Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Comment mon mari m’a converti pour mon plus grand bonheur et le sien.

! Signaler un contenu abusif

Bonjour à toutes les femmes qui hésitent.

Je voulais apporter mon témoignage à celles et ceux qui se posent des questions comme je m’en suis posé aussi.
Je suis une femme quinqua, épanouie, plutôt pas mal, on ne me donne pas mon âge. Je suis mariée avec un homme que j’aime et avec lequel je partage une sexualité assez normal. Il aime bien la lingerie, moi aussi, au fil du temps j’ai découvert que j’aimais être regardée.
Remontons le temps en 2010.
Depuis longtemps déjà mon mari me faisait part de son désir de me voir faire l’amour avec un autre homme, ce fantasme était apparu dans nos dialogues quand nous faisions l’amour, il m’imaginait avec un autre et je lui donnais la réplique. Mais pour autant, je n’arrivais pas, ni à m’imaginer faire réellement l’amour avec un autre ni même ce qui pouvait exciter mon mari, cela me semblait complètement impensable et incongru. Moi-même je ne l’imaginais pas faire l’amour à une autre femme, mais ce n’étais pas ce qu’il voulait, m’affirmait-il. Son seul fantasme, son fantasme absolu, était de me voir prendre et donner du plaisir avec d’autres hommes. Il avait même mit un nom la dessus, le candaulisme, il m’avait expliqué l’histoire, son excitation, le pourquoi, le comment…Etc mais je ne m’y voyais toujours pas. Pour moi c’était le tromper, alors que lui m‘affirmait que non, je lui posais la question de la jalousie, il me répondait que cela faisait partie de l’excitation. Bref ce sujet revenait fréquemment et je voyais bien que cela tournait à l’obsession comme souvent avec ce que l’on n’obtient pas et que l’on désire profondément.
Evidemment cela me questionnait aussi, d’autant que l’âge avançant, j’avais envie de savoir si je pouvais toujours plaire, séduire…Un soir il m’a proposé d’aller dans un club libertin, je ne suis pas non plus une oie blanche et une sortie dans un club libertin ne m’impressionnait pas particulièrement et puis ce serait une occasion de m’habiller sexy, ce que j’aime beaucoup et ce genre d’endroit me paraissait approprié pour oser des choses que d’ordinaire l’on s’interdit. J’ai donc sorti pour cette occasion de jolis bas avec porte-jarretelles, mes talons hauts, une mini mini robe acheté dans un sexe shop, qui cachait assez mal le haut de mes bas. Et nous sommes allé dans ce club, rien d’affolant finalement, une boite de nuit avec des femmes en tenues provocantes et je le vis plus tard, des couples qui font l’amour en public, voilà ce que l’on y trouve.
Nous sommes assis prés de la piste de danse avec une coupe de champagne. J’ai assez vite remarqué que les hommes présents me regardaient, ce que de toute façon mon mari ne cessait de me répéter avec force allusion, « et celui-là il te regarde, est-ce qu’il te plait, tu en pense quoi ? », effectivement certains des hommes présents étaient pas mal et dans certains de leurs regards, je sentais bien qu’ils ne me regardaient pas sans arrière-pensée. Je ne peux pas cacher que c’était assez excitant de se sentir désirée comme cela, même si ces désirs semblaient assez directs et précis.
Comme nous étions assis, mon mari voulant m’exhiber, avait posé une main sur mes cuisses et les ouvrait insensiblement afin de dévoiler le petit bout de tissu que je portais dessous. Je me laissais faire, je découvrais que j’aimais assez cette situation. Mon mari se leva pour me faire danser, ce que j’adore, en plus il me dit tout le temps que lorsque je danse ma façon de bouger est très suggestive, je n’y peux rien c’est comme cela que je danse. Ce qui est sûr c’est que au bout de quelques minutes, nous avions quelques hommes autours de nous qui nous frôlaient, je sentais parfois des mains s’égarer, de très brèves caresses, des effleurements plutôt. Je fus surprise car rien d’insistant ou lourd comme dans les boite de nuits classiques. Je plaisais et je voyais l’excitation dans les yeux de mon mari, je la voyais et je la sentais aussi. Il passait ses mains sur mes fesses, remontait ma robe suffisamment haut pour que tous puisse voir mes bas et surtout le string que je portais…
Mon mari m’embrassait à pleine bouche, je ne l’avais jamais vu aussi excité. Je passais ma main sur son sexe, il était tendu dans son pantalon, il me dit que cela l’excitait que les hommes me regardent et aient envie de me baiser, ce mot que je n’attendais pas, m’excita. Il passa sa main entre mes cuisses et entreprit de me caresser, mais le string était irritant et la caresse pas très agréable. Si j’avais su, je n’aurai rien mis sous ma robe. Je lui dis que j’avais besoin d’aller aux toilettes et quand je revins, le retrouvant sur la piste, je lui mis mon string sous les yeux puis dans sa la poche ce qui eut pour effet de décupler encore si cela était possible son excitation.
Je ne peux cacher que je commençais à l’être aussi, un peu de champagne, me sentir nue sous cette robe qui ne cachait pas grand-chose et regardée avait eu pour effet de provoquer en moi une excitation assez nouvelle. Et tout en dansant, cette fois, je faisais en sorte que ceux qui voulaient regarder n’en perde pas une miette, mon mari était intenable. Ce qui devait arriver arriva, je senti quelqu’un se coller à moi et danser, j’eu un mouvement de côté, un réflexe, et je le jetais un regard sur mon mari, qui me gratifiât juste d’un grand sourire ravi. Je me tournais vers l’homme en question, pas mal, grand, la belle quarantaine. Je ne pouvais pas dire qu’il me laissait indifférente. Du coup je me suis retournée et j’ai recommencé à danser, l’homme s’était écarté et dansait toujours derrière moi mais laissant cette fois un espace respectueux. Mon mari me demanda ce que je pensais de ce type, si il me plaisait, je le regardais et lui dit, oui, c’est vrai il est pas mal. Lui me dit, tu pourrais faire l’amour avec lui ? Je lui répondis que je le trouvais pas mal, ce qui dans mon vocabulaire et dans un vocabulaire de femme veut dire, « oui je baiserais bien avec lui ». Mon mari encore interrogateur, ne comprenant pas ma réponse complètement, et moi maintenant complètement libérée (ce dont je fus la première surprise) je lui formulais ainsi, « oui je pourrais baiser avec ce type ». Et quelques minutes plus tard le type revint se coller, je n’y pris pas attention, mais je suppose que mon coquin de mari excité lui avait fait signe de renouveler sa tentative
Cette fois, je ne le repoussais pas, et assez vite, je sentis des mains prendre ma taille et me tirer doucement vers lui, je me laissais faire et collais mes fesses nues contre son bassin ce qui ne manqua pas de me faire remarquer son désir qu’il ne pouvait cacher. Je dansais maintenant collée entre ce type et mon mari, c’était une sensation très nouvelle, très excitante aussi que de sentir ces deux hommes me manifester leur désir, mon mari qui m’embrassait et ce type qui maintenant avait passé sa main sous ma robe puis entre mes cuisses que je lui avais ouverte sans même m’en rendre compte et qui était en train de me caresser. Pour la première fois de ma vie, j’étais en train de me faire caresser par un autre homme que mon mari et devant lui et j’y prenais plaisir. J’étais trempée. Mon mari me glissa à l’oreille qu’il allait aller s’asseoir mais que je pouvais rester danser. Il me fit un clin d’œil et me laissa là, dans l’instant je fus un peu désarçonnée, mais je me repris assez vite et je continuais à danser avec le type collée dans mon dos. Je me retournais pour le regarder et cette fois savoir s’il me plaisait complètement. Dès que je croisais sont regard, je me sentis déshabillée et à lui, cette sensation me traversa, et je ne pensais plus à rien d’autre sauf à chercher l’approbation de mon mari qui me la donna avec ce grand sourire qui ne le quittait plus. Je me mis à danser avec ce type, sans échanger un mot juste des regards, il pris ma main et la guida vers son pantalon, je mis ma main sur son sexe que je sentais dur à travers l’étoffe. Ce contact avec le sexe d’un autre homme que mon mari et sous ses yeux, même si c’était à travers son pantalon m’excita encore plus. Me sentant autorisée par la pénombre, j’entrepris de baisser la fermeture éclair et de glisser ma main dans l’ouverture, je saisi le sexe de ce type à pleine main et je le caressais à mon tour, regardant autour de moi, j’osais même sortir ce sexe tendu du pantalon, j’avais envie que mon mari me voir en train de caresser cet autre homme, il nous regardait, et je voyais l’excitation dans ses yeux.
Je ne savais pas ce qui allait se passer, mais j’avais maintenant très envie de faire l’amour. Je fis signe à mon mari qui nous rejoignit, je lui dis, veux-tu que nous cherchions un coin tranquille ? Lui me chuchotât juste un oui dans un souffle. Je le sentais aussi excité et inquiet comme moi quand on s’apprête à faire quelque chose d’insensé. Je pris sa main et la main de l’homme après qu’il se fut arrangé un peu... et je me dirigeais vers un escalier qui devait conduire vers ce coin tranquille à l’étage. Arrivés tous les trois en hauts nous nous frayâmes un chemin vers une alcôve inoccupée et là je me suis soudain arrêtée, paralysée, ne sachant plus quoi faire. Heureusement l’homme qui nous accompagnait pris l’initiative de la suite. Il me prit la main et m’entraîna vers le grand lit dans l’ombre. Mon mari resta à l’entrée de l’alcôve, je pris le temps de l’embrasser et de lui dire que je l’aimais lui et personne d’autre.
L’homme me pris dans ses bras, m’embrassa et me poussa vers le lit, ainsi couchée sur le dos, il entreprit de remonter ma robe et découvrir mes cuisses, et surtout ma petite chatte épilée, il se plongea entre mes cuisses et commença à me lécher tout en me caressant, il s’y prenait avec douceur et force, je regardais mon mari qui lui aussi me jetait des regards que je ne lui avais jamais vu. Après m’avoir caressé, j’eu envie à mon tour de lui donner du plaisir je le relevais et lui debout moi assise au bord du lit je lui ôtais son pantalon et son sous-vêtement et le pris dans ma bouche, il sentait bon, une odeur douce faite de musc et de savon…Il était soigné. Je le suçais, tout en le prenant dans mes mains, je me sentais bien, mon mari me regardait, il semblait si heureux. L’homme me pris le visage m’embrassa et me releva, il fit tomber ma robe et juste avec mes bas, mes talons et mon porte jarretelle, il me coucha sur le lit. D’instinct et parce que j’aime être prise comme cela et je sais que les hommes préfère, je me mis à genoux pour qu’il me prenne en levrette. Il enfila un préservatif et il me pénétra, à cet instant, je jouis une première fois, ce fut comme une décharge qui explosa en moi. Je lui fis signe d’arrêter quelques instants, je regardais mon mari qui s’approcha de moi et vint s’allonger pour me regarder et me tenir la main. L’homme me prit à nouveau et cette fois je l’accompagnais, je jouis plusieurs fois, intensément, je serais la main de mon mari à chaque bouffée de plaisir qui m’envahissaient. L’homme finit par jouir lui aussi et il se répandît sur moi, sur mon dos et mes fesses, je sentis la chaleur de sa semence qui se déversait sur moi. C’était bon. Je me couchais sur le dos, épuisée et heureuse, mon mari m’embrassait, il était amoureux comme jamais, et je senti à ce moment que le plaisir que j’avais pris, il l’avait pris lui aussi au moins aussi fort, nous venions de partager quelque chose d’unique dans notre couple, unique, nouveau et d’une rare intensité. Après quelques minutes, j’eu encore envie de faire l’amour mais cette fois avec mon mari. Ce fut comme une première fois, je jouis encore plusieurs fois.
Ensuite nous nous rhabillâmes et nous sommes rentré à la maison, nous en avons parlé bien sûr. Nous avons échangé nos impressions, nos sentiments, nous nous sommes assuré qu’il n’y avait pas de zone d’ombre, quelque chose qui aurait pu blesser, mais non. Depuis, nous avons recommencé, et comme je suis très sélective, cela a toujours été réussi. Nous avons trouvé quelque chose de nouveau qui je pense renforce encore nos liens, notre amour et ajoute quelque chose à notre couple. Aujourd’hui parce que nous avançons ensemble et que nous partageons nos désirs, il me propose depuis quelque de sortir seule en club ou de me trouver un amant et lui raconter, ou lui faire voir. Mais là je ne suis pas encore prête et je ne sais pas si je le serais, mais il me vient à moi aussi des envies nouvelles que je partage avec lui, Ainsi j’aimerai avoir peut-être deux ou trois hommes ensemble pour moi, mais toujours devant lui, je sais déjà que cela l’excite terriblement et il attend que nous passions à l’acte.
Donc si aujourd’hui vous hésitez ou vous ne comprenez pas les désirs candaulistes de votre mari, je peux vous garantir une chose, vous allez lui donner quelque chose que vous n’imaginez pas posséder, lui faire un cadeau sublime, votre plaisir et le sien démultiplié et en retour vous recevrez de votre mari un amour total et des plaisirs sans fin.

Mesdames,faites-moi part de vos impressions, messieurs, je les connais déjà.

9 Commentaires

  • Bonjour ELODYE, Moi c’est NICOLE, Tu as pu lire comment mon mari m’a emmenée moi aussi au candaulisme partagé. Je n’aime pas les clubs car ceux ’du moins ceux en Belgique) sont plus des discothèques érotique, sans vraiment avoir des coins de relaxation. Je suis donc passée par une autre voie cers ses plaisirs partagés entre mes amants et mon mari. Tu termine par ce désir de plusieurs hommes avec toi, sous le regard de ton mari. Moi j’ai franchi ce pas aussi depuis longtemps et je ne le regrette pas non plus. En fait c’est un pas de plus de progresser vers des jouissances plus longues ; car la femme enfin je parle pour moi, sont capables d’épuiser plusieurs hommes alors que .... moi j’attends que ce soi mon mari qui le dernier me donne alors un orgasme incomparable.
    Voila mon témoignages.
    Nicole

  • réalisez vos fantasmes..............Il arrive à mon épouse de sortir en club ou sauna "seule" avec un amant régulier.. et d’échanger avec d’autres couples ou H seul pour trio....D’autres expériences en sauna et là en ma compagnie avec deux ou trois H....
    Cà se passe presque tjrs très bien , car Mme est très sélective dans le choix de son ou ses partenaires.......Nous vous encourageons à avancer pour votre plus grande jouissance à vous deux.........si vous avez des questions.....dites nous

  • superbe témoignage, félicitations

  • TRes beau récit. Je me suis retrouvée à travers vous... Moi aussi j en rendu heureux mon mari en faisant l amour avec un autre homme que nous avions choisi à deux et surtout cela à renforcer encore plus notre amour. Si vous le souhaitez le récit de mon mari s appelle à celle que j aime de agapornis

  • Merci pour ce témoignage… rare et intense !
    Manu

  • Chère Elodie,
    Merci pour ce témoignage de votre parcours, à vous et votre mari, vers un vécu du candaulisme quasiment "cas d’école" !
    Ces récits de femmes sont déclencheurs, rassurants pour d’autres couples ayant du mal à franchir le pas.
    Bien à vous...

  • C’est très bien raconté... Elodie parvient à mettre en mots ses ressentis, ses peurs, ses excitations. La posture du mari est magnifique et on comprend fort bien que ces deux là s’aiment. Nous avons déjà tenté pareille aventure mais mon épouse éprouve plus de difficultés à faire un retour écrit sur ses ressentis. Je trouve que les mots ici aident à comprendre la situation et les sensations. Ce n’est pas que du sexe... Cela va au-delà. Bravo Elodie pour ce beau témoignage. A vous lire encore...

  • C’est bon n’est-ce pas ? J’aimerai que ma femme vous raconte ses ébats mais elle préfère les vivres et se laisser faire et satisfaire mes envies et celle de philippe que de les partager. Je ne l’ai pas converti, je lui est confier mon fantasme alors qu’elle venait de coucher avec philippe deux semaines auparavant ... Excitation maximum quand je l’ai appris ! Elle m’a donné les détails des premiers attouchements, regards appuyés, tenue sexy pour lui, pour attiser son envie, se sentir plus femme, et finalement se brûler...

  • votre récit est sublime et je souhaiterai vraiment que ma femme vous raconte sa première fois, qui j’espère sera pour bientôt et dans les mêmes termes
    au plaisir
    S et H (l’élue de mon coeur)

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription