Accueil > Témoigner le candaulisme >Questions à la communauté >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Etre soumise à un mari candauliste

! Signaler un contenu abusif

Bonjour
Je lis ce forum depuis longtemps et je me décide à venir chercher ici quelques contacts qui vivraient des choses similaires aux miennes qui m’éclaireraient.
On me dit être une jolie femme 1metre 68, 50kg, cheveux court brune 90B.
Je suis mariée depuis plusieurs années, j’aime mon mari et lui de même, je le pense sincèrement.
Nous avons toujours eu une sexualité active, chaude et plaisante j’ai toujours aimé le sexe. Voici quelques temps maintenant, il m’a parlé des jeux d’exhibitions, de soumissions. Je n’étais pas trop partante mais assez curieuse. Et à force de discussions, je me suis laissée convaincre, et j’ai fait beaucoup de choses pour lui faire plaisir. Exhibition en ville, puis dans les bois, sur des parkings de magasin et d’autoroute...etc.
Je me sentais honteuse mais il est vrai un peu excité, car évidement, beaucoup d’hommes m’ont vu, regardée. Mais j’ai toujours aimée faire plaisir sexuellement à mon mari.
Puis il a commencé à faire s’approcher des hommes lors de ces exhibitions et puis progressivement il m’a demandé de leur faire des fellations, puis de plus en plus d’hommes et de choses comme de me laisser caresser. Ses demandes sont aussi de plus en plus poussées, extrêmes doigtage dans le but de m’exciter et de me stimuler sexuellement. Et dans ces délires-là, je dois juste obéir à ses désirs. Je ne dois rien dire d’ailleurs.
Après ces moments, je me sens de plus en plus sa chose en fait, pour réaliser ses fantasmes et c’est ça que j’aime je dois me laisser faire.
Ce qui me trouble, c’est qu’autrement ce qu’il me fait faire, il est l’homme que j’aime, attentionné, doux et tout ce qui va avec.
Mais de se sentir humiliée, avalisée dans les autres moments est parfois un peu difficile même si je suis toujours mouillée au niveau du sexe. Et qu’une fois passée, je ressens une sorte de plénitude absolue, de bien-être et d’étourdissement (comme si j’avais bu trop d’alcool alors que je n’en bois jamais). Il m’arrive souvent d’avoir envie de dire « Stop » mais en fait, je ne le dit jamais. Nous avons un mot secret qui me permet de prévenir mon mari s’il dépassait les limites mais je n’arrive pas à l’utiliser
Je sais qu’il m’aime mais ses envies ont l’air si fortes !

Quelqu’un connait ou a-t-elle connue ce genre de situation ?

Cela a commencé par l’exhibition. Dans un bar ou au restaurant… je portais une jupe courte, des bas, un string. Il me demandait ma culotte. J’avais interdiction de désobéir ! En revenant des toilettes, ou même sur place je la retirais et je lui tendais, roulée dans ma main. Ou, juchée sur un tabouret de bar, je croisais et décroisais les jambes. L’ourlet de ma jupe remontait… jusqu’à ce que des hommes puisse voir mon entre jambe. Il est vrai que ça l’excitait beaucoup et peut être moi aussi.
Mais ensuite il m’a emmenée sur des parkings qui sont des lieux de rencontre ou des parkings pour les camions et m’a fait faire des fellations à des hommes, leurs demandant de me toucher, me pénétrer avec leur doigts.
Une fois il devait y avoir au moins cinq ou six hommes autour de moi, qui me tripotaient, me pénétraient de leurs doigts et que j’ai dû prendre dans ma bouche jusqu’à leur plaisir.
Je me sens sali et honteuse et j’ai l’impression que cela l’excite car ensuite il me fait l’amour très fort.
Ce qu’il faut savoir à propos de ces hommes c’est que mon mari demande qu’ils mettent toujours des préservatifs et du désinfectant pour les mains avant de me toucher (préservatifs et gel antiseptique qu’il apportait toujours avec nous.)
Je ne saurais pas vraiment dire ce que ça m’apporte, de lui être soumise sexuellement surtout du plaisir en fait. Le plaisir d’aller plus loin avec mon mari, de lui faire assez confiance pour m’abandonner à lui, et sentir que lui aussi me fait confiance. Il m’a prouvé que l’on peut faire tomber des tabous. J’aime le sexe ! J’aime quand il me fait l’amour après ça !
Je ne sais plus trop quoi penser. Je le fais, mais je sais bien que je ne devrais pas…
Mon âme comme mon corps sont à la disposition de mon mari.
Je le fais pour lui. Mais de remonter dans la voiture avec le sperme de plusieurs inconnus qui m’ont fouillés de leurs doigts je me sens sale, humiliée car ils peuvent m’éjaculer sur le visage, cheveux ou le corps.
Je n’arrive pas à lui dire non.
La dernière fois, il y a deux semaines, quand il m’a emmenée aux milieux des camions, très dévêtue, je lui ai dit que je ne voulais pas les prendre en bouche... et il m’a répondu "ce soir tu te tais et tu obéis. Il faut bien soulager ces chauffeurs" Et j’ai dû m’exécuter près des toilettes de l’aire repos. Tous ont éjaculé sur moi. Dans la voiture, mon mari a même pris du sperme sur mon visage et mes cheveux puis m’a caressée avec entre les jambes.
Le problème c’est que tout le reste du temps il est celui que j’ai toujours connu et aimé. Il me dit que ma soumission complète l’excite au plus haut point. Et je l’aime.
Je me dis que cela ne durera peut être qu’un temps !?
Il n’est pas un petit amour de quelques jours... depuis toutes ces années, nous avons construit beaucoup de choses, avons eu une sexualité active... très active même.
De plus, il n’y a qu’à ce moment-là qu’il devient autoritaire et me demande d’être "sa chose". Car tout le reste du temps, il est celui qu’il a toujours été, à savoir attentionné, présent, câlin, doux...
Alors je me pose la question est-ce une passade ? Suis-je capable de supporter cela de temps à autre malgré ce que je ressens quand je subie l’assaut de ces hommes ?
Je le sens par contre tellement excité et bien dans ces moments-là. N’est-ce pas aussi mon rôle de compagne de le suivre parfois dans ces méandres ?

Je ne recherche pas la solution miracle ici, mais plus des avis, des femmes ayant vécu ce genre de situation qui m’aiderait à avancer. Car je me perds dans mes pensées.
Je me dis que cela n’est qu’accessoire et que seul l’amour compte...et je me dis aussi le contraire !!
J’aime mon mari malgré ces situations qui me laissent souillées et mal à l’aise j’aime tellement lui faire se plaisir malgré cette gêne que je ressens.

J’ai essayé de prendre du plaisir par ces hommes mais mon seul plaisir est de satisfaire mon mari. Mon mari m’avait dit un jour que cela allait évoluer et que j’allais servir de "femme à plaisir".
Je me suis conditionnée, en pensant encore aux parkings à routiers. Mais hier soir nous sommes allés dans un hôtel. Il m’a fait maquillée et nous nous sommes câliné... j’étais bien et rassurée. Jusqu’ à ce que l’on frappe à la porte. 3 fois, 3 hommes. Je me suis crispée mais j’ai voulu chercher un certain plaisir que j’ai finalement eu en me laissant aller. Mais j’ai dû servir, (car c’est le mot) de femme de joie. J’ai été pénétrée en plus du reste des autres fois. Ils m’ont souillée, salie...c’est ainsi que je me sentais malgré le plaisir que j’ai eu avec ses trois hommes mon mari est resté spectateur. Quand ils sont parti, mon mari m’a, comme la dernière fois caressé mon entre jambe avec le sperme des autres hommes puis m’a fait l’amour... il était sur excité. Moi j’étais perdue mais heureuse de lui avoir fait ce plaisir j’ai joui plusieurs fois avec ses hommes et ensuite avec mon mari.
Nous avons dormi à l’hôtel et j’ai dû rester salie ainsi toute la nuit, collante et poisseuse. Et j’ai pu prendre une douche que ce matin.

Ce matin je lui ai dit que cela ne m’allait pas. Ça ne me correspond pas. Il m’a dit que si je voulais arrêter je n’avais cas utiliser le mot que nous avions déterminé pour tout arrêter. Que cela n’était que de temps en temps. Que je devais continuer pour son plaisir et qu’il voyait que moi aussi j’y prenais plaisir.
Je n’ai rien pu répondre.
J’ai l’impression d’être dans une impasse. Et que cela n’est pas fini.
Je me sens perdue dans tout ça.
Dois-je lui obéir et continuer ? Je ne veux pas le perdre. Et j’aime cette emprise qu’il a sur moi.
Je pense que nous sommes tous plus au moins dépendant de quelque chose ou de quelqu’un à un degré plus ou moins important. Certains sont accros à l’alcool, à la drogue, ou bien même accro au chocolat et bien moi c’est à mon mari. Le résultat donné est différent, je vous l’accorde. J’aime cet homme de toute mes forces, avec lui j’ai connu ce que c’était que aimer, désirer un homme ; il est mon ami et mon confident et je me sens bien avec lui parce que je suis folle de lui je suis prête à tout pour lui. J’aime quand il est joyeux et quand il raconte à tout le monde que je m’occupe bien de lui que je suis une femme formidable et qui me comble de compliment devant les autres nous avons une vie sociale j’ai des amies, il a des amis et nous avons des amis communs. Tout s’emmêle dans ma tête pourquoi avons-nous ce vice. Je suis déjà allée très loin sexuellement pour lui, je ne dirai jamais que mon mari me force à faire ce que je fais avec ces hommes, même s’il m’y a poussée je pourrais tout arrêter si je le voulais en proposant un mot mais il y a quelque chose qui m’attire dans cette pratique le pire c’est que je commence par y prendre un certain plaisir. Je suis prête à tous les sacrifices pour lui. Ma vie, ma liberté, tout ça, ça lui appartient l’amitié et l’amour, mon corps tout comme mon cœur lui appartient. Pensez-vous qu’avec le temps je serais moins gênée avec cette situation ?
Merci de m’avoir lu jusqu’au bout et bonne journée à vous.

4 Commentaires

  • Vous êtes entre de bonnes mains...Mais comme dit très bien Marie,votre mari exagère peut être un peu...il faut absolument y aller à VOTRE rythme (pas au sien qui brule les étapes).
    Votre histoire ressemble à la notre ,mais j’aime moins jouer le Maitre pour que mon épouse se prête à d’autres dominateurs...On apprend des autres !
    Comme vous ,son désir de soumission l’a perturbé un temps ,mais elle assume bien aujourd’hui.

    Bonne continuation .

  • Il est vrai que je vie une relation très difficile psychologiquement parlant. Mais est-ce que j’aime le plaisir qu’il ressent à me voir avec tous ses hommes, ou est-ce que j’aime cette situation inconsciemment et que j’essaie de la refouler car elle est malsaine ?
    Mais mon souci est qu’après m’avoir donnée en pâturage à ses hommes mon mari est sexuellement incroyable, il a un savoir-faire parfait, excitation qui booste à fond ma libido, attitude et gestes parfaits, alternant un amant fougueux au sensuel envoutant etc.
    La façon dont il me fait l’amour déclenche en moi un phénomène de dépendance sexuelle mais associé uniquement à SON sexe, sa façon de faire.
    Je rêve de nos échanges physiques, je suis en état de manque très fréquent, fantasme sur tous nos actes passés, en imaginant les futurs je le désire comme au premier jour, non, bien plus qu’au premier jour, je me damnerais dans cette relation. je n’arrive pas à chasser ce désir, et n’en éprouve pour personne d’autre.
    Il me dit qu’il est lui-même dépendant sexuel de moi, de tout mon corps ; mes seins ; mon vagin ; mes fesse ; ma bouche… de me voir prendre du plaisir avec ses hommes, c’est ce qui a provoquent ses déviances.
    Il est vrai que quand je regarde les vidéos de moi en train de me faire caresser sur les parkings ou hier soir faire l’amour avec ses hommes j’ai l’air de prendre beaucoup de plaisirs mais je ne m’en souviens pas ou est-ce que je ne veux pas m’en souvenir.
    Est-ce que qu’une femme a déjà vécu ce type d’expérience ? Mon mari me dit que mon corps le réclame quand il voit le plaisir sur mon visage, alors que je sais que cette situation est malsaine et destructrice pour mon psychisme...
    J’essaie pour l’instant de faire la balance entre le positif et le négatif.
    Merci de vos témoignages
    ps : merci de ne pas me faire de propositions indécente sur ma boite mail, je ne suis pas à la recherche de partenaires !

  • Dans la soumission, il y a tout de même des limites. Puisque tu dis ne pas oser lui " dire le mot", fais lui lire ton texte ci dessus, avec les commentaires.
    Par contre, si tu continus comme ça, bien sûr, tu vas t’y habituer et même peut être en arriver à aimer cela au point de le lui demander. C’est à toi de voir. Comme le dit Marie 78, ton éducation judéo chrétienne te demande d’arrêter mais maintenant, l’amour pour ton mari passe par dessus et tu seras, à mon avis, vite submergée. Tu l’avoues toi même : tu commences à aimer cela PENDANT et tu as honte APRES. Ce n’est pas que tu n’oses pas lui dire "le mot" c’est tout simplement que le plaisir t’en empêche et alors que tu voudrais le dire, il s’avère que c’est trop tard, c’est fait. Donc inutile de le dire.

  • Bonjour Claire,
    Votre histoire m’a beaucoup touchée, c’est à la fois beau et triste. Les sentiments que vous partagez avec votre mari, c’est tellement beau mais je suis triste que vous viviez si mal ce qui doit être un moment de plaisir partagé.
    Je suis aussi totalement soumise à mon ami lors de nos soirées de libertinage mais même si tout semble improvisé cela ne l’est absolument pas.
    Il choisit uniquement des hommes susceptible de me plaire (même si pas garantie à 100%).
    Il contrôle toujours la situation et n’hésite pas à dire à ces hommes d’arrêter ou de changer.
    Il sait, par exemple, que je ne n’aime pas me retrouver couverte de sperme, il interdit donc à ces hommes de le faire.
    Pendant ces moments, je lui suis totalement soumise et j’adore, mais lorsqu’il me propose quelque chose et que je ne suis pas prête, il attend (peut être 20ans !) Par contre, ce que j’aime... Il leur dit d’en profiter au maximum et lui aussi en profite, et moi ?? Je m’éclate.
    Il m’arrive d’être gênée, un peu honteuse mais c’est notre éducation de petite fille modèle qui veut cela, notre société judéo-chrétienne nous conditionne et il n’est pas simple d’être différent de l’assumer.
    Pour ma part, ce fut une révélation. J’ai soudain compris ce que je n’arrivais pas à nommer : je veux être la maîtresse de mon homme !!! Nul besoin d’adultère (ce que j’exècre), je veux partager en couple les fantasmes, il y a moins de frustrations, plus de plaisir. Jouer à ne pas être soi le temps d’un soir, c’est comme jouer au théâtre, mais il faut toujours se respecter soi-même et respecter l’autre pour ne pas en souffrir.
    Pourquoi ne pas dire à votre mari que vous voulez continuer ce jeu car il vous plait MAIS qu’il va devoir accepter vos règles, sinon vous arrêterez tout et il vous perdra. Il a sûrement aussi peur de vous perdre
    Je vous souhaite bon courage et tenez au courant...
    Bises
    Marie78

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription