Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

L’histoire d’un couple

! Signaler un contenu abusif

Nous habitons le Maghreb et ma femme travaille dans le médicale alors souvent elle est en séminaire en France.

Mariés depuis 11 ans deux enfants j’ai 40 ans et elle en a 37. C’est une belle femme à la peau mate et aux cheveux courts. Avec 65 kg pour 1m 68, elle a un corps très bien entretenu par ses activités à la salle de gym deux fois par semaine.

Sexuellement ces dernières années, ce n’est pas le top. J’ai beaucoup lu sur le net qu’une aventure pouvait pimenter la vie de couple j’en ai parlé avec ma femme et elle n’était pas très enthousiasmé par l’idée, mais je lui ai dit que si elle devait le faire pendant ses déplacements en Europe, car la distance nous permettrer de ne pas changer nos habitudes. Ajoutons à cela, que chez nous, cette idée plutôt taboue.

Alors il y a deux ans, après que nous avons fait l’amour, je lui en ai parlé :
- " Tu es sûr de ce que tu me demandes, tu ne seras pas jaloux je te connais ! "
- " non je ne serai pas jaloux, mais tu devras tout me raconter ".
Une semaine après elle est partie sur Lyon pour cinq jours. Le deuxième soir elle nous a appelés pour me parler et parler avec les enfants. À la fin de la discussion je lui ai dit :
- " alors tu as trouvé quelqu’un ? "
- " pas encore "

Le lendemain elle m’a rappelé plus tôt que d’habitude, comme à chaque fois nous avons parlé hélas dans la conversation elle me glisse :
- " Ce soir je suis invité à dîner "
là, ça m’a fait plaisir et en même temps j’étais jaloux. À minuit je lui ai envoyé un SMS :
"alors ç’a été ton dîner ? "
"Oui super juste un diner sans plus "
Le lendemain j’étais très curieux et je la bombarde de questions : "quel âge avait-il ? " "Comment était-il ? ", " Où est-ce qu’elle l’a connu ? "

C’est un homme de 55 ans marié et en séminaire avec elle qui habite Paris est d’après elle très gentil et respectueux, il lui fait des avances discrètement qu’elle a déclinées sous prétexte qu’elle était mariée.

J’étais tout à la fois ravie et déçu. A son retour à la maison, nous avons commencé par dîner puis elle est partie coucher les enfants et m’a rejoint dans la chambre. Elle est entrée dans la salle de bains pour en ressortir habillée d’une nuisette très sexy qu’elle avait achetée pour me faire plaisir, chose qu’elle n’avait jusqu’à présent jamais faite. Nous avons fait l’amour à deux reprises et elle a fini par me dire :
- " je l’ai fait "
l’avalanche de questions est tombée :
- " quand ? Et avec qui ? Raconte-moi le moindre des détails "
elle m’a regardé dans les yeux pour me dire
- " ça s’est passé hier soir lors du dernier repas que nous prenions tous ensemble entre collègues de séminaire. Il ne m’avait pas lâché de la soirée et au moment où chacun d’entre nous rejoignez sa chambre, il m’a glissé un petit papier sur lequel il avait noté : tu me plais beaucoup le numéro de ma chambre et le 318.

J’ai froissé le bout de papier et je les jetais la poubelle. Il m’a vu me faire alors que j’évitais son regard. Je me suis éclipsé pour rejoindre ma chambre. J’ai longtemps réfléchi, je me suis posé plein de questions et une demi-heure après j’ai pris mon courage à deux mains et je suis allé frapper à sa porte.

Il m’a ouvert, son visage était illuminé d’un grand sourire. Il m’a invité à rentrer, j’avais le cœur qui battait très fort et à peine la porte était-elle refermée qui m’a attiré contre lui et m’embrasser passionnément. Sa langue s’enroule autour de la mienne. Il dégageait une odeur particulière tout en embrassant il m’a dévêtu dans l’entrée même de la chambre.

Je me sentais dans les vapes, je ne sais pas ce qui m’arrivait. Il m’a soulevé contre lui en relevant les cuisses et s’est dirigé vers le lit. Il m’a retiré ma culotte alors que j’étais assis au bord du lit, il a souri tout en écartant les jambes il s’est mis à me lécher la chatte. J’étais mouillé comme pas possible et il m’a fait la réflexion suivante :
- " tu es très chaude ma belle "

Il a fait glisser sa langue de mon sexe sur mon ventre pour venir prendre mes seins dans sa bouche. Il a continué à remonter mon corps pour m’embrasser. Ce préliminaire a duré près de 10 minutes. Il ne s’en est pas fallu de beaucoup pour qu’il me fasse jouir.

Il s’est ensuite mis sur le dos, il m’a prise par les cheveux, pour diriger mon visage vers son sexe. J’ai bien tenté de résister, mais il ne tenait fermement par les cheveux. Je me suis retrouvé face à son sexe que j’ai léché avec la langue et que j’ai pris à pleine bouche avec application, il m’a alors lâché :
- " oui ma belle suce moi comme une salope ! "
le faite qu’il ai utilisé ce terme m’a franchement excité, je les alors regardais dans les yeux pour lui dire :
- " tu me trouves salope ? "
- " Si d’habitude tu n’en n’es pas une, ce soir tu es ma petite salope et je vais te baiser comme une pute ! Ça t’excite et tu aimes quand je te traite de pute ! "

Je le regarde et je lui réponds :
- " oui ça m’excite "
Il m’a baisé comme une pute pendant plus de deux heures. Il m’a épuisé à tel point que je n’ai même pas pris de douche avant de m’endormir.

Le matin j’étais dans la douche et il m’a rejoint pour me prendre sans préliminaires. Il m’a dit :
- " penche-toi "
J’ai obéie et il m’a pénétré avec fermeté, il m’a fait un peu mal, mais aussi bizarre que cela puisse paraître j’ai joui de suite, car j’avais le sentiment de me comporter comme une véritable pute.

- " Excuse mon chéri, mais j’avais besoin de partager ça avec toi. Qu’est-ce que tu éprouves maintenant ? Tu n’es pas déçu ? "
Je lui réponds tout excité alors que je bande comme un cheval :
- " oh non je ne suis pas déçu je te découvre salope et ça me plaît ".

On a baisé comme des sauvages et je l’ai traité de tous les noms, tous les mots vulgaires qui existent. Elle a pris beaucoup de plaisir la semaine qui a suivi en a baisé chaque soir en parlant de son aventure.

Trois mois après elle devaient se rendre un séminaire sur Paris. La veille je lui ai demandé :
- " tu vas le revoir ? "
Elle m’a répondu :
- " Tout dépend de toi mon amour "
- " à toi de voir, mais tiens-moi au courant ".

Elle est partie sur Paris et elle l’a revu, elle a passé trois nuits avec lui, elle lui a même dit que j’étais au courant et que je les encourageais avoir une relation. Il était ravi. Par la suite ils ont échangé des messages par MSN. Elle m’a dit nickel échanger avec lui je ne savais pas que je lisais leurs échanges. Un jour je me suis permis de lui envoyer un message privé : " salut je suis le mari de L " et il me répond " je suis content de te lire, on peut devenir ami ? " Je lui ai répondu :
" oui bien sûr si tu ne me caches rien "
" OK, qu’est-ce que tu veux savoir ? "
Je lui dis :
" j’ai lu tous les messages que tu échanges avec ma femme et je ne la reconnais pas, là n’était pas du tout comme ça ".
Il me répond :
" tu as une femme formidable et pour tout te dire nous avons passé trois nuits ensemble j’ai remarqué qu’elle était portée sur la soumission, elle tremble de plaisir quand je suis autoritaire avec elle et elle aime bien être dominée ".
Je lui réponds alors :
" mais avec moi elle ne l’est pas du tout ! "
" C’est normal tu son mari et elle est la mère de tes enfants, tu l’aimes et tu ne veux pas la rabaisser. Moi aussi avec ma femme c’est pareil. J’ai trouvé chez ta femme son point faible et malgré tout le respect que j’ai pour toi je crois qu’elle aime quand on la traite de salope, la mettre humiliée dans l’intimité ".

Durant les deux mois qui ont suivi, nous avons échangé plusieurs textos, je crois même que je peux dire que nous sommes devenus amis, il est plus à l’aise avec moi aujourdh’ui.

Je lis toujours leurs échanges sur MSN, je sens qu’il progresse, il a de plus en plus d’emprise sur elle et elle y prend goût et elle joue le jeu. Il sait que je lis leurs messages et il le fait exprès, car parfois il me dit :
- " tu as vu ce que je lui ai envoyé hier ! T’en penses quoi ? "
Moi je lui réponds :
- " T’es un beau salop ! "
- " Ahahaha ça te renvoie une image ta femme que tu n’aimes pas ? "
- " Si si, mais elle est totalement transformée "
et il me répond :
- " oui, mais maintenant tu la baises plus souvent qu’avant et un et t’as une Salope à la maison, t’es pas content ? C’est parce que tu voulais ? "
Moi je lui réponds :
- " quoi ? Je dois te remercier ? " Çe a quoi il me répond :
- " bien sûr, c’est un peu grâce à moi Lol "

Nos échanges ont duré plus d’une année de en tout et il ce sont vus trois fois en tout et puis un jour il me dit :
- " Pourquoi tu ne viens pas avec elle lors du prochain séminaire ? "
Je ne savais pas quoi répondre j’avais honte de lui dire non et en même temps je voulais assister à l’humiliation de ma femme. Je lui ai alors répondu :
- " je vais voir, je vais lui en parler".

Lorsque je lui en ai parlé elle m’a dit :
- " je te déconseille de venir avec moi "
- " pourquoi ? tu ne veux pas que je t’accompagne et que je rencontre ton ami ? Dans ma tête j’ai utilisé le mot " maître".
Là elle m’a répondu :
- " chéri tu vas un peu trop loin, tu en veux un peu trop ".

Je me suis fâché et nous nous sommes disputés à tel point que pendant une semaine nous ne nous sommes pas adressé la parole. Au bout d’une semaine est revenu vers moi pour me dire :
- " Chéri je peux t’avouer quelque chose ? "
- " Quoi ? " Je lui ai répondu sèchement
- " je ne veux pas que tu m’accompagnes parce que je serais gêné par ta présence, je te respecte et je t’aime je ne veux pas tu me vois autrement ce que je suis à tes yeux "

Je dois bien avouer que là, je bandais très fort ! Et je ne lui réponds rien d’autre que :
quoi ?
Elle me répondait sans lever les yeux
- " si tu savais tout peut-être que tu ne me pardonnerais pas ce qui me fait faire "
- " comme si je ne le savais pas, ne me dis pas que tu es amoureuse de lui ? "

Elle me répond :
- " non chéri je n’aime que toi, je suis folle amoureuse de toi, mais avec lui je suis une autre personne !! "
- " Eh ben quoi ? Accouche ! Ne me fais pas attendre, dis ce qu’il y a à dire ! je suis ton mari et je partage tout avec toi. N’oublie pas que c’est moi qui ai pris l’initiative de t’inciter à cette relation ".

Et là, d’un seul trait elle me dit :
- " Je suis devenue sa soumise et il me domine totalement, je suis envoûtée par sa façon de s’y prendre avec moi "
- " et ça te plaît ? " Réponds-moi franchement.
Elle baisse la tête et me répond :
- " oui beaucoup, ça me plaît même énormément "

A ce moment-là je la retourne sans lui demander son avis je relève sa jupe pour retirer sa culotte et je trouve son sexe trempé. Alors que nous sommes dans la cuisine et que nous sommes seuls, je la pénètre avec violence pour la première fois.
Elle pousse un léger cri alors que je lui dis :
- " T’es une vraie pute et t’adores ça ! "
- " Oui, baise-moi, je suis ta pute "

Après seulement trois ou quatre va-et-vient je n’arrive pas à me retenir éjacule en elle alors qu’elle me crie :
- " ne t’arrête pas ! "

J’ai aussi joui le soir en la baisant, car maintenant on ne fait plus l’amour on baise. Pendant que je l’entreprenais, je lui ai dit :
- " Il faut que je rencontre F "
elle m’a dit :
- " si tu veux "

Alors au mois de janvier on est parti à Paris tous les deux pour un séjour de six jours. On a réservé une chambre d’hôtel et dès le lendemain de notre arrivée je lui ai dit d’appeler F. Nous nous sommes retrouvés pour dîner un soir. Je dois bien avouer que l’ambiance était un peu tendue et la fin du dîner mon épouse est partie aux toilettes. Je me suis retrouvé seul avec F et il m’a dit :
- " je sens ta femme un peu gênée "
- " oui j’ai remarqué, mais je ne sais pas quoi faire pour la mettre à l’aise "
- " laisse-moi faire je pense savoir comment m’y prendre "
- " fait comme tu le sens "
- " alors écoute-moi, ne dit rien et laisse moi faire ".

Alors qu’elle revient il lui demande de s’asseoir à côté de lui, elle me regarde et m’interroge du regard, j’acquiesce elle s’assiait à côté de lui alors qu’il lui prend la main pour lui dire :
- " L, regarde-moi ! "
Elle plante son regard dans le sien alors qu’il ajoute :
je veux que tu me dises devant ton mari, ce que tu es pour moi
elle lui répond :
- " quoi ? Là ? Maintenant ? "
- " Oui, là et maintenant devant ce monsieur qui est ton mari. Je veux une réponse claire et nette. Sinon je me fâche et tu sais ce qui t’attend si je me fâche ! "

Mon cœur battait tellement fort à ce moment-là, j’avais le sentiment qu’il allait sortir de ma poitrine alors que je la voyais rougir. Dans ma tête je l’encourageais en lui disant : vas-y, dit dit le lui ! Avec une voix basse, elle lâche alors :
- " Je suis ta pute "
- " répète on n’a rien entendu !! "

Elle me regarde et baisse la tête encore un peu plus et finit par répéter ce qu’elle venait de dire un peu plus fort sans pour autant que tout le monde puisse entendre.
- " Je suis ta pute ce soir "
- " ce soir je vais t’offrir à ce monsieur avec un joli collier de chienne "

Il me montre du doigt alors que je bande comme jamais je n’ai bandé avant. On a passé quatre jours à trois et je peux vous dire que ce fut une expérience unique de voir mon épouse, la femme de ma vie prendre du plaisir à être soumises, humiliés et parfois même gifler. Je l’ai partagé avec son maître sans qu’il y ait de rivalité entre nous, comme deux potes qui se partagent une fille facile.

Depuis avec mon épouse, notre sexualité a changé. Aujourd’hui il me tarde de me retrouver dans l’intimité de notre complicité. Un mois plus tard nous somme même reparti en vacances tous les deux rien qu’elle et moi.

Je ne sais pas dans quelle nous situer, sommes-nous libertins ? Suis-je simplement cocu ? Je n’en sais rien.

6 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription