Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

Fin de journée et soirée avec Sébastien et Joelle Paris 14eme ......

! Signaler un contenu abusif

Bonjour,

Je voulais vous raconter ma dernière rencontre la semaine dernière avec Sébastien et sa divine épouse Joëlle .

Je travaille sur Paris mais vit en province du coté d’Orléans et mes allez retours quotidiens sont une source de rencontre non négligeables sur Paris .

De plus dans le cadre de mon activée professionnelle, je découche une fois par semaine et un weekend par mois pour effectuer des permanences que nous organisons dans le service par roulement . Je profite de mes trajets pour converser avec des couples exclusivement candaulistes en me connectant sur mes 2 sites préférés ( ici même et un site libertin bien connu ). Rarement à l’hôtel (je suis hébergé par des amis sur Vincennes depuis des années.), je profite des mes soirées pour discuter avec les uns et les autres et faire connaissance de façon plus approfondie.

Un grand nombre de personne faisant HÉLAS des amalgames ou raccourcis rapide sur ce type de relation ..La difficulté ne consistant pas à trouver des couples, mais des couples candaulistes ou assimilés.

Moi mon truc c’est plutôt les couples entre 2 eaux découvrant progressivement le plaisir de partager leurs épouses avec un homme inconnu ou presque, ce partage magique que l’on retrouve qu’avec un couple candauliste.

Sébastien et Joëlle en sont l’exemple typique, un couple sans histoire happer par le quotidien, le job et les enfants devenus grands.

Sébastien 55 ans (de 10 ans mon ainé) à réussi dans sa carrière et dans son ménage, Joëlle la cinquantaine épanouie à assurée l’intendance durant toutes ces années.

Depuis 5 ans maintenant ils libertines avec gourmandise et parcimonie au gré de leurs envies respectives .

Nous nous sommes rencontrés après 2 mois de longs échanges sur le web pour finir par échanger autour d’un café dans un bar un midi au centre de Paris.

Joëlle et Sébastien sont arrivés tt les deux main dans la main, un couple fondu dans la masse, un couple discret, BCBG comme je les aimes .

Après une rapide présentation et un accord tacite de Joëlle, nous nous retrouvons en tête à tête avec Sébastien pendant que Joëlle nous abandonne entre hommes à nos présentations mutuelles .

J’aime par dessus tt ces moments entre hommes, celui ou le mari vous intègre tt doucement dans l’intimité de son couple, avec ses mots à lui, ses attentes et SURTOUT l’entendre décrire par le menu sa femme, son mode de fonctionnement,ses interdits, ses attentes à elle etc etc .Bref ce moment magique ou Monsieur vous offre la clé ; la clé de leur royaume, de leur intimité ,de leurs envies et de leurs phantasmes.

Sébastien souhaitant un complément d’information sur mes pratiques dont nous avons longuement parlés sur le tchat du site en question.

En effet je dois ma sélection à une fiche précise détaillée de mes pratiques qui loin d’être originales ou multiples sont surtout parfaitement maitrisés ( à en croire les témoignages résultant de mes rencontres précédentes ). Ayant conversé sur le sujet une petite heure rendez fixé à 18 h en bas de chez eux dans le 14 eme le jour même.

L’après midi au bureau fut interminable entre réunions et tableaux excel !!!!

Enfin l’heure fatidique se profile, je saute sur mon scooter et m’arrête en chemin prendre une boite de chocolat.

J’aime offrir du chocolat une façon de débuter en douceur le partage et c’est idéal à tt moment de la journée . De plus me considérant comme invité, il ne me viendrais pas à l’idée d’arriver les mains vides .

18H comme convenu et en bas de l’immeuble, j’envoie un SMS à Sébastien, immédiatement le code de la porte et l’étage apparaissent sur mon écran en retour.

Casque et boite de chocolat à la main, je monte doucement mais avec plaisir l’escalier de cet immeuble bourgeois . Arrivée au 2 étage, la porte entrouverte s’ouvre complètement sur une Joëlle souriante et complètement détendue, pieds nues et parée d’une robe marron ample et classe laissant entrevoir une poitrine lourde et des hanches généreuses.

Referment la porte doucement, elle me demande de la suivre jusqu’au salon pas très grand mais agréablement disposé et cosy . Elle s’excuse du retard de Séb mais m’assure qu’il ne va pas tarder .

Nous conversons de banalités assis tranquillement dans deux bergères face à face dans le salon, devant un café et mes fameux chocolats .

Au bout d’un certain moment, le téléphone sonne, Joelle après un bref échange me passe son portable « Séb souhaite te parler « .

Séb m’explique qu’une urgence de dernière minute va le contraindre à rester un peu plus longtemps que prévu au bureau mais qu’il fait le maximum pour nous rejoindre rapidement .

Joëlle me propose alors de m’assoir à coter d’elle sur le canapé, pour dits elle sentir mon parfum si particulier et enivrant, après m’avoir embrasser dans le cou, doucement elle se tourne a genoux sur le canapé et glisse un CD de musique classique dans la fente du lecteur se trouvant derrière le canapé.

Naturellement et en silence je caresse ses fesses pendant que les premières notes de musique inonde la pièce . Joëlle immobile, me tournant le dos les coudes appuyaient sur le canapé semblait chercher sur la jaquette du CD un morceau particulier.

Ma main se faisait plus baladeuse et audacieuse au tempo de la musique qui envahissait la pièce . Remontant maintenant doucement mais surement cette robe jusqu’au creux de ses reins, Joëlle se cambrant naturellement sans interrompre sa lecture .

L’aire de rien ses cuisses s’écartent me permettant de sentir du bout des doigts une vulve douce et fraichement épilée,mes doigts commencent alors à s’aventurer doucement et caresses cette vulve de bas en haut sans réaction notoire de Joëlle visiblement absorbée par la lecture du feuillet de son CD,.
Sans réaction ? en faite pas tt à fait, un léger ondulent du bassin et des hanches confortant ma démarche silencieuse .
Au rythme de la musique mes doigts s’activent silencieusement sentant une lubrification de plus en plus abondante arrivée comme par magie. Joëlle commence à gémir doucement et commence à trembler, ses jambes à se figer, son ventre battre plus rapidement.

Puis presque brusquement,( toujours en silence ) après avoir très légèrement augmenté le volume, elle se retourne, se cale au fond du canapé après avoir enlevé sa robe par le haut, écarte franchement les cuisses et m’offre le spectacle de sa vulve ruisselante avec un grand regard de braise . Toujours sans un mot ma tête plonge et aspire tt doucement son clito passablement déjà sorti de son capuchon .

Ce qu’il y a de super avec une femme de 50 ans, c’est cette vulve ayant déjà subie et vécue beaucoup d’assauts durant sa vie de femme, d’épouse. un sexe ayant du vécu et voulant vivre encore . Dans le cas de Joëlle une fente béante avec de grosses lèvres bien charnues que je m’embrasse de mordiller délicatement.

Je l’avoue le cuni c’est presque tt ma vie, j’aime le sentir vivre et vibrer sous ‘l’assaut de ma langue, mes doigts, tel un artisan méthodique calme et heureux de bien faire son travail quitte à y mettre le temps qu’il faut !

Perdu dans ma quête et à l’écoute des gémissements de Joëlle qui maintenant venaient perturbés l’opéra s’échappant des hauts parleurs, je sursaute quand une main se pose sur mon épaule .

"Bonjour David, excuse moi de mon retard, vous avez bien fait de ne pas m’attendre »
Sébastien venais de rentrer dans la pièce sans un bruit. Je lève la tête pour le saluer mais il me demande de continuer et va s’assoir sur le bord du canapé pour embrasser Joëlle goulûment .
Puis se lève et commence à se mettre à l’aise, enlevant sa veste, sa cravate et partant dans la cuisine se faire un café .

Puis toujours en silence après avoir attrapé la boite de chocolats et baissé le son légèrement , il s’assoit dans une bergère à petite distance pour profiter du spectacle en dégustant chocolat et café .Je regarde discrètement ma montre presque 19h, le coquin avait visiblement tt planifié .

Je m’applique, varie les rythmes « arrachant » des petits cries puis des gémissements de plus en plus prononcés de la part de Joëlle .
Séb s’approche, m’encourage de sa voix douce et l’embrasse, lui caresses les seins .
Il disparait qq minutes, réapparait puis re disparait dans l’appartement , ré apparaissant à chaque fois de plus en plus excité.

Joëlle elle est déjà loin…. très loin. Je la « travaille » (comme convenu avec Séb lors de notre discussion du midi ) .
Je la maintiens sur la crête telle une surfeuse en haut de la vague en faisant attention de ne pas déclencher l’orgasme tant attendu, ce jeu pervers consistant à retarder le moment ou tt bascule .

Séb commence à être de moins en moins « discret » au fil de ses passages dans le salon et de plus en plus présent. Il m’encourage d’un clin d’œil ou d’un sourire d’encouragement et murmure à l’oreille de Joëlle qui se tord de plaisir en l’embrassant à pleine bouche.

Soulevant les fesses de Joëlle, je glisse délicatement un gros coussin sous ses fesses histoire de la cambrer un peu plus sans la fatiguer .Séb lui caresse les seins la regardant dans les yeux en silence, ils se regarde mutuellement …….. tendrement et visiblement heureux du moment présent.

Je commence à la doigter profondément, sa vulve complètement dilatée et béante maintenant aspire mes doigts les uns après les autres sans difficulté aucune réaction autre qu’un râle profond lors du passage des deux derniers.

La main au fond de sa grotte, je la retourne tt doucement paume vers le haut doigts tendus et tt doucement je lui masse de l’intérieure le haut du vagin, je masse littéralement sa paroi trempée , ressentant avec délice les nervures de son antre.
Je stop reprends et continue à m’enfoncer en elle. La main enfouie maintenant jusqu’à la garde, délicatement je referme mon poing. Joëlle s’affole ,se cambre le souffle coupé, elle s’agrippe aux bras de Sébastien assis a ses cotés un curieux rictus éclaire son visage, un mélange de surprise et d’envie mêlé d’une certaine appréhension bien légitime .

Nous en avions longuement parlé à la terrasse du café avec Séb et ma vison du Fist ( mon autre pêcher mignon ), loin des standards de burinage hélas trop fréquent, l’avez excité au plus au point même si je l’avais prévenu que malgré ma pratique attentive je ne pouvais lui assurer que la constitution de Joëlle permette de mener à bien cette mission . Dans un grand sourire les yeux brillants d’envie, il m’assure que la naissance de leurs 3 enfants devrait me faciliter la tache.

« j’avais raison ou pas ? » me demande t’il dans un grand sourire .
j’acquiesce d’un clin d’œil tt absorbé à ma tache « ne pas la faire basculer ……surtout ne pas la faire basculer « je n’avais que cela en tête à ce moment là .

Sébastien de retours dans sa bergère se masturbe en dégustant les chocolats en silence, doucement les yeux rivés sur sa femme . Une vraie belle queue, épaisse et lourde loin de mon engin certes honorable mais basic voir commun quoi ! .
Nous en avions parlé de cela aussi et ma fiche était clair « juste normalement membré « , il m’avais rassuré, m’expliquant que leur choix c’était porté sur mon approche des préliminaires « techniques et très lente monté en pression du plaisir « . Il m’avoua que les préliminaires n’étaient pas son fort et que voir Joëlle prise par un autre homme « mécaniquement » ne leurs apportés plus le même plaisir qu’auparavant, trop furtif pas assez cérébral .

Donc comme prévu je le laisse se régaler du spectacle. Attentivement il regardait le spectacle de mon poing fermé faire de lentes rotation tel un balancier au fond de sa femme, lui arrachant des cris de plus en plus profonds et sourds . Les yeux humides Joëlle se mord les lèvres et gémis de façon indécente maintenant.
Le jeu maintenant dure depuis prés de 2 heures et il faut savoir s’arrêter pour mieux recommencer .

Je commence alors à répondre à Joëlle qui m’encourage depuis plusieurs minutes déjà à grand coup de :
« défonce moi ! « 
« putain c’est bon « 
« Oh la vache mon chéri , il est au fond de moi c’est dingue , il me laboure doucement le cochon c’est terrible « 

Brusquement Séb se lève, coupe la musique, s’assoit par terre à coté de moi et regarde mon poing sortir maintenant presque entièrement de la vulve avant de re disparaitre subitement .Puis d’un seul coup, je sent une pression terrible sur mon poing, je sent à travers le périnée de Joëlle battre son cœur .Au bout de quelques secondes je me retire calmement mais d’un mouvement sec, lui arrachant des sanglots et des spasmes de bonheur . Séb ébahi assiste silencieux au spectacle sa bite à la main immobile !

Je recul d’un petit mètre pour moi aussi assister au spectacle, Joëlle péniblement se relève et se tourne chancelante à quatre pattes sur le canapé, nous présentant sa croupe dilaté et aimaient de petits bruits caractéristiques découvrant ainsi le coussin calé sous ses reins complètement trempé .

Chassé le naturel et y revient au galop ! Sébastien comme un éclair se présente devant l’orifice béant de sa femme, le sexe dur et le gland violacé d’un coup sec il rentre comme dans du beurre sans réaction de la part de Joëlle……et après 2 ou 3 allez et retour sauvage, je le sent se vider en elle de longs spams assorti de grognement de soulagement. Joelle allaitante accueil la semence de son mari en étouffant ses cries .

Puis Séb demande à Joëlle de me récompenser
« approche David approche « me dits elle…….. je m’approche de son visage à l’autre extrémité du canapé et lui présente mon sexe tt mouillé. et bien raide.

Elle me gobe littéralement de sa bouche chaude jusqu’au couilles les avant bras appuyés sur le bras du canapé avide et libérée de sa propre jouissance.
Faisant face à Sébastien toujours planté en elle , nous nous regardons complices.

Très vite j’éjacule en longs jets épais et puissants et me retire . Joëlle avale doucement en se retournant vers Séb qui se « déboite » et se jette sur elle pour l’embrasser à pleine bouche comme au première jour.

Puis il file sous la douche, Joëlle l’air tendre et apaiser viens se blottir sur mon épaule et me murmure un « MERCI ! »

Sébastien reviens comme si de rien n’était, me propose de prendre une douche pendant qu’il prépare l’apéro rapidement .

Je m’efface proposant à Joëlle de passer la première sous la douche, mais après un tendre regard à Séb, elle me réponds « si cela ne te dérange pas David, je préfère rester comme cela « . Troublé mais ravi je me lève et me dirige vers la salle de bain.

22h30 ……
Après un apéro dinatoire et une discussion joyeuse et divers, je me lève remercie mes hôtes de se partage et les quittes la tête déjà plein de souvenirs.

Depuis comme convenue et dans attente fébrile, j’attends un sms qui peut être ne viendra jamais. Je m’étais engagé à leurs demandes d’attendre un éventuel signe de vie dans les mois à venir ……….

Depuis nous nous croisons sur le tchat sans jamais en avoir reparlé, non sans s’envoyer qq smileys complices et lourd de sous entendu.

Je voulais aussi profiter de ce post, pour vous remercier VOUS Messieurs,
Vous remercier pour la confiance que vous nous accordés en nous confiant plus ou moins longuement vos épouses au gré des envies de votre couple.Vous remercier (dans mon cas ) de me confier tel un confident, les « petits trucs « de votre chérie.
De nous mettre en confiance et dans la confidence de votre couple, loin de nous mettre « la pression » nous encourager à « jouer notre partition « si particulière et à tenir notre rôle « d’amant« 
Vous remercier de votre disponibilité avant pendant et ou après, ayant toujours du temps à nous consacrer quand il s’agit du plaisir de la femme de votre vie.

Bref à VOUS LES VRAIS CANDAULISTES , je voulais simplement vous dire MERCI de nous permettre de partager un moment de VOTRE VIE !

Voilà, vous savez (presque tt ) désolé pour l’orthographe de mon témoignage(ce n’est pas ma qualité première ) et de sa longueur, mais je souhaitais le partager avec vous .

David

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription