Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

Écarte les jambes et fais-moi confiance

! Signaler un contenu abusif

Mon cher chéri,
Un de mes plus grands plaisirs, me sentir immobile, jambes écartées à ta demande, "écarte bien les jambes, voilà, c’est bien, un peu plus, comme ça", "ne bouge pas". Je n’aime rien autant que de sentir ta voix me guidant, doucement, ordonnant. J’imagine que tu vas me mettre un doigt, ou deux, lentement, bien lentement, regard bien appuyé sur ma chatte, puis tournant ton visage vers le mien, faisant glisser encore une fois ton doigt bien droit dans mon vagin, doucement pour que je sente bien, regarder le moment où, interdite, tu me pénètres, où interdite, je me laisse pénétrer. Interdite : Être privé du droit de faire, d’exercer, d’utiliser quelque chose selon la définition du Larousse. Ton regard encore sur ma chatte, longtemps, ton doigt appliqué à remonter un peu sur mon clitoris, tourner un peu, me pénétrer encore, ton regard sur moi, regarde comme je te pénètre. Tu aimes ça, te faire pénétrer sans rien dire. Oui j’aime ça. Alors regarde, regarde bien, ta petite chatte est déjà bien mouillée, c’est bien, mais je vais te donner mon majeur à sucer, lèche bien. Tu l’introduis entre mes dents, forçant le passage. Voilà, applique-toi bien. Tu le mets au plafond de ma bouche, tu l’appuies contre ma langue. Quand il sera bien mouillé de salive, suffisamment mouillé par ta salive, je vais l’introduire dans ton vagin. Je n’ai pas mis de chaînes à tes pieds, je n’ai pas mis de chaînes à tes poignets. Je t’ai juste demandé d’écarter les jambes. Et tu l’as fait. Et je le fais. Viens, suce bien mon doigt. Aspire-le bien. Goûte comme ta petite chatte interdite aime ça, goûte l’odeur de ta chatte. C’est moi qui te la fait goûter. Ne bouge pas. Laisse-toi bien faire. Après avoir sucé lui-même son doigt pour l’introduire en moi, après l’avoir trempé en moi, il amène à ma bouche ce même doigt. Il est mouillé, bien mouillé. Tu vois, regarde comme ta petite chatte aime ça. Sens son goût, un peu salé. Tu aimes ? Tu vois, tu n’as rien à faire, juste te laisser prendre, juste t’ouvrir et être bien docile, le plaisir vient vite. Oui, il vient vite. Merci. Et prenant son doigt de ma bouche à mon sexe, il l’introduit encore une fois dans mon vagin. D’interdite je suis aussi par son entremise participante, de ma bouche à mon sexe, liquides mélangés, encore et encore. J’aime ça. Voilà, (vois-là), ouvre-bien la bouche. Oh oui, je suce bien, très bien et je vais bien me faire pénétrer, j’aime ça. Je te regarde, je regarde le doigt que tu as enlevé de ma bouche. Je regarde le doigt que tu introduis dans mon vagin. Tu as relevé ma tête pour que je me vois bien me faire pénétrer. Regarde comme tu aimes ça. Regarde comme tu as les jambes ouvertes. Ce plaisir, c’est le tien, un plaisir que je te fais découvrir et goûter. Juste écarte les jambes et fais-moi confiance.

À toi mon chéri,
Avec toute ma confiance ;)
Eléis.

4 Commentaires

  • Belle Ode à la confiance, au respect, à la complicité, à l’amour !
    Merci

  • Merci à vous tous pour vos agréables retours,
    À bientôt... très certainement,
    E.

  • Bonsoir,
    Superbe ! Votre récit est comme une petite musique de nuit.
    Nous aimons beaucoup votre style, continuez s’il vous plait, à partager vos plaisirs "interdits" !
    A bientôt.
    K.

  • Magnifique !
    Eleis doit avoir un mari ravi de découvrir ses confessions ici ! Elle livre ses désirs sans pudeur et nous fait partager le bonheur d’être là partenaire d’un candauliste. Merci à vous de stimuler notre imagination et j’en dirais pas plus lol.
    A très vite et merci encore

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription