Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Corine, un inconnu et moi Ahmed

! Signaler un contenu abusif

Bonjour.
Je m’appelle Ahmed, la trentaine et je partage avec vous ce récit qui m’est arrivé récemment, voilà quelques jours, avec ma partenaire ou plutôt ma sex-friend Corine et un inconnu.
Tout d’abord avant d’entrer dans le vif du sujet, voiçi quelques détails à savoir sur la personnalité de Corine et sur moi-même.
Me concernant j’ai déjà eu par le passé des expériences libertines notamment grâce à une ex petite amie (Carole) qui m’a initié au monde du libertinage. Je n’y connaissais rien en 2010 et c’est cette année où j’ai mis la première fois les pieds dans un club libertin. C’est une fille très ouvertes, dans la trentaine qui m’a proposé à plusieurs reprises, lorsqu’on était ensemble, de l’accompagner en club. J’ai donc fini par céder et au fur et à mesure je me suis laissé aller au jeu et j’ai adoré ça. J’ai pu ainsi explorer de nombreux aspects de la sexualité : triolisme, pluralisme (jusqu’à parfois une quinzaine et vingtaine dans un gang bang). J’ai aussi connu les soirées privées qu’on organisait elle et moi ou en soirée en tant qu’invités.

Plus tard, après notre rupture, j’ai rencontré Corine, divorcée avec 2 enfants. Quand on s’est connu elle était très discrète sexuellement parlant et n’avait pas fait d’expériences disons hors normes. Elle avait bien expérimenté le sexe via webcam avec un de ses ex en s’exhibant devant un homme. elle a aussi fait du voyeurisme avec toujours son ex. Et à deux ou trois reprises ils s’étaient essayé à du sexe en pleine nature devant des yeux ébahit (lieu de rencontre proche notre région toulousaine). Puis on s’est rencontré. Du genre plutôt traditionnelle, Corine n’avait jamais eu l’idée d’essayer avec une autre femme. Moi, ayant déjà eu des expériences libertines, petit à petit je me suis mit à lui en parler et essayé de se laisser convaincre pour tenter l’expérience. Au départ c’était catégorique, "Jamais" disait-elle. Puis petit à petit elle changeait d’avis sur la question. Le triolisme commencait à l’attirer. Faut dire que lorsqu’on s’envoyait en l’air souvent je lui chuchotais des histoires où je l’imaginais avec une autre femme pendant que moi je les prenaient de telle ou telle autre manière. Puis d’autres histoires avec des hommes où je la partageais avec un autre. De fil en aiguille, elle s’est mise à être très excité par ces histoires. Je lui racontait aussi souvent mes expériences à plusieurs avec des situations différentes que j’ai pu réaliser : une femme avec deux homme (moi compris dedans), deux femmes avec moi, des gang bang où une femme se faisait prendre par une quinzaine de mecs dont moi, mes ébats dans les clubs libertins avec des femmes et mon ex copine, ou entre couple. etc, etc. Puis un jour elle m’avoue vouloir essayé. J’ai pris tout mon temps ça a bien du prendre des mois avant que je lui fasse ce plaisir, je voulais être certain que ce n’était pas de la curiosité mais bel et bien un réel fantasme qu’elle voulait assouvir. Corine est une femme tr_s coquine, très très cochonne et qui assume entièrement ce qu’elle entreprend. Quand elle a une idée en tête elle va jusqu’au bout. Sexuellement parlant c’est la même chose, elle va jusqu’au bout. Elle semble calme, tout comme moi mais en réalité elle a un fort caractère. Elle est paradoxalement du genre soumise et aime quand l’homme entreprend. Moi étant aussi un vrai cochon et coquin et bien nous étions je pense, destinés à nous rencontrer. Corinne est une femme toute en rondeur, voluptueuse, châtain aux yeux bleus française européenne. Moi je suis comme mon prénom l’indique, maghrébin et français plutôt sportif, yeux marrons. Voilà donc pour le côté personnalité et physique.

Donc un soir, après des semaines, des mois de préparations. Une fois assuré de son choix et qu’elle était déterminée à franchir le cap, j’ai improvisé une rencontre avec un inconnu alors que nous sortions du resto où nous étions allés diner. D’ailleurs ce fût elle qui me l’a proposé. Ca faisait des semaines qu’elle m’en parlait et qu’elle voulait absolument que je lui trouve un autre homme pour un trio. Ca l’excitait et elle en moulait rien que d’en parler entre nous. Ce soir là, il faisait bon, chaud. Je l’emmène dans un lieu qu’on appelle Pêch David, à Toulouse, sur les hauteur, point où l’on peut apercevoir toute la ville sur quasiment 360 degrés. A savoir cet endroit est à la base un lieu de rencontre pour la communauté gay mais parfois il arrive que des couples hf viennent s’exhiber et rencontrer des hommes. Donc déçidé à nous trouver un homme qui m’accompagne dans une partie de sexe pour assouvir les envies de Corine. Nous montons à Pech David. Arrivés sur place, on se gare dans un parking. Il est environs 1h du matin. Un défilé de voitures font les vas et vient à la recherche d’un plan Q. Je fini par aborder des gars. Corine, elle, devait choisir. Elle finit par en trouver un à son goût. Le mec intéressé (plutôt deux fois qu’une ^^) , gare sa voiture nous rejoint. Je fais les présentations. Corinne le coeur battant, à la fois un peu stressée et à la fois excité par ce qui allait se produire...

...Présentations faites, je prend ma Corine par les mains, la rassure en lui disant de ne pas trop réfléchir et de kiffer l’instant présent. On s’éloigne dans l’herbe au fond, derrière le parking où on était garé. Là je commençe par l’embrassais, l’autre chouffait à donf. J’ai ensuite commençé à sortir ses beaux gros seins (hum une paire de nichons qui causeraient des tremblements de terre si vous les voyaient). Là l’autre commençait à être excité. Corine finit par enlever son haut, son soutien gorge seul restait, seins sortis, je lui léchait les tétons, les mamelles tout en lui mettant des doigts, jambes écartées alors qu’elle se tenait debout. Au bout d’une dizaines de minutes le gars sort sa bite et continue à se branler sous les yeux ébahit de Corine. Moi j’avais encore ma queue dans mon fourneau. Quand elle prit d’elle même l’initiative de sortir ma queue pour me masturber et me suçer. Le mec lui en revenait pas. Il nous disait à voix basse "hum elle a des seins magnifique super bandant". Puis, voyant qu’elle n’osait toujours pas prendre la bite de cet inconnu, je lui suggérait de prendre sa bite, chose qu’elle fit sans se faire prier. Corine était là sur l’herbe, à genoux, les seins à l’air, la jupe remontait, entre lui et moi, une bite dans chacune de ses mains et...nous suçait comme un gourmande. J’ai bien vu au départ qu’elle faisait sa timide mais de fil en aiguille elle s’est totalement lâchée comme une vraie salope. Je bandais comme un taureau et l’autre gars, toujours halluciné n’en revenant pas de la chance qu’il a ce soir, n’arrêtait pas de lancer des compliments sur sa poitrine, ses seins, sur sa manière de suçer. En parlant de suçer. Elle prit ma queue dans une main et me sucait la queue. Les boules avec. Partant des testicules jusqu’au bout de mon gland. Et la même chose avec l’autre. Puis je lui dit "Corine prend-les en même temps dans ta bouche". Sous-entendu prend les deux queues dans ta bouche. La voilà toute excité à nous suçer et lécher la bite, les deux en même temps dans sa bouche. Ca a duré une bonne vingtaine de minutes. Puis après ces longs préliminaires, je me glisse derrière elle et je lui met quelques doigts. Elle était à 4 pattes sur l’herbe, en train de suçer cet inconnu, lui assis sur l’herbe la bite à l’air. Moi derrière elle je sentais qu’elle était toute mouillée, humide à souhait. Hum cette coquine adorait ça. elle prenait son pied et moi par la même occasion. Je me souviens quand je l’attrapait par sa tignasse et lui faisait faire des vas et vient en le suçant. Le gars, n’arrêtait pas de dire doucement dès le début il a faillit jouir à plusieurs reprises mais quand il annoncait qu’il allait jouir, je freinais Corine pour pas qu’il jouisse trop tôt. Je pense après du recul qu’il était affamé et n’avait pas touché une femme depuis un moment. Il est plutôt bel homme, le genre qui plait aux femmes pourtant. Bref, j’étais derrière elle et j’observais avec la lampe de poche de mon smartphone. Connaissant bien Corine, je savais quand elle kiffait ou pas et là elle kiffait. Poussant des cris de plaisirs, de gourmande hum humm. parfois je la surprenait dire "c’est bon". Puis je lui enfonce ma queue dure. Ses grosses fesses entres mes mains et PAF pénétration. Plus je la baisais et plus elle suçait. Toute excitée elle en devenait folle de désirs. Au loin on voyait des gars se garer, d’autres sortaient de leur voiture. ils étaient à moins de 40 mètres et ne se doutaient pas de ce qui se passait. faut dire qu’il faisait nuit noir. Seule la lune pouvait trahir notre présence, mais les gars n’ont vu que du feu. Je tâchais de ne pas diriger la lampe torche de mon smartphone en leur direction. De toute façon on s’en foutait. Si ils nous auraient vu ben ça aurait ajouté plus de piment de notre délire. D’ailleurs ça nous a plu le fait que des personnes se trouvaient pas loin de nous et qu’ils pouvaient nous surprendre à tout moment.
Corine se déchaine donc sur se bite pendant que moi je le prend en levrette, l’attrapant parfois par sa natte et boum "Boum Boum" et "Clac Clac Clacé je faisais claquer ses fesses avec mes vas-et-vient. Par moment je lui donnait la fessée "Claque, claque..." Corine adore quand je lui mettait la fessée pendant que je la baisait. Après un long moment comme ça. On a échangé nos place. Maintenant, c’est lui qui la prend en levrette et moi qu’elle suçe. Je pouvait sentir qu’elle prenait un plaisir énorme. Chaque coup de queue qu’il lui donnait, sa manière de me suçer était plus intense, plus délicieuse. Vous voyez quand une femme est toute excitée et se fait prendre en même temps qu’elle vous suçe, vous remarquerez que les fellations sont plus intense, meilleures. Humm rien que d’y penser j’en ai la queue qui durcie, durcie, durcie. Je prend son visage avec mes deux mains et fais des vas-et-vient de ma bite dans sa bouche. Elle s’est déchainée dessus comme une furie tant elle mouillait comme une grosse salope. Elle adorait, j’adorais, et l’autre adorait autant. Quel veinard, ce soir-là il a eu la chance de sa vie ! Puis Corine se met soudainement à crier de plaisirs : "Oh je jouis je jouiiiiiiiiis hummm c’est bonnnnnn encore plus viiiite oui oui ouiiiiiiiiii prenez comme moi une salope" . Chaque fois qu’elle me disait ça ell avait le don de m’exciter. elle kiffait les mots crus.
Nous voilà depuis près de 1 heure sur l’herbe. Corine vient de jouir. Je me glisse à l’arrière pendant que l’autre la prenait. Je la prend par les hanches et la pousse pour que l’autre enfonce sa bite plus profond. A peine vient-elle de jouir que la revoilà toute excité de nouveau. Ce fantasme qu’au début de notre rencontre était impensable maintenant elle a changé d’avis et prend son pied en trio. Je me souviens lui dire "Alors ma belle t’as vu, je t’avais dis qu’un jour tu changeras d’avis ?!" D’un air taquin. et elle qui me provoque encore plus "oh si j’avais su ça j’aurai essayé plus tôt". C’est trop bon, encore prenez comme une comme chienne. Me voilà derrière elle de nouveau. Le mec finit par se décaler et me laisse la place. Je la pénètre Bam Bim Boum. L’autre reprend la relève Bam Bim Boum et la voilà entrain de se faire défonçer à tour de rôle, chacun notre tour on prend Corine pour la défonçer comme pas possible. Ses fesses qui claquent, nos boules qui cognent contre ses lèvres. Puis la revoilà sur nos bites entrain de nous relécher à nouveau. Branlette espagnol, biffle, léchage de nos couilles, tout y passe. Puis je tente de lui mettre notre bite en même temps dans sa chatte. Lui étant plus lourd que moi s’allonge. Corine se met sur lui il la pénètre et moi derrière corine je viens glisser ma bite dans son vagin pendant qu’une autre bite la pénétrer déjà. C’était fou. J’ai du cracher sur ma main pour lubrifier au maximum alors qu’elle mouillait déjà énormément, afin de pas y aller comme un bourrin et lui faire mal. Finalement c’est entré. Les deux sont dedans. On touche au but. Goallll. Je lui met la fessée, elle crie comme une folle, elle kiffe, je l’attrape par les seins et l’autre lui donne des coup de queue. Puis à moi à mon tour je lui en donne aussi. On est resté comme ça durant 15 bonnes minutes. Ensuite elle s’est de nouveau remis à 4 pattes. Chose que je ne savais pas le mec avait déjà jouis. Il est resté de côté pendant que Corine et moi baisions comme des grands cochons. Le mec essayait de rebander, il n’avait pas encore débander mais ça commencé. Quand Corine attrape sa queue d’une main et moi je la défoncais encore et encore quand elle a rejouis une autre fois. La voilà criant fort : "Ahh Ahh Oui oui plus vite mon cochon plus vite, vas-y défonçes-moi comme ta pute, oh OUIIIII c’est trop BON j’adore ta bite, j’adore la bite je..JOUIIIIIS..." Vous pensez bien ça m’a stimulé le fait de l’entendre dire tout ça. Je ne la reconnaissait plus. Transformée totalement. Au début toute stressée et intimidée et maintenant totalement libérée. Incroyable moment d’extase inoubliable. Je viens à mon tour ; Corine se met à genoux et je li envois tout mon jus sur son visage et ses seins. Elle continue de me sucer, le visage plein de sperme, étalant d’une main mon sperme sur ses beaux gros nichons. Pour la quarantaine et ben quelle santé dis donc.

On finit par se rhabiller. Corine se nettoie avec des serviettes qu’on avait prit avec nous. On revient discrètement au parking. Là on est resté à discuté durant quelques minutes en fumant lui et moi une cigarette (Corine ne fume pas). L’inconnu était tout content, il nous remercie, fais la bise à Corine me sert la main et on repart chacun de son côté, dans nos voitures respectifs.
Sur la trajet du retour on a échangé nos impressions. Alors comment c’était pour toi Corine ? Génial me dit-elle merçi c’était wow incroyable je ne me suis pas reconnu. J’en rigole car moi même c’est ce que je me disais plus tôt pendant qu’on s’envoyait en l’air. Elle a doré. Et à plusieurs reprises m’a redemandé de renouveler l’expérience tant elle a kiffé. Mais les choses on évolué. Alors que pour elle essayer avec une femme était même pas pensable, même en rêve, aujourd’hui elle est demandeuse, et très excité d’essayé avec une femme. Elle me le réclame souvent. Mais étant un peu sorti du circuit libertin je n’ai plus mes contactes sinon y’a un moment que je lui aurait trouvé une nana pour un trio FFH. Y’a bien les sites de rencontres mais pour l’instant corine et moi n’avons pas encore trouvé. Nous ne sommes pas en couple mais sommes des sex-friends et on aime prendre du bon temps ensemble.
Au fond je me sent un peu fier de l’avoir attiré vers de nouvelles expériences. ON s’essaye régulièrement à des délires en cam, en plein air, etc mais idéalement pour qu’elle puisse réaliser tous ses fantasmes ça serait de lui trouver une fille, une jolie femme qui soit aussi délurée qu’elle et qui aime le sexe. Quand j’aurai trouvé je vous conterais l’histoire.

Ahmed

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription