Accueil > Témoigner le candaulisme >Questions à la communauté >

Enceinte

! Signaler un contenu abusif

Bonjour,
Je suis enceinte de plus de six mois, mariée à un homme que j’aime plus que tout.

Malgré mon ventre énooooooooooorme,

(Et, pourtant je n’ai pris aucun kilo) depuis quelques semaines, j’ai toujours envie de sexe.

alors que mes premiers mois de grossesse, je n’avais pas trop envie.

D’habitude on fait une à deux fois par semaine. Mais là c’est minimum une fois/jour, il dit que je suis insatiable. Je pense tout le temps à ça même la journée au boulot. Quand je reviens du boulot entre midi et deux ou le soir je me masturbe. Du coup, je jouis, une à deux fois chaque jour.

J’ai aussi plus de fantasmes que d’habitude, j’ai aussi de nouvelles envies, plus chaudes que d’habitudes, notamment je serais pas contre la sodomie alors que d’habitude ça me dit rien, et d’autres envies encore comme la pluralité masculine. J’adore quand il me mange, qu’il me tête ou malaxe les seins.

Enfin, bref je ne me reconnais plus, j’ai l’impression d’être complètement obsédée en permanence, toujours en train de m’imaginer des scènes de sexe.

j’ai quand même un peu honte, c’est que je prends beaucoup de plaisir à regarder des films érotiques et à aller sur des sites pornos... j’ai l’impression que c’est plus fort que moi.

Je cherche à m’habiller très sexy...et à provoquer les hommes.

Un jour j’étais à la médiathèque, en train de lire, un jeune homme était assis dans sur un pouf en face de moi, sa présence était normale

Sauf que je m’aperçus qu’il me matait, je ne faisais rien pour l’en dissuader, bien au contraire, je jouais de mes changements de position de jambes pour en montrer davantage

Cela ne dura pas bien longtemps, car une vieille dame est venue me voir en se plaçant devant moi, en me disant de faire attention, qu’un garçon était en train de regarder sous ma robe, disant cela tout haut et en le montrant du doigt, le type faisait celui non concerné, il s’est levé et est parti sans rien dire.

Dernièrement j’ai laissé un ami de mon mari me surprendre nue dans la salle de bains, il a vite refermé la porte en s’excusant.

Je ne sais pas si je suis victime de mes hormones...? J’ai raconté à mon mari qu’à plusieurs reprises qu’une de mes relations de travail me draguait régulièrement avec qui je parlais de sexes et qu’il voulait me soulager quand je voudrais. Maintenant, mon mari semble très excité à l’idée de m’envoyer coucher avec un autre homme et j’en ai vraiment envie aussi, j’ai envie de tout essayer j’ai une imagination qui déborde.

Mon mari me propose d’aller dans un club libertin et j’ai envie dit aller.

Mais je me dis que c’est juste une envie passagère que ce sont mes hormones qui son en ébullition, qu’après je vais le regretter.

J’ai peur pour mon couple que si enceinte si je couche avec d’autres hommes mon mari me le reprochera après.

C’est mon premier bébé, ma première grossesse, j’ai peur d’un risque pour le bébé d’un risque d’accouchement prématuré, ou pire d"un risque de fausses couches ??

Voilà, j’attends vos conseils.

Je vous embrasse.

En vous remerciant par avance.

18 Commentaires

  • Bonjour,

    Désolée de ne pas avoir donné de nouvelles avant, samedi, je me suis consacrée l’après-midi à m’apprêter pour la soirée,

    J’ai passé des heures dans la salle de bains… bains moussants, je me suis rasée entièrement, (je déteste les poils et cela depuis mes vingt ans, je me rase entièrement le pubis, j’ai envie d’essayer l’épilation définitive, mais je n’ose pas.) J’avoue que j’en ai profité pour me caresser sur tout mon corps de femme enceinte, et fini par me masturber en pensant à ce qu’ils allaient me faire.

    Après je me suis tartinée le ventre arrondi et tout le reste du corps de crèmes parfumées.

    Je me suis vêtue d’une robe courte, serrée et décolletée... Lorsque je me penchais en avant, j’offrais une vue plongeante sur mes deux seins gonflés des escarpins à talon haut et des Dim Up couleur chair (je ne partage pas la même obsession que Cristina Cordula la styliste qui anime l’émission « Les Reines du Shopping » sur M6 qui dit que les collant chair c’est interdit que c’est un fashion faux-pas ! Moi je trouve ça sexy.)
    Toute la soirée, je sentais bien mes hormones féminines. Un désir fou s’est emparé de mon corps et de mon cerveau. Je ne pensais plus qu’à cela.

    Nous nous sommes allés au restaurant, car mon collègue a voulu nous inviter. Pendant tout le repas, je soutenais leurs regards, je les défiais même. Mon soudain aplomb sensuel les surprenait et, en même temps, les amusait. Voire les excitaient, à en juger leurs yeux brûlants braqués sur moi.

    Je sentais de puissantes pulsions sexuelles bouillonner en moi et me hanter toute la soirée.

    Et je ne parle pas des images torrides qui s’invitaient en permanence dans mon esprit.

    D’un coup, on s’est levés, laissant tout en plan sur la table, et on a foncé à la maison. Pour la première fois, j’ai fait l’amour avec deux hommes.

    Ils étaient comme deux voraces.

    Quatre mains sur moi me caressaient de partout ma poitrine mon sexe mon ventre... deux bouches qui m’embrassaient de partout, deux sexes…

    C’était doux et bestial à la fois. Magnifique.

    Je ne vous dis pas quelle soirée (en fait, une bonne partie de la nuit…) j’ai passé. C’était la sensation la plus merveilleuse de ma vie, je n’avais rien ressenti de pareil jusqu’à ce jour.

    Cette nuit fut pour moi une révélation dans notre couple, me faire pénétrer par un autre que mon mari et sous ses yeux à plusieurs reprises et sous son consentement fut d’une jouissance extrême. Pour la première fois, j’ai pris un plaisir inouï, ce fut une soirée où j’ai joui à ne plus me rappeler le nombre de fois.

    Je ne vous donnerai pas les détails croustillants de nos ébats, mais sachez juste que mon corps est devenu un objet de plaisir et que je les ai bien fait jouir aussi. Dans la chambre conjugale, ils ne se sont pas privés à plusieurs reprises et de diverses manières, faire l’amour pendant la grossesse, vous le savez ou vous pouvez l’imaginer, c’est un peu plus complexe. Toutes les positions ne sont pas commodes, il a fallu s’adapter et recourir à de nouvelles positions.

    Ensuite, je suis allée sous la douche en invitant mes deux partenaires sexuels à me rejoindre. Nous nous sommes bien caressés puis mon collègue s’est éclipsé.

    Une fois seule avec mon mari, je l’ai regardé alors intensément dans les yeux et je l’ai embrassé pour le remercier de cette première expérience. Il lui a fallu une grande confiance, beaucoup d’amour et une grande complicité pour me laisser m’abandonner dans un tel plaisir.

    Et j’ai décidé de lui demander POURQUOI ?! Oui, pourquoi il m’avait laissé faire l’amour à un autre homme devant et avec lui ?! Il me répondit : qu’il ne pouvait pas tout à fait me dire pourquoi mais qu’il m’aimait plus que tout et qu’il avait pris du plaisir à me voir en prendre, qu’il avait pris du plaisir à m’en donner qu’il m’aimait et que l’on ne contrarie jamais une femme enceinte.

    Moi qui qui n’étais pas rassurée, qu’il me voie avec un autre homme et bien, il était plus que réceptif, même plein d’initiatives, et semblait prendre bien son pied.

    Je lui ai dit que je l’aimais, moi aussi en me jetant sur lui pour l’embrasser, et le câliner.

    Après cette orgie de plaisir, j’étais rompue, j’étais laminée, lessivée…, mais quelles jouissances ils m’avaient procurées…

    bientôt ce sera l’heure de mettre au monde ce bébé tellement attendu. Et j’espère revenir, toujours aussi avide de caresses et de plaisir. J’aime me sentir désirer, donner du plaisir à mon homme, qui sait, on pourrait aller dans un club pour m’essayer au libertinage, et là je ne serai plus gênée par mon ventre. Je pourrai, dans des poses acrobatiques les plus osées, offrir mon corps et mon plaisir en partage.
    Bises

  • Un collègue entreprenant, au travail, enceinte…
    Gérer le contact quotidien avec ce collègue , comme dit Tomasini, c’est déjà une chose.
    Gérer les bruits de couloir, et pas seulement jusqu’à l’accouchement, c’en est une autre.
    Réfléchis bien, Charlotte.

    Bises

  • Réfléchie ? Je ne pense pas non je crois que les envies prennent le dessus sur la réflexion au contraire et avant de quitter son travail il va se passer des mois pendant lesquels il faudra gérer le contact quotidien avec ce collègue et ça ce n’est pas une mince affaire. Déjà le fait de flirter au travail c’est quelque chose de limite je trouve ... mais bon je le répète chacun est libre de pratiquer ce genre de chose même en faisant des erreurs .. je vous souhaite une belle expérience sans conséquence.

  • Je suis ravi de confirmer par la lecture de votre réponse ce que je devinais : vous êtes tout autant affranchie que réfléchie bravo !
    Vivement que nous nous puissions vous lire à nouveau.
    A très vite

  • Bonjour
    J’ai demandé à mon collègue de venir chez nous samedi soir il a accepté avec plaisir et nous avons échangé quelques bisous et caresse mais c’est tout.

    Mon mari est un homme de la plus grande gentillesse du monde mais c’est si quelqu’un me faisait du mal qu’il pourrait devenir méchant.

    En fait mon mari travail dans une grande entreprise aéronautique et nous attendons sa mutation pour cette fin d’année ou début de l’autre et je devrais quitter mon travail pour le suivre.

    Aujourd’hui avec mon collègue nous nous sommes retrouvé ce matin sans gêne l’un envers l’autre au contraire il m’a dit qu’il lui tardait samedi.
    Voilà pour la suite.
    Bises

  • Bonjour Charlotte,
    C’est le début d’une bien belle expérience avec votre collègue de travail !
    Comment ce sont passés ces derniers jours au travail ? raconte nous !

    Je voulais juste ajouter que je partage l’avis de Tomasini, pour moi, il y a deux questions auxquelles il est peut-être bien de réfléchir en couple :
    - Si ton Homme change d’avis après l’aventure de samedi, qu’il te sait avec ton collègue en journée qu’avez-vous prévue de faire ?
    - Comment allez vous gérer "l’après" avec ce collègue, si toi, tu n’en n’as plus envie et que tu le côtoies ?
    Je vous embrasse
    Raconte-nous Charlotte !

  • Pour moi ça reste une très mauvaise idée ... surtout avec un mari que tu décris comme assez colérique par moment. Si vous allez plus loin avec ce collègue il ne fait pas de doute que l’après risque fort de ne pas être aussi agréable parce que vous allez continuer à le voir au boulot et cette relation particulière aura surement des conséquences vis à vis de votre mari.
    Je ne comprends pas pourquoi prendre ce risque alors qu’il y a des hommes partout et prêts à satisfaire une femme comme vous ...
    Après chacun fait ce qu’il veut.

  • Merci Candaule
    Effectivement quand je suis rentrée, j’étais toute troublée. Mon mari a perçu ce trouble et je lui ai expliqué ce qui m’était arrivée et il m’a dit de l’inviter samedi soir.
    Il s’est jeté l’un sur moi, arrachant à moitié mes vêtements, et nos corps se sont mélangés...
    Nous avons fait lamour deux fois de suite et ça a été une explosion de sensations, un feu d’artifice émotionnel,
    Au final, on n’a pas regardé la télé. On a tous les deux eu des orgasmes très puissants surtout moi !
    Bien sûr que je vous tiendrais informé de la suite.
    Je vous embrasse.

  • Bonjour Charlotte,
    Le début d’une bien belle expérience avec votre collègue de travail ! Vous écrivez et décrivez avec savoir faire cette première approche ! Vivement la suite.....

    Si vous avez un conjoint qui a des désirs candaulistes, il va être près pour vous satisfaire plusieurs fois par jours à ce rythme là ! Et puis vous voyez bien qu’une femme enceinte n’a jamais été repoussante lol.

    Il me semble que le passage à l’acte, la première initiatique, la boîte de pandore ne devrait pas tarder à être ouverte.... Votre mari est bien entendu au courant je présume ? Je vous embrasse et faites nous partager vos nouvelles aventures !

  • Bonsoir,
    Mon collègue de travail me dit qu’il me trouve très belle et attirante, etc. Avec plein de petites attentions, nous « flirtons » un peu.
    Je le partage souvent durant mes rapports avec mon mari et cela met du piment durant nos moments, je sais, que vous déconseiller fortement de faire appel à quelqu’un de l’entourage, comme un collègue de travail.
    Mais j’en ai vraiment envie ça me serait beaucoup plus facile. J’aime m’imaginer prendre du plaisir avec lui en présence de mon mari. C’est mon collègue qui m’a fait découvrir votre site.
    Je le trouve irrésistible, même si avant je ne faisais même pas attention à lui. Il me dit être libertin et qu’il a déjà pratiqué des trios que la présence d’un autre homme ne le dérange pas même si il est complètement hetero le faire avec lui me rassurait. Je fantasme comme une folle quand je le vois mon bas-ventre était rempli de papillon mes oreilles bourdonnaient et j’avais envie de faire l’amour avec lui, donc quelquefois je me réfugie dans les toilettes au travail et je me touche, je ne sais pas pourquoi ça me fait ça.
    Avec lui je me sens belle et désirable. Mon mari me dit de l’inviter à la maison.
    Hier, nous étions à une projection professionnelle, j’étais assise à côté de mon collègue, il s’est passé tout juste deux minutes avant que son genou touche le mien.
    Pensant le gêner je me suis poussée et encore un temps assez court se passe avant qu’il mette son coude sur l’accoudoir pour toucher le mien, je me tourne vers lui et il m’a fait un grand sourire, le contexte a fait naître en moi une excitation, énorme.
    J’avais le coude de mon collègue qui faisait contact depuis quelques minutes.
    Je me suis dit, pourquoi pas, j’ai remis ma jambe vers lui, seulement à effleurer à peine puis coupe le contact sans trop m’éloigner, il ne s’est pas passé longtemps avant qu’il recommence à me faire du genou, cette fois-ci je l’ai laissé faire pour enfin mettre sa main sur mon genou.
    J’avais une robe pas très longue qui arrivait au-dessus des genoux
    Sa main était sur mon genou et aussi sur ma robe, comme il ne se décidait pas à remonter sa main, avec ma main opposée à lui, j’ai tiré sur ma robe, la tirant de dessus sa main également.
    Après cela, j’avais le contact de sa main chaude sur ma cuisse, l’effet a été instantané
    J’ai écarté les cuisses pour l’inviter et lui donner ma bénédiction.
    Sa main a remonté de quelques centimètres et a caressé l’intérieur de ma cuisse, j’étais aux anges les cuisses écartées, sa main à proximité, de mon entre jambes, l’excitation était au maximum.
    Avec ma main j’ai essayé de prendre la sienne pour l’inviter à aller plus loin, mais il m’ a attrapé le bras à ce moment la, son autre main a attrapé la mienne et la mit sur son sexe.
    Je n’ai pas hésité plus d’une demi seconde pour le caresser à travers son pantalon.
    Après la fin de la vidéo on a fait comme si de rien n’était, il m’a juste dit que si je voulais aller plus loin je n’avais qu’à lui faire signe.
    Pour présenter mon mari, je dirais que c’est un excessif.
    Avec lui tout le monde est beau et gentil, et il donnerait sa chemise, mais si il s’aperçoit que ce n’est pas le cas, il sera du genre à taper et questionner ensuite
    il peut aussi bien vous donnez sa chemise que de vous étranglez avec. Il y a des moments, ou il ne faut pas le chercher, je le connais, je sais comment faire, si mon collègue venait à me poser des problèmes.
    Voilà ou j’en suis.
    Merci pour vos commentaires.
    Bises

  • De toutes évidences vous êtes prête à faire l’erreur du débutant, sommes toutes très classique qui est de "baiser" avec un collègue de boulot. TRÈS mauvaise idée qui ne vous amènera que des problème par la suite ... les hommes prêts à succomber à vos charmes y en a partout, en club comme sur internet et vous pourrez faire le "tri" avant un éventuel passage à l’acte ? Concernant le risque de fausse couche je ne vois pas comment le fait d’aller en club impliquerait plus de risque que de marcher dans la rue, prendre le bus etc ... par contre pour les mst oui il faut faire attention car en club on ne maitrise pas grand chose ...
    Maintenant concernant le fait d’être enceinte et de coucher à droite ou à gauche c’est discutable parce que un enfant c’est sacré et il est le fruit de votre couple donc coucher avec d’autres hommes que ton mari dans ces circonstances n’est pas évident pour tout le monde ... c’est à vous deux de voir et de décider mais je pense que c’est une situation qui n’est pas idéale pour ce genre de chose. Avis très personnel et je conçois que certains puissent avoir un avis différent.

  • Bien sûr, c’est un peu confus dans la tête !
    Je dirais sommairement qu’il y a trois niveaux : le fantasme intime, le fantasme partagé, le fantasme réalisé.
    La première chose, c’est certainement de passer du fantasme intime au fantasme partagé : c’est à vous deux de savoir si ça vous tente réellement, si ça vous excite tous deux avant d’évoquer l’éventualité du passage à l’acte. Il saura bien dire ses doutes.
    Avec un petit à la clé, il serait irresponsable de ne pas les dire. Si, une fois les choses exprimées, il y avait un risque de rupture, c’est qu’il y aurait un autre gros problème ! Si on s’aime, si on a un vrai projet de vie de famille, la gaudriole librement choisie à deux ne fait pas grand mal. Le risque est d’être déçus et de ne pas avoir envie de recommencer.
    Ensuite, si vous êtes sur la même longueur d’onde, je dis bien la même, c’est à dire pas "si tu veux", mais "nous avons envie", vous pouvez envisager la réalisation.
    À six mois de grossesse, ça ne pose pas de problème, me semble-t-il, à condition, encore une fois, de ne pas faire n’importe quoi.
    Nous ne sommes allés qu’une fois en club pendant la grossesse, mais nous n’étions pas tout à fait rassurés. Par chance, nous avons trouvé un gars tellement intimidé qu’il était tout doux ;-)
    Mais pour tater l’ambiance du club (attention, il y a vraiment des précautions : pas une goutte d’alcool, pas de danse, pas de galipettes acrobatiques ou brutales, pas de risques sanitaires, et loin de la sono !!!!!!!!!!), regarder, montrer son désir, toucher, se laisser caresser au passage, faire l’amour délicieusement dans une alcôve, pourquoi pas ?
    Sinon, trouver un partenaire via noustruc ou netbidule, cela permet de bien mettre les points sur les i avant la rencontre.
    Il faut tordre le cou aux histoire de femme repoussante comme d’ailleurs aux histoires de gros seins : il suffit d’aller sur n’importe quel site de cul et de voir à quel point tout, absolument tout, est objet de fantasme et de désir potentiel. Et la catégorie "femmes enceintes" n’est pas la dernière !
    Quant à la honte, c’est avant tout une question d’éducation. Là encore, partager le fantasme fait disparaître la honte, puisque l’épanouissement de l’une fait le bonheur et le désir de l’autre.
    Par ailleurs, une fois de plus, les premiers mois après la naissance ne sont pas propices à la chair. Ça peut être frustrant, et davantage s’il faut y ajouter le regret de ne pas avoir passé le pas… si vous enviez vraiment envie, naturellement. Pour nous, ce sont surtout de bons souvenirs en attendant de pouvoir recommencer.
    Bon, c’est à peu près ce qui me vient pour le moment !
    Discutez ensemble, avec gourmandise, avec désir, avec volupté, avec tendresse, avec amour !
    Bises.

  • Bonjour Charlotte,
    Une lecture attentive de tous les messages précédents m’amène à ne poster ici qu’un court message car tout a été dit avec la plus grande justesse et courtoisie.
    Ne mélangez donc pas boulot et vie intime. Privilégiez quelques expériences privées avec des partenaires triés et choisis plutôt que des sorties en club.
    Et profitez de ce débordement hormonal lié à la grossesse.
    Bien du bonheur à vous trois.
    Capitaine-xtaz

  • Bonjour Charlotte,
    Premier point et le plus important, vous ne pouvez pas être repoussante, c’est impossible car vous êtes une femme avec tout les attributs mis en valeur vous serez sublime, je ne doute pas que vous aurez beaucoup de succès ! Vous devez respirer la sensualité....

    Pour le reste c’est bien vous, Charlotte, une jeune fille enceinte et d’un naturel plutôt réservée ! Aujourd’hui vous découvrez une autre facette de votre personnalité, cette femme à la libido exacerbée, généreuse et gourmande à la fois.

    Demain une autre facette verra le jour, celle de la maman qui s’épanouie avec son petit. Ne gâchez rien par un excès d’interrogations bien naturelles et profitez de chaque instant que vous offre votre grossesse pour développer votre complicité de couple avec votre homme.

    Votre homme semble ouvert et attentionné, prenez en soins, veillez sur lui comme il veille sur vous et partagez, explorez les plaisirs que vous avez envie de découvrir ensemble....
    A très vite

  • Merci pour vos réponses.
    J’ai peur de me sentir dévalorisé après, ou déçu, je ne sais pas trop.

    Que mon mari soit très angoissé de me voir avec un autre homme.

    En plus du risque d’une rupture, j’ai peur d’un risque médical pour mon bébé, je suis au sixième mois.

    Je me demande si le libertinage est fait pour moi . Même si ma libido est multipliée par dix.

    Mon mari est quelqu’un qui donnerait tout pour moi.

    J’ai discuté avec mon mari du fait que j’aimerais connaître d’autres aventures, je lui ai parlé de mes envies . Étrangement il me comprend, cela ne le surprend pas, il me dit l’accepter, je le crois et pourtant ça ne m’enlève pas les craintes que j’ai. Et pourtant il me pousse à essayer.

    Mon mari me dit qu’il pourrait bénéficier de ce que je découvre et de ce fait en sortir, lui aussi gagnant.

    j’ai honte de ce que je ressens, de ce besoin qui me hante maintenant .

    J’ai vraiment de plus en plus envie de sexe et de faire des choses que je n’aurai jamais imaginées.

    J’avoue que toutes les pratiques sexuelles me tentent, j’ai très envie aussi d’un trio homme ou femme peut m’importent.

    Et ça me fait peur parce que ce n’est pas moi. Je suis plutôt du genre timide, pas nympho... Mais là je tiens plus !

    Je lui ai demandé si ça lui plairai d’avoir une aventure avec une autre femme : il m’assure que lui ne veut pas aller voir une autre femme.

    Une femme enceinte n’est pas repoussante d’après vous ?

    j’ai déjà un bon bidon ! Qui qui dit gros bidon, dit gros seins aussi ! et ça, ça peut intéresser des gens...

    J’attends beaucoup de vous je n’ai pas envie de le regretter !

  • Perso je rajouterai juste, faites attention à bébé...
    Les multi-partenaires meme avec préservatifs, c’est malgré tout plus de risques de M.S.T...
    Je sais je suis rabat joie, mais quand les ennuis arrivent on change d’avis avec les regrets...
    Une fois qu’il sera né, il sera tjrs temps de faire le point...

  • Ton message est adorable !!!
    Je suggérerais bien, d’expérience, quelques précautions.
    - attention au bruit, aux bousculades et à l’agitation, en club. Le risque de fausse couche ou de prématurité existe. Mais en restant un peu à l’écart de la piste à se faire du bien tranquillement, pas de problème.
    - attention aux cunnis d’inconnus : l’herpès buccal peut se transmettre à la zone génitale, et s’il y a crise au moment de l’accouchement, ça peut être catastrophique, à moins de suivre un traitement préventif.
    - attention aux mains mal lavées, ou aux caresses sans précautions entre les zones anale et génitale, une infection vaginale ou urinaire serait mal venue.
    - le col est très congestionné et fragile. Une hémorragie en plein club serait dommage.
    - d’autant que les partenaires éventuels manquent parfois de délicatesse et ne comprennent pas cet état particulier.

    Pour ce qui est des craintes, c’est à vous de réfléchir si vous voulez vraiment tenter l’expérience ou non.
    À part ça, le fœtus est dans sa poche, dans l’utérus col fermé, bien isolé et protégé. Nous, ça ne nous a pas posé de problème. Se faire caresser les seins ou embrasser, ou choisir des partenaires civilisés est toujours possible.
    Profite de ta libido si tu en as envie, faites vous plaisir si vous voulez, et puis, garde le souvenir de ces délices dans ta tête, pour les rechercher et les retrouver après, si jamais l’après naissance fait temporairement refroidir la marmite !
    Bises

  • Mais Charlotte c’est tout simplement génial ce qui vous arrive ! Votre désir est peut être exacerbé par votre état, il n’en reste pas moins que vous vous êtes à l’écoute de votre corps mais aussi de votre relation de couple et c’est bien ça l’essentiel !
    Un enfant va naître au sein d’un couple épanoui, que peut on souhaiter de mieux ?
    La morale est un autre sujet, la seule chose qui importe est de ne pas souffrir et faire souffrir. Faites vous du bien, prenez soin de vous deux et respectez vous.
    J’aurais juste un petit conseil, ne mélangez pas trop le boulot et le perso, une réputation est à préserver, cela ne vous empêche pas de vivre ce que vous avez envie de vivre mais sans trop s’exposer aux regards des eventuelles personnes mals intentionnées.
    Pleins de bisous à vous deux

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription