Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Du rôle de complice à... bien plus.

! Signaler un contenu abusif

Comme évoqué dans mon profil, je navigue entre pratique D/s - essentiellement cérébrales - et pratiques candaulistes.

Ma dernière activité en la matière, avec un couple (Magalie et J-C) ami de longue date, illustre particulièrement cette dualité. Si je m’attendais à aller assez loin avec eux, j’ai vraiment été très surpris par leur degré de soumission. En voici un résumé aussi exhaustif que possible.

Magalie m’a contacté très récemment. Nous nous connaissons depuis près de 20 ans en réalité. Nous étions dans la même fac et faisions partie de la même bande de copains.

A la toute fin des années 90, elle était particulièrement libre d’esprit, faisant jouer sa féminité du haut de son mètre cinquante-deux. Elle avait déjà un caractère bien trempé et n’hésitait pas à croquer les hommes selon ses choix. Elle avait bien apprécié mes « attributs » et nous avions coquiné à plusieurs reprises jusqu’à ce qu’un de nos amis communs deviennent l’amour de sa vie puis rapidement son mari.

J-C n’avait pas les mêmes attributs et Magalie s’en est ouverte à moi (à d’autres ?) à plusieurs reprises à l’époque. Elle en était certes gênée mais voyait également là un avantage :
« Comme j’adore la Sodomie, avec J-C c’est juste parfait en taille pour ne pas avoir mal… » fût l’une de ses conclusions favorites à chacune de nos discussion à ce sujet.
Nous nous sommes perdu de vue pendant une petite vingtaine d’année donc, jusqu’à ce qu’elle m’envoie un mail en ce début Janvier.

Salut XX
J’espère que tu vas bien. Ça fait longtemps qu’on n’a pas prit de nouvelles des copains. J-C et moi aimerions vraiment te revoir. Appelle nous et on organise ça.
A très vite
Mag

Quelques jours après, durant un moment de libre un midi je l’ai appelé pour prendre de leur nouvelles. Après le blabla habituel, la discussion prend un tour inattendu.
Mag : tu sais avec J-C nous sommes très complices. On joue beaucoup. On s’aime toujours, quoi…
Moi : Vous avez bien raison. Vous avez toujours fait un très joli couple.
Mag : Enfin tu sais bien qu’avec J-C et son truc… ce n’est pas toujours ça. Alors je m’amuse aussi.
Moi : tu « t’amuses » ? Tu m’a l’air toujours aussi directive avec lui.
Mag : Ben voilà. J’aimerai bien passer de l’autre côté et essayé autre chose. Alors on a pensé à toi. Parce que mes autres amis n’ont pas l’état d’esprit et je pense que toi tu l’as. C’est pas le même niveau. Et puis ça fait longtemps qu’on se connaît… Et même dans tous les sens du terme.
Moi : merci. Mais que voulez-vous au juste ?
Mag : j’aimerais… nous voulons être sous les directives de quelqu’un pour la soirée. Quelqu’un de confiance évidemment. Et J-C serait aussi soumis à toi comme à moi. Tu sais comme je peux être chienne.
Moi : … et d’une franchise à toute épreuve. Ça, je m’en souviens parfaitement. Décidement tu n’as pas changé… Que veux-tu que je réponde à ça à part : Quand est-ce qu’on commence ?
Mag : super j’en parle à J-C tout de suite. Ça va être chaud… A plus.

… raccroché…

Mag a toujours été très « cache » et cette démarche ne m’a finalement pas vraiment surpris. Comment avait-elle découvert que j’appréciai ces pratiques ? Jusqu’où pouvais-je aller ? Difficile à dire dans l’immédiat.

C’est un jeudi soir que je devais les retrouvé. La semaine d’avant je leur interdisais tout contact charnel, aucun plaisir, aucune pénétration, ni masturbation. Je les souhaitais à point. Mag m’avait communiqué la liste des sex toys que le couple avait accumulé durant ces dernières années.

Le Mardi soir, je demandais – par SMS- à Mag qu’elle porte un rosebud :
Moi : tu le porteras demain et après-demain. Tu aimes toujours te faire enculer ?
Mag : oh oui toujours. Et J-C également tu sais. Il bande rien qu’à l’idée que je le porte deux jours durant. Presque jaloux de mon plaisir mon petit chéri enculé.
Moi : Vous êtes vraiment des salopes toutes les deux. Tu n’as qu’à lui mettre sa cage. Pour deux jours également. Ça va le rendre bien docile.
Mag : OK c’est parti. Il va être fou d’excitation. Je vais devoir le vider pour rentrer son kiki dedans.
Ces deux jours ont été particulièrement torrides pour eux deux. Ils n’avaient jamais porté leurs jouets plus que quelques heures le temps d’une soirée coquine. Ca allait changer...

A suivre ;)

3 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Contribution
Tchat