Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Dans la lumière du Gaumont

! Signaler un contenu abusif

Notre hôte est plutôt du genre joueur…

Langagier
Pierre verbalise les situations sans complexe. Nous ne sommes pas habitués à cette verbalisation plutôt « crue » sans que ce soit choquant dans la bouche de Pierre tant cela correspond bien à ce qu’il est : quelqu’un de naturel, de « franc du collier », sans détours. Donc lorsqu’on est sans détours comme il l’est, il est normal d’entendre sortir de sa bouche des phrases qui, à notre surprise, nous font sourire et nous détendre et ne nous choquent nullement…
Pour commencer, lors de son « apérotic », alors que Clo est assise sur le tabouret de bar, les jambes écartées laissant deviner un entre jambes prometteur, Pierre lui met son doigt dans la bouche. Clo se met alors spontanément à sucer ce doigt comme pour le retenir. Pierre, joueur, me prend alors à témoin : « Tu as vu comme elle suce »… Alors que Clo est toujours assise sur ce tabouret que Pierre présente comme étant l’occasion de faire plus ample connaissance, je sens Clo qui commence à me caresser les fesses et à glisser ses doigts dans mon pantalon. Elle en fait de même avec Pierre, lui caressant abondamment la poitrine qu’il a dénudée depuis un certain temps prétextant vouloir lui montrer ses pectoraux de nageur… Peu de temps après, nos shortys à tous les deux et nos vêtements jonchent déjà le sol… Pierre entreprend alors une découverte plus intime. Je l’aide dans son entreprise en écartant le string de Clo pour offrir à la vue de Pierre, le clitoris de Clo et les belles lèvres de cet entrejambe… « Putain quelle chatte ! ». Pierre est déjà conquis… Il y passe les doigts, les lèvres. Clo doit sentir le contact de la peau du visage de Pierre, les poils de sa barbe de trois jours qu’il a décidé de ne pas raser. « Waouh ! Elle mouille déjà ! » s’écrie-t-il… On le sent enthousiaste, excité… Il embrasse Clo à pleine bouche. Je vois leurs langues qui se mêlent déjà. Je sens leur désir réciproque. « On monte » dit Pierre. « Clo tu vas devant, car je veux voir tes fesses ! Oui, je veux les voir… Et tu peux les montrer en montant. »
Joueur
Nous nous allongeons sur le lit. Pierre a magnifiquement organisé l’espace… De petites bougies brûlent posées à différents endroits de la mezzanine qui lui sert de chambre dans cet appartement. Une belle fenêtre qui donne sur la rue avec les lettres rouge du Gaumont d’à côté qui donnent à la pièce un aspect très propice à l’érotisme… La culotte de Clo a déjà été enlevée et j’entreprends de lui lécher la chatte pendant que Pierre lui présente son beau sexe dressé… Clo se met à le sucer golûment… « Waouh ! elle aime la bite ! » s’exclame Pierre… Clo esquisse une moue dubitative… Ce à quoi Pierre rétorque… « Si, si tu aimes la bite… Avoue que tu aimes ça ! »… Nous jeux de caresses à trois se poursuivent… Nos langues se mêlent… La robe de Clo finit sur le sol. Il ne lui reste que ses bas noirs… Pierre est de plus en plus excitée et la chatte de Clo est mouillée à souhait. Il sort alors un préservatif et il demande « Je peux ? » avec un grand sourire. Clo, dans un sourire qui en dit long, l’invite à poursuivre son action… Il est maintenant en elle. Moi, je me positionne tantôt sur le côté, tantôt derrière… Je vois ses fesses, Je vois son gros sexe qui la pénètre… Un beau sexe bien gros, bien plus gros que le mien qui doit emplir pleinement sa chatte… « Serre ta chatte dessus ! » lui dit Pierre… Les mouvements se font de plus en plus rapides. J’accompagne Pierre avec la main en positionnant mes doigts sur ses bourses et en accompagnant le mouvement. De temps en temps, je parviens aussi à glisser une main sur la chatte de Clo et je sens le sexe de Pierre qui la perfore, qui va et vient dans cette chatte magnifique que je connais parfaitement. Pierre arrache des cris à Clo. Il l’embrasse et ses mouvements s’accélèrent de plus en plus, se font plus appuyés. Le beau nageur de compétition qu’il fût libère son énergie… Pour Clo, j’imagine que c’est un cataclysme… Elle s’abandonne pleinement à ses sensations. Elle jouit. Elle jouit. Elle jouit… Et rien d’autre. C’est beau, c’est divin… Pierre est un excellent amant.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription