Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Drague au supermarché - 2

! Signaler un contenu abusif

Je vérifiais que le décolleté était indécent et je suis sortie et m’assurais tout de suite l’effet produit. J’avais, devant moi, deux yeux rivés sur mon chemisier.
- " Excuse mais j’ai cassé l’attache de mon soutien gorge, ce qui fait que je ne peux plus le mettre "
- " Oh mais ne t’excuse pas. Cela ne me dérange pas au contraire. J’aimerais t’inviter à boire un pot pour fêter ton achat. Ça te dit ? "
- " Oui, je veux bien, ou va-t-on ?
- " A la cafétéria ".

Je me rappelais très bien ne pas avoir vu de cafétéria lorsque j’étais arrivée. Je me doutais bien que nous allions boire son pot dans un café hôtel restaurant ou chez lui. Ça n’a pas traîné. Demi-heure après il me faisait visiter sa villa. C’était une très belle maison avec jardin et piscine. Nous nous sommes installés au bord de la piscine pour boire un thé avec pâtisserie.

Puis il m’a proposé de nous baigner sachant très bien que je n’avais pas de maillot de bain. C’est pour cela que cinq minutes plus tard, je rentrais dans l’eau en tenue d’Eve et lui d’Adam. Il était normalement monté, encore faudrait il le voir ‟en joie”. Au bout d’un moment, comprenant qu’il allait très vite se passer quelque chose, j’ai demandé d’aller aux toilettes. Et de là j’ai pu te téléphoner. Je t’ai raconté comment je me suis faite draguée pour finir toute nue au bord d’une piscine privée avec un homme charmant tout aussi nu que moi.

Et maintenant qu’il allait se passer quelque chose. Je pense que si c’est vraiment un divorcé solitaire, il se pourrait que je passe la nuit avec lui mais je te préviendrais au fur et à mesure. De la je suis revenue à la piscine. Il était accoudé sur le rebord de l’eau et me regardait venir vers lui, dans toute ma nudité. Il me souriait, il avait l’air d’apprécier le tableau que je lui offrais ainsi. Je suis entrée dans l’eau et je l’ai rejoins. Il m’a ouvert les bras et nous nous sommes embrassés. Sa main a emprisonné un sein puis il l’a malaxé. C’était très agréable.

- " Tu serais d’accord pour rester cette nuit ? Tu es trop belle pour partir trop vite. Tu n’es pas farouche, tu es une sacré salope. On ne se connait que depuis 2 heures et tu es déjà dans mes bras, à poil, et je te caresse les nichons ".

- " Oui, c’est vrai, je suis une belle salope, et je viens de téléphoner à mon mari pour lui dire que je ne rentrerai pas de la nuit car je serais en bonne compagnie. Il m’a souhaité bonne baise comme d’habitude. "

Nous nous sommes roulés une pelle d’enfer alors que nous étions dans le coin vestiaires. J’en ai profité pour caresser sa queue qui a tressailli lorsque j’ai entouré mes doigts autour d’elle. Je l’ai caressée longuement, doucement en ayant soin de ne pas en arriver à la branlette. Je voulais préserver ses forces si je voulais que la soirée dure le plus longtemps possible.

Il a alors quitté mes seins pour aller vérifier mon état d’excitation. Il a du être satisfait car il m’a prévenu :
- " je sens que la nuit va être longue, et que nous allons nous régaler "
- " Oui je le crois aussi. Je pourrais prendre un petit apéritif si tu es d’accord. "

Disant cela je me mettais à genoux. Ma bouche c’est retrouvée à la bonne hauteur et je n’ai eu aucunes difficultés pour guider sa bitte au fond de ma gorge. De la, j’ai voulu qu’il se souvienne de cette pipe très longtemps. Je la lui ai faite ‟royale”. C’est le nom que Jean, mon mari, donne à ces pipes pour lesquelles je mets toute mon expérience et c’est aussi une pipe ou je suce jusqu’à la jouissance et dans ces cas là, j’en avale autant que j’en répands sur ma poitrine. Et c’est ce qui est arrivé. Il devait être à jeun le pauvre. Il a rempli ma bouche au point que j’ai laissé le surplus tomber sur mes seins alors que j’avais déjà avalé toute une gorgée. Il n’arrêtait pas d’envoyer la sauce. Il avait bon goût, certes un peu relevé mais très agréable pour un apéritif.

Je me suis blottie dans ses bras voulant lui laisser le temps de récupérer.

Le prochain épisode un autre jour. OK ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription