Accueil > Découvrir le candaulisme >Pratiquer le candaulisme >Séduire un(e) complice >

Estime de soi, charme et séduction

Avant même d’entreprendre toute entreprise de séduction, il va vous falloir déterminer dans quel état d’esprit vous êtes, quel est le regard que vous portez sur votre plastique. Détaillons à présent ces différents état d’esprit.

1. Vous vous trouvez séduisant(e)

Sûre de vous, votre physique est votre meilleur allié. Sans complexe, vous avancez dans votre entreprise de séduction en jouant de vos atouts. Mais attention, être conscient(e) de son charme et de son potentiel de séduction est une chose, en abuser se croire au-dessus des autres en est une autre.

Vous vous trouvez séduisant(e) ? C’est un avantage car croire en soi confère une certaine assurance qui facilite les échanges des premiers instants. Veillez cependant à ne pas mettre votre amant mal à l’aise.

En effet, si vous faites partie de ces individus dont le physique et la beauté sortent de l’ordinaire votre amant peut très bien avoir peur de ne pas être capable de vous satisfaire.

En effet, une personne dont la plastique est très avantageuse est dans l’inconscient collectif plus souvent sollicité(e), plus sélectif(ve) donc plus exigeant(e). Vous devez alors impérativement savoir mettre à l’aise votre complice en étant démonstratif(ve) et affectueux (se). La peur et le souci de la performance ne sont pas les alliés d’un échange d’émotions favorables au plaisir.

2. Vous vous trouvez normal(e)

Un jour vous vous trouvez plutôt charmant(e) ; un autre, vous ne vous aimez pas. Votre humeur quant à votre physique change selon les jours. Au final, vous vous considérez dans la norme et votre physique ne vous encombre pas plus qu’il ne vous obnubile.

Cet état d’esprit est une bonne chose : ne pas trop douter de son physique évite de se sous-estimer. Ne pas se considérer comme une personne irrésistible évite d’être trop sûre de soi, au risque de devenir pédant(e). Sachez qu’un peu de clémence envers soit fait parfois du bien…

Et puis, il ne faut pas oublier que si vous savez faire preuve de clémence quant à vos petites imperfections, vous êtes aussi capable de faire preuve de la même clémence à l’égard des petits défauts de votre complice.

Cet état d’esprit mettra ainsi à l’aise votre partenaire. Votre relation se trouvera enrichie d’un esprit pas seulement et uniquement centrée sur l’aspect esthétique du rapport candauliste.

3. Vous n’aimez pas votre physique

Votre physique n’a jamais été, selon vous votre fort ? Vous n’appréciez pas une partie de votre corps, de votre visage ou même votre physique en général ? Plutôt que de vous dévaloriser, pourquoi ne pas mettre en avant ce qui vous plaît ?

Les filles vont accentuer le maquillage de leurs yeux si ceux-ci leurs plaisent ou mettront des jupes courtes si le galbe de leurs jambes est à tomber.

Ces Messieurs, partenaires de femmes candaulistes, pourront quant à eux, favoriser une belle écoute à l’égard de la complice rencontrée, un esprit léger et joueur, mettre en valeur si besoin une attitude d’hommes déterminés sûr de son fait mais attentifs.

Dites-vous aussi que la beauté n’est pas le seul argument de séduction bien qu’il soit prépondérant dans les premiers moments.

Les qualités intérieures sont celles qui garantissent la qualité de la relation et qui peuvent la faire durer. N’oubliez jamais que le désir naît chez l’autre par le regard et les attentions désirantes qu’on lui porte.

Si vous foulez être désirée, il faudra savoir où apprendre à vous montrer désirant(e)s. Et c’est en cela que réside le secret de l’entreprise de séduction d’un complice.

Inscription