Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Doux cheminement de couple

! Signaler un contenu abusif

Nous sommes mariés depuis 2005 et nous nous intéressons depuis peu au candaulisme. Plus précisément, Je suis candauliste depuis aussi longtemps que je me souvienne (à ce stade de notre histoire, c’est monsieur qui parle) mais madame n’a découvert le terme que récemment, même si nous avions à plusieurs reprises déjà évoqué ce fantasme que je croyais mien. Comme beaucoup de couple s’exprimant ici, nos évocations d’offrir à madame un 2ème larron et qui plus est de lui permettre d’avoir du plaisir sans la participation de monsieur, avaient essentiellement lieu lors de nos ébats, sous l’empire de l’excitation…
Au début de notre mariage, et donc de notre vie de couple, nous avons connu quelques expériences plutôt excitantes d’exhib et de voyeurisme via internet. Nous étions inscrits sur un site de rencontre avec salons de « chat – cam » avec la seule envie de voir ce qui s’y passait et d’y ajouter notre contribution au cas où l’envie nous prendrait. Et l’envie lui est venue. Le soir, après dîner, elle allait se pomponner et revenait maquillée, vêtue de tenues sexy à souhait et avait hâte de se montrer à des inconnus, voir l’effet qu’elle leur faisait. Elle ne montrait pas son visage lorsqu’elle était en salon où parfois jusqu’à 700 mecs en même temps la regardaient (petit bémol, ils ne regardaient pas qu’elle et devaient avoir l’écran rempli de cams féminines mais qu’importe, elle était fière de son succès). En revanche, très vite elle avait compris que certains d’entre ses admirateurs méritaient plus d’attention que d’autres et souvent la conversation basculait en privé, voire sur msn, grande mode de l’époque. Là, une fois le tri fait, elle n’hésitait plus à se montrer entièrement et surtout prenait un grand plaisir à chauffer ses interlocuteurs ainsi que son photographe de mari qui n’était jamais loin. Elle me disait qu’elle adorait cette poussée d’adrénaline qu’elle ressentait lorsqu’elle se déshabillait devant un inconnu et qu’il en faisait de même. Qu’elle adorait voir comment elle le faisait bander, qu’elle aimait assez conduire les choses mais qu’elle aimait bien aussi se sentir quelque peu dirigée… Une période très dense pendant laquelle nous avons fait aussi énormément de photos, très très peu de paysages de montagne à vrai dire… Puis le temps passa autrement lorsque nous avons attendus notre fille. Période de plénitude féminine, de complicité, de douceur, d’amour et de sexe aussi.
Longue période pendant laquelle le mari devient papa, la femme devient maman et le centre du monde devient la fille. Je vous passe les détails, plein de bonheur et la vie qui change du tout au tout. Réorganisation durant le congé, organisation après, l’intendance, les nuits, les grands-parents, etc. En fait, plus de place pour les coquineries. Et de toute façon plus envie non plus, sinon nous aurions bien trouvé une petite place ! Et la vie continue, autrement. On s’en fout on s’aime !
Il n’en reste pas moins vrai que de mon côté, si on considère que psychiquement la venue d’un enfant n’a pas le même impact chez la maman que chez le papa, je me suis dit beaucoup plus tôt qu’elle que ça serait bien qu’on revienne un peu, de temps en temps, dans le monde des coquins… Et nous en parlions de temps en temps, peu souvent mais toujours en étant d’accord sur ce constat et en se disant mutuellement que oui, oui, ça serait bien… Bon et puis à force d’à force et après un essai précédent non transformé, j’ai pris ma plus belle plume (un crayon HB bien taillé) et me suis mis devant un bloc, à écrire. Aucun reproche, pas une critique de notre vie, juste ce que je ressentais dans ce que nous vivions, en occultant tous les paramètres matériels. J’ai énuméré, en y mettant la forme parfois, en me lâchant d’autres fois, les points qui m’étaient importants, les petits trucs qu’on avait perdus en route et qui faisaient pourtant qu’on en était là. En résumé je lui ai dit que j’aimais beaucoup quand nous faisions des photos, quand elle posait pour moi, que je trouvais dommage que nous ne prenions plus le temps de faire ça. Que j’aimais aussi énormément lorsqu’elle faisait des exhib et des tchats avec des mecs et que je savais qu’elle aimait ça aussi ou du moins qu’elle avait aimé ça. Que j’adorerais par-dessus tout lui offrir des moments de plaisirs intenses avec un autre mec, choisi par elle, moi ou nous. Puis je luis ai dit également que je débutais un cahier dans lequel nous écririons les pensées que nous aimerions partager dans l’optique de pouvoir échanger à tête reposée, se répondre, s’enrichir de l’autre… Un cahier à ne pas mettre entre toutes les mains, Notre Cahier à nous, rien qu’à nous !
Elle a tout lu d’une traite, devant moi, faussement distrait alors je ne perdais aucune miette de ses expressions de visage. Puis elle a reposé ma longue lettre et s’est livrée à son tour : « ben écoute, rien ne me surprend dans ce que tu as écrit, je suis d’accord avec tout ça. Les photos, les cams, oui, oui, ça serait bien qu’on refasse tout ça, c’était bien… Faire un truc avec un mec, oui ! Et tu sais en plus ? J’y pense souvent ! Quelques fois la nuit, quand j’ai du mal à me rendormir… et j’hésite à te réveiller… C’est vrai que prise dans la routine, on oublie plein de choses tu as raison. » Nous avons longuement échangé ce soir-là sur ce que nous admettions, sur le temps qui passe et qui ne revient jamais et nos différents « posts » dans notre cahier à nous, confirme que tout ça nous a fait un bien fou. Libido en explosion, envie de me titiller, de me plaire, de s’habiller sexy, tout y passe. Il est vrai néanmoins que la vie professionnelle, familiale et les occupations hebdomadaires font que nos coquineries n’ont pas encore explosé. Un de ses aveux écrit il y a quelques jours l’explique très bien : « je vais essayer (et je vais y arriver) d’être plus disponible. Laisse-moi le temps de t’écrire encore sur les choses que tu m’as écrites dans ton premier message. Laisse-moi glisser tranquillement vers le côté coquin enfoui en moi… Laisse-moi le réveiller… » Le premier message que j’avais inscrit dans notre cahier disait que j’aimerais qu’elle exprime par écrit ce qu’elle pense, ce dont elle a envie, comment elle voit les choses, point par point. Ce qui ne saurait tarder m’a-t-elle dit et écrit…
La prochaine contribution de notre couple sera donc les mots de madame.
Pardon aux puristes de la littérature et à ceux que j’aurais pu froisser par les fautes et le style qui n’en a pas.

9 Commentaires

  • Hihihi ;) super fin ce dernier message ! On sent la finesse d’esprit d’entrée... Il a dû changer de site... (ou encore là sous un autre pseudo)

  • Oulaaaa.... Il te fait un Psy la. Mais grosso Modo tu est Cocu, et la Mere de tes enfants n’y est pas rien.
    Alors quelques piste à explorer,
    1-La taille de queue
    2-Ta façon de t’en servir,
    3-Madame est tous simplement tres chienne, et la tu ne peu rien y faire.
    Vos enfants sont au courant ?
    Car la vous aller avoir un problème aussi..
    Mais bon ça vous regarde.
    En tout cas bonne continuation, et si tu cherche toujours quelqu’un pour madame, n’hésite pas.
    20/6 , bande très dure, jeune et tres vigoureux. Recommander par couple du 62. Son mari te parlera de moi. Aller...

  • Joli récit qui ne laisse pas de place au doute sur sa credibilité...
    Votre complice si vous en trouvez un aura bien de la chance...
    Madame n’a t elle pas encore laissé courir sa plume sur le papier ?
    ...on a hâte !

  • Merci pour ce récit qui est un témoignage de la difficulté à communiquer même pour un couple qui s’aime. Chacun de nous garde son jardin secret, hommes comme femmes !

  • Tres tres beau texte... gros bisous a vous deux. Trouvez votre bonheur...
    Kiss Micka.

  • superbement ecris ! prenez votre temp ca ne sera que meilleurs vous verez !

  • Merci à vous pour vos mots sympas et vos encouragements.

  • Une bien belle contribution que nous offre Ellyxheer.
    Celle-ci respire la sincérité, la simplicité et l’évolution naturelle des relations d’un couple qui veut s’inscrire dans la durée.
    Pour faire durer leur couple, ils se servent ainsi :
    - D’une belle complicité qu’ils matérialisent par des photos et à travers leurs expérimentations visuelles autant que virtuelles...
    - D’un esprit "ouvert", affranchi des préjugés qui entravent la libido et qui donne envie à Madame de titiller et de plaire à Monsieur, de s’habiller sexy.
    - D’une communication salutaire, qui se fait par l’intermédiaire d’un cahier dans lequel ils écrivent les pensées qu’ils aimeraient partager dans l’optique de pouvoir échanger à tête reposée.
    .
    Voilà une excellente idée, pour tout ceux qui n’osent pas forcement exprimer de vive voix leurs désirs. C’est aussi le but que c’est fixé Candaulisme.com :
    Permettre aux couples candaulistes ou en devenir, de partager leurs différentes expériences mais aussi les stratégies qu’ils ont su mettre en place comme Ellyxheer pour conduire intelligemment leur couple à l’épanouissement.
    .
    Merci à vous cher Ellyxheer.

  • Merci pour ce jolie récit , votre femme doit etre ravissante

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription