Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Fantasme... Attention danger ?

! Signaler un contenu abusif

Lors de notre dernière rencontre avec cet amant régulier, j’ai réalisé que ma femme développait une relation privilégiée avec cet homme, et devant mes yeux.

Avant ils baisaient, et là il faisaient l’amour. Tendrement, fortement, il ne m’ont rien caché. Au contraire, j’ai été le témoin de cet amour. Ils me l’ont offert en quelque sorte. Sabine n’a pas fait que jouir. Elle a étreint dans ses bras cet amant chéri. Elle a étouffé des "je t’aime" les yeux dans ses yeux.

Je sais que Sabine m’aime et je ne lui interdit pas de l’aimer aussi, autrement.
Nous ne somme pas concurrents, juste complémentaires.
Il serait idiots d’ailleurs de lui interdire quoi que ce soit, ce serait à l’opposé de ma nature, aux antipodes de mon désir de porter, d’accompagner ma femme sur le chemin du possible, du spontané, du sincère, de la liberté en somme.

Je la porte, je l’accompagne vers une sorte de polyamour me s’emble-t-il.
À moins que ce ne soit qu’un fantasme, mon fantasme.
Fantasme... Attention danger ?

18 Commentaires

  • Quant on dit "je t’aime" les yeux dans les yeux ce n’est plus un fantasme.
    Moi je maintiens que ce genre de relation est nocive pour un couple. Dans ce genre d’aventure le couple doit être et rester le repère n° 1 et si on mélange tout parfois ça finir mal. J’en ai eu quelques exemples qui je l’admets ne représentent pas forcément une généralité mais je dis que ce genre de chose mène à la confusion des sentiments à un moment ou à un autre. Un je t’aime les yeux dans les yeux en faisant l’amour c’est tout sauf anodin. On a tous des fantasmes et entendre sa femme dire je t’aime à un amant peut en faire parti mais c’est pour ma part ouvrir la boite de pandore !!
    Aucun d’entre nous peut raisonnablement affirmer qu’une épouse amoureuse d’un autre ne finira pas par "choisir" ....

  • Alexandre, Elea, oui laisser échapper ces mots durant l’acte me paraît évident. Tout est question de contexte.
    Bon d’après Ajax, ce n’est que fantasmé, mais il est comme moi, pied au plancher ! Le frisson ...
    Sabine, d’après les lectures, est très proche de ma p’tite femme dans son comportement.

  • @Alexandre et Élea , je pense que nous ne nous sommes pas compris ou que je me suis mal exprimé mais nous sommes entièrement d’accord. Quand je dis : "pourquoi un je t’aime à son mari aurait plus de valeur qu’un je t’aime à son amant" je voulais dire que les mots "je t’aime" ont une véritable signification et qu’il n’y a aucune raison que ces je t’aime n’ai pas la même valeur quand elle les dit à son amant et moi aussi je trouve que rentrer dans ce genre pratique c’est commencer à tout mélanger.

  • Le danger est toujours présent dans les relations candaulistes . On jouent un jeu dangereux , et chacun de nous peut un jour tout perdre a ce jeu la , on le sait bien , mais pour en revenir au je t’aime que madame dis a son amant pour moi c’est comme certains acceptent que madame embrasse ou pratique la sodomie ou tout autre chose et d’autres refusent . Chacun pratique le candaulisme a sa manière . Moi pour ma part l’entendre dire je t’aime a son amant en le regardant dans les yeux et l’embrasser tendrement provoque en moi un sentiment très fort . Mais comme on dis les goûts et les couleurs ne se discutent pas .

  • Alexendre (et Elena) j’entends bien vos convictions, je les respecte, je les partage pour une bonne part aussi. Cependant cet énergie que vous utilisez pour affirmer vos idées est respectable mais ne me convainc pas. Je me trompe peut-être mais il me semble que vous essayez de vous persuader vous même, de la véracité de vos propos.

    Pour être tout-à-fait précis Sabine m’a assuré que les mots d’amour ne me concernaient que moi. Exclusivement. Soyez rassurés, elle est bien plus raisonnable que moi.

    J’ai parlé de fantasmes. Il s’agit des miens. Celui-là est, je m’en doutait, inavouable. Pourtant je l’ai partagé avec vous. Il fait parti de ceux qui (je l’espère) ne se réalisera jamais pour les raisons qui on été dites ici. Cependant je me doutais qu’il allait faire "couler de l’encre" comme nous disions avant l’aire du numérique.

    Ce que je veux dire c’est que dans mes pratiques candaulistes je vis des sensations qui ressemblent parfois à celle d’une conduite automobile à grande vitesse.
    ... Sachez que j’en garde un peu sous le pied

  • @Tomasini
    un" je t’aime" à son mari et un "je t’aime" à son amant, fait justement perdre l’exclusivité de l’amour au mari. cette phrase au moment où elle est prononcé tout sons sens. C’est ne choisir aucun parmi les deux. Confortable position du poly-amoureux.

    Si ma femme ne me choisit par entre deux hommes, alors j’ai bien perdu ma place dans son coeur.
    A vous lire on croirait que les rôles et place de l’amant et du mari sont les mêmes...

  • un "je t’aime" lancé dans un tel contexte a t-il une réelle signification !!!
    Un je t’aime, OUI , ça a une signification, quelque soit la situation, au sinon ça ne veut plus rien dire ... pourquoi un je t’aime à son mari aurait plus de valeur qu’un je t’aime à son amant ?

  • Bonjour Angecalin
    Vous avez aimé deux personnes à la fois ? avec la même intensité ??? ( nous parlons bien d’amantes, car en effet on peut aimer deux amis, ou deux enfants avec la même force.)

    Vous n’auriez pas pu choisir entre ces deux personnes si on vous l’avait demandé ? Vous auriez pour l’une ou l’autre sacrifié la même chose ? Vous leur donniez à l’une et l’autre la même chose ? Les mêmes attentions ? aviez-vous pour elles la même écoute ?
    Pardon pour cette incartade un peu religieuse mais aimer c’est donner, ce n’est pas prendre. (je ne dit pas que VOUS preniez, je parle en général) Aimer n’est pas un verbe performatif : il implique un engagement constant et total. Comment être engagé à 100% avec deux personnes en même temps ? désolé Angecalin, dès que je vois se pointer le poly-amour, j’ai le sang qui bouillonne ...

    Laisser échapper ces mots à son amant ( ou son amante)... sous le coup du plaisir, ça peut arriver... Personnellement, si Eléa disait cela à un de ses amants , je serais anéanti. Et de longues heures de mises au point seraient nécessaires.

    Lui dire cela les yeux dans les yeux, après l’acte, plusieurs fois, ce n’est plus une phrase qui "échappe". C’est volontaire. (Ou alors on dit "je t’aime" en signifiant juste " je t’apprécie". Les lexiques de chacun sont différents... ça peut passer, mais alors ces mots n’ont plus leur valeur de déclaration et d’engagement. )

    Si c’est un je t’aime qui veut vraiment dire je t’aime, qui est prononcé calmement, qui est réfléchi, alors il n’y a plus de doute à avoir... l’amant a pris la place du mari/ de l’officiel.

    Aimer c’est choisir. L’épouse aura donc fait son choix. et là on n’est plus "border line", on est "beyond the line", on a simplement tout perdu.

    Etre excité à offrir celle qu’on aime, donner toute sa liberté à celle-ci pour que celle ci choisisse en définitive un autre, ce n’est plus du candaulisme, c’est du masochisme. C’est de l’autodestruction.

  • Je ne sais pas Alexandre. Je ne suis pas choqué que des mots forts s’échappent sous le coup du plaisir : un "je t’aime" lancé dans un tel contexte a t-il une réelle signification ?
    Je ne suis pas présent lorsque ma chérie est avec son amant ; lui glisse t-elle des "je t’aime" ? C’est possible, je sais qu’elle a un réel attachement pour lui. Mais dans la vie de tous les jours, elle me montre son amour autrement qu’avec des mots, et son regard d’amoureuse ne me trompe pas. On peut aimer deux personnes à la fois, je le sais, j’ai vécu moi-même ce sentiment.
    Est-ce dangereux ?
    Certainement.
    Mais nous aimons vivre dangereusement non ? A lire les expériences des uns et des autres, nous sommes tous border-line.

  • je précise que mes propos assez tranchés ne vous vise pas vous AJAX, mais bel et bien votre complice qui a tenu , sous couvert d’une belle phrase, des propos horribles, voire perfides.

    Pour ce qui est du poly-amour oui, c’est bien adressé à vous AJAX. Mais ma vindicte n’est pas dirigée contre vous évidemment, mais contre le poly-amour !
    Vivez votre amour avec votre femme, réaffirmez le lui chaque jour, qu’elle en fasse autant à votre égard (si elle le désire), mais ne laissez pas des "Je t’aime" sortir de votre couple, de votre sphère intime, de la bulle solide réconfortante et puissante que vos sentiments réciproques ont forgée.

  • @Alexandre et Eléa comment dire ... je suis en totale accord avec votre analyse de A à Z .. je ne peux pas dire mieux !!
    Cette analyse est un peu dure pour @AJAX et je n’avais pas voulu être aussi "percutant" dans le commentaire que j’avais fais. Effectivement une femme n’a pas besoin d’être "baisée" par un amant pour se sentir totalement femme, je trouve ça bizarre comme raisonnement et toutes les femmes n’ont pas besoin d’être amoureuses pour faire l’amour avec un homme même si je peux éventuellement comprendre que certaines femmes aient besoin de cela pour passer à l’acte mais je pense qu’on rentre là dans un autre domaine. Ma femme n’a jamais été amoureuse de qui que soit pour prendre du plaisir avec un autre homme que moi et comme vous je pense qu’il y a des mots que l’on doit garder pour son couple. Murmurer des je t’aime dans l’oreille d’un amant ce n’est pas anodin et quand on en arrive la, les problèmes ne sont peut être pas très loin.
    Je tiens à préciser que je ne porte pas de jugement mais que c’est un ressenti personnel basé sur de nombreux exemples de personnes que j’ai connu et qui malheureusement se sont séparées à cause d’erreurs comme celle-ci.

  • Bonjour AJAX
    permettez moi de rebondir sur la réflexion que vous a faite votre complice, je cite ses mots :

    premièrement :
    " Les mots d’amour de Sabine sont ceux de celle qui devient totalement femme sous les assauts de son étalon. "

    Voilà bien de la prose de complice, de cocufieur, de la prose" intéressée" si j’ose dire.

    Quelle est cette vision de la femme qui ne deviendrait "totalement femme" qu’en jouissant ? Une femme est tout autant "totalement femme" en prenant son petit déjeuner, en se faisant suer dans les transports en commun, en parlant, en bougeant, en respirant, en se curant le nez.

    Quelle vision archaïque de la femme et de la féminité ce complice défend-il ??? Une femme n’est pas femme si elle n’est pas "sauvée" , "sautée" par un homme ???
    Non, aucune femme n’a besoin d’un homme pour être" magnifiée", "transcendée" car c’est bien ce que ses propos impliquent : sans homme une femme serait une "sous-femme." beurk...

    Poussons plus loin avec la seconde partie de ses propos tout aussi édifiants :
    "Comme toutes les femmes, elle ne peut qu’aimer celui qui l’emporte là où toutes souhaitent s’abandonner."

    Structure en pseudo chiasme qui se mord la queue sans faire sens, et avec une nouvelle fois de beaux arguments machistes : "comme TOUTES les femmes" et " là où TOUTES souhaitent s’abandonner."
    Ce complice connait donc "toutes les femmes" ? Il dispose d’une sagesse si immense, d’un connaissance si vaste du genre humain pour juger que TOUTES les femmes fonctionnent de la même façon ?
    Sexisme, racisme , homophobie fonctionnent ainsi : on prend quelques individus et on les met sous ma même étiquette en utilisant les mots : "tout , tous toutes".
    Vive le progrès !

    mais ce n’est pas le pire dans cette seconde partie : La femme devenue ainsi (et enfin) "femme supérieure "parce que sauvée par l’orgasme prodiguée par son amant, n’a plus qu’une chose à dire à celui-ci : "je t’aime ! " ( elle NE peut QU’aimer : voilà encore une belle privation de liberté contenue dans ce NE QUE)

    Enfin, mettons ensemble les deux parties de la réflexion machiste de votre complice, et enlevons le vernis brillant de sa prose pour ne laisser que le squelette apparent de sa maxime : " les femmes, c’est toutes les mêmes : il faut qu’elle se fassent baiser par un amant pour devenir de vraies femmes, et s’il les baise bien, elles n’auront rien d’autre à lui dire que je t’aime."

    Argh !!!! Non.... une femme peut dire "merci". Elle peut dire "encore". Elle peut dire " wahou". Elle peut dire "j’ai aimé". On peut aimer l’acte sans aimer d’amour la personne. Nuance subtile mais au combien importante.

    Gardons ces mots si forts :"je t’aime" pour les êtres qui comptent : sa femme, son mari, son compagnon, sa compagne, ses enfants, ses amis. Pour des personnes pour qui on peut se couper un bras. Pour des personne que l’on aime vraiment dans la totalité de leur être. Pour qui ont peut se sacrifier et qui se sacrifieraient pour nous si elle nous aiment en retour. Arrêtons de les balancer à tort et à travers, surtout à un amant. Fut-il un dieu au lit ! Ne les galvaudons pas !

    Le poly-amour c’est "ne pas choisir", "ne pas s’impliquer". C’est une attitude d’enfant capricieux qui veut tout en même temps. Aimer c’est au contraire faire un choix. Le poly-amour est une façade pour indécis, le temple de l’égoïsme élevé par des médias au rang de "mode de vie supérieur" pour néo-babs et bobos consommateurs. C’est un grand fourre-tout à la mode où l’on se permet de confondre désir, passion, attirance, caprice et amour véritable. C’est comme du Canada dry. C’est comme la "guerre pacifique" ou la "liberté sous régime totalitaire", ça porte juste le nom d’amour, mais ça n’en est pas.

    Pour en revenir à vous Ajax, conservez ces mots pour vous et votre épouse. Ils sont beaux, ils sont forts, ils ont du sens, ils ont construit votre couple et votre vie.

    Suis-je le seul sur ce forum à trouver déplacé qu’on prononce ces mots à l’oreille d’un amant ?

  • Pour moi c’est une erreur je l’ai toujours dis. Aucune femme ne peut avoir un amant régulier sans finir par developper des sentiments pour lui et inversement .. c’est normal c’est dans la nature humaine. Si l’épouse "aime" un autre homme, qui peut croire qu’un jour ou l’autre elle ne sera pas amener à choisir entre les deux ??
    Le candaulisme présente des dangers c’est vrai mais est-ce que pour autant on doit augmenter les risques avec des relations suivies et amoureuses ... je pose la question. Personnellement je pense que mettre le doigt dans cet engrenage c’est la meilleure façon de perdre sa femme.

  • Des danger oui le mode de vie des candaulistes est en effet sujet a pas mal de danger dont celui que la femme quitte son mari pour son amant. C’est pour cela que le dialogue est très important et les petites attentions primordiales entre la femme et son mari. Pour éviter qu’une trop grande amitié s’installe entre les amants certains ne privilégient que les relations uniques. Pour nous et surtout pour ma femme pour Nicole elle préfère les relations suivies où elle peut se lâcher totalement et pour cela aussi qu’elle préfère sauf exceptions les hommes mariés. Des hommes dont souvent la femme est au courant et de couples aussi candaulistes. A chacun et chacune sa vision des choses.
    Mais une chose est sure et certaine, c’est le pouvoir des mots ... et c’est la qu’il faut agir pour limiter les dangers
    Jack (et Nicole)

  • AJAX J’ai voulu jouer le jeu aussi ,elle avait un amant au début tout allait pour le mieux elle se sentait revivre avec lui et moi de la voir ainsi très heureuse ça me plaisait , ils s’embrassaient se parlaient des heures au tel ,enfin la totale pour elle c’était un second mari ,mais au fil du temps la place de second mari ne lui convenait plus il devenait très autoritaire prenant toutes les décisions a ma place , l’empêchant même de voir certains de nos amis ou sa manière de s’habiller . Un jour il a poussé le bouchon très loin s’en est suivi une grande dispute entre eux , j’ai essayé de recoller les morceaux mais c’était fini entre eux . Pour moi c’était tellement agréable de les voir ensemble s’aimer comme des gamins et comme tu dis AJAX la voir l’embrasser avec tendresse lui dire des mots d’amour me procurait un énorme plaisir , dommage que sa jalousie ai tout brisé , on était un ménage a trois et je le regrettes encore merci.

  • Dans tous jeux il y a danger, à vous de les sentir et d’y porter remède. Moi j’aime tous mes amants, mais quand je rentre chez moi je les oublie.
    Une bonne raison pour laquelle nous avons décidé dés le début que ce serait toujours des rencontres d’une fois.
    Bisou,
    Christel

  • Merci CANDAUCANDAU pour ton commentaire. Je partage ton opinion sur le risque, néanmoins dès lors qu’il est identifié, il devient maîtrisable.

    Un complice me disait concernant les mots d’amour chuchotés, " Les mots d’amour de Sabine sont ceux de celle qui devient totalement femme sous les assauts de son étalon. Comme toutes les femmes, elle ne peut qu’aimer celui qui l’emporte là où toutes souhaitent s’abandonner."

  • Tout d’abord merci AJAX qui sait nous racontez ces témoignages . Danger je pense que oui , j’en ai subi les conséquences une fois , cela a fait des dégâts dans notre couple .

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription