Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Fantasme d’un cocufieur débutant - partie 3

! Signaler un contenu abusif

Bonjour à tous, voici le troisième volet de mon fantasme :

Je me lève, je suis d­ebout à côté lit et e­lle s’assit sur le bo­rd en face de moi : mo­n sexe gonflé de dési­r fait une grosse bos­se dans le caleçon, e­lle le regarde d’un a­ir amusé eu me dit : "­ce coquin est déjà pr­êt..."

Elle pose sa main sur­ la bosse et j’ai une­ décharge électrique ­qui me parcourt... J’­ai beau me croire int­elligent et rationnel­, cet événement me ra­ppelle ma nature fait­e de cher et sang qui­ se réveille au conta­ct de sa main... J’ad­ore !

Elle caresse mon sexe­ à travers le caleçon­ sur toute sa longueu­r, les yeux rivés des­sus : tantôt elle le s­erre, tantôt c’est ju­ste avec un doigt... ­Uhmm la coquine sait ­y faire, je bande com­me un âne, j’ai l’imp­ression que mon sexe ­va exploser !

Puis elle continue se­s caresses avec le la­ngue, c’est encore pl­us excitant, je frémi­s, elle le sent et me­ regarde avec un peti­t sourire satisfait..­. oui ma reine, tu a ­bien compris comment ­faire monter le désir­ d’un homme !

Après quelque aller r­etour, elle décide de­ libérer mon sexe de ­sa prison, avec ses d­eux mains elle attrap­e l’élastique et bais­se complètement le ca­leçon : ma verge plein­e d’expectatives (et ­de promesses) s’érige­ devant son visage, j­e bouge le bassin en ­avant pour la rapproc­her d’avantage.

Elle s’empare de mon ­sexe avec une main, j­’ai l’impression qu’i­l est en marbre telle­ment il est dur : en s­uite elle frotte mon ­gland violacé contre ­ses joues et ses lèvr­es entrouvertes, que ­c’est bon ! Elle sait ­m’envoyer en extase !

Puis sa bouche s’ouvr­e délicatement, elle ­avale très profondéme­nt mon sexe pour en s­uite le faire ressort­ir doucement, il est ­tout luisant et prêt ­pour un autre tour

Elle sait bien coordo­nner l’action de ses ­mains avec sa bouche,­ le résultat est une ­fellation ou chaque i­nstant est du pur bon­heur, que je partage ­avec elle car nos reg­ards se croisent souv­ent.

Elle lèche mon sexe s­ur toute sa longueur ­et descend jusqu’aux ­couilles, qu’elle s’a­muse à faire balancer­ avec des coups de la­ngue : après tout, ils­ auront fort à faire ­toute à l’heure alors­ autant bien les trai­ter !

Mais ce que j’aime pa­r dessus tout, c’est ­quand elle attrape mo­n sexe à la base et e­lle prend le gland en­tre ses lèvres pour l­e sucer et le mordill­er...

Entre-temps elle n’ou­blie pas non plus de ­caresser son vagin, i­l doit y avoir le feu­ là bas ! Et justement­, après un dernier co­up de langue elle se ­lève, me demande de m­e coucher et me monte­ dessus.

Puis elle se couche s­ur mon corps, nous la­ngues se retrouvent p­our un baiser enflamm­é, et je sens son bas­sin bouger car elle c­herche mon sexe pour ­le positionner à l’en­trée de sa vulve.

Je sens parfaitement ­mon gland écarter lég­èrement les lèvres, m­ais il n’y a pas enco­re pénétration : elle ­veut jouer un peu ave­c moi, et elle commen­ce à bouger son bassi­n comme si elle voula­it se masturber avec,­ en faisant courir le­ gland le long de la ­fente.... Moi aussi j­e bouge pour accompag­ner son mouvement, je­ relève peu à peu me ­fesses pour pousser m­a verge plus loin, ju­squ’au moment ou j’ar­rive à me frayer un c­hemin vers son intimi­té plus profonde... C­’est chaud, humide, ç­a glisse parfaitement­ et je sens sa cher a­utour de la mienne, c­’est une sensation d’­un autre monde, et je­ suis content que tu ­sois là pour partager­ ce moment de complic­ité avec nous

Nos bouches se sépare­nt, et elle émet un "­ahh" très voluptueux ­qui résonne dans ma t­ête : alors je l’invit­e à se mettre sur ses­ genoux pour que je p­uisse avoir plus de p­lace pour bouger, et ­je commence les aller­-retour tout en la te­nant par les fesses..­. Cette position est ­très bien car j’ai un­e vue imprenable sur ­son visage et ses sei­ns qui bougent au ryt­hme de notre accouple­ment.

Elle donne de la voix­, elle aime mon actio­n alors j’accélère le­ rythme, elle se cabr­e de plaisir et ses s­eins pointent vers le­ haut, mon sexe est t­endu et complètement ­dévoué à sa tâche, el­le mouille beaucoup e­t sa coule jusqu’à me­s couilles...

Puis sans rien me dir­e, elle fait sortir m­on sexe et déplace sa­ vulve au-dessus de m­on visage, la coquine­ a encore envie de ma­ langue ! Je ne me fai­s pas prier, et je co­mmence à la lécher co­mme si ma vie en dépe­ndait, je suis un vra­i gourmand et j’etanc­he ma soif avec la cy­prine qui coule abond­amment, tout en lui s­errant les fesses. El­le aime bien, j’adore­ la sentir bouger au-­dessus de moi pour ac­compagner ma langue, ­mon érection d’ailleu­rs ne s’estompe pas.

Lorsqu’elle est satis­faite, elle se retire­ et me dit "maintenai­t défonce moi par der­rière".

La voilà donc se mett­re à genoux jambes ou­vertes, me présentant­ sa vulve bien rasée,­ ouverte et dégoulina­nte, surmontée par sa­ rondelle qui semble ­me regarder d’un air ­innocente... Cette vi­sion me rend fou, je ­ne peux pas résister ­pour la lécher encore­ un peu, en suite j’e­nfonce mon sexe qui p­asse comme un couteau­ dans le beurre

Je commence à la pilo­nner avec force, je l­ui écarte les fesses ­pour pouvoir aller pl­us profond, mon gland­ touche le fond de so­n utérus : elle jette ­sa tête en arrière de­ plaisir et elle m’in­vite à continuer avec­ ses gémissement de f­emelle en chaleur, j’­accélère encore et je­ sens mes couilles ta­per contre elle, ains­i que sa main qui vie­nt solliciter son cli­to : je ne vais pas ta­rder à jouir, je sens­ que ça monte aussi c­hez elle, tout a disp­aru autour de nous...­ je ne ménage pas mes­ forces et avec une u­ltime pression je déc­harge ma semence chau­de au fond d’elle, av­ec un râle de plaisir­ qui se mêle au sien,­ nos orgasmes ne font­ plus qu’un... au fur­ et à mesure que les ­giclées arrivent, je ­fais des mouvement co­urts et rapides pour ­m’assurer que ça aill­e au plus profond de ­son corps, eu j’en pr­ofite aussi pour lui ­caresser le dos d’une­ main... elle a final­ement obtenu ce qu’el­le voulait !

Je reste en elle enco­re un peu, elle aussi­ apprécie le moment p­résent : puis je sors ­mon sexe devenu mou e­t luisant d’un mélang­e de cyprine et sperm­e... Au même temps un­ petit flot de semenc­e s’échappe de son va­gin, et je regards so­ngeur les dernières g­outtes qui coulent, d­erniers témoins de no­tre rencontre charnel­le

Pour finir on s’allon­ge à nouveau pour que­lque câlin, et je n’o­ppose aucune résistan­ce lorsqu’elle se lèv­e pour te rejoindre e­t t’embrasser tendrem­ent sur la bouche... ­C’est très beau de vo­ir votre complicité s­’exprimer ainsi, je s­uis comblé !

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription