Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

"Inauguration" de notre chambre : partie 2

! Signaler un contenu abusif

Valérie revint avec une bouteille de champagne que je m’empressais de déboucher pour servir les 6 flûtes installées sur la table basse. Je dis très vite :

- " bon et bien trinquons à l’inauguration de notre chambre ! "

J’essayais comme à chaque fois de mettre tout le monde dans l’ambiance. Mais les élections présidentielles étant fraîches, les inévitables discussions politiques sont arrivées. Grrrr...

Valérie était assis sur un des deux canapés. Entre Pierre et un des ses compères. Les deux autres étaient assis sur le second canapé. Comme d’habitude elle était superbe : maquillage élégant, rehaussé d’un rouge a lèvres bien rouge, jolie robe noire discrète, chic et escarpins à brides nous laissant découvrir ses très jolis pieds vernis assortis à la couleur de ses belles mains. Elle avait attaché ses cheveux en faisant un chignon dégageant ainsi sa nuque quelle adorait que les hommes lui lèchent. Ca lui donnait un air bourgeois dont je raffolais car c’était au fond d’elle même une véritable salope. J’avais envie de lui dire je t’aime....

Pierre venait de poser une main sur sa cuisse nue. Enfin. Ça faisait une heure que nous goûtions du champagne et un tas d’amuse bouche que j’avais réalisés pendant que Valérie travaillait l’après midi.

Comme d’habitude dans ce genre de soirée, il fallait donner une sorte de feu vert :

- " bon si nous passions aux choses sérieuses ! Qu’en penses tu ma chérie ? "
- " Comme tu veux Mon cheri ! "

Instantanément, Valérie écarta ses jambes et en posa une sur la jambe de Pierre. Instantanément aussi, les discussions s’arrêtèrent aussi. Les choses sérieuses allait commencer pour ma Lili d’amour. Pierre glissa sa main sous sa robe qu’il avait remonté un peu. Il découvrit sans véritable surprise qu’elle n’avait pas mis de culotte.

Les cuisses bien écartées, elle montrait sa chatte lisse aux 2 autres assis en face à côté de moi qui était dans le fauteuil. L’autre garçon assis à côté d’elle lui fit glisser les bretelles de sa robe pour découvrir sa sublime poitrine aux tétons bien excités.

Pierre lui lécha alors un sein tandis que l’autre lui lécha en même temps le second. En pareil circonstances, j’aime encourager les hommes qui s’occupent de ma chérie :

- " allez y messieurs ! Bouffez lui bien sa poitrine ! "

En quelques secondes elle avait ses nichons trempés de salive et luisaient. Ses tétons semblaient bien durs. Les deux autres pour le moment restaient assis, impassible, presque timides, contemplant le spectacle d’une femme se faisant manger les seins avec ses jambes toujours bien écartées.

Quant à moi toujours assis sur mon fauteuil, je n’en perdais pas une miette...

3 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription