Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Ete2012-elle se libère

! Signaler un contenu abusif

Bonjour
Nous sommes un jeune couple de la région Dordogne.

Pendant l’été 2012, il nous prend l’envie d’aller passer quelques jours au bord de la mer. Comme nous n’avions rien réservé, il nous fut difficile de se trouver un hébergement sur la côte d’Azur. Nous avons quand même fini par trouver un gîte rural situé pas très loin de la mer.

Nous prenions la voiture pour nous rendre sur la plage et nous avions choisi une plage naturiste. Nous ne connaissions pas cette activité et nous étions curieux de voir comment cela se passait. La première journée, Claire, ma femme eut des difficultés à retirer son slip de bain. Elle était habitué à se faire bronzer seins nus mais jamais complètement nue en public.

La nudité ne la gène pas mais elle ne l’avait encore jamais fait devant témoin.
Nos premiers jours se passent très bien, nous faisons connaissance au gîte avec pas mal de gens sympathiques. Un jeune couple, à peu près de notre âge avec qui nous discutons nous dit connaître des petites criques sympathiques dans la région avec peu de monde. On décide donc le lendemain d’aller avec eux à la plage. On se regroupe tous dans une seule voiture et nous voilà partis.

Quelques kilomètres plus loin, nous nous arrêtons sur un parking du bord de route et nous voilà partis à pied jusqu’à cette crique. En effet, en y arrivant, seule une dizaine de personnes est présente sur cette plage.
Beaucoup sont nus mais d’autres ont gardés leur slip de bain. Nous nous installons donc tous les quatre dans un coin tranquille et nous nous mettons nus. La jeune femme qui nous accompagne connait quelques personnes sur la plage et va leur dire bonjour.

Peu à peu, après une ou deux journées nous faisons nous aussi connaissance avec les habitués. Parmi eux, un couple d’une trentaine d’années dont la femme repart le lendemain. On sympathise pas mal avec eux et quelques jours après, on décide, l’homme et nous, d’aller se faire un petit restaurant. Son amie est repartie.

Petit restaurant de l’arrière pays très décontracté, très sympa avec une nourriture bien agréable ; ma femme est en tenue d’été c’est à dire en tenue très légère. Une jupe et un petit haut très décolleté. Je remarque que l’homme, bien qu’il l’ait déjà vu nue ne la quitte pas des yeux souvent. Il la complimente sur sa beauté, son léger maquillage et son superbe corps.

On apprendra ainsi que ce couple avait loué une maison pas très loin d’ici. Comme notre réservation se termine au gîte, il nous propose de prolonger notre séjour de quelques jours et nous invite çà s’installer chez lui. La maison est grand nous dit il et une chambre est disponible.

Aussitôt dit, aussitôt fait. On va rester deux ou trois jours de plus.

La journée au bord de la mer avec le pique nique du midi et le soir, on se retrouve tous les trois à table sur la terrasse de sa maison.
Un et deux jours se passent et nous l’informons que nous partirons le lendemain matin.
Pour le remercier, nous achetons un gâteau et une bouteille de champagne pour la soirée. Sitôt le repas terminé, nous passons donc dans le salon pour apprécier le gâteau et le champagne. Il a mis de la musique et un éclairage très faible illumine la pièce. Au bout de quelques temps, il invite Claire à danser.
Celle ci adore ça et ne se fait pas prier.

Pendant ce temps là, je remplis à nouveau les coupes à champagne ; le spectacle de Claire dans les bras d’un autre homme m’excite et me donne des idées coquines ; J’avais déjà fait part à Claire au cours de nos discussions que j’aimerais bien la voir avec un autre homme. Pour elle, il n’en était pas question.

Claire vient se rasseoir à côté de moi et je sens qu’elle est elle aussi un peu excitée ; L’effet du champagne certainement qui chez elle est très aphrodisiaque. Elle sirote doucement sa seconde coupe et tout en discutant, ma main s’est posée sur sa cuisse et remonte très lentement.

Elle a mis une jupe très courte et je suis rapidement en haut de sa cuisse. Je la sens vibrer sous ma caresse mais elle ne dit rien. Philippe, l’homme, l’invite à nouveau à danser. C’est une série de slows et leur dans est très lente et lascive. Elle a moins laissé d’espace entre leur deux corps et ils sont un peu plus serrés que précédemment.

Elle nous demande de l’excuser cinq minutes et me demande de l’accompagner dans notre chambre. Arrivés dans la chambre, elle me dit que Philippe lui plait beaucoup et me demande si mon envie de la voir avec un autre homme tient toujours. Je réponds que oui.
Elle se fait une légère retouche de beauté et nous redescendons au salon. Philippe s’est installé sur le canapé et je demande à Claire de se mettre entre nous deux.
Toujours en sirotant notre champagne, ma main reprend mon jeu précédent ;
Philippe demande à Claire :
- " Tu m’accordes encore quelques danses ? "
- " Mmm oui bien sur "
Au bout de quelques minutes, leurs deux corps sont collés l’un contre l’autre et Claire a mis sa tête dans le cou de Philippe. Ils vont danser ainsi comme cela quelques temps puis viennent se rassoir avec moi.
Je reprends alors ma caresse et je fais remonter sa jupe. Philippe a collé sa jambe contre celle de Claire. Au contact de la jambe de Philippe, Claire se tourne vers moi et me tend sa bouche. Nous nous embrassons très goulument comme elle aime.
Sa jupe est complètement remontée et je vois que Philippe a lui aussi posé sa main sur sa cuisse. Elle ne dit rien et continue de flirter avec moi.
Puis, sans parler, elle se retourne et tend ses lèvres à Philippe. Celui ci ne se fait pas prier et ils commencent tous deux un long baiser. Je vois très bien les jeux de langue.
Ma main est toujours sur sa cuisse et je remonte plus haut. Elle m’a senti et écarte légèrement ses jambes.
Son fond de culotte est complètement inondée. Elle en avait vraiment très envie.
Moi aussi, c’est la folie dans mon pantalon. Mon cerveau bouillonne et j’ai de légers tremblements tant mon excitation est grande. Mon sexe est dur comme du bois et si je ne me retiens pas, je sens que je serais prêt d’éjaculer.

Claire a ouvert la chemise de Philippe et tout en s’embrassant, elle lui caresse la poitrine. Puis Claire se retourne vers moi et me tend sa bouche a nouveau. Je vois que ses yeux sont hyper brillants et qu’elle a un visage épanoui.

J’abandonne son entrejambe pour lui retirer son petit haut. Comme souvent, elle n’a pas mis de soutien gorge. Ses seins sont durs comme du bois et ses têtons sont très enflés. leur volume a copieusement augmenté.

Claire est très excitée, comme au premiers temps de notre rencontre.
Ce sera le début d’une très chaude nuit. le lendemain, nous ne partirons qu’après une sieste réparatrice.

Si ce récit vous a plu, je vous mettrais le récit de la soirée d’ici quelques temps

6 Commentaires

  • Une très belle histoire, à la fois romantique et riche en tension érotique. J’imagine l’émoi de Monsieur car j’apprécie tout particulièrement de voir mon épouse danser des slows de plus en plus rapprochés avec des hommes qui la désirent et finissent par lui rouler des pelles et la peloter outrageusement.
    Au plaisir de lire la suite.

  • La suite doit être classique, à moins qu’il n’y ait un rebondissement particulier ou que vous nous gratifiez de vos émotions et de celles de votre épouse, après qu’elle aitvécu ce moment.
    merci de ce récit bien amené

  • Récit très sympathique .... on s’y croirait... dommage !! bonne suite alors ...

  • J’ai hâte de lire la suite !

  • very cool, la soirée commence bien, vivement la suite.......... ce sera avec plaisir......

  • cool
    ah ! le champagne une musique douce et un bel homme et on craque !
    bon courage pour la suite
    bises

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription