer à mes yeux pour une "salope"...Elle n’ose pas s’avouer ce côté avide de sexe car cela vient un peu en conflit avec l’image de parfaite maman qu’elle est et qu’elle montre à la société.C’est pour cela qu’elle a mis 2 journées pour me l’avouer !!!Mais vous verrez la suite et ses progrès dans le chapitre 2 !!!

  • c est vicieux, mais efficace, enfin c est sympa qu elle t ai quand meme envoyer la photo, ca montre une belle complicite

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription