Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Comment ça a commencé ?

! Signaler un contenu abusif

Je rentrais en voiture vers la maison depuis une petite course sur Paris, à un feu rouge mon regard croise celui d’un pote d’enfance perdu de vue depuis plusieurs années, un coup de klaxonne, et nous voilà dans la bagnole à ce raconter le temps passé.

En situation financière difficile et séparé de sa compagne, mon pote m’explique que c’est pas facile tout les jours, on ne roule pas sur l’or mais il y a toujours une place à table quand même. Je lui propose donc de venir avec moi à la maison, en profiter pour revoir les enfants et mon épouse (je ne sais pas pourquoi, mais je n’aime pas dire "ma femme").

Je n’aurais jamais imaginé à ce moment là, ce que le destin nous préparait.

Cette petite visite à la maison a durée un peut plus longtemps que prévue, jusqu’au départ de mon pote de la maison, plus d’un an en fait. Sans emploi mon pote passait ces journées à la maison, cherchais du boulot et entretenais sa forme physique, il était très très sportif.

Une amitié grandissante était née entre lui et mon épouse, on se connaissait déjà tout les trois avant notre mariage, mais là ils c’étaient vraiment très rapproché.
Cela ne me rendait pas jaloux, m’amusais même, en rentrant du bureau, souvent je les retrouvait allongé sur le canapé discutant, se faisant des petits câlins, des papouilles comme ils disaient.

Mon pote avait une vie nocturne, ces relations sexuelles se passait hors de la maison, le plus souvent avec des femmes mariées, on aimait l’entendre nous raconter ces sorties, ces ébats avec les moindre détails, ça nous sortait de nos train-train quotidien, ça nous excitait aussi.

Depuis longtemps j’avais fait par à mon épouse de mon fantasme de la voir prendre du plaisir avec un autre homme, les fois où nous nous sommes le plus approché de mon désir c’était dans le lit conjugal, où elle me racontait comment elle me tromperait pendant que je me masturbait, où en jouissant devant mon visage avec un gode ventouse bien introduit dans son vagin et me disant :
- " Je jouis avec un autre, il me baise mieux que toi ect...".
C’est donc par un court chemin qu’un jour la conversation a tournée vers :
- " Si un jour je te trompais, ce serait avec quelqu’un que je connais très bien",
- " Tu le ferais avec lui " je pensais alors à mon pote
- " Il voudra jamais, il me considère comme sa sœur"
- " parle lui en, moi j’ose pas"
Et ce qu’elle a fait, lors d’un footing, enfin lui en footing moi en vélo, on aborde le sujet, et elle lui explique qu’on a vraiment envie de le faire mais qu’avec quelqu’un en qui on a vraiment confiance.
On se met donc d’accord, dorénavant il peut coucher avec mon épouse.

Ils ne ce sont pas tout de suite sauté dessus, les jeux copains, câlins continuaient, ça allait jusqu’au smack et pas plus, elle prenait un malin plaisirs à me chauffer le soir où le matin au lit avant ma branlette en me racontant leur évolution.

Un samedi pas comme un autre, la matinée avait été chaude déjà, mini jupe en crochet blanche, un haut qui ne cachait pas grand chose. Elle m’avait bien fait comprendre que c’était un jour sans culotte, sur le transat allongée en face de mon pote, leurs regards l’un envers l’autre en cachette des enfants faisaient monter en moi un sentiment de bonheur que je n’avais pas ressenti depuis notre premier baisé.

Mon pote part jouer avec les enfants au parc avec les enfants, je reste seule avec mon épouse, elle me demande de confirmer que je veux toujours passer du fantasme à la réalité, en me faisant bien comprendre qu’après il sera trop tard.

Je lui caresse sa chatte bien rasée, elle garde juste un peut de pilosité près du clitoris, elle préfère pour se caresser.

Elle m’explique qu’elle en a envie maintenant, que je prenne la relève au parc avec les enfants. Je sort de la maison, rejoint les enfants, passe la commission à mon pote, qu’elle l’attend et vas devenir le premier amant de mon épouse.

Je suis resté jusqu’à l’heure de l’apéro dehors avec les enfants, je suis rentré, j’ai couru dans ma chambre au premier, j’ai eu le sentiment d’avoir fait une énorme connerie et me suis mis à pleurer en pensant avoir perdu l’amour de ma vie.

Elle m’a rejoint, réconforté en me disant de pas avoir peur, qu’elle le faisait par amour pour moi, et qu’elle m’avait prévenu, ensuite m’a raconté dans le détail ce qu’ils avaient fait, en m’avouant que son sexe était plus petit que le mien mais qu’elle avait pris plus de plaisir qu’avec moi, la situation aidant peut être, et surtout, ce qui m’a fait bander et oublié toutes mes peur, que son sperme avait meilleur goût et avait aimé l’avaler et tout ça juste avant de m’embrasser goulûment.

Voilà, je vous ai dévoilé notre plus grand secret, notre première fois, elle m’a offert ce que peu de femme offre à leur époux, elle m’aime j’en suis convaincu, et me l’a prouvé encore beaucoup de fois après celle-ci, que je vous raconterai bien sur.

5 Commentaires

  • C’est une belle aventure où votre générosité a été bien récompensée. Vous accueillez un ami démuni chez vous et vous lui offrez votre épouse. C’est merveilleux et très touchant. Longue vie de cocu

  • C’est toujours difficile la première fois pour le mari… mais avoir l’amant à la maison ça c’est le top !
    Manu

  • veinard en fin veinards tous les 3, ton pote qui se paye ta femme, toi que ça excite à juste raison et bien sûr ta femme qui jouit mieux qu’avec toi.. avec ta bénédiction
    prochaine étape si ce n’est déjà fait, baise a 3, un beau trio que je te recommande ou alors encore plus excitant les regarder faire l’amour tous les deux, tu verras c’est magique

  • merci, très jolie comme histoire. dommage je ne suis votre copain snifff !!
    bizzz

  • merci pour ce touchant partage

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription