Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Complicité candauliste – 2e épisode - épilogue

! Signaler un contenu abusif

Pour rappel, la première partie de ce texte se situe ici : http://www.candaulisme.com/complicite-candauliste-2e-episode-1ere-partie
et la deuxième est par là :
http://www.candaulisme.com/complicite-candauliste-2e-episode-2eme-partie

♥`•.¸.•´ ♥ º ♥ `•.¸.•´♥`•.¸.•´ ♥ º ♥ `•.¸.•´♥`•.¸.•´ ♥ º ♥ `•.¸.•´♥`•.¸.•´ ♥ º ♥ `•.¸.•´♥

Une fois mes esprits retrouvés, je me suis demandé quelle heure il pouvait bien être. Nous nous étions retrouvés tous les quatre à quinze heures au bar, Jimson et moi avions laissé Amon et Alice à l’hôtel vers seize heures, nous les avions retrouvés dans la chambre un peu avant dix-sept heures… et ensuite j’avais complètement perdu la notion du temps. Je vérifiais ma montre et ouvrais de grands yeux. Jimson le remarquant, me demanda l’heure qu’il était… vingt heures quarante-cinq. Okeeeeeeey oui en effet, j’ai perdu la notion du temps ! J’étais sciée.
Je poussais Amon vers la salle de bain, et comme j’insistais il finissait par carrément s’y enfermer en faisant mine de bouder.

- Ouvre la porte, Amon !
- Nan.
- Ouvre la porte…
- Nan !
- Ouvre… ou sinon je suce Jimson !
(rires)

Il finissait par tourner le verrou, me permettant de le rejoindre pour une douche à deux. Après ce petit moment de détente, nous repassions nos vêtements pour prendre congés. Avant de partir je glissais sur la table, sous les lunettes de Jimson, notre participation aux frais de la chambre. Je savais qu’il trouverait là mon billet sans problème, et en toute discrétion. Tout le monde se fit la bise, et nous quittions l’hôtel.

J’étais heureuse de me retrouver seule avec Amon, de marcher dans la rue en lui donnant la main, de m’installer dans la voiture à ses côtés. Spontanément il me racontait alors les choses que j’avais « ratées », ce qui s’était passé en mon absence. Notamment comment Alice et lui s’étaient sauté dessus dès l’ascenseur (oups… ça me rappelle quelque chose), ou comment à leur arrivée dans la chambre, Alice était allée un instant à la salle de bain, et en était ressortie absolument nue, à la grande surprise d’Amon.
Je me souviens ne pas avoir été très attentive lorsqu’il me racontait tout ça. Je sais qu’il le faisait parce qu’on se dit tout, et parce que je suis toujours curieuse des détails ; mais cette fois je trouvais que ça n’avait pas beaucoup d’importance. Je ne sais pas s’il s’en est rendu compte, et je n’ai pas vraiment d’explication à ça. Je me dis que cela vient peut-être du fait que cette fois, j’ai pris part à l’action. Ou bien peut-être est-ce simplement parce que je me suis sentie bien de bout en bout. Je ne sais pas trop, et en définitive je m’en fiche.

Cela fait maintenant presque un mois qu’a eu lieu ce rendez-vous. Je pense que je commence doucement à me situer, à mettre en place ma pratique candauliste, même si j’ai conscience du fait que ce n’est pas encore figé.

Il m’apparaît déjà assez clairement que je vis les choses d’une façon plutôt cérébrale.
Lors de ces deux rendez-vous que nous avons eus avec Jimson et Alice, le même phénomène s’est produit. La semaine avant l’entrevue, mon esprit se mettait en route et partait dans tous les sens sous l’effet de la pression que provoquait chez moi l’anticipation. Et il a fallu également la semaine suivante pour que l’effet sur moi se calme. Mais quand je suis sur place, quand j’ai devant les yeux le tableau de ces ébats, je ne ressens pas cette pression, cette excitation extrême. Je me sens calme, sereine, et surtout je me sens à ma place. C’est une notion très nouvelle pour moi, et je trouve ça tellement exceptionnel. Je me sens être le témoin d’une magie, d’une beauté fascinante, et je ne ressens pas le besoin d’entrer dans le tableau. L’observer, l’admirer, en remarquer la composition et les détails… c’est comme si j’emmagasinais des informations, des images, des sons, des odeurs qui vont ensuite alimenter mon imaginaire. Ces scènes vues et vécues, je les retrouve plus tard dans mes rêveries solitaires sous la couette.

Vous allez me dire, oui mais tu n’as pas fait que regarder, cette fois. Oui c’est vrai. Je me suis sentie assez à l’aise et assez en confiance pour devenir actrice, mais ce n’était pas un besoin pour moi. Une envie, mais pas un besoin. Une part de moi est restée détachée, et je ne peux pas dire que le fait de participer m’ait mise dans un état de désir fou. Il n’y a que lorsque je suis avec Amon, dans l’intimité de notre couple, que je ressens un désir véritable.

J’espère que j’aurais, que nous aurons d’autres occasions d’explorer cette pratique. J’ai le sentiment de m’y épanouir, mais aussi de manquer encore de repères. Je sais notamment que je souhaite qu’Amon retourne voir une femme sans moi, je ressens le besoin de creuser cette voie. Je commence également à avoir des envies de cuckhold, au sens qui semble être communément admis, c’est à dire avec une notion de domination / soumission. J’imagine qu’il me faudra du temps pour que ça mûrisse assez.

Je finirai ce témoignage en disant, Merci mon chéri de me permettre de vivre tout ça. Je t’aime.

(¯`•.•´¯) (¯`•.•´¯)
*`•.¸(¯`•.•´¯)¸.•´ ♥
° º ♥ `•.¸.•´ ♥ º ☆.¸¸.•´¯`♥

10 Commentaires

  • c’est merveilleusement raconté, très agréable et savourant à lire.

  • Très beau texte merci. Ces récits de vos expériences avec Alice et Jimson sont merveilleusement racontés et terriblement excitants. J’aimerais vraiment vivre de tels moments.

    Et pour ajouter de l’eau au moulin des commentaires relayés ici, je dirais qu’effectivement il me semble que c’est surtout ton homme qui t’offre un magnifique cadeau en acceptant ces relations avec d’autres femmes. Moi qui rêve de pratiquer le candaulisme avec me femme, je vous assure que je n’aurai absolument pas l’impression de lui faire un cadeau en lui offrant la possibilité de voir d’autres hommes (si ce n’est le cadeau du plaisir intense qu’elle pourrait y trouver). Mais j’aurai vraiment bien plus l’impression que c’est elle qui m’offrirait un merveilleux cadeau en s’offrant ainsi à d’autres hommes en ma présence (ou éventuellement hors ma présence mais en le faisant en toute complicité avec moi et en me racontant tout). Ce serait si formidable à mes yeux de la voir avec d’autres hommes. J’espère vivement qu’elle acceptera de passer à l’acte !

  • C’est gentil pour lui, mais vous n’aurez plus le loisir de le lire désormais. Merci de ne pas polluer ma publication avec des commentaires à ce propos, je répondrai volontiers en privé.

  • Content de vous lire malgré tout Amon.
    Je comprends. Faut mettre vos patins avant d’entrer pour ne pas rayer le parquet en fait ;-)

  • Personnellement, bien que j’apprécie toujours les moments passés avec une autre femme (je remercie d’ailleurs toujours les maitresses que j’ai eu, mais tout autant leur conjoint ainsi que ma chérie), je n’éprouve pas de désir particulier à la base pour coucher avec une autre femme. Non pas qu’elles ne m’excitent pas, j’ai passé des supers moments notamment avec la chérie de Jimson (et j’espere qu’il y en aura encore d’autres !).

    Cependant c’est sans doute encore plus un cadeau pour Jimson et Maatkare que pour moi et sa chérie. Vu l’état dans lequel cela les met :)

    Et sinon je boude pas, mais j’ai du mal avec les gens qui ont le cerveau au niveau du pénis, surtout quand celui ci est tout petit et tout mou :) Et parfois y en a pas un peu trop à mon gout :p

  • Il faut considérer le fait qu’il n’a pas besoin d’aller voir ailleurs, et ne le ferait pas sans ça. Je crois qu’en ça il ressemble à bien des femmes (de candaulistes). Mais oui je comprends bien que beaucoup d’hommes envieraient sa position !

  • Disons que pour le commun des mortels, c’est plutôt vous qui lui faites un cadeau. Beaucoup d’hommes rêveraient que leurs femmes leur permettent de coucher avec d’autres femmes (et surtout pas l’inverse).
    Et pour nous, aller, disons que vous vous faites un cadeau commun ;-)
    En parlant de votre chéri, on ne l’entend plus. Il boude le site ?

  • Qui offre un cadeau à qui ? J’estime que c’est mon homme qui m’en offre un. Je peux vivre ces émotions grâce à lui :-)
    Merci pour vos commentaires :-)

  • Toujours aussi léché comme texte, et l’amour est présent et décuplé, le Candaulisme est un beau cadeau pour celui qui l’offre à son compagnon et ce témoignage en est une belle illustration !

  • Très beau texte ! je crois pouvoir dire que les émotions que tu nous décris là me sont bien familières.... Que l’on soit un homme ou une femme, les émotions que nous procure cette pratique nous sont communes et j’en suis ravi.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription