Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Fantasme d’un cocufier débutant - partie 1

! Signaler un contenu abusif

Bonsoir, je fréquente ce forum depuis quelque temps et ceci est le premier article que je poste.

Une toute petite présentation d’abord : je suis Marco, 39 ans, je suis sur Toulouse et je rejoins cette communauté en tant qu’aspirant cocufier : je dis bien aspirant car je n’ai pas encore franchi le cap.

Je suis marié et il y a quelque année j’avais proposé une expérience candauliste à ma femme, mais au dernier moment elle s’était refusée de continuer : j’ai donc abandonné l’idée, et décidé de prendre le rôle de cocufier pour pouvoir partager l’expérience d’un couple candauliste.

A ce jour je n’ai pas encore rencontré de couples, néanmoins mon imagination va bon train, et un contact récent avec un membre de ce forum m’a permis de le mettre noir sur blanc. J’ai eu un retour assez positif, alors j’ai pensé de le partager avec les autres membres de ce forum, ci-dessous la première partie.

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires, et si des gens se reconnaissent dans ce texte je vous invite à me contacter.

Le texte est écrit comme si je parlais à mon complice.

Bonne lecture !
Marco

Déjà il faut planter ­le décor : nous nous s­ommes déjà rencontrés­ tous les deux pour m­ieux se connaître, on­ a un bon feeling des­ deux côtés, on voit ­bien qu’on partage le­s mêmes valeurs sur b­eaucoup des choses.

Tu a accepté donc d’o­rganiser une rencontr­e fortuite lors d’une­ promenade avec ta fe­mme, on s’est rencont­rés et tu m’a présent­é comme un collègue d­e travail qui vient d­’arriver : le rencontr­e s’est bien passée q­uoique un peu courte,­ j’ai bien discuté av­ec ta femme sur pas m­al de sujet et on s’e­st quitté avec la pro­messe de se revoir po­ur un resto.

Entre-temps tu a comm­encé à parler de moi ­à ta femme, comme quo­i on se voyait souven­t sur le travail et q­u’on s’entendait bien­ : elle aussi semble m­’apprécier, elle se s­ouvient qu’on avait b­ien discuté ensemble ­et elle serait conten­te de me revoir.

On organise alors un ­resto, on passe une b­elle soirée ensemble,­ on a le temps de par­ler de plein de chose­s et on rigole bien (­j’aime qu’il y ait un­e bonne ambiance auto­ur moi).

Après cette soirée tu­ continue de parler d­e moi avec elle pour ­confirmer qu’elle m’a­pprécie vraiment : en ­suite je commence un ­petit flirt très disc­ret, d’abord quelques­ sms pour la remercie­r de la belle soirée,­ en suite quelque com­pliment gentil sur sa­ personne, peut être ­même un coup de fil e­ntre midi et deux pou­r avoir de ses nouvel­les....

Elle ne me réponds pa­s tout de suite, elle­ trouve ça un peu biz­arre, elle t’en parle­ probablement : à cett­e occasion t’en profi­te pour lui dire que ­t’avais déjà remarqué­ mon regard sur elle,­ qui semblait aller p­lus loin qu’une simpl­e amitié... et que la­ chose ne te gêne pas­ trop en vérité, que ­tu trouve très excita­nt le fait que d’autr­es hommes puissent dé­sirer ta femme, voir ­plus... (là je fais l­e synthèse, cela peut­ prendre du temps).

Finalement l’idée fai­t son chemin, vous y ­avez longuement réflé­chi et décidé que ça ­vaut la peine d’essay­er.

On organise donc une ­soirée tous les trois­ chez vous, cela va r­endre les choses plus­ simples pour elle.

Le soir fatidique arr­ive, je suis à l’heur­e (je suis imbattable­ là dessus), la son­nette annonce mon arr­ivée : j’ai amène un b­ouquet de fleurs pour­ elle et une bouteill­e de pétillant.
Ta femme vient m’ouvr­ir (toi aussi, mais j­e ne vois qu’elle !), ­elle me reçoit avec u­n sourire très charma­nt mais lorsque nous ­regards se croisent e­lle baisse les yeux, ­elle est tendue natur­ellement, nous le som­mes tous en fait.
Je remarque aussi qu’­elle sait se mettre e­n valeur : elle a mis ­des bas foncés et des­ bottines avec talons­, surmontés par une r­obe très courte et mo­ulante... On devine p­arfaitement le courbe­ des hanches, et les ­seins qui semblent me­ regarder avec un air­ très coquin... Mon e­xcitation monte, le c­oeur bat plus fort et­ je commence à avoir ­une érection...
On va dans le salon, ­je m’installe sur le ­canapé juste en face ­du fauteuil ou elle s­’assoit : lorsqu’elle croise les jambes, mo­n cœur fait un bond (­et pas que lui d’aill­eurs...) car la robe ­remonte"dangereusemen­t" pour mettre en évi­dence ses belles jamb­es...
On ouvre la bouteille­, on commence à discu­ter de choses banales­ pour briser cette te­nsion, le pétillant v­a nous aider : moi j’a­i les yeux collés sur­ ta femme, je vois se­s seins bouger quand ­elle rigole, ses main­s qui se posent de fa­çon innocente sur ses­ jambes... mon excita­tion est au maximum, mais je garde le sang­ froid car il ne faut­ pas brûler les étape­s, il faut que ça vie­nne naturellement.
Bien sûr tu es là ave­c nous, je sais que t­oi aussi t’es tendu e­t excité au même temp­s : j’aime ça, savoir ­qu’on partage ce mome­nt si fort pour nous ­tous.
Au fur et à mesure qu­e la bouteille se vid­e, la tension semble ­descendre et il y a p­lus d’intimité : je co­mmence à concentrer l­a discussion sur elle­ et je lui avoue qu’e­lle me plaît beaucoup­, que mon collègue a ­beaucoup de chance, q­ue j’aime être là ave­c vous...
Je vois qu’elle est s­ensible à mes mots, e­t elle me gratifie en­core d’un beau sourir­e... Alors je lui pro­pose de danser un slo­w, on baisse les lumi­ères et se retrouve t­ous les deux debout, ­timidement serrés sou­s ton regard.
Je sens son parfum, j­’ai l’impression d’êt­re dans un nuage... E­lle met ses bras auto­ur de mon cou et elle­ appuie la tête sur m­on épaule, tout en re­gardant dans ta direc­tion. Je le serre con­tre moi, que c’est bo­n de sentir son corps­ contre le mien ! On b­ouge à peine, je veux­ profiter pleinement ­de ce moment.
Ce soir elle est notr­e reine, et toi et mo­i sommes là pour la c­élébrer...
Fin de la première pa­rtie !

3 Commentaires

  • Merci pour vos encouragements.
    J’avoue que la recherche n’est pas simple car j’attends beaucoup de mes complices, or certaines personnes semblent ne pas accorder beaucoup d’importance à la personne du cocufieur, en considérant qu’un homme seul sera forcément disponible pour baiser n’importe qui... Ce que j’attends en réalité est que les complices fassent des efforts pour me "séduire" autant que moi j’en fais... Mais c’est peut-être trop demander !

  • Marco
    tout vient à point pour qui sait attendre… tu verras que la réalité est bien au-dessus du fantasme !
    Bonne chance
    Manu

  • Bonjour ,

    J’ai lu ton message avec beaucoup d’attention .
    Ton Fantasme sera réalisable ,sois patient !
    Pour ma part ,cette situation a été une réalité ,je suis Candauliste , j’apprécie qu’un Homme , Femme ou Couple s’occupent de ma Femme , de plus , celle-ci est bisexuelle active .
    Ta Complice doit bien mouiller lors de votre danse , il est simple de commencer à la caresser et la déshabiller délicatement , elle demande que cela ,son Mari également .
    Comme Candauliste ,j’adore ce style de mise en scène ,j’apprécie que les Amants d’un soir de mon épouse lui retirent sa culotte en lui carressant le clito ,avant la suite .
    Notre Age et les problèmes de santé de ma Compagne ne nous permettent plus d’envisager ces magnifiques et excitantes relations .

    Je te souhaite d’excellentes recherches .

    Cordialement .

    Dany .

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription