Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Comment j’ai été initiée

! Signaler un contenu abusif

Mon mari et moi étions mariés depuis de nombreuses années. Apres la phase enfants, éducation notre sexualité etait un peu endormie.Je craignais toujours que P ..mon mari ne me quitte ou n’aille voir ailleurs lassé de cette monotonie. Il me rassurait toujours en disant que c’était lui qui craignait cela car j’étais très désirable. Bien que vieillissante j’avais un corps bien musclé et ferme et j’aimais rester sexy. Avec l’âge j’assumais parfaitement de porter des minis très courtes. J’avais découvert les manucures sophistiquées qui mettaient les mains en valeur et attiraient le regard des hommes, même si je ni prêtais pas attention.

P. me disait souvent que ce qui l’excitait, c’était de voir le désir dans le regard des autres hommes. Cela m’intriguait et me mettait parfois mal a l’aise .P..n’aimais pas danser,moi si. Dans les soirées où nous allions il s’asseyait et me regardait avec souvent le regard brillant quand je me laissais aller. Bref rien d’extraordinaire.

Récemment pour l’émoustiller je m’étais faite faire une épilation intime un peu osée : je n’avais conserve qu’un tout petit triangle pubien coupe ras. Comme je suis blonde ma vulve rosée était bien visible avec des lèvres fines bien dessinées.

Le soir ou je pensais lui révéler après un bon resto, il me dit qu’un de ses très bon amis venait de débarquer et qu’il fallait absolument qu’il vienne avec nous.
J’étais un peu déçue. Il me présenta son ami, très beau, musclé, avec un charme troublant.
Apres le repas P. proposa d’aller dans une boite. Comme il n’aimait pas danser M. son ami s’occupa de moi. Je commençais à être très troublée, car plus je bougeais plus je sentais mes lèvres s’humidifier. P.pretexta qu’il était fatigué pour s’éclipser. Il m’embrassa, me dit le regard brillant de me laisser aller et que M me ramènerait.

Apres plusieurs danses, je me sentais brûlante et je commençais à ne plus me contrôler. M. proposa alors de partir. Au lieu de me ramener, il commença par m’embrasser et caresser mes seins dans sa voiture.

Completement moite, je me laissais aller. Dés que nous arrivâmes chez lui, il me déshabilla entièrement. Lui restait habillé avec un sourire bienveillant. Curieusement je ne me sentais plus mal a l’aise, bien que quasi complètement épilée. Lentement, il dégrafa sa braguette et je vis apparaître un sexe énorme, ferme avec un gland comme du velours.

Sans plus réfléchir, je me mis à le caresser a 2 mains. J’avais une manucure avec du vernis bleu avec de petits diamants qui luisaient dans la lumière tamisée. Il commença à gémir. Bien que je sois peu adepte de la fellation, je me mis à genoux et commençais a le sucer. D’abord doucement du bout des lèvres, puis tout au fond de ma bouche.

Il se raidit, puis me redressa et m’allongea fermement. Je n’attendais plus que cela. Je me sentais béante. Il me pénétra d’un coup a fond, et j’eu l’impression que tout mon être s’ouvrait. Il avait mis un préservatif avec une vivacité étonnante.

Apres quelques coups vigoureux presque trop courts, il sortit et me retourna. Je n’en pouvais plus de désir. Je sentais son pouce me caresser puis ouvrir mon anus.
Je n’avais jamais pratiquée la sodomie, mais avant que je réalise, il était en moi. Qu’elle douleur, mais très vite quelle joie exquise.

Complément lâchée, je m’agitais pendant qu’il s’enfonçait plus profondément en moi. Apres un long moment, il finit par jouir en moi. J’etais complètement satisfaite et j’aurais voulu rester ouverte comme à ce moment...

Puis il me raccompagna au petit matin ..je m’étais remaquillée. j’étais a la fois heureuse et honteuse. Je sentais mon sexe encore humide, mon anus avait encore de petits spasmes qui diffusaient délicieusement dans mon périnée. j’étais inquiète de l’accueil de P. me réserverait. Il était réveillé et m’avait préparé un somptueux petit déjeuner. Je me précipitais dans ses bras en pleurant, il me souriait, me caressait et surtout me rassurait en disant qu’il espérait que j’avais pris beaucoup de plaisir, car c’est ce qu’il espérait pour moi depuis longtemps.

Il m’embrassait tendrement et se mis à me faire l’amour avec une tendresse que je ne lui connaissait pas. Comme j’étais encore moite de la nuit passée je n’attendais que cela. Apres cette étreinte qui fut un moment de complicité intense, il m’expliqua ce qu’était le candaulisme, et quelle force et complicité il pouvait apporter dans notre couple.
Comme il avait raison. L’avenir allait le montrer.
Mais cela est une autre histoire.
Pour l’heure, j’étais simplement initiée !.....

6 Commentaires

  • Wow, vraiment très inspirant.

    Malgré que nous sommes toujours en questionnement sur cette pratique, la lecture de votre témoignage nous confirme les bienfaits pour les deux membres du couple.

  • Quel plaisirs de vous lire, merci beaucoup pour ce très beau récit ! !! En vous lisant, on se dit qu’elle chance à cet amant !!! Vous arrivez à nous transmettre votre délicatesse, votre douceur, ce côté fragile mélangés à l’excitation, le désir et la force de votre amant. Au plaisirs de vous relire, encore merci !
    Dommage que Bordeaux soit si loin ....

  • Un récit très excitant et agréable à lire, alors vivement la suite !!! Comment êtes vous passé du statut d’initiée au statut de pratiquante convaincue ? Avez-vous initiez d’autres personnes à ce plaisir et cette complicité de couple ?
    Au plaisir de vous lire à nouveau

  • Bonjour,très excitant ton récit j’ espère que tu continuera d’ avoir d’ autres récits tu ma fais vraiment bandé.

  • Très excitant en effet
    continuez ainsi et amusez vous

  • Tres joli recit et tres excitant ..... merci

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription