Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Cuckold - Partie 12

! Signaler un contenu abusif

Précédente contribution :
http://www.candaulisme.com/cuckold-partie-11

Je disais donc que ce ne fut qu’au moment de notre déménagement de Paris que je prenais conscience de la réalité de notre situation. JJ restait parisien, pendant que nous nous éloignions de lui.
Entre juin 2010 et avril 2011, la situation fut un peu étrange pour moi. Ma femme était devenue "la femme de JJ", j’en étais bien conscient. En fait, autant je voyais peu JJ, autant ma femme le voyait le plus possible. Elle me cachait en fait ses rencontres avec JJ.
C’est JJ qui fit la "gaffe". Il me lâcha à l’occasion d’une conversation par internet qu’il voyait U presque tous les jours. Je le laissais dire, puis je lui avouais qu’elle ne reconnaissait que 3 ou 4 rencontres par semaine avec lui. En fait, j’apprenais par JJ que ma femme était particulièrement excitée par les rencontres rapides. Si JJ ne pouvait pas la recevoir (il vit chez sa mère), ils se rencontraient chez des amis ou amies de JJ, ce que je n’ignorais pas, ils partouzaient (ce qui me fit découvrir qu’un nombre incroyable de gens ne travaillent pas l’après midi !) ou ils se donnaient rendez-vous dans des endroits insolites. Cabines d’essayage de grands magasins, toilettes de restaurants ou café, clubs de cul, portes cochères, jardins publics, parkings, cinémas, chantiers...
Je titillais ma femme sur la fréquence de ses rencontres, et un jour elle m’avoua - énervée - qu’elle voyait JJ presque tous les jours...tant elle avait besoin de le voir et de "lui faire l’amour". Son ton, hélas, n’était pas celui de la complicité. Elle me dit, avec agressivité "Avec lui je fais ce que tu es incapable de faire". J’encaissais. Il n’avait jamais été question pour moi de rivaliser avec JJ. J’avais bien vu que je ne pouvais le faire et ni ma femme ni lui ne s’étaient privés de me le faire sentir...
Entre le week end de juin 2010 et cette révélation de l’eau avait coulé sous les ponts, et j’avais bu des litres du sperme de JJ. Si elle m’en cachait la fréquence, à chaque fois que ma femme m’avouait avoir vu JJ, j’avais droit "au nettoyage". En fait, ce week end où "ils me montraient" (dans le gite de cul) puis ce week end où ma femme montrait à nos amis libertins que désormais c’était avec JJ que cela se passait, furent pour elle des parenthèses. Je ne me rendais pas compte de l’importance qu’avaient pris ses relations avec JJ. Après ce week end, elle découcha à plusieurs reprises. Les vacances faisaient que nos deux enfants étaient plus facilement invités, en semaine ou les week-ends. Ma femme me prévint la veille du premier week- end. "Si tu es d’accord, JJ me propose de passer le week end avec lui". Pour faire plaisir, j’acquiesais. Le week end se prolongea à mesure de celui des enfants. D’une nuit on passa à deux, puis à trois. Ma femme rentra le lundi assez tôt car JJ travaillant elle était partie à la même heure que lui. Elle n’aime pas faire l’amour le matin me dit-elle toujours. Ce matin là, elle arriva vers 8h à la maison. Elle me dit "J’ai encore sommeil". Je m’étais levé une heure plus tôt. J’avais déjà pris ma douche, je n’avais plus qu’à me laver les dents. Elle vint dans la salle de bains, nue. "Je vais me doucher puisque tu dois partir, je ne m’étais pas lavée pour toi". "Tu es un amour, mais je ne peux pas être en retard". Elle fit couler la douche et fit pipi debout, comme un mec. Elle avait un "ticket de métro"...qui était bien spermé. Je lui dis "Vous venez de faire l’amour" "Oui, juste quand je partais de chez lui, dans son entrée.". Je partais à mon travail...
Un autre week-end où je lui reprochais de me laisser seul elle avait convenu de me téléphoner. Elle me chuchota de ne pas dire un mot ou de faire de bruit. Elle pose le téléphone à côté du lit dans lequel elle était avec JJ. Je les ai écouté faire l’amour pendant plus d’une heure. Leurs ébats étaient très gais.

Les soirées où les enfants étaient à la maison et que ma femme voulait sortir pour baiser avec JJ...je servais d’alibi. Nous sortions en couple. Les enfants ne pouvaient ainsi avoir aucun soupçon. Au début cela m’excitait, mais moins après. Nous ne fréquentions plus le même cercle libertin. Nos fréquentations étaient faites de couples qui aimaient les trio. Là, ma femme et JJ formaient un couple qui était invité à des soirées d’échangistes. Les couples étaient sélectionnés par les organisateurs s’ils étaient l"homme et la femme chacun performant. C’était des contacts de JJ et il me présentait toujours comme "le mari de ma femelle" "le mari de ma copine". Ma femme faisait toujours en sorte de l’embrasser dès l’arrivée sur place... De fait, j’apparaissais dès notre arrivée comme le cocu, JJ comme le Mâle de ma femme. C’était assez logique. Habillé chacun se doutait que c’était lui qui baisait ma femme, et à poil chacun comprenait que c’étail lui seul qui la baisait !
Ma femme était absolument indifférente à ma présence. Une fois, dans une partouze où nous étions très nombreux je suivais JJ et U dans une chambre isolée. Ils s’y rendaient avec un couple, aussi sexe qu’eux. L’homme n’avait rien à envier à JJ physiquement. Il était aussi athlétique et aussi bien monté que JJ, en "blanc". Sa femme était plus âgée, mais superbe. C’est elle qui me vira quand elle vit que j’avais suivi et que JJ m’avait laissé rentrer dans la pièce. Elle s’adressait à JJ "Euh, c’est qui ?" en me désignant. Je répondais "Le mari de U." La femme en montrant JJ "Et lui c’est qui ?" Je répondais "JJ est le mec de ma femme". La femme "C’est ce que j’avais cru comprendre et - désolée de le dire - aussi voir." Je répondais "Je suis le mari de U, j’aimejuste la regarder". Elle continua "Ecoutes, si tu ne peux rien faire, tu te barres, ou c’est moi". JJ me dit "Elle a raison...va nous attendre en bas" (la chambre était à l’étage).

Je m’apercevais à plusieurs autres reprises que ma place n’était pas avec eux dans ce genre d’endroits, avec ce genre de couples. Un candauliste aurait souhaité regarder. J’étais devenu un cuckold. Je quittais la pièce. Ma femme était déjà en pleine action avec le mari de la femme qui m’avait viré !

Avant de quitter cette soirée, je recroisais ce couple dans le salon du rez de chaussée. Il n’y avait plus grand monde. Ma femme et JJ étaient là aussi. Ils papotaient avec le couple. Ma femme expliquait que nous allions rentrer chez nous et que je ferais un crochet pour déposer JJ chez lui. Ce faisant, sans capote cette fois (ils en mettaient pour leurs rapports avec les autres, évidemment), JJ commença à la pénétrer. Ils firent l’amour devant le couple et moi. Ils se mirent à jouir de concert. Ma femme me demanda d’aller lui chercher du "Sopalin". Puis elle donna le signal du départ. JJ échangeais avec le mari ses coordonnées téléphoniques. Ils s’embrassèrent. Le couple me fit juste un petit signe de tête. Je ne savais pas où me mettre.

Le vrai changement se produit quand JJ vint pour la première fois jusque chez nous... Suite prochainement

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription