Accueil > Témoigner le candaulisme >Actualités candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

De l’origine des cornes

! Signaler un contenu abusif

Même le plus fidèle d’entre nous connait cette sinistre expression : Quand une femme mariée trompe son conjoint, on dit que le malheureux porte "les cornes". Suivant son degré de cocufiage, on précisera même leur taille : les unes ne dépassent pas quelques centimètres, certaines s’élèvent jusqu’au lustre de la chambre à coucher, qui n’en a plus guère, alors que d’autres frottent au plafond au point de l’empêcher de remuer la tête.

Vous en conviendrez : le mâle véritable ne connait rien de plus déshonorant que d’avoir les cornes. Et pourtant, chez les animaux sauvages, du chamois au rhinocéros, en passant par le hanneton, de grosses cornes symbolisent au contraire l’orgueil, la force, en un mot la virilité.

Alors, pourquoi une telle expression ?

Parce que la langue française est merveilleuse de précision.

Imaginez qu’un homme porte physiquement, sur le front, une bonne grosse paire de cornes. Ma foi, il sera le seul à ne pas pouvoir les admirer ! Tout le monde les verra, sauf lui.

"Avoir les cornes" signifie non seulement "être cocu", mais surtout "ne pas le savoir", alors que tout le village est au courant. Et en profite le cas échéant...

Le mot remonte au XVe siècle. Il vient du coucou, l’oiseau, dont la femelle passait pour volage.

En Italien, cocu se dit "cornuto", qui signifie également cornu, qui a des cornes.

Mes amitiés à madame. Et gardez confiance.

Jusqu’à preuve du contraire...

Source : Les Pourquoi - France Info

19 Commentaires

  • Et moi ...et moi .... et moi...... Sept cent millions ......

     :-)

  • pauvre maatkare hihhihi

  • Oh non, je suis trop déçue...
    *s’en va astiquer ses bois toute seule dans son coin.

  • que proposes tu loulou 78 ? :) :)

  • Et non, désolé,
    Je n’ai rien de "tout ça" à vous proposer et j’avoue que je n’avais même pas envisagé cette possibilité.

  • Oui Maatkare, moi aussi je l’ai compris comme ça. Mais je suis pas sûr que Loulou78 l’ai interpréter ainsi :p

  • Loulou78 si tu as une gentille épouse / amie / sœur à proposer, pour entretenir et faire pousser mes bois, tu sais où me joindre ! lol

  • Je l’avais évidemment compris ainsi.

  • excellent Amon hihihihi

  • Le but est de lustrer les cornes, pas de m’en faire pousser Loulou78 !

  • bonne journée loulou78 et ton apostolat et don de toi est en ton honneur, :) kissous

  • Je n’y peux rien, je suis comme ça : j’aime rendre service.
    Bonne journée à tous

  • quel don de toi loulou78, cela relève du sacrifice :)

  • Si je peux aider !!!!
    Mais je ne voudrais pas que Amon le prenne mal (lol)

  • Quelqu’un pour m’aider à lustrer mes cornes ? ;-)

  • Un peu de culture : ça fait pas de mal.
    Merci Zephir.

  • “Le capybara est une viande raffinée qui mérite une place importante dans notre tradition culinaire.”

    Sources : Courrier international

  • Le Capybara (Hydrochoerus hydrochaeris) est une espèce de rongeur, un hystricognathe dont la taxinomie et la classification sont encore discutées et varient selon les auteurs. C’est le plus gros rongeur actuel. Il vit en Amérique du Sud où il mène la vie d’un mammifère social et semi-aquatique. Le capybara nage très bien et vit en groupe, les adultes s’organisant pour garder les petits.

    Un capybara adulte mesure entre 105 et 135 centimètres de long et pèse de 35 à 65 kilogrammes. C’est le plus gros rongeur du monde. Le corps du capybara est couvert de poils durs bruns et sa tête a un large museau. Ses yeux sont petits et situés au-dessus du nez qui est surmonté à son tour par une glande qui sert à marquer les objets avec ses sécrétions. Ses oreilles sont petites et arrondies. Il n’a pas de queue. Ses pattes de devant ont 4 doigts, celles de derrière ont 3 doigts. Il laisse des traces très caractéristiques sur les sols humides.

    Il est diurne et sa longévité est d’une douzaine d’années. La femelle cabiai peut avoir de deux à huit petits par portée avec une moyenne de quatre. La gestation dure approximativement 130 jours. Les nouveau-nés peuvent accompagner leur mère et manger comme elle, mais ils boivent du lait et ne sont pas sevrés avant 16 semaines. Les capybaras sont d’excellents nageurs.

    Le capybara fonde sa survie sur une étonnante cohésion sociale : il n’est pas rare que, dans un groupe formé d’une vingtaine d’animaux (3 à 4 mâles, 6 à 8 femelles et les jeunes), les jeunes d’âges divers soient confiés à l’un des adultes, mâle ou femelle. Ce « jardin d’enfants » permet aux parents de se baigner, de se nourrir ou de s’enduire de boue sans trop de risques pour leur progéniture. Il est aussi admis qu’une femelle allaitante se laisse téter par tous les petits du même groupe. Le mâle qui marque son territoire dirige le groupe.

    Source - Wikipedia.

  • Mais et les licornes dans tout ça ?
    Ok je sors...

    (et sinon, merci pour ce petit moment de culture lol)

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription