Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Echauffement avant l’action

! Signaler un contenu abusif

Quelques jours après mon aventure gastronomique avec Antoine et Valérie, je reçus un message d’Antoine me faisant part de sa satisfaction mais également de sa frustration que nous ne soyons pas allés plus loin dans nos échanges. Devant notre désir partagé d’enrichir notre relation nous décidons de remettre le couvert.
Nous nous donnons cette fois ci rendez vous dans un club, non pas pour réaliser notre envie mais plutôt pour nous exciter mutuellement avant que Antoine ne consente à me prêter Valérie.
Pour cela, nous nous rejoignons au 2 plus 2 un après midi afin d’exposer Valérie au désir d’autres hommes. Cette fois ci, Valérie était habillée de façon plus coquine que la fois précédente. Elle avait mis une petite robe noire très courte, toujours avec des bas nylon dont on apercevait la bande d’attache à la lisière de la jupe. Elle portait un corsage très échancré sans soutien gorge et l’on pouvait voir plus que la naissance de sa poitrine. En effet le sillon entre ses globes était bien apparent et laissait envisager des jeux de glisse très prometteurs.
Nous entrons ensembles et nous nous installons à une table tous les trois et observons le comportement des hommes présents qui laissaient glisser furtivement leur regard sur Valérie, s’imaginant qu’elle était une proie à leur portée.
De la musique langoureuse était diffusée pendant que nous sirotions notre cocktail. Antoine était assez impatient de nous voir à l’œuvre et nous suggéra d’aller danser. Ce que je ne regrettai pas car Valérie se colla instantanément à moi basculant son bassin contre mon sexe. Ses ondulations me firent rapidement avoir une solide érection. Je n’avais jamais dansé un slow aussi suggestif et efficace. Cela m’excitait tellement que je dus faire des efforts colossaux pour ne pas éjaculer dans mon pantalon.
Valérie s’en aperçut et me proposa une pause pour retourner auprès de son mari qui ne manqua pas de remarquer la bosse de mon pantalon et se mit à rire en me disant que Valérie me faisait de sacrés effets. Je remarquais qu’en me disant cela il se massait l’entrejambe et avait eu l’air d’apprécier le résultat des manœuvres de Valérie.
Après quelques minutes de répit, Antoine nous suggéra de reprendre notre danse afin qu’il profite du spectacle. Nous reprenons rapidement notre position sur la piste de danse, mais cette fois ci Valérie qui avait vu que je n’avais pas débandé ne se colla pas à moi et glissa sa main entre nous. Je sentis ma braguette descendre et sa main s’insinuer dans mon caleçon pour attraper mon sexe. Elle le sortit de mon pantalon et le glissa entre ses jambes qu’elle resserra. Antoine ne perdait pas une miette de ce qui se passait et comprenait l’entreprise de sa femme. Il en tirait manifestement grand plaisir puisqu’il se massait maintenant le sexe à travers son pantalon avec une certaine vigueur. Je m’aperçus alors que Valérie ne portait pas de slip car ma bite venait de glisser contre ses grandes lèvres lubrifiées abondamment par son désir. J’étais rapidement soumis à un vrai supplice car je ne voulais par jouir tout de suite. C’était dur car Valérie dansait en serrant ses cuisses l’une contre l’autre et donnait une houle à son bassin qui faisait divinement glisser mon sexe entre ses cuisses trempées. Elle se déplaça légèrement pour que mon gland puisse aller et venir contre son clitoris. Ce petit manège ne dura pas très longtemps car je ne pus me retenir d’inonder son clitoris de mon sperme déclenchant chez elle instantanément un orgasme lui faisant rejeter la tête en arrière en poussant un cri strident.
Les autres hommes n’avaient pas perdu un instant de notre manège et commençaient à tourner autour de nous avec avidité. Je crois bien qu’Antoine avait joui dans son pantalon car il montrait un visage particulièrement détendu. Nous le rejoignons à la table et prenons la décision de partir car les hommes présents commençaient à nous tourner autour un peu trop à notre goût.
J’étais venu avec ma jaguar S type, l’ancien modèle car je n’aime pas le nouveau et proposais à Antoine voulut prendre le volant car il souhaitait profiter à nouveau dus spectacle de Valérie dans les mains d’un autre homme.
Valérie et moi nous installons à l’arrière alors que Antoine nous conduisait vers notre destination que je ne connaissais pas. Je repris mes caresses sur les cuisses de Valérie et celle-ci se mit rapidement dos à la portière alors que nous étions dans le flot de la circulation. Elle releva ses jambes et écarta ses cuisses dans une invite on ne peut plus explicite. Antoine m’avait confié auparavant que Valérie adorait se faire lécher. J’entrepris alors de coller ma bouche sur son sexe et d’aspirer son clitoris comme le fait un womanizer, son sexe avait encore le goût du sperme que j’y avais déposé lorsque nous étions au 2 plus 2. Antoine, tout en conduisant nous observait grâce au rétroviseur et n’en perdait pas une miette. Il avait ouvert son pantalon et se masturbait devant le spectacle, chose facilitée grâce à la boite auto.
Tout en aspirant ma langue faisait des va et viens rapides sur le clitoris de Valérie. Elle n’y résista pas bien longtemps et avançait de plus en plus fort son pubis contre ma bouche annonçant un orgasme imminent. En effet son corps s’arque-bouta avec une telle violence que j’eus du mal à garder ma langue sur son clitoris. En me relevant, je vis qu’Antoine avait joui sur le volant tant cette situation l’avait excité. Mais nous n’avions pas fini notre après midi. Nous arrivions à destination, un bel hôtel dans un somptueux parc de la vallée de Chevreuse.
C’est là que les choses sérieuses commencent .....

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription