Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

De l’exhibe à la caresse

! Signaler un contenu abusif

Après une jolie soirée exhibe en ville et une femme débordant de vitalité on ne pouvait rentrer à la maison sans faire un petit passage par le lieu que nous nommons le Parking coquin
Il y a toujours autant d’émotion quand nous y arrivons à vrai dire nous y étions déjà passés en début de soirée vers 20h30 il était presque désert seule une voiture de type utilitaire y était stationnée et un homme attendait au volant dans la pénombre ... nous avons donc continué notre parcours sans vraiment y prêter un quelconque intérêt

Quand nous repassons vers 22h quelques véhicules se sont greffés sur le parking mais il semble n’y avoir que des hommes ... et notre utilitaire est encore là ...
rien ne bouge alors nous décidons de provoquer un peu plus la situation en allant nous garer à côté de l’utilitaire qui lui est un peu plus éloigné des autres.

Gagné ! le chauffeur descend, jette un regard à la fenêtre passager nous regarde et lève le pouce en l’air d’un geste d’approbation. la mère Noël semble lui plaire, il a un visage jovial un peu rond, une barbe courte, la quarantaine passée et souriant, ce n’est pas Marlon Brando mais il est d’aspect “engageant”.

Iñes ne le regarde pas, mais elle a gardé ses fines lunettes qui lui donnent cet air coquin... elle semble faire “ face ” à la situation.

Il passe de mon côté je baisse ma vitre et nous engageons la discussion.
je lui annonce d’entrée de jeu que nous sommes “débutants dans ce domaine » de façon à ce qu’il ne soit pas trop gourmand.

Puis feignant de ne pas trop connaitre l’endroit je lui demande si le lieu n’est pas trop à risque ... les réponses ne se font pas attendre mais on les connais déjà.

Il passe du côté passager et à ce moment je baisse la vitre le séparant de ma femme, elle me lance un regard étonné, je sens une certaine inquiétude naître sur son visage.

La vitre baissée est pour nous une étape de plus dans l’escalade de l’exhibition, je fais ainsi disparaître l’unique rempart qui la sépare de lui ... en faisant ça je l ’expose à ses intentions.

La veste rouge de mère Noël a laissé la place à la blancheur de sa guêpière qui présente l’avantage de mettre un 95 C en valeur. Je caresse un sein à travers le tissu et sans réfléchir demande à notre partenaire s’il veut comme moi caresser sa poitrine oui j’ai osé lui demander.

Iñes me lance un regard expressif mais me connaissant elle s’y attendait surement ... encouragé l’homme passe sa main à l’intérieur de la voiture et saisit un sein qu’il caresse à travers la guêpière avant de le faire sortir de son bonnet en roulant un mamelon dressé entre ses doigts pour ensuite continuer sa course vers un endroit plus “intime” comme pour acquiescer je lui lance « tu as de la chance elle vient de se faire épiler » sa peau à cet endroit est d’une extrême douceur

Après un bref moment il nous propose de le suivre dans un endroit plus discret …ici nous risquons de nous faire remarquer en effet il se recule à chaque passage de véhicule et semble faire preuve d’extrême prudence.

Je me serais bien laissé tenter mais la réponse d’Iñes est négative, on reste donc là discuter tous les trois et partager quelques caresses qui se font plus précises, les cuisses de ma douces s’écartent légèrement sous la pression de ma main droite celle de l’homme me rejoins, nos doigts jouent avec son intimité d’elle même elle incline son siège ferme les yeux, lève les hanches comme pour que je la débarrasse de son string qui finit sa course sur le tableau de bord et pour nous faciliter l’accès à son sexe, elle s’offre à nos caresses.

Plus tard je reposerai la question d’un éventuel éloignement pour pousser un peu plus loin la situation, sans résultat, dommage, mais qu’à cela ne tienne nous avons fait un énorme pas en avant ce soir-là.

En quelque sorte « en « baissant » la vitre nous avons un peu « brisé » la glace
Nous prenons donc congé de notre inconnu mais pas sans qu’il nous ait lancé « est-ce que vous reviendrez » ?
La réponse ?.... On en sait fichtre rien ... enfin pas encore.

Sur le chemin du retour je lui ai demandé comment elle avait ressenti ce partenaire et ses caresses, elle m’a répondu :
- " Il était doux et agréable "
- " tu lui as offert un joli cadeau de Noel "
Elle m’a rétorqué :
- " mais ce cadeau t’était destiné "
mais ne le savais je pas déjà ?

Même si cette situation reste soft pour certains quel bonheur pour moi de la voir évoluer doucement, ce que j’apprécie le plus c’est l’évolution de sa participation et de ses "initiatives".

3 Commentaires

  • Je trouve que Monsieur impose trop ses désirs. Il faut laisser la direction des opérations à Madame, sinon c’est le braquage assuré ! Il a eu de la chance que Madame adonne dans son sens, mais à mon avis il a pris des risques. C’était à elle d’ouvrir la fenêtre, a elle d’inviter l’inconnu. Mais bien sur chacun fait ce qu’il veut !

  • Belle histoire.

    Philippe alias lironman
    Pouvez vous mr prevenir de votre prochaine virée.

    Bisous partout

  • Si j’adore votre témoignage, je trouve votre Mère Noel resplendissante !!!

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription