Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Découverte du pot aux roses

! Signaler un contenu abusif

Mon mari souffrant d’insomnies passe une à deux heures à lire sur sa tablette. Cette nuit là, j’ai été réveillée par la lueur de sa tablette, alors que d’ordinaire ça ne me dérangeait pas. J’ouvrais un œil et machinalement regardais ce qu’il lisait. Il me tournait le dos, j’avais donc un accès facile. Ce que je vis me sidéra : il était sur des sites pornos ! Je me retournais, essayant de digérer la découverte. Pourquoi se cacher pour lire ce genre de lecture, on avait tout partagé dans notre vie et la confiance régnait au sein de notre couple. Le pire arriva quand il se mit à se masturber et à jouir dans son coin. Je me suis sentie rejetée, abandonnée, trahie, exclue de sa vie sexuelle.
Je passais le reste de la nuit à ruminer. Bien sûr je ne lui en ai pas parlé.
Le lendemain je me suis précipitée sur internet et allais voir les forums sur ce sujet. J’en ai lu pas mal et cela m’a servi à relativiser ma réaction. Que faisait-il de mal ?
Je comprenais ses envies et ses besoins mais n’acceptais pas le côté clandestin.
Je me renfermais de plus en plus. Il voyait bien qu’il y avait quelque chose et me demanda pourquoi j’étais triste. C’est sorti d’un seul coup, je lui reprochais ses lectures en catimini, ses plaisirs solitaires alors que moi je n’attendais que ses avances.
Il tomba de haut et m’affirma que ça n’avait rien à voir avec l’amour qu’il me portait et
m’avoua que le candaulisme l’attirait et c’est en pensant à moi qu’il se branlait, en m’imaginant dans les bras d’un autre. Je me suis sentie bête tout à coup.
Je me suis remise en question. J’étais passée par une traversée du désert lors de la ménopause et lui avait infligé un régime sec ! Je me sentais coupable. Mais cette révélation de sa part m’émoustillait. Pourquoi ne pas essayer.
Je mis une jupe légère et un haut échancré, sans rien dessous, et nous sommes partis sur un parking réputé pour la présence de voyeurs. En chemin on s’est arrêtait dans un sex-shop pour m’acheter un god.
On a commencé à s’embrasser, se caresser, puis je l’ai pris en bouche et le suçait avidement. Il me dit alors, tout doucement, "il y a un mec qui approche". Je me suis sentie toute excitée. Il me fit mettre à genoux sur le siège passager, les fesses vers la vitre. Je me masturbais avec mon nouveau god et le suçais en même temps. L’homme s’est approché et me regardait intensément. Mon mari écartait mes fesses pour qu’il puisse bien voir. Le voyeur fit le tour pour se mettre côté conducteur. Il voyait la queue de mon mari entrer et sortir de ma bouche. Il se branlait. Je le regardais et lui sourit. Il passait sa langue sur ses lèvres, en promesse de caresses intimes. Je me mis sur le dos et lui exposais ma chatte dégoulinante que je massais énergiquement. Ce soir là je ne suis pas allée plus loin, c’était un début prometteur. La sécurité de la voiture me libérait de mes craintes. Je me rhabillait. Le voyeur m’envoya une bise et leva le pouce en signe d’appréciation. Je lui souris encore et nous partîmes.
Mon mari était aux anges. Il était loin de penser à une telle transformation de ma part. Le lendemain je regrettais de ne pas m’être laissée toucher par ce voyeur et rien que d’y penser j’étais toute excitée.
J’étais prête à recommencer.

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription