Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Elle a gagné son pari (2)

! Signaler un contenu abusif

Deux jours après la première rencontre, Sylvie reçoit un coup de fil et après une brève conversation, elle me dit :
- " Il arrive, tu vas dans la chambre d’ami, je ne veux pas qu’il te voie alors tu n’en bouges pas avant que je te le dises ".
Je lui demande :
- "vous allez baiser ? "
Elle me réponds :
- "On verra ... Sans doute".
Je vais prendre ma douche et je vais dans la chambre d’amis. Je discute avec ma chérie par messages car je ne veux pas être surpris par l’arrivée inopinée de son jeune ami.
Les heures passent et vers minuit et demie, elle m’envoie un message "il est la". j’entends la porte d’entrée qui s’ouvre : le futur amant est dans la place. Ils restent au salon pendant un bon moment puis au bout d’une heure environ j’entends la porte de notre chambre s’ouvrir puis se fermer et la clé tourner dans la serrure.

Je me dis :"là, les choses sérieuses commencent" et je suis bien entendu incapable de fermer l’œil et je suis aux aguets des moindre bruit. Après une heure environ dans la chambre j’entends le volet roulant se fermer et connaissant les habitudes de ma chérie, je me dis qu’ils vont baiser.

J’envoie un message à ma Sylvie chérie et je lui demande ce qu’ils font, elle me réponds par message on n’a pas encore baisé. Nous échangeons quelques messages et elle me dit a un moment "a plus". Il est deux heures du matin. Je me rapproche du mur séparant les deux chambres pour essayer d’entendre les bruits de la baise mais je n’entends rien.

Il se passe encore un bon moment avant que j’entende les cris de jouissance de ma chérie j’ai l’impression qu’ils sont plus forts que quand c’est moi ! Au bout d’un moment la porte de la chambre s’ouvre et l’un va aux toilettes suivi ensuite par l’autre puis j’entends la porte de chambre se refermer a clé à nouveau (plus tard elle me dira que c’est lui qui a fermé à clé).

Il est un peu plus de trois heures du matin. Je lui envoie un texto et lui demande vous avez baisé ? Bien sur ! C’était bon apparemment je t’ai entendu crié. Oui j’ai bien joui il m’a bien baisé. Merci pour le plaisir me dit-elle. Je sais que tu m’aimes encore plus quand je baise avec un amant.

Je lui demande s’il a une grosse queue, elle me dit non normale comme toi. Il est vigoureux, il m’a bien baisé. Je lui dit maintenant demande lui de partir. Elle me répond non il est trop tard les rues ne sont pas sûres a cette heure (il est environ 3 heures 30 du matin).J’insiste elle me dit :
- " Non pas question ! " et après divers échanges elle me dit :
- " Je t’aime tu es mon meilleur baiseur, je croyais que c’était un jeu".
Je lui réponds :
- " Je t’aime aussi, oui c’est un jeu, je te remercie de me protéger "

Plus tard elle me dira qu’elle avait fait exprès de le garder à dormir car elle savait que cela m’aurait rendu fou et cela l’excitait de me rendre jaloux. Pour ça elle a eu raison j’étais fou et je n’ai pas fermé l’œil de la nuit. Puis peu après 3h30 elle m’envoie un message laconique : "bonne nuit, à demain".

Je comprends que les choses sérieuses recommencent à nouveau. Ça fait a peine une heure qu’ils ont fini de baiser et je me dis que le jeune amant a du déjà reprendre des forces - je ne croyais pas si bien dire la suite le prouvera -

Les heures passaient et j’étais toujours aux aguets attendant le départ de son jeune amant, puis vers 5 heures je suis pris d’une envie pressante et je ne peux pas tenir plus longtemps et je me rends aux toilettes.

Je n’ose écouter à la porte de la chambre de crainte qu’elle ne s’ouvre et que je sois surpris (j’ai eu bien tort, ils étaient en pleine baise et se sont juste interrompus le temps que je retourne dans la chambre)

Je retourne dans notre chambre d’amis. Il est près de 5 heures du matin je ne dors pas je suis adossé au mur en essayant de surprendre des conversations et des bruits de baise.

Soudain j’entends les soupirs puis les gémissement et bientôt les cris de sylvie et cela dure pendant un bon moment. Je ne peux plus communiquer avec elle son portable est déchargé et je passe le reste de la nuit à attendre le départ de l’amant.

Je lui envoie des messages pressants mais pas de réponse. J’entends la porte de la chambre s’ouvrir à nouveau puis du bruit dans les toilettes, je suppose que c’est l’amant puis la porte de la chambre se refermer.

Vers 7 heures du matin enfin j’entends la porte d’entrée s’ouvrir et se refermer puis celle de ma chambre s’ouvrir et je vois ma chérie venir vers moi. Elle me prends dans ses bras et m’embrasse mais je suis plein de frustration et je lui demande pourquoi elle na pas tenu parole et fais ce qui était convenu et le faire partir après la baise.

Elle me répète que les rues ne sont pas sûres au milieu de la nuit dans notre quartier puis elle me dit je savais que cela allait te frustrer énormément et cela m’a excité encore plus.

Elle voit que je suis triste et elle veut m’entraîner dans notre chambre (enfin notre ce n’est plus vraiment depuis qu’elle l’a partagée avec son amant pour la première fois). Je refuse de me coucher là où son amant a dormi.

Elle me dit je te comprends et m’entraîne sur le lit de l’autre chambre elle se met nue et moi aussi et je lui demande de me dire comment il l’a baisé. Elle me dit qu’elle a du prendre l’initiative car il n’osait rien faire elle a donc commencé à l’embrasser puis lui caresser le sexe à travers son pantalon.

Il s’est enfin décidé à se laisser aller lui a caressé les seins, le sexe. Elle lui a enlevé son pantalon pour lui pratiquer une fellation et il a enfin pris l’initiative. Il a enfilé un préservatif puis il l’a pénétrée en missionnaire puis en levrette. Il y allait fort avec un rythme très élevé. Elle me dit qu’il a joui vite au bout de quelques minutes.
Je lui dit :
- " Pourtant tu as joui toi aussi toi qui es plutôt longue à jouir d’habitude car je t’ai entendu crier avec force.
- " Oui car j’étais excitée en pensant a toi à côté qui devait nous entendre et être très frustré "

2 Commentaires

  • Je comprends la frustration délicieuse, qu’a éprouvé ce mari, et que son épouse a si bien su pousser à son paroxysme.
    Dans une histoire qui m’était venue et que j’ai écrite, l’épouse, ou plutôt le corps de l’épouse, son ventre, choisit toujours l’amant au moment de faire un enfant. Le mari approuve toujours cette décision.
    A partir de ce jour, non seulement l’époux passe après, mais il prend un préservatif. Il a accès à son épouse de moins en moins souvent. L’amant prend de plus en plus de place dans le foyer, où grandissent déjà les premiers enfants de l’amant.
    Après s’être concertés, et d’un commun accord, le mari, l’épouse et l’amant imposent toujours de nouvelles restrictions au mari.
    A la fin, le mari ne peut même plus voir son épouse en sous-vêtements, ni même lui adresser la parole. Pour lui faire passer un message, il doit passer par l’amant. L’épouse est de plus en plus sèche avec son mari.
    Il garde les enfants, tandis que l’amant et l’épouse partent à Londres, espérant enfanter lors de ce voyage.
    Rien et surtout pas le mari ne doit se mettre en travers du sperme de l’amant et du ventre fécond de l’épouse.
    Quand la grossesse est avérée, le mari retrouve ses prérogatives et l’amant s’efface.
    Quand l’épouse fraîchement enceinte de l’amant retrouve son époux, juste avant de faire l’amour pour la première fois depuis trois mois, elle a ce mot d’excuses :
    - Mon pauvre chéri, on t’en a fait baver. Ta frustration devait être terrible.
    Et le mari a répondu :
    - J’aurais aimé que ce temps dure toujours.

  • "Et plus tard dans la nuit il t’a bien baisée ?"
    - "Oui c’était super, j’ai beaucoup joui, il a duré très longtemps, il avait un bon rythme il était infatigable. Tu nous a entendu ?"
    - "Bien sur je t’ai entendu crier, moins que la première fois mais j’ai bien entendu."
    - "En fait j’ai joui beaucoup plus que la première fois car il a vraiment duré, il bande bien. Il m’a mis dans une position que je ne connaissais pas, il m’a bien immobilisée et il m’a baisée pendant longtemps et avec force. j’ai même du lui dire d’y aller moins fort. Puis il a joui en moi avec le préservatif en même temps que moi."
    - "Il t’a fait jouir plusieurs fois ?
    - "Oh oui mais tu sais je n’ai pas compté mais c’était très fort."
    - "Il t’a fait jouir plus que moi ?"
    - "Peut être, oui, car j’étais très excitée en pensant à toi.
    (ça m’a fait mal car jusque là elle m’a toujours dit que c’était avec moi qu’elle avait toujours eu le plus de plaisir et pourtant selon ses dires sa queue n’est pas plus grosse que la mienne).
    J’étais triste et désemparé elle m’a serré contre elle et nous avons commencé à faire l’amour. Elle était très tendre. J’ai essayé de durer mais j’étais tellement excité, frustré et bouleversé que j’ai joui assez vite. Je ne sais même pas si je lui ai donné du plaisir.
    Elle m’a dit ensuite : "Si ça te fait trop mal on arrête, je fais cela pour notre plaisir à tous les deux."
    Je lui ai répondu : "Tu as eu beaucoup de plaisir et mon plaisir c’est ton plaisir alors même si ça me frustre je ne veux pas te priver de ces jouissances et ça me plait de t’entendre jouir mais j’aime mieux être présent et te voir pour profiter à plein de tes jouissances."
    Quelques jours plus tard elle me dira : "Tu sais les amants pensent que si je jouis c’est parce qu’ils sont de bons baiseurs mais en fait s’ils me font aussi bien jouir c’est parce que je pense à toi et à ta frustration, ça m’excite tellement que ça décuple mon plaisir. En fait c’est toi, ta présence qui me fait autant jouir."
    Ma petite femme est non seulement extrêmement belle mais en plus c’est une jeune femme d’une sincérité sans faille avec ce qu’il faut de perversité pour m’exciter jusqu’à la limite du supportable puis quand elle voit que je n’en peux plus elle m’enveloppe de sa tendresse et de son amour.
    Mon seul regret avoir montré trop de frustration ce qui a empêché ma petite femme adorée de baiser une troisième fois avec son amant et de profiter encore mieux de lui. Une bonne leçon pour la prochaine fois !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription