Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

Dévorer l’instant .. avant Chantal

! Signaler un contenu abusif

Une vraie nuit de découverte .

Nous sortîmes du restaurant , enlacés comme des jeunes premiers ; nous sentions nos corps au bord du viol réciproque . Chantal avait une robe assez légère, assez ouverte sur ses seins , son soutien gorge dont les coutures brodées se voyaient à travers son chemisier,reprenait le thème du shorty que j’avais gagné au cours du repas . Je passais une main sur la robe coté fesses : la courbure de ses reins et le galbe d’une cuisse . Elle frémissait . S’arrêta et vint se placer devant moi .
J’ai envie de toi Jean . Je te veux dans moi vite .
Je crevais d’envie de la prendre . Je me contenais, lui dis que l’on allait chez moi le plus rapidement possible .Dans la voiture elle ouvrit ma braguette et sans rien demander commença une longue fellation . je conduisis prudemment jusqu’à la surprise préparée pour elle .

Elle ne s arrêtait pas , mettant à feu mes sens . Je prenais ces cheveux d’une main pour l’obliger a lever le visage : elle en profitait pour m’embrasser goulument puis reprenait le chemin de mon sexe gonflé comme un roc . Ce jeu se répéta , elle avait le gout de mon sexe et la voiture commençait à sentir les effluves ...
je me retenais malgré Chantal qui déployait un arsenal de trésor pour me faire jouir .
Depuis le divorce , je n’avais utilisé que mon état de nervosité pour soulager seul sous la douche ce besoin .. Triste.

Je stoppais la voiture et lui ordonna de sortir et d’aller se mettre devant les feux . La nuit bien présente me permit de réaliser un premier petit rêve . Voir Chantal devant moi se cambrer pour s’offrir dans la nuit . Transparence , odeurs d’automne doux , Femme dans le désir brulant ...
Elle jouait la Marilyn : elle était dans un état d excitation incroyable . Je sortis la rejoindre pour lui mettre les mains sur le capot , les fesses tendues ....Elle me suppliait de la prendre là , vite , loin ..
Je lui disais d’attendre de trouver le bon moment , de se cambrer et de relever sa robe sur ses reins . un eunuque aurait bandé . Je regardais cette femme au bord de l’explosion de jouissance se convertir au plaisir . Elle tremblait , se cambrait ... je lui administra ses premières fessées , d abord soft et caressantes et ensuite plus tendues et cinglantes.. elle me remerciait sans rien avoir demander .

Je m’accroupis pour venir me placer sous elle : je lui dit de se calmer .. de me laisser faire . Je voulais gouter de ma bouche son intimité. Son endroit le plus secret ... Je commençais à contourner son sexe que ma joue trouva humide et coulant ... puis dans le déhanchement de Chantal cherchant une pénétration je plantais ma langue dans son intimité . Ce fut tellement bon que je bus sa chatte comme l’assoiffé du désert . Chantal était partie dans un cri sourd de plaisir .
Je continuais à la dévorer , lentement puis avec plus de force et d’appui , puis avec ma langue .. Chantal jouit dans un cri en écrasant le capot de la voiture . Son corps eu un tremblement de la tête aux pieds ...Je prenais dans ma bouche un filet de jouissance dans le même temps .

Relevés , je pris Chantal dans les bras et l’embrassa longuement : prends moi dit elle .. stp Jean . Je lui dis que cela était un avant gout mais qu’elle devait être patiente.
Repartis, Chantal s’essuya le visage et son intimité : à ce moment je lui dis de s’asseoir directement sur le fauteuil de la voiture , fesses sur le cuir . Elle ria en disant qu’elle allait inonder le siège .
Je bandais comme un cerf dans la période faste . Je revoyais les étapes que j’avais concoctées . Puis un petit sms pour Henry .

Elle se découvre . Un gout inimitable.
Il répondit : encore !..

Je stoppa la voiture .
Je pris Chantal par les cheveux pour prendre une foto de sa bouche ouverte proche de mon sexe . Flash puis mms à Henry ... Tu as une belle femme ....
Henry ne tarda pas .. Dis moi ... encore
Je repartis ... au fond de la gorge de Chantal .

Elle reprit le chemin de mon sexe pour dit elle me finir .

1 Commentaire

  • Je crois que c’est la première fois qu’un texte me fait ainsi frissonner... Je ne sais pas comment vous avez fait pour faire passer cette intensité érotique dans les mots utilisés mais j’admire.
    Merci
    La passion de l’étreinte décrite est pour moi l’aboutissement même du candaulisme le plus pur. Vécu dans l’Amour du couple, il représente à mon sens la définition du Plaisir.
    Ma femme a très rarement eu cette complicité qui va au delà du "coup tiré" (plus ou moins bien) mais quand elle l’a (ce qui est un peu le cas pour l’instant), nos jeux prennent une tout autre dimension, nos étreintes s’érotisent, notre Amour flambe...

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription