Accueil > Témoigner le candaulisme >Questions à la communauté >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Dominé, dominant ou fasciné ? (suite @CLAUDE345)

! Signaler un contenu abusif

Cher Claude,
Il y a peu (8 août dernier), vous postiez ceci :
"Je crois qu’il y a plusieurs façons d’être candauliste :
1/ Dominé : cocu et épanoui de l’être.
2/ Dominant : Donner (temporairement) sa femme comme moyen suprême de la posséder.
3/ Fasciné : par la liberté sexuelle et l’impudicité transgressive de sa charmante épouse.
4/ Autres : chapitre à écrire par ceux qui ne se reconnaissent pas en 1/ 2/ et 3/
5/ un peu tout ça à la fois.
Et vous, quelle sorte de candauliste êtes-vous ?
(petit questionnaire ludique pour ouvrir un intéressant débat)"

Ce à quoi j’ai répondu :
"Questionnaire intéressant, bravo !
Nous sommes 4 avec des tendances 2 et 3, c’est un peu compliqué ;-) ..."

Vous m’avez écrit en privé et si je fais état de votre mail c’est parce que vous m’avez autorisé à y répondre publiquement ici.
Nous savons tous que, si la discrétion est un facteur assez illusoire sur le Net, le dèbat peut y être constructif !

Voici donc (à votre demande et je vous en remercie) quelques développements sur le sujet.
A - "Nous sommes 4" > (choix "Autres") Parce que nous sommes uniques, atypiques comme le plus grand nombre des libertins, "candaulistes"ou autres.
B - "Avec des tendances 2 et 3"
> Choix 3 car je suis fasciné/excité par la liberté et l’impudeur de ma compagne ; elle lache totalement prise quand je le lui demande, sans pudeur, sans retenue, sans limites SAUF celles que j’impose (par ex. sécurité/anonymat), à Elle comme aux participants à nos ébats à trois... voire partouzes en pluralité masculine, ce que j’adore et Elle aussi (!) mais qui requiert une vigilance maximale...
> Choix 2 car, comme je l’ai déjà écrit ici dans d’autres histoires, je suis un "mâle dominant" (à mon corps défendant, je n’y peux rien, c’est ma personnalité...) et Elle est soumise, à mes désirs (et aux siens ! cf. ci-dessous !)

Il faut préciser qu’Elle ne demande rien : je suis seul à décider (et éventuellement à assumer les conséquences) et à prendre toute la responsabilité de nos dévergondages. Responsable de rien, son inconscient assimile ses "vagabondages" à des "obligations" (par moi !), Elle n’a donc AUCUNE culpabilité. Elle est soumise, je suis son "maitre de plaisirs" ;)
Il est si vrai que le moment critique du libertinage dans un couple est le regard de l’Autre, le lendemain matin !
C’est à ce moment-là qu’il faut La rassurer, La convaincre que tout l’amour qu’on Lui porte non seulement est intact mais sort renforcé de nos amusements sexuels candaulistes !

Dans son aspect "sociétal", le libertinage débouche quelquefois vers la suspicion et le doute voire souvent vers la rupture suite à une/des relation(s) imprévue(s)/imprévisible(s)...

Je L’aime... Je Les aime car la durée de nos vies est plus longue que celle de nos Amours...

Voilà, cher Claude, quelques développements sans surprises mais qui prolonge ce questionnaire fort intéressant et dont il faut vous remercier.
Amicalement...

8 Commentaires

  • Bonjour Angecalin
    Si vous êtes tendance 3 c’est que vous aimez le fantasme et l’imagination. Les artistes peignent à distance de leur toile, le bras semi-tendu. Pourquoi ne pas rester à distance, laisser un peu de jalousie pimenter l’excitation ? la fascination pour l’audace et l’infidélité de votre femme n’en sera que plus grande. Elle le rencontre seule, pourquoi vouloir changer cela ? Elle part en séduisante, elle revient en séductrice. Savoir s’émerveiller de cela, c’est le meilleur pour les hommes comme vous et moi.

  • Bonjour Claude.
    Tout d’abord merci d’avoir lancer cette "consultation".
    Plutôt tendance 3, avec une pointe de 1 et de 2. Compliqué.
    Nous venons juste de nous lancer ma femme et moi.
    Elle voit son amant seule, et me raconte ses ébats pour mon plus grand plaisir. Elle ne souhaite pas que j’y participe. J’espère qu’elle changera d’avis bientôt. Elle m’interroge et me demande la permission pour le rejoindre : j’adore !
    Elle est toute excitée de le rejoindre et de me retrouver.
    Je vis un rêve.

  • Bonjour,
    Louable tentative que de chercher les "tendances" candaulistes... Il semble y avoir presque autant de pratiques que de candaulistes !
    Notre pratique n’est jamais unique mais les gens sont uniques et c’est tant mieux !
    Comme Claude l’écrit "il n’y a pas de hiérarchie..."
    Personnellement, je crois que nous tirons tous notre plaisir du plaisir de l’Autre...
    Très amicalement à tous...

  • Merci cher i.cando pour avoir répondu avec tant de courtoisie à cette demande et bravo pour avoir prolongé un débat qui recueille de très intéressantes participations. On voit que tout le monde n’accepte pas le principe purement ludique d’entrer dans une case même s’il en existe de très ouvertes et si l’ouverture de nouvelles est particulièrement bienvenue.
    Le but de ce questionnaire n’est pas de se ranger dans des tiroirs ou sous des étiquettes mais d’enrichir la réflexion et d’ouvrir des discussions amicales sur le fond. Pour le reste on se retrouve tous derrière un principe de plaisir partagé.

  • Je suivrai JACK195O dans sa réponse , pour nous aussi le candaulisme n’a ni maître ni maîtresse , c’est un plaisir partagé .

  • Bonjour,
    Dans quelle catégorie sommes nous ?
    Nous ne sommes moi Jacques et mon épouse Nicole, ni dominé ni dominant ; nous nous parlons entre nous de nos désirs et phantasmes, mais n’imposons rien a l’autre.
    De même nous ne sommes pas fasciné par une liberté sexuelle de quelque sorte quelle soit, mais accordons librement a l’autre ses choix en matière de partenaires.
    Seule restriction, nous parlons de nos choix et de nos désirs a l’autre.Nous demandons à l’autre son accord, surtout sur le choix du partenaire. Nous n’avons jamais de liaison intime dès la première rencontre, ceci simplement pour être sur, que le candidat amant ou la candidate maitresse soit bien en accord avec notre vision candauliste.
    Au moment où un jour mon épouse m’a dit : "puisque tu me donne ma liberté sexuelle, oui j’ai envie d’un amant" nous en avons discuté ensemble et simplement convenu qu’on se dirait tout. Donc au moment où mon épouse m’a dit : j’ai invité ton ami Pierre a prendre un café vers 10 h le matin, je savais qu’elle franchirait le pas de l’infidélité consentie.
    Et quand quelques semaines plus tard mon épouse m’a dit que son amie Nadine avait aussi envie de moi (elle savait que je phantasmais aussi sur Nadine) la boucle était bouclée.
    On se savait tous deux candaulistes et heureux de savoir l’autre jouir dans les bras d’autres hommes ou femmes ; amants et ou maitresses.
    Si donc on associe le fait de pratiquer le candaulisme a l’idée du libertinage, oui nous sommes donc libertins, mais libertins candaulistes donc avec toujours l’accord de l’autre et de tout se dire. Rien de secret donc entre nous.
    Se donne t’on entièrement a l’autre amant ou maitresse, la réponse est oui.
    Se fait on entièrement confiance : oui, car cette confiance est la base de la réussite du candaulisme dans un couple. Est on toujours aussi amoureux l’un de l’autre la réponse aussi est oui, Fait on toujours l’amour moi et ma femme ; la réponse est oui on fait toujours l’amour ensemble et même bien plus souvent qu’avant, car oui on aime de sentir les odeurs de son amant ou de ma maitresse qu’on on fait l’amour ensemble.
    Voila notre cas particulier.
    Jacques et Nicole

  • Bonsoir Claudine et Paul,
    Merci pour votre réponse. J’approuve totalement la remarque sur la sécurité et la vigilance. Comme je sais bien nos pulsions sexuelles et nos fantasmes, il m’arrive d’exhiber et de "donner" ma compagne à des hommes qui lui sont totalement inconnus, que nous rencontrons "par hasard"... mais avec qui j’ai, avant et sans lui dire, convenu d’un scénario...

    Ainsi il m’est arrivé de convier un partenaire à une partie d’exhibition sur une aire d’autoroute : il a été un excellent complice, elle en a beaucoup joui. Ce qu’elle ignorait, c’est que l’histoire avait été convenue entre lui et moi !

    Elle me fait totalement confiance, il est hors de question que je trahisse cette confiance. C’est à moi d’assurer son plaisir (et le mien !) sans risques.
    Je suis un peu le "metteur en scène" de nos plaisirs...
    Amicalement

  • Bonsoir Cando, très beau descriptif,
    comme écris précédemment nous nous sommes tendance 2
    Mais également tendance 3 vu par Cando je cite .
    car je suis fasciné/excité par la liberté et l’impudeur de ma compagne ; elle lâche totalement prise quand je le lui demande, sans pudeur, sans retenue, sans limites

    Mais une chose est sûre jamais l’un sans l’autre, dans ces amusements sexuels .
    Car nous restons vigilant sur les reactions diverses des uns et des autres .
    Profiter de la vie et de ces bons moments pour donner et recevoir du plaisir.
    C’est notre plaisir
    Amicalement

    Claudine et paul

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription