Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Conversion VS Compersion

! Signaler un contenu abusif

Serions nous à l’ère de la conversion ?

Conversion religieuse, politique, informatique, conversion des déchets, reconversion professionnelle...

Comment convertir ma femme au canduaulisme ? Cette question est içi et ailleurs mille fois posée, au forum comme à moi même... et, personnellement, je trouve cela assez..triste !

Ainsi il existerait des techniques pour "convertir" sa moitié à tel ou tel désir, fantasme ?

Et l’on y va de conseils multiples..

De " regarder une vidéo porno" - une vidéo porno n’est pas un reportage sur la sexualité humaine - à" Aller dans un club" comme on irait au zoo pour découvrir l’Afrique en regardant des éléphants brouter des n=bananiers ! En passant par des complices " professionnels de la chose " qui proposent des sessions du genre " passons par un massage, cela la mettra à l’aise !! "

je peux absolument comprendre les conjointes qui doivent en avoir plus qu’assez de la répétition d’une demande de baiser avec un autre !!

De plus, c’est elles qui ont tort puisqu’elles ne comprennent pas la nécessité de passer ce cap ! Elles ne veulent pas se convertir !

L’aboutissement inexorable est la frustration pour les deux parties.

Et la liberté fondamentale de l’ AUTRE dans tout ça ?

Une telle demande, une telle répétition sont le signe d’une névrose. Le conjoint souhaite voir se matérialiser l’origine de ce traumatisme... Quel est-il sinon l’angoisse de l’enfant se représentant le couple parental et tous les interdits, mystères, représentations s’y attachant..

On est bien loin d’n candaulisme positif, axé sur le plaisir de l’Autre, générant le sien.

La sexualité a besoin d’ un TEMPS et d’un ESPACE dédiés.

Vous voulez une technique ? Des techniques ? En voiçi :

Offrez à votre amoureuse, une pièce de théâtre, un dîner aux chandelles, un Week End à la mer, un resto sympa, mettez les enfants chez les grands parents, offrez lui un massage par vos soins, faites vous une thalasso, offrez lui des fleurs, des dessous.....

En bref, consacrez lui du temps, consacrez vous du temps, faites lui l’ amour et plus que tout laissez là vous faire l’amour, laissez la s’exprimer, écoutez ses attentes, ses désirs, à réaliser ou non.

Bandez lui les yeux, baissez la lumière afin que s’ouvre le regard intérieur, débranchez ce satané téléviseur, mettez votre box sur off, éteignez votre portable.

Soyez étonnant... !!

N’obstruez pas la voie de communication entre vous deux par vos obsessions mais redevenez humains, confiants & bienveillants... Accueillants.

Plutôt que la conversion... Optez pour la compersion.

Corps-Dialement

Maître Stéph-A

PS : Voiçi le copié-collé de la définition de la compersion :

"La compersion est un terme fréquemment employé dans les textes relatifs au polyamour pour désigner un état empathique de bonheur et de joie expérimentés lorsqu’une autre personne que soi vit ces sensations, en particulier pour décrire les sentiments positifs qu’une personne éprouve quand un amant connait une autre relation, par opposition à la jalousie.

Le terme a été inventé au sein de la communauté Kerista Commune dans les années 1971-1991 à San Francisco.

L’adjectif lié est « compersif ».

La compersion peut être rapprochée à la définition que donne Spinoza dans l’Éthique pour l’essence du sentiment miséricordieux identifiable par la fierté dans les réalisations de ses enfants ou dans l’excitation de la réussite d’un de ses amis, de ses parents, ou encore d’autres proches.

Elle peut également être rapprochée du concept bouddhiste de Muditā.

4 Commentaires

  • beau texte et belle réflexion. On constate (et les vidéos pornographiques du genre en sont l’exemple le plus criant) une objetisation de la femme. Une femme qui dit non ou repousse continuellement les demandes de son mari d’aller voir ailleurs n’est pas "défectueuse". Il n’y a pas en elle de pièce à changer. Pas de logiciel ou de mise à jour à installer pour qu’elle "fonctionne" comme le souhaiterait son époux. . Elle ne doit pas céder, même par amour, et oserai-je dire surtout pas par amour....

  • OK sur un point : tous les phénomènes de mode (et le candaulisme en est une...) sont insupportables. Après, conversion ou compersion... bof, l’idéal c’est quand même une femme autonome qui n’a besoin de rien ni de personne pour savoir et vivre ce qu’elle veut, ce dont elle a envie, etc... Pourquoi lui faudrait un homme qui définisse ses envies, ou sa conduite, ou la"protège" ? Tout ça est très macho, comme le milieu échangiste et porno en général qui véhicule sans cesse des clichés de soumission, de femmes fontaine, de "gang-bang" etc... Très très cliché tout cela.
    La sexualité des femmes est bien plus imaginative et plus riche que ces images réductrices (en couple, comme "en groupe").

  • Vous avez tout dit !!!
    Néanmoins je pense qu’il ne faut pas en faire une généralité.

    C’est humain d’éprouver une sensation de frustration quand il nous est impossible de concrétiser notre fantasme.
    Certains se posent des questions et trouvent souvent des réponses dans les témoignages divers. Gardent espoir de lire que telle ou telle femme, qui n’était pas réceptive au début, a fini par se révéler totalement dans cet acte.

    Et qui a dit que nous ne nous occupions pas de nos femmes ? En ce qui me concerne, je n’ai cessé de la considérer comme une véritable muse, de la mettre en valeur, de chercher et de penser à son plaisir avant tout... Mais à un moment donné, ni l’un ni l’autre n’est responsable des envies, voir des "besoins" de chacun.

    Même si l’on finit par accepter que sa moitié n’éprouve pas le besoin de coucher avec un autre homme, il n’en reste pas moins que l’envie reste présente en nous... Nous, les candaulistes !
    Car il ne s’agit pas là d’un simple caprice mais bien d’une envie qui effectivement peut devenir obsessionnelle.
    Moi aussi quand j’ai commencé à ressentir cette envie avec ma femme alors que je ne l’avais jamais ressentie avec une autre, je me suis dit que ça finirait par me passer. Que c’était une idée salace comme une autre. Puis force est de constater que depuis 8 ans, il ne s’est pas passé une seule fois où je ne l’ai pas imaginé avec un autre pendant que nous faisions l’amour !
    Et pourtant, elle n’a jamais voulu franchir le cap.

    Donc il ne s’agit en aucun cas de "conversion", car pour rien au monde je ne voudrais que ma femme se force pour uniquement me faire plaisir.

    Certains se posent des questions et cherchent des réponses. Certains se découvrent tout juste candauliste dans l’âme et cherchent à comprendre, se rassurer !

    J’ai moi-même mis un moment à pouvoir poser un nom sur mes envies hors normes, par hasard, en regardant une émission qui traitait du sujet.
    Et une fois que j’ai pu faire des recherches précises à partir du mot "candaulisme", j’ai été rassuré de voir que d’autres hommes manifestaient stricto sensu les mêmes "symptômes" que moi, et ce, depuis des centaines d’années voir probablement depuis la nuit des temps !
    Heureusement donc que ces types de sites existent afin d’en aider certains, et également certaines !
    Car c’est aussi très difficile pour une femme de se dire que son mari à envie de la partager avec un autre ! Et il faut beaucoup de complicité, de partage et de communication pour qu’elle finisse par comprendre et accepter !

    Je dirais juste en conclusion que certains ont la chance de pouvoir s’épanouir, ensemble, dans cette pratique, et que d’autres, resterons avec cette éternelle frustration, ne serait-ce que de savoir s’ils en auraient été capable eux-même.
    Car entre le fantasme et la réalité, il y a bien souvent une différence !

    Bien à vous.
    Rom

  • +1000 !

    Rien à ajouter.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription