Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Différences entre vécu et écriture

! Signaler un contenu abusif

Les textes des histoires, la narration de nos jeux sexuels portent souvent la marque du fantasme. Ce n’est pas ennuyeux à condition de prévenir les éventuels lecteurs. Mais nos histoires sont bien plus excitantes à lire quand elles "pétillent de VRAI". On ne peut pas plaire à tout le monde mais la sincérité, ça se sent.

Ne craignons pas les fautes d’orthographe et de syntaxe ! Chacun de nous a des choses à raconter, bien ou moins bien, peu importe, on s’en fiche ! Bien sur, utiliser les correcteurs orthographiques, aérer le texte en laissant des interlignes pour en rythmer la lecture, c’est très bien aussi...

Comme me l’a écrit un contributeur du site : "Le sexe a besoin d’un minimum d’élégance sinon c’est la pire des pornographies" ...c’est vrai !

Ecrire ici, c’est continuer le jeu, s’exhiber en mots, offrir encore son histoire et sa partenaire aux regards des autres ; autant faire “ça” le mieux possible.

Ceci est juste un ensemble de remarques pouvant prêter à débat mais pas à polémique, merci.
Cordialement

3 Commentaires

  • Bonjour et merci pour vos réactions.
    En effet, mon post enfonce beaucoup de "portes ouvertes".
    Je veux juste dire que personne n’est contraint au "bien écrire", chacun est dans SON histoire, à chacun de nous de la partager sachant que ce n’est ni l’orthographe ni la syntaxe qui sont excitants mais bien cet "air de vérité", même si c’est un peu arrangé pour les "besoins de la cause" !
    Bien à vous...

  • Il va bien sûr de soi qu’un récit est TOUJOURS enjolivé. Ces "enjolivements" ne sont que le reflet de nos sensations et de nos sentiments. Il est très difficile de pouvoir décrire véritablement TOUTES nos sensations dans la stricte exactitude. Alors on échange en enjolivant : le déshabillage, les flatteries, les pénétrations, les jouissances et parfois même les situations. On a tous lu des récits dépourvus "d’enjolivements". Ces récits sont d’une platitude dommageable alors que la situation réelle est effectivement excitante et même parfois très excitante.
    Alors, que préfère t’on ? Des textes enjolivés pour lesquels il est autorisé d’épousseter les petits excès, ou les récits de trois lignes qui se trouvent être d’une platitude déconcertante ?
    Et pour ce qui est des fautes d’orthographes ou de syntaxes : tous les fantasmeurs et tous les candaulistes ne sont pas des professeurs de français tout en ayant droit aussi aux fantasmes. Et le correcteur d’orthographe n’est pas toujours totalement fiable.

  • Tout a fait d’accord avec vous

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription