Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Histoire de Fleur V02

! Signaler un contenu abusif

Bonjour à tous,
Voici notre (Fleur et moi) deuxième expérience candauliste. Il fait donc suite à la première que vous pouvez retrouver à l’histoire "histoire-de-fleur-v01"
Bonne lecture

Il est midi et je suis stressé pour ce soir… Bien que ce soit la deuxième fois que l’on concrétise une soirée candauliste, il n’empêche que je reste inquiet.
Cela fait maintenant 10 jours que Fleur échange par mail et par whatsApp avec Julien. C’est moi qui lui ai trouvé cet amant auprès d’un site libertin bien connu. Les messages sont vites devenus très chauds et le plus souvent accompagnés de photos devenues très coquines… En tous cas, Fleur est devenue très amoureuse « virtuellement » de Julien (Douceheure2b), son nouvel amant. Je constate que de plus en plus de messages se font directement. Je ne suis plus en copie… Les atomes s’accrochent, super ! Curieusement et me doutant de l’émoi provoqué, son intimité trahit ses émotions et cela à chaque instant … Il faut donc agir ! De connivence avec son nouvel amant, je prends rendez-vous pour ce mardi, ce soir.
Est-ce que cet amant sera à la hauteur de notre espérance ? Serons-nous à la hauteur de l’espérance de notre complice ? Même si la première rencontre entre « homme » de dimanche dernier s’est très bien déroulée, cela reste toujours un premier rendez-vous érotico-romantique ! J’ai toujours cette impression de ressentir ce que Fleur doit ressentir elle-même… : Vais-je lui plaire ? Est-ce que son odeur me plaira ? Si je suis trop entreprise, ou moi, trop entreprenante, quel sera le regard de Luc ? Vais-je jouir ? Vais-je procurer du plaisir à Julien ?... Autant de questions qui tournent en boucle. Et ce bas ventre qui tiraille par ces fichus papillons… signe d’une angoisse mêlée à un gros plaisir se laissant entrevoir.
J’imagine déjà des scènes longuement muries dans mes fantasmes… : Présentation/offrande de Fleur à Julien, massage d’abord habillée puis peu à peu, nue ; 69 ; missionnaire ; levrette ; toujours le regard de Fleur sur son mari pour chercher sa satisfaction… Explosion de soupirs mutuels…
Et puis, il y a moi… que vais-je faire ? Est-ce que son amant va accepter que je m’approche de Fleur pour que je puisse sentir son souffle ? Que je puisse la caresser un peu.. Transpercer son regard pour percevoir le plaisir reçu et jusqu’à la libération d’un premier orgasme tant attendu. Je ne sais… j’attendrai un signe de ma Princesse pour une éventuelle approche tant espérée…
L’après-midi va être longue. Reste 4 heures à tuer ! Tiens, Julien vient d’envoyer un WhatsApp pour dire la même chose… Lui aussi doit être tendu. Bien que son expérience dans le libertinage aurait dû le laisser de marbre, il semble tout même stressé aussi. Cela me rassure, cela laisse entrevoir un homme sensible. Je suppose que cela rassure Fleur aussi…
18h15 : J’arrive à la maison. J’aide Fleur à finaliser sa tenue que je lui avait prévue. Elle est déjà superbe ! Je m’affaire pour attacher ses porte-jarretelles, ajuster son soutien gorges seins nus, mettre son harnais (pièce que j’apprécie pour montrer sa soumission mais qui en fait, n’est qu’un leurre, mais tellement délicieux pour l’esprit…) la féliciter, la caresser, afin de bien mesurer le cadeau que je vais bientôt offrir à son amant. Le petit oiseau frétille de bonheur pour sa maitresse… Il est si heureux de pouvoir assister à son éclosion, à sa métamorphose, à son épanouissement. Il est fier de sa maitresse. On finalise la toilette par une paire de botte aux talons rouges ce qui l’a fait décoller à un plus d’un mètre quatre-vingt ! C’est un trésor que je partage avec enthousiasme… Ce corps que je caresse depuis 26 ans, que je connais par cœur, au moindre détail et qu’un autre homme va pouvoir se délecter de ce joyau si rare et si fragile… Oui, Princesse, un autre homme que votre mari va vous caresser, scruter vos courbes, observer vos sensations, vous pénétrer en commençant par ses doigts puis, par son sexe dans votre grotte sous-explorée jusqu’à présent… Vous allez rechercher des plaisirs inconnus jusqu’ici… vous allez chercher des orgasmes nouveaux ! Je suis véritablement heureux pour elle.
18h40 : Départ pour Versailles. Fleur est fébrile… Moi aussi. Finalement, comme à chaque fois que nous faisons quelque chose de hors-norme ! Fichus règles de société… bref, une impression d’interdit et d’héroïsme à la fois. Comme pour nous prouver que nous faisons quelque chose d’incroyable de notre vie sexuelle… Malgré tout, je suis bien, Je suis au côté de mon épouse fatale. Sauf qu’à la différence d’une femme fatale, ce soir, elle se laissera aborder sous le consentement et les encouragements de son mari !
19h20 : Nous arrivons au restaurant. Nous sommes les premiers. Cela nous laisse quelques minutes pour briefer Fleur : Pour lui dire que je l’aime tendrement et inconditionnellement. Tout ceci reste un jeu, et que nous cherchons une aventure à l’abri des regards et quoiqu’il arrive, elle peut mettre fin à tout ceci, sans explication. La mettre en garde, qu’il se peut, un jour, un amant tente de la séduire « véritablement » pour l’enlever de son mari. Malheureusement, je me dis intérieurement que s’il elle y réfléchit, il sera déjà trop tard… Oui, je mets notre couple en danger ! Donc oui, il faut faire très attention. Aussi, à moi d’être le meilleur des maris. A moi de la choyer à vie et de la protéger, toi la maman de nos 3 beaux enfants. Malgré un pincement au cœur, j’ai toute confiance en nous.
Je commande une bouteille de vin pour se détendre. Tu as les mains gelées, signe d’un stresse persistant…
19h30 : Julien arrive ! Premiers regards… Une bise qui commence sur la joue et finit instantanément sur la bouche. Cela reste discret et pudique. Je laisse ma place pour que Julien soit face à Fleur. Les premières banalités sont évoquées, comme pour casser un silence assourdissant… Pour ma part, j’ai posé une main sur la cuisse de Fleur pour la rassurer. La discussion devient plus fluide… elle rigole, c’est bon signe… Julien commence des tentatives pour reprendre la place du séducteur… il tend sa main pour saisir celle de Fleur. Elle accède à sa demande… ils n’ont plus envie de se parler… ils ont envie de se toucher. ..
Avant le plat principale, en ayant zappé l’entrée, je laisse ma place à Julien pour qu’ils s’autorisent des contacts plus physiques… Ils se caressent discrètement. On hésite à pendre le dessert… Allez, alors vite fait ! 15 minutes chrono, on avale ce met et on file dans la voiture !
21h Me voilà devenu le chauffeur d’un couple illégitime, qui commence à se bécoter, tous les deux, face à leur objectif de la soirée, à l’arrière du véhicule. Les vitres fumées leur permettent toutes possibilités… Fleur attendait ce moment depuis plusieurs jours. La voici semi-allongée, lui commençant une exploration de son corps à demi dévêtue. La praticité d’une robe portefeuille confirme que ce choix était bien judicieux. La voilà offerte aux doigts experts de Julien. Mon épouse commence à onduler sous les assauts de son amant… Elle se doute que je la regarde de temps en temps par le rétroviseur (d’ailleurs, je ne vois pas grand-chose, faudra que j’installe une lumière d’ambiance !). Pour ma part, aussi pour m’assurer que tout va bien et que surtout, le plaisir de Fleur commence à monter sereinement. Elle se cambre, comme pour chercher des sensations au fin fonds de sa grotte… Son souffle est devenu plus rapide, plus saccadé…
21h30 : Nous voici devant chez Julien. La question se pose… Fleur hésite… Finalement très peu de temps... Elle avait déjà décidé bien avant !
On arrive chez lui. Julien prépare 3 coupes de champagne rosé… mais il a déjà la tête ailleurs… Il désire Fleur. Rapidement les contacts se précisent… Toujours rapidement, elle se retrouve en sous vêtement. Évidemment, avec un soutient gorge seins nus et un string ouvert, cela rend l’accès rapide… peut-être même bestial. De toute façon, Fleur avait déjà réfléchit à ce qu’elle venait chercher… cela faisant plusieurs jours qu’elle minaudait… elle voulait être prise ! Après un moment de caresses et de baisers langoureux et même très sensuels. Dans les regards et les quelques mots que je perçois à peine… elle lui demande qu’il la prenne rapidement. Son regard de femelle en chaleur est sans équivoque. Julien s’équipe en un éclair d’un préservatif et prend Fleur en Levrette. La pénétration est directe, sans chichi… Vu l’état d’excitation de son sexe trempé, pas de résistance ! Immédiatement, le visage de Fleur se comble, elle voulait se sentir remplie, possédée, pilonnée vigoureusement. C’est chose faite ! Julien l’a donc prise avec ardeur, il l’a maitrisée de ses deux mains en la maintenant par le bassin afin de lui imposer un rythme soutenu, ferme, viril.
Changement de position… plus conventionnelle… en missionnaire. Voilà Fleur qui écarte les jambes pour l’accueillir, et voir son amant dans les yeux. Exercice qui lui ait difficile de faire, mais là, ce soir, elle assume son rôle d’épouse fatale. Ce soir, Fleur a très envie de sentir toute la virilité de Julien. Et sans attendre son propre orgasme, comme pour offrir un moment unique à son amant, elle demande à Julien de jouir en elle : « Vas-y, jouis... oui, j’ai envie ». Elle veut sentir ses soubresauts, elle veut sentir cette sensation de chaleur au fin fond de sa grotte humide. Elle veut devenir cette femelle assouvie par une saillit rapide et efficace. Le regard de Julien me montre sa satisfaction. Il semble ravi de cette première rencontre avec Fleur. Je le comprends…
Quelque gorgées de champagne permettent de se ressaisir… les discussions vont bons trains. Parfois entrecoupées d’épisodes érotiques. Dont le plus mémorable, fût là où je demande à fleur de se mettre à quatre pattes, bien offerte. Je lui enfonce 2 doigts pour bien sentir son émotion passée… je profite de ce moment d’offrande pour caresser sa petite entrée. Je profite également de cet instant pour lui insérer un petit plug. Elle se cambre encore un peu plus, outrageusement même. Elle veut offrir cette vision à son amant, sans retenue. Elle est belle. Elle est sensuelle. Avide de plaisir. Julien la rejoint pour l’embrasser fougueusement et lui pétrir les seins comme pour la remercier.
Il est temps de rentrer. Nous sommes en semaine et les contraintes exigent que chacun puisse retrouver un sommeil réparateur. En effet, ces derniers jours, par l’excitation, ont été pauvres en véritable repos…
Les nouveaux amants s’embrassent à perdre haleine. La séparation semble difficile. Cette première soirée était attendue, a été vécue et a « simplement » concrétisé des sentiments qui se dessinaient virtuellement. Nos amants sont amoureux. Ils s’aiment. Je suis heureux pour Fleur.
On s’en va pour retrouver notre foyer rassurant. Cependant, je constate que Fleur à sacrifier son orgasme pour que cette soirée soit la plus sulfureuse. Pour moi, cela m’est insupportable… Je lui demande donc de se satisfaire en route avec son joujou. Sans être convaincue au départ, rapidement elle se prend au jeu… j’en profite pour commenter la soirée et avoir ses premiers ressentis. Ses réponses se font avec de plus en plus de difficultés. Le plaisir monte en flèche. Dans un râle d’orgasme, elle dit, toujours avec difficulté, avoir adorée être prise comme elle l’a été, d’avoir été honorée et satisfaite à la manière d’une femelle en chaleur. Cet orgasme s’avère être énorme. Elle est heureuse… elle fait part de son dernier plaisir à Julien par texto. La soirée est définitivement concluante. L’objectif est atteint. Fleur est devenue définitivement mon épouse fatale.

On se couche, Fleur et moi. Elle est épuisée et voudrait s’endormir immédiatement. Et moi… Moi, j’ai envie de sentir cette grotte qui, quelques temps auparavant était occupée par son amant. Pour ne pas trop faire attendre Fleur devant le sommeil qui l’a guète, je me vide rapidement satisfait du travail accompli, pour elle, devenue définitivement ma Hot Wife, pour Julien qui est son amant « officiel » et pour moi, heureux pour Fleur et comblé de me sentir candauliste. Incroyable pensée mais quel délice.
Et pour le futur…
Je redoute le jour futur où je vais laisser Fleur toute la nuit dans les bras de son amants… où il va la prendre jusqu’à perdre souffle, y compris durant la nuit où il la réveillera doucement au rythme d’un va et vient langoureux, prise en cuillère. Elle se retournera pour l’embrasser fougueusement et le remercier de ce geste à son intention. Ainsi continuer être entreprise pour lâcher prise et obtenir encore des orgasmes toujours plus fort… lui offrir son entre le plus intime et savourer les plaisirs de la sodomie afin de ressentir la complexité d’être visitée de partout. Quelques mots me traversent l’esprit : Jalousie, partage, excitation, émancipation, débridé, sans retenue, soumise, soulagée, chienne, fierté, souillée, purifiée, décomplexée, assumée, rassasiée, remerciements, mari heureux !
Bien d’autres histoires nous attendent… Avec Julien, avons déjà quelques projets pour Fleur. Dévorons la vie.

Pour ma Princesse KH-HW.

2 Commentaires

  • Bonjour Angecalin,
    Vous avez raison... c’est plus fort que nous ! Et pour cause, c’est déjà programmé... cela fera donc l’objet d’une nouvelle publication prochainement...
    LSD78
    PS : Félicitation pour vos publications également. Merci.

  • Humm délicieux les premiers moments.
    Oui c’est vrai on a un peu peur de perdre sa chérie mais c’est plus fort que tout non ?
    Une belle expérience très sensuelle et bien décrite.
    J’adore !
    Fleur, Luc, merci à vous deux !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription